Quels sont les avantages de la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou sur les autres bibliothèques?

photographie du bureau d'accueil de la Bpi

Bibliothèque publique d’information ©Bpi/Voyez-vous

Réponse apportée le 01/17/2011  par PARIS Bpi révisée 17/07/2017

La Bibliothèque Publique d’Information comporte certaines spécificités qui lui confèrent un statut unique en France.
Le site http://www.bpi.fr vous apportera de nombreux éléments sur ce qui fait la particularité de cette institution :

 » Dès ses origines, la Bibliothèque publique d’information (Bpi) s’est imposée comme une institution unique en son genre. Son décret fondateur lui confie une mission nationale en matière de développement de la lecture publique.
Depuis son ouverture en 1977, la démocratisation culturelle est au coeur de ses préoccupations, que ce soit par ses principes de fonctionnement, par le contenu de ses collections, par ses manifestations ou encore par son action territoriale et internationale.
La Bpi, c’est tout à la fois: des espaces de lecture et de travail ouverts à tous ; des collections encyclopédiques sur tous supports, en consultation sur place ; des activités culturelles organisées à l’intérieur du Centre Pompidou (conférences, débats, expositions, projections de cinéma documentaire,…) ; un ensemble d’actions destinées aux professionnels des bibliothèques de lecture publique (français et étrangers).
Ses principes de fonctionnement sont : le libre accès : c’est-à-dire la gratuité et l’accent sur tout ce qui favorise l’autonomie du lecteur ; l’actualité des informations, grâce à une veille constante et à un renouvellement permanent des collections ; la recherche de la technologie la plus avancée pour ouvrir les accès aux oeuvres et aux informations, y compris à distance. »

En résumé la Bpi c’est:

– un accès pour tous gratuit et sans formalité d’inscription
– des collections encyclopédiques et actuelles
– une consultation sur place pour que les documents soient toujours disponibles
– des supports divers et accessibles à tous (livres, revues, microfilms, musique, films, bases de données)
– des actions de coopération nationale et internationale pour les professionnels des autres bibliothèques

Voici des références de documents sur la Bpi pour mieux comprendre l’esprit de cette institution :

AROT, Dominique ; et al. Les 25 ans de la Bpi : Encyclopédisme, actualité, libre accès. Nouvelle édition [en ligne]. Paris : Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2003 (généré le 16 août 2017). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/bibpompidou/866>. ISBN : 9782842462062. DOI : 10.4000/books.bibpompidou.866.

Peu avant que la Bibliothèque publique d’information ne ferme ses portes pour deux ans, jusqu’au premier janvier 2000, le réalisateur J.M. Cretin a filmé et écouté quelques-uns de ses lecteurs qu’on appelle les habitués.Tous ces petits récits disent comment se tissent les liens avec cette bibliothèque ouverte librement à tous les publics.
Vous pouvez consulter le film « Les habitués » à la bibliothèque :
Jean-Michel Cretin, réal. ; Christophe Evans, Agnès Camus, aut.
Bibliothèque publique d’information [prod.] ; Productions 108 [prod. , distrib. ], 1998
Accès sans réservation sur les postes multimédias

Je vous invite également à consulter le document suivant en complément du film cité dessus :
CAMUS, Agnès ; CRETIN, Jean-Michel ; et EVANS, Christophe. Les habitués : Le microcosme d’une grande bibliothèque. Nouvelle édition [en ligne]. Paris : Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2000 (généré le 17 août 2017). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/bibpompidou/1578>. ISBN : 9782842461706. DOI : 10.4000/books.bibpompidou.1578.

Le livre suivant reprend quant à lui l’histoire de la création de la Bpi c’est à dire les aventures (de 1959 à 1977, date de l’ouverture de la Bibliothèque publique d’information) qui ont mené à la création de la Bibliothèque publique d’information au Centre Pompidou, racontées par son inventeur et premier directeur :
SEGUIN, Jean-Pierre. Comment est née la Bpi : Invention de la médiathèque.Nouvelle édition [en ligne]. Paris : Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 1987 (généré le 17 août 2017). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/bibpompidou/1899>. ISBN : 9782842462239. DOI : 10.4000/books.bibpompidou.1899.

Voici en conclusion une bibliographie sur la Bpi dont les références sont toutes consultables à la bibliothèque:

1. Babel à Beaubourg : l’autodidaxie linguistique à la B.P.I. Enquête sur les usages et les usagers de la médiathèque de langues / Jean-François Barbier-Bouvet. – Barbier-Bouvet, Jean-François – 1982
2. La BPI à l’usage : 1978-1995, analyse comparée des profils et des pratiques des usagers de la Bibliothèque Publique d’Information du Centre Georges Pompidou / Christophe Evans. – Evans, Christophe – 1998
3. Les Capitaines de l’arche / Anne-Lise Michoud, réal. – 2008 Vidéo
4. Comment est née la BPI : invention de la médiathèque / Jean-Pierre Seguin. – Seguin, Jean-Pierre – 1987 voir supra
5. Constances et variances : les publics de la Bibliothèque publique d’information, 1982-1989 / Martine Poulain. – Poulain, Martine – 1990
6. L’écouteur écouté : les auditeurs de musique à la Salle d’Actualité de la B.P.I. Etude sociologique / Pierre-Yves Duchemin. – Duchemin, Pierre-Yves – 1983
7. Les Habitués / Jean-Michel Cretin, réal. ; Christophe Evans, Agnès Camus, aut. – 1998 voir supra
8. Publics à l’oeuvre : pratiques culturelles à la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou / Jean-François Barbier-Bouvet, Martine Poulain. – Barbier-Bouvet, Jean-François – 1986
11. La télématique documentaire à l’épreuve : usages et usagers des bases de données à la B.P.I. / Philippe Coulaud. – Coulaud, Philippe – 1982
12. La Valse des médias / Luc Moullet, réal. – 1987 Vidéo

