Je voudrait connaitre l’adresse postale et électronique du Vatican par curiosité personnelle

Place du Vatican vue d'en haut

By Diliff [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

Réponse apportée le 03/27/2006, révisée le 26/09/2017

Voici l’adresse générale du site du Vatican : http://www.vatican.va/ 
Je vous indique aussi le site en langue française 

Adresse postale
Palazzo Apostolico Vaticano 00120 Citta del Vaticano
tel (6) 69883913

Centrale téléphonique du Vatican : +39.06.6982

Informations pratiques sur le Vatican

Le moteur de recherche du site

Cordialement.

Eurekoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 466 fois dont 1 fois aujourd'hui

Après avoir lu Sapiens de Yuval Noah Harari, j’ai appris les fondements de la pensée bouddhiste et cela a éveillé ma curiosité…

Photographie de Bouddha assis dans la verdure

CC0 Public Domain, via Pixabay

Ainsi, que pourrez vous me conseiller (livres ou autres supports) pour découvrir l’histoire, les valeurs… et comprendre cette religion/idéologie ?

Notre réponse du 16/08/2017

Afin de vous répondre, j’ai lu l’article suivant de Télérama sur le livre Sapiens, l’homme qui se racontait des histoires de Yuval Noah Harari, dont je copie la conclusion ci-dessous
Sapiens, l’homme qui se racontait des histoires Weronika Zarachowicz Publié le 15/09/2015.

Des visions alternatives existent-elles ?
Pas vraiment. Les fondamentalismes religieux, aujourd’hui en plein essor, ne comprennent pas ces avancées technologiques et ne répondent pas aux nouveaux problèmes qui en sont issus. Ni la Bible, ni le Coran, ni la Torah ne peuvent leur apporter de réponses – ces textes sont tellement antérieurs à la génétique ! Le retour du religieux est un contrecoup comparable à ce que nous avons vécu au XIXe siècle, lors de la révolution industrielle, et qui a fait long feu faute d’offrir une alternative. En revanche, philosophes, artistes, intellectuels devraient urgemment s’emparer de ces questions et tenter de formuler des contre-propositions aux visions des Facebook, Google ou IBM. Mais, pour cela, ils vont devoir se saisir des questions génétiques, technologiques.

Pour commencer, je vous suggère de lire les articles suivants de l’Encyclopaedia universalis
André BAREAU, « BOUDDHISME – Vue d’ensemble », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-vue-d-ensemble/

Heinz BECHERT, « BOUDDHISME (Histoire) – Le renouveau contemporain », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-histoire-le-renouveau-contemporain/

Quelques livres

Bouddhisme et Philosophie, L’Harmattan, Théoria, 2009

Dictionnaire Encyclopédique du Bouddhisme Cornu Ph., (2001), Paris, Seuil, Nouvelle édition augmentée 2006.

Les philosophies bouddhistes
Guillon, Emmanuel, Editeur PUF, 1997 collection Que-sais-je ?
Résumé Le bouddhisme a plus de 2500 ans d’histoire. Aussi la plupart des textes auxquels se sont référés tous les courants jusqu’à aujourd’hui ont-ils été rédigés à l’origine en sanskrit. Il s’agit toujours d’une approche conceptuelle, buissonnante, argumentée, constituant l’un des plus formidables corpus de philosophie que l’humanité ait jamais constitué.

Quel bouddhisme pour l’Occident ?, F. MIDAL,Seuil, Paris, 2006
Jacques Brosse a pu écrire qu’un « vrai bouddhiste est de toute nécessité un écologiste » (Ecologie et spiritualité, Albin Michel, 2002).

Articles et conférences

pour creuser la piste d’une réflexion bouddhiste sur l’avenir de la planète :

Bouddhisme et écologie sur Phalanstère.fr

Climat et écologie, quelques pistes de réflexion bouddhistes… Sur le site Méditations Zen.org 

Ecologie : les « limites planétaires » Du danger de franchir les limites écologiques de la planète, Par Matthieu Ricard sur son site le 28 octobre 2011

Toujours sur le site de Matthieu Ricard, une liste d’articles sur le bouddhisme

Les questions posées par l’avenir de la terre sont débattues au sein du G R I C E Groupe de Réflexion Interdisciplinaire sur la Crise Écologique.

Une conférence sur youtube https://www.youtube.com/watch?v=w_4OZH9-Fbg
GRICE – Philippe Cornu : Bouddhisme et écologie
Philippe Cornu, orientaliste, (UCL/Institut bouddhique européen), explicite l’apport de la tradition bouddhiste pour penser l’écologie. En effet, cette tradition religieuse est porteuse d’une vision de la nature qui tranche avec la vision moderne voire occidentale de la nature, qu’il s’agirait de prendre au sérieux. D’autre part, le travail encouragé par le bouddhisme sur l’esprit humain, notamment la transformation de la volonté d’accaparement du réel et du désir de possession, permet de penser les racines individuelles de la crise écologique. L’issue d’une telle crise, dans la perspective bouddhiste, doit inévitablement passer par la transformation individuelle.
Ou http://grice.quelfutur.org/Bouddhisme-et-ecologie

J’espère avoir pu vous apporter quelques pistes, n’hésitez pas à revenir vers moi si cela ne convenait pas.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 20 fois dont 1 fois aujourd'hui

Qui est Antée ?

Combat d'Héraklès et Antée sur un vase grec, ocre sur fond noir

Combat d’Héraklès et Antée Par Euphronios & Euxitheos Jastrow [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 26/07/2017

Antée était un géant dans la mythologie grecque.

Voici la notice du Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine de Pierre Grimal (PUF, 1951) :

Antée est un géant, fils de Poséidon et de Gaia [la Terre]. Il habitait en Libye (non loin d’Utique, selon Lucain, au Maroc, selon la plupart des auteurs) et contraignait tous les voyageurs à lutter contre lui. Puis, quand il les avait vaincus et tués, il ornait de leurs dépouilles le temple de son père. Antée était invulnérable tant qu’il touchait sa mère (c’est à dire le sol). Mais, Héraclès, lors de son passage en Libye, à la recherche des pommes d’or, lutta contre lui et l’étouffa, en le soulevant sur les épaules.

Vous pouvez lire un article sur Antée sur le site Mythologica.fr.

L’Encyclopaedia universalis propose une interprétation sur les enfants de Gaia qui apporte un éclairage intéressant :

Voici un extrait de l’article sur GAÏA dans l’encyclopédie Universalis (version numérique) disponible à Bpi, où il est fait mention d’ « Antée » :

(…) Dans d’autres théogonies, Gaïa se voit attribuer la maternité de nombreux autres êtres monstrueux (par exemple : Antée, Charybde, les Harpyes, Python, le dragon qui gardait la Toison d’or) : tout ce qui est monstrueux ne peut être aux yeux des Grecs qu’issu de la Terre, du cycle infernal de la vie et de la mort, de la génération et de la corruption, bref de la nécessité ; à quoi s’opposent, en une lutte toujours renaissante, les forces de la lumière et de la liberté, de l’esprit et de l’art, forces porteuses d’un Monde, sur la Terre mais contre elle ; forces par lesquelles l’homme acquiert l’immortalité en brisant le cycle, immortel lui aussi, de la nature, et que magnifient les Olympiens. (auteur) Robert Davreu

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 27 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourquoi les juifs ne mangent pas de porc ? Pourquoi les musulmans non plus ? Pourquoi les chrétiens mangent du porc ?

photographie d'un porcelet

By Joan301009 [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 1188/06/2017

Pour répondre à votre question, j’ai consulté un article que j’ai trouvé dans Cairn.info qui est un portail de sciences humaines et sociales de langue française ainsi qu’un livre.
Voici les références de l’article:
« Regard anthropologique sur les interdits alimentaires »
Les cahiers dynamiques 2005/1 (n°33) ; p 92.
Lien : https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-dynamiques-2005-1-page-25.htm#s1n2

Le livre qui m’a aidé à vous répondre est :
Pour comprendre les pratiques alimentaires des juifs, des chrétiens et des musulmans
Lévy, Isabelle
Presses de la Renaissance, 2010
Isabelle Lévy retrace les origines des rites et des pratiques des trois grandes religions monothéistes. Elle analyse ensuite les convergences et divergences de chacune sur les thèmes de l’hygiène et de la pureté du corps, les interdits alimentaires, la vie à deux, l’enfance et l’adolescence, la maladie et la mort.