Cordialement,

EurêkoiBibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 1 788 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche à comprendre les différences qui existent entre les notions , de plus en plus utilisées, de « Troisième Lieu » et de « Tiers-Lieu »…

Médiathèque André Malraux à Strasbourg

Médiathèque André Malraux à Strasbourg. Wikimedia/CC-PD

Merci par avance pour votre éclairage

Notre réponse du 16/06/2017

Après avoir parcouru plusieurs articles du domaine des bibliothèques en tentant de discerner une différence entre les deux terminologies, je pense qu’il ne s’agit que d’une traduction légèrement différente de l’américain.
L’expression initiale utilisée par Ray Oldenburg est “the third place”

Voir la définition commentée repartant du concept initial développée par le sociologue Ray Oldenburg :

MARTEL, Marie D. Le concept de tiers lieu : retour aux sources. Bibliomancienne [en ligne], 2012.
https://bibliomancienne.com/2012/04/14/le-concept-de-tiers-lieu-retour-aux-sources/

Voir l’article Bibliothèque troisième lieu sur le site de l’Enssib
http://www.enssib.fr/le-dictionnaire/bibliotheque-troisieme-lieu

Jacquet, Amandine. Le concept de bibliothèque 3ème lieu, en France et à l’étranger [en ligne]. Captation vidéo de la conférence [Journée d’étude, LR2L, Bpi, Béziers, 7 novembre 2013].

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 19 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelle est la différence exacte entre travée et épi ?

Rayonnages de la Bpi

©Bpi/Voyez-vous

Un épi est-il la juxtaposition de deux travées simple face ? Une travée est-t-elle une hauteur de tablettes ? Les définitions trouvées ne sont pas claires, et parfois contradictoires.

Réponse apportée le 03/04/2014, révisée le 17/05/2017

Voici les définitions que l’on trouve dans le Trésor de la langue française informatisé (TLFI) 

Je souligne que ces définitions sont précises car elles sont tirées d’un ouvrage de Julien Cain qui a longtemps dirigé la Bibliothèque nationale (aujourd’hui la BnF)  : Les transformations de la Bibliothèque nationale et le dépôt annexe de Versailles

Epi : « c) Corps de rayonnage placé au milieu d’une salle et présentant deux surfaces de rangement. Le module de 1 m 80, entr’axe des poteaux en plan et des verticales en façades, fut déterminé par les dimensions des tablettes destinées aux paquets de journaux et l’espace nécessaire aux circulations : 0,90 m pour chaque épi et pour chaque circulation entre épis (CAIN, Transform. Bibl. nat. de 1936 à 1959, 1959, p. 33). »

Travée : « e) P. anal., BIBLIOTHÉCON. Ensemble de tablettes superposées, comprises entre deux supports verticaux. Circuler entre les travées. Chaque épi est composé d’un double rayonnage dont les travées, de longueur malheureusement variable (0 m 96, 1 m, 1 m 03), comportent des tablettes, mobiles sur clavettes de 0 m 4 de profondeur (CAIN, Transform. B.N., 1959, p. 35). »

Autres définitions provenant du Glossaire CRFCB Coopération des centres régionaux de formation aux carrières de bibliothécaires

Epi : Les épis sont un alignement de rayonnages ou d’armoires ou de travées placé au milieu d’une salle et présentant deux surfaces de rangement.

Travée : Rangée de rayonnages.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 1 141 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quel est le plus grand catalogue de bibliothèque du monde ?

photo de la grande salle de la Bibliothèque du Congrès

Bibliothèque du Congrès, Carol M. Highsmith [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 13/03/2017

En 2010, avec plus de 144,5 millions de documents, dont 21,8 millions de livres, la plus grande bibliothèque du monde est la bibliothèque du Congrès à Washington D.C.

Néanmoins, la collection cumulée de livres des deux bibliothèques nationales russes atteint 32,5 millions de volumes et la collection de la British Library 150 millions d’articles. Source wikipédia

WorldCat est la base de données bibliographiques en ligne de l’OCLC (Online Computer Library Center), réputé le plus grand catalogue OPAC (Online public access catalog) du monde. Son nom est la contraction de l’anglais World Catalog (catalogue mondial). Créé en 1971, il contient les données relatives à plus de 72 000 bibliothèques publiques et privées du monde1. En 2005, il englobait 73 % du National Union Catalog (catalogue des livres d’avant 1956). WorldCat est disponible dans nombre de bibliothèques et sur les réseaux informatiques des universités ; depuis août 2006, il est en accès libre via le Web sur WorldCat.org. Source wikipédia
http://www.worldcat.org/

L’Unesco lance la première bibliothèque numérique mondiale :
https://www.wdl.org/fr/

En complément : l’Association des bibliothécaires de France (ABF) vous propose la carte des bibliothèques du monde

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 59 fois dont 1 fois aujourd'hui

Lorsque l’on travaille en bibliothèque universitaire, quelles tâches nous sont confiées que l’on ne trouve pas en bibliothèque de lecture publique ?

couverture de Bibliothèques d'aujourd'huiPar exemple, je suppose qu’il est davantage demandé d’effectuer des veilles documentaires et de réaliser des bibliographies, non ? Quelles autres tâches / missions à votre avis ?

Notre réponse du 07/03/2017

Effectivement les missions ne sont pas mêmes et les lecteurs sont différents.
Une BU doit répondre aux étudiants et aux professeurs selon les spécialités proposées par l’université dont dépend celle-ci. Une bibliothèque publique a un lectorat plus élargi et donc ses actions sont plus variées et aussi influencées par la lecture publique.
Cette vision très schématique peut être contredite par des contre-exemples.
Et on constate depuis quelques années que les bibliothécaires se sont « investies » dans de nouvelles missions face à la montée du numérique…

Les ouvrages disponibles à la Bibliothèque publique d’information :

Les bibliothèques
Résumé : Présentation du mouvement d’expansion et de modernisation des bibliothèques, ainsi que de leur fragilité et des enjeux dont elles sont porteuses. Situe tout d’abord les bibliothèques dans une perspective historique. Aborde ensuite leur organisation fonctionnelle et administrative, leurs rôles et leurs publics. Enfin, analyse l’avenir des bibliothèques face au numérique. ©Electre 2015
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1324969%3B5%3B0

Bibliothèques universitaires : nouveaux horizons
Résumé : La bibliothèque universitaire voit son utilité remise en question. La communication scientifique, autrefois structurée et archivée à l’usage de la communauté se retrouve partout sur les réseaux numériques, les plates-formes et autres forums. Etat des lieux, opportunités et enjeux du renouvellement des services et des usages, des nouveaux domaines et systèmes de gestion nouvelle génération. ©Electre 2015
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1287349%3B5%3B0

Crépuscule des bibliothèques
Bibliothécaire, l’auteur analyse les conséquences de la révolution numérique sur l’existence du livre papier et les bibliothèques. A l’heure de la « dématérialisation » et des « bibliothèques 2.0 », les techniciens enragés ont remplacé les « gardiens du Livre »… ©Electre 2015
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1280659%3B5%3B0

Bibliothèques d’aujourd’hui : à la conquête de nouveaux espaces
Equipements publics en profonde mutation, les bibliothèques territoriales ou universitaires, avec l’offre documentaire électronique et des services diversifiés, sont toujours plus engagées dans une course à l’évolution. L’ouvrage aborde la question sous l’angle des services aux publics et des aménagements d’espaces correspondants.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1222642%3B5%3B0

Bibliothèques en France 1998-2013
Quinze ans après la parution de l’étude consacrée aux années 1991-1997, la bibliothèque a changé. Outre les transformations de la société et les évolutions institutionnelles, ces dernières années ont surtout vu exploser les ressources électroniques et éclore le livre numérique qui ont modifié les habitudes des lecteurs et des professionnels.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1191602%3B5%3B0

L’avenir des bibliothèques : l’exemple des bibliothèques universitaires (introduction disponible)
Une réflexion sur la question de l’accueil du public dans les bibliothèques universitaires face aux concurrences nouvelles et redoutables d’Internet. Par une approche théorique centrée sur les enjeux, les causes et origines du problème, les auteurs s’interrogent sur le sens de l’action des bibliothécaires.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1153845%3B5%3B0

Sur le Web :

Les missions des bibliothèques (bibliographie proposée par l’Enssib)
http://www.enssib.fr/le-dictionnaire/missions-des-bibliotheques

BM-BU, compagnons de route ?
Touitou, C. (2013).
http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2013-04-0060-004

Bibliothèques universitaires: nouveaux horizons.
Caraco, B. (2016).
http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2016-07-0158-003

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 18 fois dont 1 fois aujourd'hui

Tradition des bibliothèques dans le monde arabe

photo de la cour de l'université de Fes

By Khonsali [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 17/01/2017

La Bibliothèque de l’Institut du monde arabe vous propose les ressources suivantes sur les bibliothèques dans le monde arabe :

1) Ressources bibliographiques signalées dans les catalogues :

– Le catalogue WorldCat permet de repérer de nombreux titres, en arabe, français et anglais sur les bibliothèques dans le monde arabe,
ou encore : ti:bibliothèques pays arabes

– Le catalogue de la Bibalex  résultats de recherche sur les bibliothèques

catalogue collectif Sudoc : résultats de recherche sur la transmission des savoirs en Islam, et notamment le rôle des bibliothèques

2) Sites de références : Vous y trouverez de nombreuses ressources sur les bibliothèques arabes

AFLI (Arab Federation for Libraries and Information) – site en arabe
– Bibalex (Bibliotheca Alexandrina) : site trilingue (arabe – anglais- français) : Ressources sur les bibliothèques arabes

3) Articles en ligne

– nombreux articles en ligne sur les bibliothèques arabes/dans le monde arabe sur le site Sage Journals

4) Ressources en arabe

Le premier est disponible en texte intégral sur Archive.org
تاريخ المكتبات الإسلامية ومن ألف في الكتب
http://www.kanhistorique.org/Archive/2012/Issue16/libraries
http://arablibrariannet.blogspot.fr/2007/04/blog-post.html
http://www.alukah.net/culture/0/98108/
http://arablibrariannet.blogspot.fr/2007/01/blog-post_17.html

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Date de création: 08/02/2017 06:53     Mis à jour: 08/02/2017 13:00
 
Cette question-réponse a été vue 76 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche des informations/sites ressources sur les dernières pratiques/techniques des professionnels de l’Information-Documentation.

couverture Du Métier de documentalisteNotre réponse du 10/01/2017

Voici une sélection de quelques livres consultables à la Bpi (bibliothèque publique d’information) qui répondent à votre attente :

Le métier de documentaliste
Accart, Jean-Philippe
Edition du Cercle de la Librairie, 2015
Décrit la fonction documentaire dans sa diversité et ses évolutions : les techniques documentaires, le droit de l’information, la gouvernance de l’information, le Web social, l’open data, la curation, les systèmes de recommandation, les modalités de la veille et de l’intelligence économique ainsi que du record et du knowledge management

La documentation dans le numérique
Le Deuff, Olivier
Presses de l’Enssib, 2014
Le Deuff développe les rôles et les missions des bibliothécaires et des documentalistes dans un monde marqué par l’avènement du numérique. Il présente la place nouvelle des lecteurs, des usagers et des internautes, ainsi que les fonctions indispensables de médiation liées aux nouveaux supports. Il souligne la nécessité de faire évoluer la formation aux métiers de la documentation

Guide pratique des médias sociaux à l’usage des bibliothèques et des centres de documentation
Guégeun, Eric
Klog éditions, 2014
L’animation de communautés constitue aujourd’hui une activité stratégique pour les métiers des bibliothèques, de l’information et de la documentation. La connaissance des médias sociaux est devenue indispensable à l’élaboration de stratégies de communication et de médiation sur Internet. Ce guide à l’attention des bibliothécaires et documentalistes est centré sur les pratiques actuelles.