Voici une synthèse :

Tout d’abord, il existe deux arguments de type matériel qui expliqueraient pourquoi juifs et musulmans ne mangent pas de porc :

– l’argument hygiéniste selon lequel il est dangereux de consommer du porc dans les climats chauds car on a longtemps accusé le porc de véhiculer une maladie parasitaire, la trichinose

– l’argument écologiste selon lequel l’élevage du porc serait devenu trop coûteux en raison de la déforestation de certaines zone au Moyen-Orient

Au-delà de ces deux arguments qui sont par ailleurs discutables puisque l’on mange du porc dans certains pays tropicaux et équatoriaux, l’auteur de l’article sur lequel je m’appuie s’intéresse à la dimension spirituelle et religieuse de cet interdit en se basant sur l’étude du Lévitique et du Deutéronome, livres de l’Ancien Testament auxquels se réfèrent l’islam et le judaïsme.
D’un point de vue religieux, le porc est impur car non conforme à la classification des différentes catégories d’animaux émises dans l’Ancien Testament : cette impureté est donc liée à une pensée et est par ailleurs propre à toute culture qui établit une différenciation entre le pur et l’impur, le bon et le mauvais.
En effet, d’après l’Ancien Testament, chaque classe d’animaux correspond à un élément constitutif de l’univers; ainsi, « Dans le firmament, ce sont les volatiles ailés à deux pattes ; dans les eaux, ce sont les poissons à écailles qui nagent avec des nageoires ; sur la terre, ce sont les animaux à quatre pattes et qui sautent ou marchent. »
À l’intérieur de ces grandes catégories, interviennent également d’autres critères, comme la conformation des pattes, le mode de digestion….
N’entrant pas dans la catégorie des ruminants que l’on trouve sur terre et ayant en plus des pattes onglées et fendues, le porc ne rentre dans aucune classification et devient impur. Dès lors, il sera interdit d’en manger. Voici la citation extraite du chapitre XIV du Deutéronome :  » Voici les bêtes dont vous pourrez manger : boeuf, mouton, chèvre. 5. Cerf, gazelle, daim, bouquetin, antilope, buffle, chevreuil. 6. Toute bête qui a le pied onglé, l’ongle fendu en deux, et qui fait partie des ruminants, vous en mangerez. 7. Mais vous ne mangerez pas, parmi ceux qui ruminent ou qui ont le pied onglé et fendu, le chameau, le lièvre, le daman, car ils ruminent mais n’ont pas l’ongle fendu : ils seront impurs pour vous. 8. Ni le porc, car il a bien l’ongle fendu, mais il ne rumine pas : il sera impur pour vous « .

Les catholiques mangent du porc car ils vivent en grande majorité sous la loi, non plus de l’Ancien Testament, mais sous celle du Nouveau Testament. Cependant, il existe plusieurs courants dans la religion catholique comme l’Eglise de Dieu, les Adventistes du Septième jours qui suivent encore les préceptes de l’Ancien Testament.
Dans le Nouveau Testament, Paul dit en effet: « Mangez tout ce qui se vend au marché sans vous inquiéter » ; « Si l’on vous invite, mangez tout ce que l’on vous présente »

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 72 fois dont 1 fois aujourd'hui

Comment est-on passé des sirènes oiseaux au sirènes poissons ?

vase représentant Ulysse et les sirènes

Ulysse et les sirènes [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 08/06/2017

Pour répondre à votre demande j’ai consulté un article publié dans le portail Persee.fr . Persée offre un accès libre et gratuit à des collections complètes de publications scientifiques (revues, livres, actes de colloques, publications en série, sources primaires, etc.) associé à une gamme d’outils de recherche et d’exploitation.
Cet article est particulièrement intéressant car il propose une transition quant à l’évolution de la représentation des sirènes et non une différenciation comme celle qui est communément admise entre la représentation des sirènes-femmes, propre à la mythologie grecque, et celle des sirènes-poissons, liée au folklore des pays nordiques.

En effet, à partir de l’analyse d’un bol mégarien datant du IIe siècle avant JC et d’une lampe romaine datant du Ier-IIe siècle après JC sur laquelle est figurée une sirène-poisson, l’auteur décrit le passage de la sirène-femme à la sirène-poisson.
Pour remonter à la source, précisons tout d’abord que dans la mythologie grecque les sirènes sont des vierges vouées à l’eau douce puisque filles du dieu-fleuve Achéloos; elles ont un corps de femme et possèdent un don inné pour la musique.
Dotées de voix enchanteresses, habiles à la lyre et à la flûte, les sirènes faisaient partie du cortège de Perséphone, mais n’agirent pas contre Adès quand celui-ci amena la déesse aux enfers. La colère de la mère de Perséphone leur valu ce corps d’oiseau ne laissant deviner de leur beauté d’antan qu’un visage enfoui dans les plumes.
Leur nouvelle apparence ne diminua pas leur arrogance car elles osèrent défier les muses au chant. Les Muses remportèrent le concours et arrachèrent leurs plumes aux sirènes qui se précipitèrent à la mer, s’éloignant à jamais de leur terre d’origine.
Aigries, les sirènes seront désormais des êtres maléfiques car elles charmeront les marins de leur chant mélodieux pour les entraîner sur une vaste prairie couverte des ossements des hommes qui les avaient précédés et où les derniers venus ne tardaient pas à mourir.
La représentation des sirènes en femmes-oiseaux s’étend du VIIIe siècle avant JC jusqu’au Moyen-Age. Le premier texte signalant une sirène-poisson, De Monstris, remonte au VIe siècle après JC.
La date précise du passage de la sirène-femme à la sirène-poisson n’est cependant n’est pas connue : en effet, au IIe siècle avant JC, on trouvait déjà des sirènes aquatiques, comme le prouve le bol mégarien, alors que plus tard, par exemple au Ier siècle avant JC, des représentations évoquant l’aspect funéraire des sirènes-femmes existent toujours.

Tout d’abord, pour bien comprendre le passage d’une représentation à l’autre, il faut savoir qu’ Homère ne donne aucune description des sirènes puisque dans l’Odyssée il est juste expliqué que les sirènes sont statiques et que le danger qu’elles représentent est écarté dès que l’île sur laquelle elles se trouvent, à l’entrée du détroit de Messine, est doublée.
Peu à peu, on se rend compte que l’iconographie traduisant l’épisode du chant XII évolue car les épisodes de l’Odyssée ont des origines diverses et lointaines, leur unité étant donnée par le voyage d’Ulysse. Il faut préciser que toutes les anecdotes où intervient le merveilleux se regroupent autour de la mer. Dans ce contexte, le mythe des sirènes a subi les influences d’autres récits maritimes, et la place de cet épisode juste avant les Pierres Planctes, puis entre Charybde et Scylla facilita l’admission des sirènes dans le folklore de la mer.
D’autres interprétations du mythe se sont ensuite greffées à cette évolution (chant des sirènes, bruit du ressac sur les récifs, les sirènes démons de midi frappant les marins d’insolation), ainsi que d’autres légendes comme « La mort des sirènes » tirée des légendes du Cycle Troyen de Ch.Vellay où il est dit que de dépit, les sirènes se jettent à la mer.

Voici les références de l’article cité ainsi que le lien qui vous permettra de le parcourir :
De quand date la sirène poisson?
Bulletin de l’Association Guillaume Budé : Lettres d’humanité, 1962, (Vol 21) , n°4, p 452-459
Lien : http://www.persee.fr/doc/bude_1247-6862_1962_num_21_4_4210

Pour continuer à vous documenter sur le sujet, vous pouvez lire :

La mer mystérieuse : mythes, croyances et récits fabuleux
Jean Merrien, 080Royer, 2004
Répertorie les croyances, les légendes et les récits fabuleux portant sur plus de 200 sujets différents, répartis en trois grands chapitres : la terre, les rivages, les îles, la marée et l’eau salée , ensuite, les êtres fantastiques, les monstres et les animaux marins , enfin, le temps, la pêche, les marins et les navires fabuleux.

Le mythe des sirènes
Spina, Luigi ; Bettini, Maurizio
Belin, 2010
L’ouvrage est composé d’une nouvelle introduisant les personnages et mettant en lumière un aspect peu connu du mythe, suivie d’une analyse du mythe antique, de lectures sur son évolution et d’un cahier iconographique commenté.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Cette question-réponse a été vue 46 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche de la documentation sur le thème religions et sexualité

couverture du livre : Histoire de la sexualité T1ou plus précisément sur la compréhension de la vision de la sexualité dans l’histoire des religions.