Les professeurs documentalistes; le livre bleu des enseignants-documentalistes
Durpaire, Jean-Louis; Briziou, Michèle
SCEREN-CRDP Académie d’Orléans-Tours, 2011
Associant mises en perspective historiques, réflexions d’ordre théorique, aspects pratiques de l’exercice quotidien illustrés par des exemples, expériences et témoignages et complétés par de nombreuses ressources bibliographiques, cet ouvrage de référence a pour objectif d’être un outil d’information et de formation.
Livre à consulter surtout pour les ressources bibliographiques.

Vous pourrez également consulter Documentaliste revue d’information et de techniques documentaires. Cette revue est produite par l’Association française des documentalistes et des bibliothécaires spécialisés.

La base de donnée Cairn.info présente un article technique mais instructif portant sur des réflexions liée à l’évolution des métiers tels que bibliothécaire ou documentaliste.
« Professionnels de l’information et humanités numériques: compétences, formation, métier »
I2D-Information données et documents, 2016/2 ( Vol 53), p4-6
Lien : https://www.cairn.info/revue-i2d-information-donnees-et-documents-2016-2.htm

Enfin, je vous communique la liste des associations française des professionnels des bibliothèques, de la documentation et des archives produite par l’Enssib (Ecole nationale des sciences de l’information et des bibliothèques) : comme vous le savez, il existe plusieurs associations de documentalistes (collectivités territoriales, centres hospitaliers…) et chaque association dispose de son site internet grâce auquel vous prendrez connaissance de l’actualité de la profession.
En cliquant sur les liens suivants, vous pourrez accéder aux sites des associations des documentalistes des collectivités territoriales (Interdoc), au Réseau National des Documentalistes Hospitaliers (RNDH), à la Fédération des Enseignants Documentalistes de l’Education Nationale (FADBEN).
Lien : http://www.interdoc.asso.fr/
Lien : http://www.rndh.fr/
Lien : apden.org/?page=federation

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 17 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je suis à la recherche des coordonnées de bibliothèques, municipales et d’université (BU), qui ont des fonds de livres d’artistes modernes et contemporains

livres d'artistes dans des boites d'allumettes

Par Matchboox [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

et une politique documentaire dynamique dans ce domaine.

Notre réponse du 29/12/2016

Vous pouvez consulter le Ccfr ou catalogue collectif de France. Le formulaire REPERTOIRE permet d’interroger sur les fonds des bibliothèques.
En interrogeant avec l’expression « livres d’artistes », on obtient 74 résultats
Tous les mots : « livres d’artistes »
Bibliothèques (23)
Fonds et sous-fonds (51)

 

Vous trouverez des notices descriptives comme celle du fonds de la bibliothèque d’Auch :

Fonds de livres d’artistes
Période des documents 1937 – 9999
Volume total du fonds 226 titre(s)
Cette collection comprend des ouvrages des XXe et XXIe siècles.
Rares et précieux ils sont autant des livres de peintres, de graveurs que de livres-objets.
Ceux-ci présentent notamment des textes de Léopold Sédar Senghor, Umberto Eco, Marcel Aymé, Federico Garcia Lorca, Oscar Wilde, Michel Butor…Ils sont illustrés par des œuvres originales aussi prestigieuses que celles de Fernando Arrabal, Pierre Alechinsky, Pierre Bettencourt…
Tous les champs thématiques sont représentés dans cette collection avec une attention toute particulière pour l’environnement.
Divers courants artistiques sont valorisés, notamment l’art conceptuel, l’art minimal, le mouvement Fluxus.
Document(s) remarquable(s)
Les nonnes grises de Pierre Bettencourt et Pierre Alechinsky

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 86 fois dont 1 fois aujourd'hui

Qu’est-ce qu’une licence nationale ?

couverture du numero d'Arabesques sur les licences nationalesNotre réponse du 07/12/2016

Si votre question concerne bien les licences nationales en bibliothèques universitaires pour l’adoption d’un socle commun de connaissances à l’échelle du territoire, vous pouvez consulter en ligne ce mémoire d’un étudiant de l’Enssib :
Les licences nationales : tentative de définition et étude comparative
SEMPÉRÉ Julien | DCB | Mémoire de fin d’étude | janvier 2011
http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/49230-les-licences-nationales-tentative-de-definition-et-etude-comparative.pdf

ainsi que le numéro 66 d’ Arabesques accessible en ligne Les licences nationales http://www.abes.fr/Arabesques/Arabesques-n-66

Un document de l’Abes (Agence bibliographique de l’enseignement supérieur) sur les licences nationales ISTEX 

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 59 fois dont 1 fois aujourd'hui

j’aurais voulu savoir pourquoi le dépôt légal concernait à la fois l’imprimeur et l’éditeur ?

portrait gravé de Gutenberg 16e s

Gutenberg [Public domain], via Wikimedia Commons

Pourquoi est-il nécessaire que chacun d’eux envoie un exemplaire à la Bibliothèque nationale de France au titre du dépôt légal ?