Notre réponse du 24/05/2017

Je n’ai pas vraiment identifié de livre traitant uniquement de l’histoire des religions et de la sexualité. Je vous ai d’abord sélectionné des ouvrages généraux qui hormis le Que-sais-je ? sont des classiques de l’histoire de la sexualité traitant peu ou prou de la religion. J’ai ensuite orienté et spécialisé les recherches en fonction des deux périodes historiques qui vous intéressent. Les références de livres sont extraites du catalogue collectif Sudoc qui permet de localiser les documents dans une bibliothèque à partir du lien « où trouver le document » de la notice. Pour voir la notice complète avec le résumé éventuel, cliquez sur le lien pérenne.

Maryse Jaspard, Sociologie des comportements sexuels. La Découverte, « Repères », 2005, 128 pages.
ISBN : 9782707145819. URL : http://www.cairn.info/sociologie-des-comportements-sexuels–9782707145819.htm
Que sait-on des comportements sexuels des femmes et des hommes, jeunes et adultes, du Moyen Âg e à nos jours ? Comment, jusqu’au milieu du XXe siècle, la morale chrétienne a-t-elle réglé la vie sexuelle des couples ? Quand et comment a-t-on contesté l’ordre sexuel imposé par l’Église et la société ? Qui l’a fait ? Qu’en est-il du mythe de la révolution sexuelle et de la libération sexuelle ? Pour qui ? Comment évoluent les rapports hommes/femmes ? Entre risque épidémiologique et exotisme sexuel, quels sont désormais les normes ? Que révèle la place grandissante de la sexualité dans les débats de société sur l’état des rapports sociaux ? Ces questions sont au cœur de ce livre. Leur analyse s’appuie principalement sur les résultats des enquêtes sociologiques sur les comportements sexuels de nos contemporains.

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/003436349
Histoire de la sexualité,
vol. 1 : La volonté de savoir, Michel Foucault, Gallimard, 1976

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/000786160
Histoire de la sexualité, Michel Foucault, vol. 2 : L’usage des plaisirs, Gallimard, 1984

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/000786179
Histoire de la sexualité. 3, Le souci de soi
[Texte imprimé] / Michel Foucault

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/004959493
Sexualités occidentales [Texte imprimé] : [contribution à l’histoire et à la sociologie de la sexualité] / Philippe Ariès, André Bejin, Robin Fox, Michel Foucault, [et al.]

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/048970050
Titre : Histoire de la vie privée [Texte imprimé] / sous la dir. de Philippe Ariès et Georges Duby. –

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/001992686
Amour et sexualité en Occident [Texte imprimé] / introduction de Georges Duby ; [publié par L’Histoire]

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/028662474
L’amour et l’Occident [Texte imprimé] / par Denis de Rougemont. – Édition définitive.
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/10374648X
Métaphysique du sexe [Texte imprimé] / Julius Evola ; traduction et préface de Philippe Baillet

LE SEXE ET LES RELIGIONS Une histoire du refoulement chrétien
Jennifer Schwarz – publié le 01/07/2009 Le Monde des religions
http://www.lemondedesreligions.fr/dossiers/sexe-religion/une-histoire-du-refoulement-chretien-01-07-2009-1881_181.php

Antiquité

Sur la RTS (Radio Télévision suisse) La sexualité dans la Grèce antique (1/5)
Une émission en vidéo A vue d’esprit / 29 min. / le 05 mars 2012 Philipppe MATTHEY spécialiste Religions de l’Antiquité (Égypte, Grèce, Rome) ;
http://www.rts.ch/religion/a-vue-d-esprit/3796613-la-sexualite-dans-la-grece-antique-1-5-.html

Sur la sexualité dans la Rome antique :
Le sexe et l’effroi Pascal Quignard http://www.gallimard.fr/catalog/entretiens/01025213.htm

Quand la prostitution était sacrée
Gabrielle Monthélie – publié le 01/07/2009 Le Monde des religions
http://www.lemondedesreligions.fr/dossiers/sexe-religion/quand-la-prostitution-etait-sacree-01-07-2009-1870_181.php

Sexualité dans la Rome antique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sexualit%C3%A9_dans_la_Rome_antique

Société, religion et sexualité
samedi 27 décembre 2014, par Robert Paris
https://www.matierevolution.fr/spip.php?article3467

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/048154962
Titre : Antiquité [Images animées] : sexe, mystère et religion / Vincent Soulié, réal. ; Paul Veyne, Françoise Frontisi-Ducroux, François Lissarrague, participants

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/142844608
La vie sexuelle à Rome / Géraldine Puccini-Delbey

XVIIIe siècle

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/091550335
Les révélations humaines [Texte imprimé] : mort, sexualité et salut au tournant des lumières / Francois-Emmanuël Boucher

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/100888666
Sexualité, mariage et famille au XVIIIe siècle [Texte imprimé] : [actes du colloque tenu à Vancouver du 1er au 3 mai 1997] / sous la direction de Olga B. Cragg ; avec la collaboration de Rosena Davison
et sur google books chapitre 8 Conversions libertines dans le roman français du XVIIIe siècle

Article de l’Encyclopaedia universalis : ADAM, ABIRACHED, « LIBERTINS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertins/

Sarasin Philipp, « L’invention de la « sexualité », des Lumières à Freud. Esquisse », Le Mouvement Social, 2002/3 (no 200), p. 138-146. DOI : 10.3917/lms.200.0138. URL : http://www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2002-3-page-138.htm

En espérant que cette sélection vous conviendra,

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 33 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourriez-vous me conseiller des livres / articles au sujet de « Véléda » (prophétesse germaine) ?

Hippolyte Maindron, statue de Velleda

Hippolyte Maindron, Velleda  [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 26/01/2017
En guise d’introduction sur Veleda ou plutôt Velleda (forme retenue), vous pouvez lire une brève présentation sur le site Histoire par les femmes.com : Velleda, celle qui voit

Voir aussi l’article de wikipedia Vellada (prophétesse)

L’nterrogation du portail Persée de revues de sciences humaines (consultable librement en ligne) donnent plusieurs résultats intéressants :

Chronique des études anciennes : Charles Dugas, André Aymard, Pierre Boyancé, A. Grenier, Revue des Études Anciennes Année 1947 Volume 49 Numéro 3 pp. 369-386
Page 377-378 Notes d’archéologie romaine : Veleda à Ardée

« — L’archéologie procure parfois des surprises. Des fouilles exécutées en 1926 près de l’Acropole d’Ardée ont mis au jour le podium d’un grand temple archaïque et, parmi les débris très divers qui y furent trouvés, figurait un fragment de plaque de marbre, de 0m16 de chaque côté, portant sept lignes d’écriture en caractères grecs qui peuvent dater de la fin du ier ou du début du ne siècle de notre ère. Rev. Et. anc. 25
Brisées au début et à la fin, les lignes paraissent les restes de vers trop incomplets pour qu’on songe à les restituer. En haut, isolé au milieu de la ligne et en caractères un peu plus grands que les autres, se lit : βελήδαν : Veleda.
Qu’il s’agisse bien de la prophétesse des Bructères qui fut l’âme de la guerre de 69-70, on n’en saurait douter ; à la ligne 4 se lit le mot Ρηνο- πόται : ceux qui boivent l’eau du Rhin, c’est-à-dire les Germains, et, à la ligne 3, μακρής περί παρθένο… Le texte est publié et commenté par MUe Margherita Guarducci, qui propose de compléter : icap0evo[8oo- λείας], sur le modèle de ίεροδουλεία (Rendiconti d/ΊΙα Pont. Accad. Rom. d’Archeologia, XXI, 1945-1946, p. 163-176).
Pourquoi une inscription métrique grecque à Ardée, pauvre petite ville de grands souvenirs, ruinée dès la République et, sous l’Empire, infestée par la malaria? Pourquoi, à Ardée, une mention de la prophétesse germaine? Veleda aurait donc fini sa vie en Italie et il faudrait entendre au pied de la lettre la phrase de Tacite : vidimus sub divo Vespasiano Veledam. En effet, Stace (Silv. I, 4, 90) parie de Veleda captive ; elle aurait été prise en 78 lors de la campagne de Rutilius Galli- cus sur le Rhin. Elle a pu être internée à Ardée. Le complément proposé par MUe Guarducci à la ligne 3, s’il est juste, permettrait de supposer qu’elle aurait été longtemps attachée au service d’un temple, sans doute pour y continuer son rôle de prophétesse au profit des Romains. Les derniers mots de la ligne 7 : χαλχοΰν άπομυσσέτω indiqueraient qu’il s’agissait d’oracles sur lamelles de bronze. . . Et, pour finir, MUe Guarducci présente ce qui pourrait bien être un portrait de Veleda captive, un peson de balance en bronze du Musée de Vienne (Autriche) représentant une femme déjà d’un certain âge à la physionomie très individuelle d’une expression rêveuse et triste. La tête s’appuie sur la main droite repliée dans l’attitude de Pénélope ; une longue chevelure retombe sur l’épaule gauche en masse épaisse. C’est bien ainsi qu’on se représenterait la prophétesse captive, esclave d’un temple dans une ville ruinée, pour y présider à des sorts vulgaires. »

Voir aussi Des Places Édouard. Inscription grecque métrique concernant Véléda. In: Revue des Études Grecques, tome 61, fascicule 286-288, Juillet-décembre 1948. pp. 381-390.DOI : 10.3406/reg.1948.3129 http://www.persee.fr/doc/reg_0035-2039_1948_num_61_286_3129

Et Bousquet Jean. Veleda. In: Revue des Études Grecques, tome 62, fascicule 289-290, Janvier-juin 1949. pp. 88-91. DOI : 10.3406/reg.1949.3144
http://www.persee.fr/doc/reg_0035-2039_1949_num_62_289_3144

Les références à Tacite :
« On sait que Véléda, prophétesse bructère, joua un rôle dans la révolte de Julius Civilis (Histoires, 4, 61, 5 ; 5, 22, 24) ; ainsi, lorsque Tacite l’évoque dans La Germanie (8, 3) sub diuo Vespasiano, c’est Civilis qui est présent également. » page 103 de Voisin Patrick. La Germanie de Tacite : une table d’attente pour Julius Civilis et Arminius, une table de jeu pour le lecteur. In: Vita Latina, N°182, 2010. pp. 96-107; http://www.persee.fr/doc/vita_0042-7306_2010_num_182_1_1701
Voir également l’article de wikipedia sur La Germanie de Tacite

Il existe un catalogue d’exposition :
Velléda, mythes et représentations
, catalogue exposition, Quimper, musée des Beaux-arts, 1995-1996, commissaire de l’exposition, Sophie Barthélémy.
Consultable à Paris PARIS-INHA, Accessibilité : Non disponible pour le PEB, Cote : N7763.V45 VELL 1995, Fonds spécifique : FIAB voir notice : http://www.sudoc.fr/026410354

Son histoire a fait l’objet d’un opéra :
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/158028376
Titre : Velléda opéra en 4 actes [Texte imprimé] / paroles de A. Challamel et J. Chantepie ; musique de Ch. Lenepveu. Consultable via Gallica ark:/12148/bpt6k1417378

Et d’une tragédie :
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/151318107
Velléda
[Texte imprimé] : tragédie en cinq actes / par Louis de Combettes-Labourélie, …

Une citation de l’Universalis nous conduit au texte de Chateaubriand :
Patrick BERTHIER, « CHATEAUBRIAND FRANÇOIS RENÉ DE – (1768-1848) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-rene-de-chateaubriand/
« Dans Les Martyrs aussi l’érudition pèse ; costumes et coutumes étouffent trop la vie et la tendresse, même dans l’épisode souvent distingué de la sensuelle druidesse Velléda (au livre X) »
Voir ce passage : https://www.reseau-canope.fr/cndpfileadmin/musagora/mondes-antiques-mondes-modernes/bardes-devins-et-druides/les-druidesses/apparition-de-velleda-chateaubriand-les-martyrs-livre-x/

Toujours sur Gallica :
Titre : La Sylphide : revue littéraire
Éditeur : [s.n.] (Voiron)
Date d’édition : 1905-01
Type : texte
Type : publication en série imprimée
Langue : français
Format : application/pdf
Format : Nombre total de vues : 3064
Description : 1905/01 (A19,N1)-1905/12 (A19,N12).
Droits : domaine public
Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Z-4771
Identifiant : ark:/12148/bpt6k5408508g Voir page 349
LA DRUIDESSE VELLEDA CHRETIENNE(…)VELLEDA AU DESERT La foule s’amassait, énorme, houleuse, émue, énervée, et cependant recueillie jusque dans les paroles échangées à voix basse, sous les sombres voûtes des grands chênes(…). Derrière eux s’avançait Velléda, sereine et impénétrable, fiévreuse et impassible, le coeur inondé d’une joie surhumaine, le front hautain, le pied ferme, tout l’être imprégné d’un indicible, d’un fol orgueil, l’orgueil de la créature humaine qui a voulu (…)

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 23 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je souhaite trouver un document ou un livre qui parle de la création de l’univers selon le Coran

couverture du Coran en français

By Muslim LK [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 18/01/2017

1) Références bibliographiques

Voici une sélection de titres sur la création de l’univers selon le Coran ; ces titres sont localisés dans de nombreuses bibliothèques universitaires, ainsi qu’à la BnF.
Ils sont également disponibles en librairie

Islam et science : antagonismes contemporains / Alexandre Moatti
Paris cedex 14 : Presses Universitaires de France, cop. 2017, DL 2017,  1 vol. (190 p.) ; 19 cm
Appartient à la collection : (Hors collection)
ISBN : 978-2-13-078711-2 (br.) : 14 EUR
EAN : 9782130787112 (br.)
Annexes : Bibliogr. p. 183-188
Résumé éditeur : « Pourquoi est-il difficile, dans certains lycées, d’enseigner la théorie de Darwin à une partie des élèves musulmans ? À partir des discours et écrits de penseurs musulmans contemporains lus dans le monde entier, de Sayyd Qutb à Tariq Ramadan, Alexandre Moatti analyse la critique d’une science dite « occidentale » au nom d’une science « islamique », imbrication de science et de religion que l’on peut qualifier de concordisme. Si certains des arguments avancés rejoignent dès les années 1970 une critique écologique pertinente de la science, ils se sont trouvés amplifiés sur internet, dans des discours radicaux qui ne laissent plus de place au savoir académique, au profit d’un prosélytisme mêlé de théorie du complot. En remettant en cause la démarche scientifique en elle-même, l’ensemble de ces discours touche à l’un des fondements du corps social contemporain. Or, c’est justement cette capacité de questionnement, induite par la relation à la science, que doit mieux prendre en considération l’islam d’aujourd’hui. »
Sommaire :
Introduction
Chapitre 1 – En décalage avec la science « occidentale »
Chapitre 2 – Tariq Ramadan et la « science du coeur »
Première partie – Racines historiques d’un antagonisme contemporain
Chapitre 3 – Aux sources de la radicalité, le Frère musulman Sayyid Qutb
Chapitre 4 – La science sacrée de René Guénon (Cheikh Abd al-Wahîd Yahya)
Deuxième partie – Discours académiques du concordisme : science islamique, science théiste
Chapitre 5 – Hossein Nasr, dans la tradition guénonienne
Chapitre 6 – Postmodernité et post-colonialisme : Ziauddin Sardar
Chapitre 7 – La science théiste de la fondation Templeton
Troisième partie – Discours numériques radicaux – de l’ijaz au créationnisme
Chapitre 8 – L’ijaz, ou le caractère scientifique miraculeux du Coran
Chapitre 9 – Le créationnisme prosélyte d’Harun Yahya
Chapitre 10 – Du révisionnisme historique à la théorie du complot
Conclusion – Quelles perspectives au concordisme islamique ?
Chapitre 11 – Connexités inter-religieuses : essai de comparatisme
Chapitre 12 – Spécificités et enjeux du concordisme islamique

Le coran revisité : le feu, l’eau, l’air et la terre / Heidi Toelle
Damas : Institut français d’Etudes Arabes de Damas, 1999, 1 vol. (288 p.) ; 24 cm
Appartient à la collection : (P.I.F.D ; 175)
ISBN :2-901315-50-X (br.) : 125 F
EAN : 9782901315506
Notes : PIFD = Publications de l’Institut français de Damas
Annexes : Bibliogr. p. [253-264]. Index
Le chapitre V est consacré à la création de l’Homme.