Notre réponse du 21/11/2016

Voici la justification apportée par le manuel Le métier de bibliothécaire, Cercle de la librairie 2003 page 224 :

Au XXe siècle, à l’instigation d’Eugène Morel, est créé par la loi du 19 mai 1925 le double dépôt (éditeur et imprimeur), qui permet un contrôle croisé. Avec cette loi cesse la confusion entre la protection du droit d’auteur et le dépôt légal. La loi du 21 juin 1943 reprend les principes de celle de 1925 : elle maintient le double dépôt et prescrit le dépôt d’un exemplaire au ministère de l’Intérieur.

Vous trouverez tous les détails sur cette même page.

Voici le lien vers la page Qu’est-ce que le dépôt légal ? de la Bnf

ainsi que le Mémento à l’usage des Bibliothèques de dépôt légal imprimeur

Dépôt légal éditeur, dépôt légal imprimeur Les éditeurs remplissent leurs obligations de dépôt légal auprès de la Bibliothèque nationale de France en y déposant un exemplaire de chacune de leurs publications : c’est le dépôt légal éditeur. Les imprimeurs doivent, eux, déposer à la bibliothèque habilitée à recevoir le dépôt légal imprimeur dans leur région un exemplaire des livres, périodiques et brochures dont l’impression leur est confiée : c’est le dépôt légal imprimeur. Un arrêté du 16 décembre 1996 (Journal officiel du 29 décembre 1996), modifié par l’arrêté du 20 septembre 2006, fixe la liste des bibliothèques habilitées à recevoir le dépôt légal imprimeur. 5 Les imprimeurs doivent accompagner le dépôt d’une déclaration de dépôt en trois exemplaires. Le formulaire de cette déclaration est disponible en ligne sur le site : bnf.fr > pour les professionnels > dépôt légal > comment déclarer ? > dépôt légal imprimeur.

Vous pouvez également consulter la réponse du service Questions ?réponses ! de l’Enssib sur le Dépôt légal

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 50 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourquoi la bibliothèque pour enfants de la Bpi a-t-elle été fermée en 1987 pour réouvrir en 1988 avant de fermer définitivement en 1994 ?

logo de la BpiNotre réponse du 04/11/2016
La Bibliothèque des enfants a fermé très temporairement en 1987 afin de réorienter et transformer son projet qui de Bibliothèque jeunesse est devenu Salle d’actualité jeunesse.

La Bibliothèque des enfants a donc modifié le contenu de ses collections pour les caler sur l’actualité de l’édition et ceci tous supports confondus (actualité de l’édition vidéographique, idem pour la logithèque, idem pour les livres et les périodiques).
Ceci a également entraîné une modification des horaires d’ouverture au public (grand public) mais un accueil plus large, spécifiquement destiné aux scolaires, pendant les heures et jours de fermeture au public.

1988 est la date effective de l’ouverture de la Salle d’actualité jeunesse au public.

1994, nouvelle évolution et fusion des 2 salles d’actualités. La Salle d’actualité jeunesse devenant un nouveau secteur de la Salle d’actualité adulte.

Septembre 1997, Fermeture provisoire de la Bpi (Bibliothèque publique d’information) et donc de la Salle d’actualité.

En 2000, réouverture de l’ensemble du Centre Pompidou dont la Bpi. Par contre, le réaménagement des espaces intérieurs du Centre Pompidou d’une part et extérieurs d’autre part (en particulier de l’atelier Brancusi) va impacter l’espace précédemment dévolu à la Salle d’actualité qui ne ré-ouvrira pas en l’an 2000.

Par ailleurs, la Bpi recentre sa politique culturelle et ses activités essentiellement sur le public adulte.

Seul, L’écran des enfants (la programmation cinématographique tous les mercredis) perdurera à la demande du Centre Pompidou.

Mais l’accueil des enfants continuera à se faire au Centre Pompidou dans son espace : l’Atelier des enfants.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 46 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourriez-vous m’expliquer ce que sont les discovery tools en bibliothèque dans des termes simples avec des exemples ?

Photographie d'un poste catalogue

Claire Lebreton, Bpi (By-NC-ND 2.0)

Notre réponse du 19/10/2016

En réponse à votre demande, voici quelques définitions extraites de sites Internet spécialisés en documentation/bibliothéconomie :

1. Discovery tools | Glossaire CRFCB (Coopération des Centres régionaux de formations aux carrières de bibliothèques), une page réalisé par l’université de Poitiers : 

On appelle discovery tools les outils de découverte destinés aux bibliothèques, qui permettent d’accéder à toutes les ressources qu’elles proposent via un unique point d’accès, indifféremment du support, du mode et du lieu de stockage. Leur but est de permettre aux usagers de découvrir les collections complètes d’une bibliothèque en une seule recherche. On parle aussi de recherche à facettes

2. Bibliothèque : bien choisir son discovery tool : un article de Clémence Jost du 30/10/2014 sur le site d’Archimag 

3. Outil de découverte : une page de Bibliopedia

L’outil de découverte (de l’anglais « discovery tool ») est un index général centralisé composé de données provenant d’éditeurs, d’agrégateurs de contenus et de sources locales (catalogues, dépôts institutionnels, collections numérisées, etc.). Un outil de découverte interroge donc une base de données unique, généralement constituée et vendue par un éditeur ; au contraire de la recherche fédérée qui interroge simultanément plusieurs bases d’éditeurs différents (via des « connecteurs »).