Les grands thèmes du Coran : livre saint de l’Islâm / préface du docteur Dalil Boubakeur ; classement thématique établi par Jean-Luc Monneret
Paris : Dervy, impr. 2004, cop. 2003, 1 vol. (724 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 22 cm
ISBN :2-84454-241-7 (br.)
EAN :9782844542410
Annexes : Notes. Index.
Classement des sourates et versets par thèmes dont le thème de la création : pp. 285-291

Autres titres en français proposant une approche plutôt musulmane ou analysant des textes musulmans sur ce thème :

La création de l’être humain et son développement : entre la science moderne et le Coran intemporel / Abdelkrim Abdelkhaled
 Paris : Maison d’Ennour, DL 2008,  1 vol. (187 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 21 cm

Coran et Création : traduction et commentaire de deux extraits des Iḫwān al-ṣafā’
Publication : [S. l. ?], [1964?]
Description matérielle : In-8 °
Note(s) : Extr. de : Arabica. 1964. XI, 3. 279-285

Le Qur’an au sujet de la création et de l’expansion de l’univers : une étude cosmologique et astrophysique / du Prof. Dr Muhammad Tahir-ul-Qadri
 [Paris] (106 rue Jean-Pierre-Timbaud, 75011) : Éd. el-Badr, [ca 1996], 145 p. : ill., couv. ill. en coul. ; 17 cm
Note(s) : Texte en français avec des citations en arabe. – Bibliogr. p. 141. Index

Récits de création

Paris : la Documentation française, cop. 2009
Impression : 14-Condé-sur-Noireau : Corlet impr.
Description matérielle : 1 vol. (94 p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 24 cm
Collection : Récits primordiaux
Ouvrage pour la Jeunesse

2) Ressources en ligne

Sur Internet vous trouverez beaucoup de sites musulmans ou athées qui analysent les sourates et versets du Coran consacrés à la création, avec bien entendu des points de vue très différents, par exemple :

La création de l’univers selon Yahya Harun (pseudonyme de Adnan Oktar) un des défenseurs les plus célèbres du créationisme dans le monde musulman
Livre disponible en ligne au format pdf https://tibnz.files.wordpress.com/2010/06/la-creation-de-lunivers.pdf

– Article critique (par un musulman) de la position de Yahya Harun sur la création de l’univers, publié le 02/02/2007 sur le site Al-Kanz : http://www.al-kanz.org/2007/02/02/harun-yahya/

Contre-argumentation des thèses créationnistes ou concordistes sur le site athéisme.free http://atheisme.free.fr/Religion/Coran_science.htm

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe
Date de création: 08/02/2017 11:55     Mis à jour: 08/02/2017 12:37

 
Cette question-réponse a été vue 49 fois dont 1 fois aujourd'hui

J’aimerais approfondir mes connaissances sur l’Islam. Connaissez-vous des cours par correspondance ou des organismes ?

Image vectorielle d'une mosquée noire sur fond blanc

CC0 Domaine public

Votre question : je souhaite rencontrer une personne de science et de savoir pour diverses questions relatives à l’islam, un théologien par exemple. En fait j’aimerai approfondir mes connaissances en islam, j’ai entendu parler de cours par correspondance ou éventuellement connaître des organismes fiables.

Notre réponse du 12/01/2017

Sur le site de la revue « Les Cahiers de l’Islam » vous trouverez un annuaire descriptif des organismes universitaires ou des associations qui proposent des formations ou préparent à des diplômes en France (et à l’étranger) sur l’Islam et l’islamologie, à distance ou en présentiel.
http://www.lescahiersdelislam.fr/links/Instituts-et-Universites-islamiques_ai48300.html

L’Institut européen des Sciences humaines, reconnu par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, propose des formations à distance – universitaires ou des certificats d’enseignement – en sciences islamiques. A propos de l’Institut

Pour vous informer, découvrir et comprendre les nombreuses thématiques autour de l’Islam (historique, sociologique ou politique) vous pouvez consulter plusieurs ressources vidéos de qualité et gratuites en ligne :

– Les vidéos des Rencontres et débats sur l’Islam organisés par l’Institut du monde arabe sur sa chaine YouTube IMATV : https://www.youtube.com/user/imarabe/search?query=islam

– Les conférences de François Deroche sur « Histoire du Coran : texte et transmission » sur le site du Collège de France
https://www.college-de-france.fr/site/francois-deroche/

Vous pouvez également, comme l’a suggéré notre collègue de la Bibliothèque publique d’Information, contacter l’imam de la mosquée de Cherbourg :
https://www.facebook.com/islamdecherbourg/

ou contacter l’Institut musulman de la mosquée de Paris : https://www.mosqueedeparis.net/

En espérant que ces quelques pistes pourront vous être utiles dans votre démarche de découverte.

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Date de création: 08/02/2017 06:42     Mis à jour: 08/02/2017 12:49
 
Cette question-réponse a été vue 61 fois dont 1 fois aujourd'hui

J’aimerais avoir des renseignements sur le mythe des Parques (ou des Moires) et plus précisemment sur la première des soeurs, Clotho.

Les Parques, gravure de Goya

Francisco Goya [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 06/01/2017

Le mythe

Les 100 histoires de la mythologie grecque et romaine
Joël Schmidt, Presses Universitaires de France, 2016, Collection : Que sais-je ?
A la Bpi (accès via Cairn)

« Bien avant d’être assimilées aux Moires grecques, les Parques étaient à Rome considérées comme les démons de la naissance. Mais peu à peu, elles ont pris les attributs et les attributions de leurs parèdres hellènes, et même leurs noms. Elles sont au nombre de trois. Clotho file les destinées des êtres ; Lachésis les distribue ; Atro‑pos, intraitable, s’assure que tout le monde est au rendez‑ vous de sa mort. Allégories de la vie humaine, elles président aux destinées de tous les hommes, de toutes les femmes et de tous les enfants. Elles sont représentées, dans leur ensemble, armées de bâtons et de sceptres, symboles de leur puissance. Mais chacune porte un objet particulier. Clotho tient un fuseau ou un rouleau représentant le livre du destin. »  
Chapitre  Les Parques : La Vie ne tient qu’à un fil,  page 93

L’Encyclopaedia universalis consacre deux courts articles aux Parques :

Robert Davreu, « Moires« . In Universalis éducation [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le 22 novembre 2016. 

« Les Moires (Moïrai) sont trois sœurs que les Latins nommeront les Parques et qui sont comme autant de visages, de facettes ou de saisons d’une unique Moïra : Clôthô, Lachésis et Atropos — la Fileuse, la Destinée (ce qui est envoyé par le sort) et l’Inflexible. Pour chaque mortel, elles accordent une mesure de vie, dont elles règlent la durée, la première en filant, la seconde en enroulant le fil, la troisième en le coupant… »

Régis BOYER,  « Nornes« . In Universalis éducation [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le 22 novembre 2016. 

 « On caractérise communément les Nornes comme étant les Parques du Nord. En un sens, cette assimilation est judicieuse parce qu’elle met bien en relief l’influence hellénique qui leur a vraisemblablement donné naissance, d’autant plus qu’une étymologie possible de leur nom renverrait à l’idée de tordre, de tresser, et que leur figure s’en trouverait coïncider encore mieux avec celle des sœurs filandières… »

L’analyse du mythe

Le Dictionnaire des mythes littéraires analyse les différents mythes et symboles attachés aux trois Parques :

Article Les Parques de Sylvie Ballestra-Puech par ailleurs auteur d’une thèse consacrée aux Parques dans la littérature, éditée en 1999, p.1140-1149 (dont une page et demi de bibliographie) 

Article Les fileuses de Hugues Liborel page 612-634
voir en particulier les paragraphes

  • Du fuseau au rouet, page 614 
  • Les moires ou le fil du destin, p. 620

« le premier, le fuseau, outil-instrument de la fileuse, symbolise la loi de l’Eternel Retour. Selon Platon, le fuseau de la Nécessité régule l’ensemble cosmique, autonomise la balance de la vie et de la mort. De l’état d’être une à la triplication inaugurale, Les Moires fondent le monde féminin, pour autant qu’il est représentation de la périodicité, du renouvellement, de la transformation, de la rupture et de la naissance nouvelle.[…]
Clotho est la fileuse proprement dite, Lachesis mesure le fil, Atropos est celle à laquelle on ne peut échapper. A leur gré elles interviennent dans la vie de chacun. »

Dictionnaire des mythes littéraires
Sylvie Ballestra-Puech, Monaco, éditions du Rocher, 1994
A la Bpi, niveau 3, 81.041(03)DIC

Les Parques : essai sur les figures féminines du destin dans la littérature occidentale
Sylvie Ballestra-Puech, voir notice du Sudoc
 

Vous pouvez poursuivre la recherche sur la symbolique du fuseau (Clotho) dans l’ouvrage suivant :

Objets sacrés, objets magiques de l’Antiquité au Moyen Age
Picard, 2007
A la Bpi, niveau 3, 940.5DEL

  • La femme, la laine et le fusus maleficus : La symbolique du filage dans l’Antiquité gréco-romaine et l’Histoire Naturelle de Pline l’Ancien, Magali Bailliot, pages 103-116

Premières lignes :

« Attributs des déesses de la Destinée ou symboles de la vertu féminine, le fuseau et la quenouille se placent au cœur des rapports qu’entretiennent les domaines du religieux et du social. Ils sont en effet connus pour ponctuer le calendrier idéal de la vie quotidienne, tant au plan religieux que domestique et notamment pour accompagner la mariée à la demeure de l’époux. »

En complément :

Une référence provenant de l’interrogation du portail Cairn, consultable en ligne à la Bpi
Carine Van Liefferinge, « Les Sirènes : du chant mortel à la musique des sphères. Lectures homériques et interprétations platoniciennes », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2012, mis en ligne le 01 décembre 2015, consulté le 28 novembre 2016. URL : http://rhr.revues.org/7980 
 Platon, République 616b-617d.

Assises autour d’Anankè, les Moires – Lachésis, Clôthô et Atropos – chantent et font tourner les cercles : Clôthô avec la main droite le cercle extérieur, Atropos avec la main gauche les cercles intérieurs, Lachésis alternativement les uns et les autres de l’une ou l’autre main. Apparemment sans transition, le récit d’Er continue : les âmes se présentent à Lachésis pour le choix des genres de vie. Quand elles ont choisi leur vie, elles reçoivent de Lachésis un daimôn qui leur servira de gardien dans la vie. Guidée par ce démon, chaque âme est conduite vers Clôthô, et placée sous le fuseau de celle-ci (c’est la ratification du sort choisi), puis vers Atropos pour rendre irrévocable ce qui a été filé par Clôthô, et enfin au pied de la Nécessité, avant de se diriger dans la plaine du Léthé. Dans ce récit, Platon a repris et réinterprété des figures mythiques, les Moires et les Sirènes. 

Cordialement
Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

 

Cette question-réponse a été vue 34 fois dont 1 fois aujourd'hui

je recherche des livres de fiction qui transposent le « mythe du déluge »

Tableau Le Déluge de Francis Danby

Francis Danby, Le Déluge [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 18/12/2016

Pour en savoir plus sur le mythe du Déluge, vous pouvez consulter le Dictionnaire des mythes littéraires (sous la dir de Pierre Brunel, éditions du Rocher 1988). 
On y trouve un article de 6 pages consacré au mythe du Déluge dont une pleine page de bibliographie d’oeuvres du 16e siècle à 1968 ainsi que 3 ouvrages critiques.
En voici quelques unes parmi les plus récentes :

1936 Cecil Day-Lewis : Noé et les eaux
1942 Thornton Wilder La peau de nos dents
1949 Pierre Jean Jouve Diadème
1951 Pierre Emmanuel « Après le déluge » in Babel
1955 Günter Grass La crue
1958 Julien Gracq Un balcon en forêt
1968 Tenessee Williams Royaume de la terre

 J’ai ensuite interrogé la base Electre des livres disponibles (consultable sur abonnement). Cette base permet une interrogation par mots sujets sur un ensemble titre résumé.
« (Sujet) déluge » [Filtre : Fiction / Genre: Littérature française contemporaine 57 résultats.
Voici une sélection des notices les plus pertinentes, j’ai laissé de côté les ouvrages de poésie…

Le dernier déluge 
David Emton, Albin Michel, Paris 2014, Collection Thrillers ISBN   978-2-226-25814-4 
Alors que Paris subit une crue sans précédent, une jeune femme reçoit un colis dans lequel elle trouve un nourrisson vivant enveloppé dans une membrane protectrice. Bientôt, elle est poursuivie par des tueurs et apprend que l’enfant est porteur d’une forme virulente du sida qui se transmet par l’air.

Les chroniques de Girku, Volume 3, Le réveil du Phénix
Anton Parks. J’ai lu, Paris, avril 2014, Collection J’ai lu. Aventure secrète, n° 10688 alerte ISBN   978-2-290-07494-7
Après la disparition de sa grand-mère, l’assassinat de son père et un déluge mémorable, Horus doit lutter pour récupérer tous les territoires de son père et asseoir son pouvoir face au clergé.

Vol d’aigle, Volume 1, Le fils de Manhattan
Bruno Garel, Belfond, Paris, 2013, ISBN   978-2-7144-5456-0 
Cham Wickware, un jeune New-Yorkais de 28 ans, vient de se faire licencier de l’agence de publicité où il travaille. En traversant Times Square, il est entraîné vers un ailleurs pour se retrouver dans la peau d’un Indien de 1612. Habité par son âme, il va devoir trouver le calumet sacré du peuple indien pour sauver Manhattan des forces du mal et du déluge.

L’arche de Noé
Jules Supervielle, Gallimard, Paris, 1996 ISBN 10          2-07-074527-
Collection « L’imaginaire », n° 355
Quand un poète réécrit à sa façon l’histoire du Déluge.

Les cahiers du Déluge
Claude-Henri Rocquet, Desclée De Brouwer, Paris, 1997 Arrêt de commercialisation. ISBN 10 2-220-04000-3          
Collection        Littérature ouverte
C’est le déluge. Japhet, fils de Noé, est alors un jeune écolier qui assiste, surpris à l’annonce de la catastrophe, à la construction de l’arche. Une réécriture d’un des épisodes les plus connus de la Genèse.

 Du même auteur

L’arche d’enfance
Claude-Henri Rocquet, Editeur ANDAS, Troyes, 2008, ISBN   978-2-913963-23-8
Les cahiers d’écolier de Japhet, le fils de Noé, sont retrouvés dans un vieux coffre. Il y relate le déluge, le déchaînement des éléments et la disparition brutale de ses repères d’enfant (l’école, ses amis).

Chronique des géants, Volume 2, Le règne de Ta
Christia Sylf. Editeur A. Moryason, Courbevoie (Hauts-de-Seine), 2005. Série    Chronique des géants, n° 2. ISBN 10          2-9523967-4-4
Ta est désormais devenue la reine du royaume. Le matriarcat touche à sa fin et cède la place au pouvoir masculin. Les temps ont changé et les hommes sont désormais nécessaires à la survie de la race. Cependant, la cité est menacée par un déluge qui résonne en prémonition de celui qui engloutira le futur continent à naître : l’Atlantide.

Spiris, Volume 3, Spiris et le souffle infini : roman fantasy
Pierre-Louis Besombes. Editeur Quintessence, Aubagne (Bouches-du-Rhône), 2009. Série    Spiris, n° 3. ISBN   978-2-35805-010-4
Spiris est en quête de Leylane, sa bien-aimée. Celle-ci a profané le Vaghar, une machine sacrée, déclenchant le courroux de Dieu, qui décide de punir l’humanité en lui envoyant le déluge. Pour secourir les hommes et retrouver Leylane, retenue prisonnière dans un endroit inaccessible, Spiris doit affronter ce Dieu omnipotent.

Le temps des barbares : fable écologique.
Lauriane d’ Este. L’Harmattan, Paris, 2011, 978-2-296-13575-8. 
Cette fiction écologique reprend les thèmes éternels du Déluge et de la survie des hommes, sur une arche de Noé en 2090.

L’ère tertiaire
Nicolas Bourriaud. Flammarion, Paris, 1997. ISBN 10 2-08-067453-6
Beth quitte David alors qu’il vient d’intégrer un poste dans l’Entreprise, chargée d’élaborer une arche en vue du déluge imminent… Un premier roman en forme de puzzle prenant sa matière dans la musique techno et le zapping, la SF et la littérature interactive.

Déluge
Henry Bauchau, Actes Sud, Arles (Bouches-du-Rhône), 2010. ISBN   978-2-7427-8989-4
Dans un petit port du sud de la France, Florian, un peintre vieillissant, iconoclaste, pyromane et réputé fou, se lance avec ses compagnons dans une oeuvre monumentale illustrant le Déluge. 

En complément, à toutes fins utiles, une fiche de méthodologie de l’Académie de Créteil : Etudier le thème du Déluge avec l’ENS, par Céline Dunoyer, collège Carrière, Gournay-sur-Marne (93).
Le travail présenté ici n’est pas une séquence mais une documentation à exploiter pour élaborer des travaux centrés sur la lecture et l’interprétation du texte biblique et de son iconographie avec les élèves. 
Voir aussi Prolongements autour du thème du Déluge 

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

 

Cette question-réponse a été vue 38 fois dont 1 fois aujourd'hui

j’aimerais avoir de l’aide pour une bibliographie sur l’église de Saint Pantaléon à Cologne…

Saint Pantaleon de Cologne (photographie)

St Pantaleon (Cologne) By Hans Peter Schaefer [CC BY-SA 3.0]

qui soit si possible française et non allemande. Je travaille dessus pour un exposé en histoire de l’art médiéval.