4. Discovery tools, effet de mode ou outil d’avenir ? Elaboré dans le cadre du cours Traiter et Rechercher l’Information, dispensé à l’Enssib aux élèves-conservateurs de bibliothèque et aux élèves du master « politique des bibliothèques et de la documentation », ce site se propose de synthétiser, organiser et problématiser les informations relatives aux discovery tools.

A nouvel outil, nouveau vocable : discovery tools, outils de découverte, recherche à facettes, rechercheintégrée/recherche fédérée, recherche « à la Google »... Pas besoin d’être un geek ni un pro de la technique pour suivre nos définitions et nos explications sur l’intérêt, les enjeux et les limites des discovery tools dans  Qu’est-ce qu’un discovery tool?

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 40 fois dont 1 fois aujourd'hui

je souhaiterais connaitre le principe de laïcité en bibliothèque et dans un second temps la gratuité en bibliothèque . Merci bien.

photographie d'une bibliothèque (intérieur)

Par Pisapia Jonathan [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse de 07/10/16
Voici quelques références glanées sur le site de l’Enssib :
Laïcité

Huchet, Bernard. « Point de vue sur … bibliothèques publiques et religions ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2016, n° 9, p. 104-112. Disponible en ligne : <http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2016-09-0104-011&gt;. ISSN 1292-8399.

Tesnière, Valérie. « Quelle place pour le fait religieux dans les bibliothèques publiques ? ».Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2010, n° 1, p. 48-50. Disponible en ligne : <http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2010-01-0048-009>. ISSN 1292-8399.
070
Bulletin d’informations de l’ABF, 2003, n° 11-12, dossier « Laïcité ».
Jean-Luc Gautier-Gentès, « Bibliothèques publiques : de la neutralité au pluralisme », Bulletin de l’ABF, 2003, n° 11-12.

Arot, Dominique. « Les bibliothèques publiques et le fait religieux ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2003, n° 6, p. 20-24. Disponible en ligne : <http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2003-06-0020-003>. ISSN 1292-8399.

Gratuité

Le métier de bibliothécaire (ed. 2003) in chapitre Publics et services, § les tarifs, Page 315 :
« Les bibliothécaires se sont souvent prononcés par le biais de l’ABF notament, pour une gratuité totale des bibliothèques et de leurs services. Cependant, il faut constater de manière pragmatique que 20% seulement des bibliothèques pratiquent une inscription totalement gratuite… »

L’impact de la gratuité sur l’activité et la fréquentation des bibliothèques municipales
PLOUX Olivier | Diplôme de conservateur de bibliothèque | Mémoire d’étude | Décembre 2009
http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/48205-l-impact-de-la-gratuite-sur-l-activite-et-la-frequentation-des-bibliotheques-municipales.pdf
Voir la bibliographie page 79 et suivantes.

Nous vous conseillons de poser votre question au service spécialisé Questions? réponses ! de l’Enssib ou d’aller consulter leur base de connaissance.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 53 fois dont 1 fois aujourd'hui

j’aimerais savoir si le mouvement « Debout les bibs ! » a un rapport avec « les nuits debout » ? et si oui lequel ?

 
photo d'un poing levé dans une manifestation

By M0tty (Own work) [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Comment et pourquoi les bibliothèques ont elles suivis ce mouvement pour défendre leur cause ? Merci d’avance !

Notre réponse du 26/09/2016 

« Debout les bibs » est une pétition lancée par les agents de la ville De Paris.

Voici quelques éléments de notre réponse :
Petite citation extrait d’un article de la Gazette des communes :
« Dans le réseau des bibliothèques de la Ville de Paris, par exemple, le malaise est tel qu’il s’est traduit par une pétition en ligne, intitulée « Debout les bibs » et appelant à retrouver le sens du service public.»
La source : La Gazette des communes (site web) – 2016-06-14 – 1808 mots

Voici la copie du début de l’article en question :
Retour sur le congrès 2016 des bibliothécaires (titre), Hélène Girard 

« Le congrès de l’Association des bibliothécaires de France (ABF) réunie à Clermont-Ferrand du 9 au 11 juin 2016 a donné lieu à une radioscopie informelle et empirique de la profession et de ses difficultés. Avec, au passage, quelques annonces de l’Etat. En trois jours, les bibliothécaires ont passé en revue une bonne partie des problématiques auxquelles ils sont confrontés et les sujets d’actualité qui se sont infiltrés dans leurs travaux. Avec les annonces du ministère de la Culture, de nouveaux débats se sont aussi ouverts, ou ont été relancés… »
Voici un article de bibliothécaires de la ville de Paris, à l’origine de la pétition : #deboutlesbibs : face à des politiques qui les précarisent davantage les bibliothèques doivent désormais se mettre debout

Ces bibliothécaires considèrent que le mouvement « debout les bibs » va dans le même sens que « les nuits debout »: défendre le service public « Retrouver le sens … du service public ».
Voici un extrait « Le mouvement contre la loi travail, auquel les bibliothécaires participent massivement depuis le début, l’espace de réflexion créé par la #nuitdebout et la #bibliodebout, la préparation du congrès de l’ABF en juin 2016, sont des opportunités pour la profession de rappeler son rôle et sa force dans le contexte actuel. #deboutlesbibs. »
© Social Nec Mergitur est un site d’actualité politique, syndicale et culturelle animé par des agents de la Ville de Paris.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 63 fois dont 1 fois aujourd'hui

Existe t il un logiciel de gestion d’une bibliotheque privée ( poche , roman ..) comme il en existe pour les BD ou les DVD, merci

 
pictogramme représentant une touche Book

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 16/09/2016
Quelques sites-réseaux sociaux permettant de gérer une bibliothèque personnelle et échanger avec d’autres lecteurs (pas obligatoire) :

Babeliowww.babelio.com/
Un réseau social pour cataloguer sa bibliothèque en ligne et partager avec des membres ayant des affinités littéraires.