Notre réponse du 15/11/2016

Je n’ai pas trouvé de livre spécifiquement consacré à l’église Saint-Pantaléon de Cologne, malgré mes recherches dans la catalogue de la Bpi (Bibliothèque publique d’information), de la Bnf (Bibliothèque nationale de France), dans le Sudoc (Catalogue collectif des bibliothèques et centres de documentation de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche), et dans Google Livres.
J’ai également envoyé un mail détaillant votre demande au site de l’église Saint-Pantaléon de Cologne qui vient de me répondre qu’il n’est pas possible de m’aider.

J’ai pu trouver un article qui évoque cette église et dont voici les références:
« L’église « ottonnienne de Saint-Pantaléon à Cologne »
Bulletin Monumental 1971/4 (Vol 129) p274-275
Lien: http://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_1971_num_129_4_7110

Je vous communique également le lien vers l’article Saint Pantaleon de Cologne de Wikipédia.

Enfin, cette église faisant partie des églises ottoniennes, j’ai pu trouvé à la Bpi le livre suivant dans lequel cette église est évoquée aux pages 50 à 52 :
Au seuil de l’art roman. L’architecture ottonienne
Grodecki, Louis
Armand Colin, 1958

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 40 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quel est le nom du premier Pape et en quelle année?

Portait de Pierre par Rubens

Peter Paul Rubens [Public domain], via Wikimedia Commons

Réponse apportée le 09/08/2010  et révisée le 08/11/2016

Le premier pape reconnu est Pierre (Simon Pierre)

D’après la liste trouvée dans le Dictionnaire du christianisme ancien /(Kelly, Joseph F, Brépols, 1994), les cinq premiers papes ont été les suivants :

  • Pierre, vers 64
  • Lin, vers 66-78
  • Anaclet, 79-91
  • Clément, vers 91-100
  • Evariste, vers 100-109

Vous pouvez également consulter :
Dictionnaire historique de la papauté ;
Paris : Fayard, 1994
 Cet ouvrage de référence, en plus de neuf cents entrées, propose une recension de tous les papes et un traitement systématique des aspects politiques, économiques et sociaux mais aussi géographiques, culturels, institutionnels, liturgiques de l’histoire de la papauté et du Vatican.

Histoire de la papauté : 2000 ans de mission et de tribulations
Tallandier ou Seuil Points Histoire, 2003
L’histoire des papes, de la papauté, des Etats du pape (religion, politique, arts, etc.), de saint Pierre à Jean-Paul II.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=286274%3B5%3B0

Pour en savoir plus sur Pierre voir l’article de Wikipedia 

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information)

Cette question-réponse a été vue 328 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pour un film sur « rock et religion », je cherche une version contemporaine du livre de Toth avec des illustrations égyptiennes

dessin du dieu Thot

By Jeff Dahl [CC BY-SA 4.0-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 02/11/2016

Nous n’avons pas trouvé d’édition du livre de Thot. D’ailleurs de nombreux sites et ouvrages posent la question de la réalité de ce document. L’article du site d’information Sputnik fait le point sur la question (publié le 11/02/2014)
Le livre de Thot a t-il jamais existé ?

Pour en savoir plus sur le dieu Thot, vous pouvez vous référer à ces ressources académiques sérieuses :
Le dieu Thot et la parole / Youri Volokhine – article paru dans la Revue de l’histoire des religions, volume 221, 2004
en ligne sur le site Persée.org

l’Ecriture ancienne, mythe de naissance – dossier sur la naissance de l’écriture par la Bibliothèque nationale de France

Pour consulter des représentations du dieu Thot (dessins, sculptures, objets d’art) vous pouvez consulter les sites suivants :
Thot au Musée du Louvre
Le moteur Collections du ministère de la Culture permet de retrouver les multiples représentations du dieu Thot dans les musées français et différentes bases de données

et aussi :

La page Thot du site d’un professeur d’histoire et celle du site Antikforever d’un passionné d’égyptologie

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Date de création: 25/11/2016 06:03     Mis à jour: 25/11/2016 12:11
Cette question-réponse a été vue 53 fois dont 1 fois aujourd'hui

Peut-on définir le soufisme ? Courant religieux ? Pensée philosophique ?

photo de derviches tourneurs

By Peter Morgan(CC BY-NC-ND 2.0), via Flickr

Peut-on définir le soufisme ? Courant religieux ? Pensée philosophique ? Pratique artistique ? Confrérie ? Quelles manifestations esotériques du soufisme dans le monde contemporain ? Des organisations ? Des personnalités ? Soufisme et politique sont-ils antinomiques ? Exemple du mouvement barelwi au Pakistan

Notre réponse du 22/10/2016

1) quelques définitions du soufisme (al-tasawwuf, que l’on peut traduire par « initiation » selon R. Guénon) :
Le soufisme selon la définition des soufis eux-mêmes, à lire sur le site Islamophile.org
Ce site propose par ailleurs un dossier complet sur le soufisme (pratiques, philosophie, méthodologie…)
Soufisme : Article de Jacqueline Chaabi dans l’Encyclopedia Universalis
début de l’article accessible en ligne mais lecture complète en ligne sur abonnement
Courants et écoles soufis, liste des maîtres soufis des débuts de l’Islam à nos jours : Article Wikipédia
Le site de référence Soufisme.org aborde, outre les questions de définitions, d’histoire et et courants, les manifestations culturelles du soufisme (calligraphie, littérature) ; il présente les chercheurs français René Guénon et Eva de Vitray-Meyerovitch qui ont étudié le soufisme et contribué à le faire connaître en France et en Europe, au delà du cercle universitaire.
Qu’est ce que le soufisme : historique et définition sur le de l’Ordre soufi international France
Voir aussi le site de la Tariqa al-qadiriyya al-boutchichiya qui consacre un dossier sur la place du soufisme en Islam

2) Autres ressources sur le soufisme :
Le soufisme au delà des clichés européens : article de Sami Kiliç paru le 02/10/2015 dans la revue Zaman
Qu’est ce que le soufisme ? Emission radio diffusée sur France Culture, Les nouveaux chemins de la connaissance – le 18/03/2015
Le soufisme expliqué à mon fils par Souleymane Bachir Diagne, philosophe et historien des sciences – article paru le 15/11/2015
dans Bibliobs- Nouvelobs.com
Islam les 7 clés du soufisme : article de Laurent de Saint-Périer, paru dans Jeune Afrique le 23-05-2016

3) Sélection bibliographique pour aller plus loin :
L’islam sera spirituel ou ne sera plus / Éric Geoffroy. – Nouvelle édition augmentée d’un prologue inédit
Editeur(s) : Paris : Éditions du Seuil, DL 2016, cop. 2016
Description : 1 vol. (217 p.) ; 21 cm
ISBN : 978-2-02-132067-1 (br.) : 18 EUR
EAN : 9782021320671
Annexes : Notes bibliogr.. Index
Collection : La Couleur des idées, ISSN 0993-684X
Résumé : L’islam serait inconciliable avec la modernité, à moins de se repenser sur des bases rationalistes ? Se différenciant de cette position majoritaire chez les penseurs contemporains, musulmans ou non, Éric Geoffroy appelle à une voie plus radicale, celle d’une refonte du sens : non plus se limiter à l’horizon de la « réforme », du droit notamment, mais s’efforcer de saisir, par la spiritualité, les données de la révélation coranique. Cet ijtihâd spirituel, promu par les soufis depuis l’époque médiévale, est seul capable d’interrompre le processus de sclérose qui a fini par générer une véritable inversion des valeurs islamiques initiales. Tel un noyau en fusion, il a le pouvoir de vivifier l’écorce de la forme religieuse, en réévaluant les rapports entre raison et supra-raison, entre Loi et esprit de la Loi.
Dans notre contexte de mondialisation et de postmodernité, cette « révolution » du sens islamique se doit de convoquer également la pensée occidentale. Et cela d’autant plus que le ciel de la spiritualité s’est aujourd’hui refermé : en « Orient » où l’on instrumentalise la religion, en Occident où le nihilisme produit l’errance morale. Le soufisme ne pourrait-il dès lors constituer une alternative au « désenchantement du monde » ?
(éditeur)