Agora des livres http://www.agoradeslivres.com/
vous pouvez enregistrer, classer et annoter vos livres, partager vos lectures avec les autres lecteurs, découvrir ce qu’ils lisent et discuter avec eux.
Vous disposez d’un guide en ligne et d’une présentation animée des fonctions du site

Librarything https://www.librarything.com/
LibraryThing est une application web de catalogage social destinée à enregistrer et partager des bibliothèques personnelles et des listes de livres.

Mais aussi Goodreads (racheté par Amazon en 2013) https://en.wikipedia.org/wiki/Goodreads

Sur ces sites, vous pouvez « capturer » une notice déjà existante en l’intégrant dans votre bibliothèque ou rentrer un nouveau titre à partir de l’Isbn, voire d’un formulaire type auteur, titre , éditeur…

J’espère avoir répondu à votre demande mais n’hésitez pas à reposer votre question aux collègues de l’Enssib (Ecole nationale supérieure des sciences de l’information) pour obtenir une réactualisation plus adaptée à votre demande de leur réponse citée ci-dessous : Outil pour cataloguer une bibliothèque personnelle

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 77 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourriez-vous me rappeler les domaines pour lesquels la BPI a une mission d’exemplarité ?

 
Bibliothèque publique d'information accueil

©Bpi/Voyez-vous

Je sais qu’il y a le handicap mais je n’arrive pas à trouver les autres domaines. Concrètement, cela signifie que l’établissement est censé conseiller et dispenser des formations aux bibliothèques municipales dans les domaines en question, est-ce bien cela ? Merci d’avance.

Notre réponse du 05/09/2016
Les missions de la BPI, précisées dans le décret n°76-82 du 27 janvier 1976, sont « d’offrir à tous, et dans toute la mesure du possible en libre accès, un choix constamment tenu à jour de collections, françaises et étrangères de documents d’information générale et d’actualité ; De constituer un centre de recherche documentaire en liaison avec les autres centres, bibliothèques et établissements culturels. »

Sur le site de la Bpi, il est indiqué qu’en tant que « bibliothèque nationale, la Bpi a également une importante mission de coopération : favoriser par différents programmes d’actions la mutualisation des bonnes pratiques entre les bibliothèques publiques françaises ainsi que développer leur représentation internationale. »

Cela concerne l’information et la sensibilisation des bibliothèques à la question de l’accès des publics handicapés à la lecture. La mission Handicap et accessibilité de la BPI « organise chaque année une journée d’étude et de rencontre sur le thème de l’accueil des publics handicapés en bibliothèque. Depuis plusieurs années, elle travaille en partenariat avec des organismes et des bibliothèques menant une politique active dans ce domaine ». Voir page Handicap et accessibilité.

Le site de la Bpi à destination des professionnels des bibliothèques développe la thématique du handicap par le biais de la rubrique Alphabib, présentée ainsi sur le site :

« La Bpi a lancé dès 2007, dans le cadre de la mission Lecture et Handicap  et avec l’appui du Service du Livre et de la Lecture (SLL), le projet ALPHABib (Améliorer l’Accueil des Personnes Handicapées en Bibliothèque). D’abord sous forme de wiki participatif, le projet dispose à présent d’une rubrique spécifique sur le site de la Bpi à destination des professionnels.
La rubrique ALPHABib cherche à favoriser la constitution d’un réseau des professionnels en charge des services dédiés à l’accueil des personnes en situation de handicap au sein des bibliothèques. Il vise également à fédérer les professionnels autour d’un réseau d’échanges et d’informations sur la question des services, les évolutions des outils et des technologies, les méthodes, les pratiques… »
Les autres volets du site institutionnel, représentant des questions fortes pour la Bpi, sont la question de la fonction sociale des bibliothèques (représentée dans la rubrique Bibliothèques dans la Cité, la formation tout au long de la vie et l’inclusion numérique pour rester dans le champ du social.
Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
Cette question-réponse a été vue 26 fois dont 1 fois aujourd'hui

J’ai besoin de conseils pour utiliser le site de la Bnf !

 
Photo de la Bnf rez-de-jardin

Bnf – Rez-de-jardin, By (Vincent Desjardins [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 26/08/2016
Voici quelques outils développés par la BnF, pour une meilleure recherche documentaire :

1) La Bibliothèque nationale de France( BnF) propose aux usagers un atelier pour mieux chercher et trouver dans le catalogue général :
http://www.bnf.fr/fr/la_bnf/anx_visites/a.ateliers_catalogue.html

2) Voici un didacticiel (vidéo) présentant le catalogue de la BnF :
http://didacat.bnf.fr/

3) Voici la liste de toutes les Visites et ateliers pour adultes en individuels :
http://www.bnf.fr/fr/la_bnf/visites_ateliers_pour_adultes/s.adulte_individuel.html

4) La BnF vous propose aussi le guide intitulé : chercher & trouver :
http://bnf.libguides.com/chercher_trouver

5) data.bnf.fr vous guide dans les ressources de la BnF en regroupant sur une même page toutes les informations issues de ses différents catalogues, ainsi que de la bibliothèque numérique Gallica.

6) Vous souhaitez qu’on vous propose une présentation de Gallica et les ressources électroniques de la BnF , inscrivez-vous : http://www.bnf.fr/fr/la_bnf/anx_visites/a.atelier_gallica.html

7) Comment faire sa recherche sur Gallica (solution textuelle) :
http://gallica.bnf.fr/html/und/comment-faire-une-recherche

8) Vous recherchez un ouvrage en art ou en économie (…) voici les bibliographies sélectives qui recensent pour la plupart des documents de la Bibliothèque d’étude du site F.-Mitterrand :
http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/bibliographies.html

En complément
Vous recherchez un catalogue de recherche bibliographique qui englobe celui de la BnF et d’autres bibliothèques françaises (5 000 bibliothèques de tous types : municipales, universitaires, spécialisées, départementales, associatives, d’archives, de musées, centres de documentation…) : c’est le CCFr ou Catalogue collectif de France

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 75 fois dont 1 fois aujourd'hui

j’aimerais connaitre les différents services qu’une bibliothèque universitaire peut proposer à ses usagers et spécifiquement, quels services distants ?

 
photo de la BU d'Arras

Bibliothèque universitaire d’Arras, via Flickr

Notre réponse du 16/08/2016

Je vous communique l’adresse de la notice du mémoire d’étude de l’Enssib (Ecole nationale des sciences de l’information et des bibliothèques) datant de 2013 intitulé Les services innovants liés au numérique : l’exemple des bibliothèques universitaires, Anne Jeanson.  Une fois sur la notice, cliquer sur le lien vers le fichier pdf.

Je vous transmets également le lien vers le fichier du mémoire d’étude de l’Enssib datant de 2014, Faire vivre les ressources numériques dans la bibliothèque physique. Le cas des bibliothèques universitaires Frédéric Souchon dont quelques parties peuvent vous intéresser.

Vous trouverez ci-dessous le lien vers une publication de l’Enssib datant de 2013, intitulée L’avenir des bibliothèques, l’exemple des bibliothèques universitaires.

Vous pouvez aussi consulter à la Bpi (Bibliothèque publique d’information) les livres suivants :

Bibliothèques universitaires: nouveaux horizons
Cavalier, François; Paulin, Martine
Editions de Cercle de la librairie, 2015
La bibliothèque universitaire voit son utilité remise en question. La communication scientifique, autrefois structurée et archivée à l’usage de la communauté se retrouve partout sur les réseaux numériques, les plates-formes et autres forums. Etat des lieux, opportunités et enjeux du renouvellement des services et des usages, des nouveaux domaines et systèmes de gestion nouvelle génération.

Les bibliothèques universitaires
Casseyre, Jean-Pierre; Gaillard, Catherine
Puf, 1996

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 159 fois dont 1 fois aujourd'hui

À quoi servait les salles de référence dans les bibliothèques ?

 
Bnf, salle Richelieu

Bnf – salle Richelieu. By Vincent Desjardins [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 02/05/2016
Dans le Dictionnaire encyclopédique du livre, l’entrée Référence (service de), écrit par François Larbre, donne les indications suivantes :
Les services de référence apparaissent dans les bibliothèques académiques anglo-saxonnes à la fin du XIXe siècle, illustrant un changement d’attitude des bibliothécaires. Jusqu’alors, les lecteurs devaient être en capacité d’utiliser les ressources de la bibliothèque. Il s’agit d’un service de renseignement, encore intégré dans les bibliothèques contemporaines, proposant des éléments sur les méthodes de recherche et sur les ressources mis à la disposition du public.
Les services de référence occupent généralement des espaces distincts, avec un personnel, une documentation et une surface de consultation spécifiques. Ils se caractérisent moins par les moyens dont ils disposent que par les services qu’ils proposent.
C’est la capacité à répondre à une demande précise qui définit le service de référence et pour cela il dispose de collections constitués essentiellement de dictionnaires, encyclopédies, bibliographies, annuaires, statistiques, répertoires, périodiques généralistes ou spécialisés… Aujourd’hui il recourt également largement aux bases de données (locales ou distantes), au téléphone, et aux service en ligne.
Né de la formalisation d’un souci d’assistance au public, le service de référence trouve toute sa justification dans les prestations qu’il assure. Cet esprit de service repose avant tout sur les motivations et les compétences des bibliothécaires.
Source : Dictionnaire encyclopédique du livre
Editions du Cercle de la librairie, 2011
Disponible à la BPI, au niveau 2, à la cote 0(24) 03 DIC N-Z
Permalien : http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1024927%3B5%3B0

Le service Questions ? Réponses ! de l’ENSSIB (Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques) pourra vous donner plus d’informations si vous en avez besoin.
Ils n’ont pas traité cette question à ce jour.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 43 fois dont 1 fois aujourd'hui

le service accueil en bibliothèque publique

Notre réponse du 09/03/2016 

Voici la présentation de l’accueil de la Bibliothèque publique d’information (Bpi).

Pour les ressources numériques, de nombreux travaux ont été réalisés au sein de l’école nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib) :

Voici une définition succincte de l’Accueil : 

L’accueil est un des mots polysémiques dont les bibliothécaires raffolent (comme service public, par exemple). Il désigne tantôt l’activité d’accueil (médiation, interaction) accomplie dans les bibliothèques, tantôt les services proposés à des publics spécifiques (et en fonction de leur spécificité), tantôt les opérations et outils de fidélisation ou d’extension des publics (communication, horaires, tarification…).
 
Les deux premières acceptions sont traitées ici. Littérature abondante. Quelques ressources Enssib sur la notion d’accueil (voir liens) :

Voir aussi deux mémoires d’anciens étudiants de l’Enssib (Bibliothèque numérique) :

  • 1)L’accueil des public en bibliothèque : une pratique politique d’ouverture sans se perdre ni exclure de Vincent Chekib, 2008, fichier pdf 
  • 2) Approches de l’accueil en bibliotheques municipales techniques, postures, évaluation de Lucie munsch, 2013 : voir fichier

Pour aller plus loin, voici une bibliographie sélective de Bibliothèque nationale de France sur les publics des bibliothèques :

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 61 fois dont 1 fois aujourd'hui