A l’ombre des sanctuaires : traditions soufies au Pakistan / Alix Philippon
 [Paris] : Les Indes savantes, cop. 2016
1 vol. (128 p.-[8] p. de pl.) : ill. en noir et en coul., cartes, couv. ill. ; 21 cm
ISBN : 978-2-8465-4453-5 (br.) : 19 EUR. – 2-8465-4453-0 (br.)
Annexes : Bibliogr. p. 119-[123]. Glossaire
Résumé : Ce livre aborde le soufisme au Pakistan sous la forme d’un kaléidoscope ethnographique. Il explore les multiples facettes de cette tradition protéiforme et toujours très vivante dans un pays souvent caricaturé comme un vivier du radicalisme islamique. Et remet en question nombre de stéréotypes en montrant les multiples formes de politisation et de culturalisation du soufisme ou encore sa transformation en religiosité New Age. Mêlant observations, entretiens et analyse sociologique, le livre donne à voir et à comprendre différents univers soufis : culte des saints où danse et musique se mêlent à la religiosité populaire ; cercles mystiques de la bourgeoisie urbaine en quête de bien-être et d’épanouissement ; pratiques de guérison souvent spectaculaires ; descendants de saints soufis au coeur de la 5, structure du pouvoir local ; confrérie ultra-orthodoxe engagée en politique…(éditeur)

Le soufisme : réalité et caricatures / Slimane Rezki
[Beyrouth] ; Paris : Albouraq, impr. 2016
:1 vol. (94 p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 19 cm
Collection : Je veux comprendre
ISBN : 979-10-225-0095-1 (br.) : 9 EUR
EAN : 9791022500951
Annexes : Bibliogr. p. 93-94. Notes bibliogr.
Résumé : « Un livre vrai, sans détour ni concession. Une immersion au cœur de l’islam et du soufisme qui constitue sa dimension intérieure et initiatique. De nombreux points nébuleux pour le grand public sont éclairés : les origines du soufisme, est-ce une pratique prophétique, la nature profonde de la spiritualité, est-ce un concept coranique, le rôle du maître spirituel.. Y sont abordées aussi les questions épineuses de l’élitisme, de l’ésotérisme et de quelques grandes figures controversées comme celle d’Al-Hallâj ou d’Ibn ‘Arabî. Que ce soit par les rites ou la terminologie qui lui sont propres, le soufisme se superpose à l’exotérisme et constitue un domaine bien à part qui ne peut entrer en conflit avec le dogme et les théologiens ; sans s’exclure, les deux domaines sont à l’image du ciel et de la terre, complémentaires, mais pourtant différents. Enfin, l’auteur porte un regard objectif et averti sur l’état du soufisme actuel et notamment en France où l’influence de René Guénon est encore très présente. » (éditeur)

4) Soufisme et monde contemporain :
Quelques défis auxquels est confronté le soufisme contemporain par Eric Geoffroy, spécialiste de l’islam article paru le
10/07/2012 sur le site Ouma.com
Le soufisme dans le contexte contemporain : bilan et perspectives : compte-rendu de la 9ème Rencontre mondiale du soufisme,
organisée par la tariqa Qadiriya Boutchichiya – paru le 01/01/2015 dans la revue Yawatani

5) Soufisme et création artistique ou littéraire
Soufisme et surréalisme / Adonis ; traduit de l’arabe par Bénédicte Letellier
Editeur(s) :Paris : Éditions de la Différence, DL 2015, cop. 2016
Description : 1 vol. (282 p.) ; 20 cm
ISBN : 978-2-7291-2240-9 (br.) : 24 EUR
EAN : 9782729122409
Annexes : Bibliogr. p. [279]-282
Collection : Essais

Soufisme et art visuel [Texte imprimé] : Iconographie du sacré / Shaker Laibi
Editeur(s) : Paris : L’Harmattan, 1998
Description : 1 vol. (206 p.) : ill. ; 22 cm
Collection : Histoire et perspectives méditerranéennes, ISSN 0980-5265
ISBN : 2-7384-6348-7 (br.) : 110 FRF
EAN : 9782738463487

Le langage des oiseaux [Texte imprimé] / Farîd-ud-Dîn ‘Attar ; trad. du persan par Garcin de Tassy. – Deuxième édition
Paris : Sindbad, 1982
1 vol. (342 p.) ; 19 cm
Appartient à la collection : (La petite bibliothèque de Sindbad ; 5)
ISBN : 2-7274-0198-1 (br) : 90 F
EAN : 9782727401988

Anthologie du soufisme [Texte imprimé] / [textes réunis et présentés par] Eva de Vitray-Meyerovitch
Paris : A. Michel, 1995
1 vol. (363 p.) : couv. ill. ; 18 cm
Collection : Spiritualités vivantes (Paris), ISSN 0755-1835 ; 132
ISBN : 2-226-07838-X (br.) : 49 F
EAN : 9782226078384
Annexes : Notes bibliogr

Le monastère magique : philosophie pratique et analogique du Moyen-Orient et d’Asie centrale / [textes réunis par] Idries Shah ; trad. de l’anglais par Jean Néaumet
Monaco ; [Paris] : Éd. du Rocher, 1995
254 p : couv. ill. en coul ; 23 cm
Collection : Les Grands textes spirituels
ISBN : 2-268-02118-1 (br.) : 125 F
EAN : 9782268021188

White Spirit : transe soufie et street art, un spectacle proposé par le Musée du Quai Branly – Novembre 2015
Festival de la culture soufie, organisé à Fès (Maroc)

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Date de création: 02/11/2016 09:05     Mis à jour: 02/11/2016 14:09
 
Cette question-réponse a été vue 113 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelles sont les références existantes pour « une bible en arabe éditée au Liban et destinée au Proche-Orient » ?

Couverture de la Bible en langue arabe

By Faris knight [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Votre question : Je suis à la recherche d’une édition de la Bible en arabe ou bilingue français-arabe, éditée à Beyrouth et destinée au Proche-Orient.

Notre réponse du 10/10/2016

1) Ressources en ligne
Voici des sites internet où vous trouverez le texte intégral de la Bible en arabe (accès libre et gratuit en ligne) :
St Takla propose, en ligne, une version complète de la Bible (mais aussi les Evangiles, un dictionnaire de La Bible…etc.).
Site en arabe et en anglais

Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania. Un site sérieux et complet, bien répertorié.

Vous pouvez également vous adresser à la Société biblique au Liban, éditrice de la Bible suivante en arabe :
– Bible en arabe courant – couverture bleu marine, cartonnée rigide – 1700p. – Reliure : cartonné rigide – Version : Arabe Courant –
Dimensions : 15 x 22.5 – Editeur : Bible Society of Lebanon
L’Evangile (Nouveau Testament arabe – français) / Collectif. Société biblique française et Société biblique au Liban, 2012.
ISBN 10 : 1903865514 – ISBN 13 : 9781903865514
E-mail : bsl@biblesociety.org.lb

2) Références bibliographiques

Bible en arabe signalée dans le catalogue de existants à la Bibliothèque Nationale de France :
Evangelio árabe fragmentario de Marcos (Ms. Qarawiyyīn 730) [Texte imprimé] : una traducción árabe andalusí del siglo X. edición diplomática y estudio preliminar, Juan Pedro Monferrer-Sala. Traduction de : Evangelio árabe fragmentario de Marcos. Córdoba : UCOPress : CNERU ; [Beyrouth] : CEDRAC, 2016
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45022050m

Al Kitāb al-muqaddas. al-ʿahd al-qadīm. Bayrūt : Dār al-Mašriq, 1997
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37524147h

Références signalées dans le catalogue collectif, Sudoc :
L’Ancien Testament Syriaque : le Pentateuque : La Peshitta : interlinéaire Syriaque-Arabe =The Old Testament Syriac : the Pentateuchus : the Peshitta : interlinear Syriac-Arabic =Das Neue testament auf Syrisch : das Pentateuch : die Peshitta : Interlinearausgabe Syrisch-Arabisch. [Antélias, LB] : Centre d’Etudes et de Recherches Orientales : Université des Pères Antonins, 2013. ISBN : 978-9953-0-2688-6
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/177244011
الكتاب المقدس : أنا لألف الياء / [ترجمة أوغسطينس رودة ; شارك فها فيليب كوش, جوزف روز وجوزف ۋان هام]. – طبعة 3. بيروت : منشورات دار المشرق, 1994. ISBN : 2-7214-4747-5
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/077737318

الكتاب المقدس : العهد الجديد / [ترجمة أوغسطينس رودة ; شارك فها فيليب كوش, جوزف روز وجوزف ۋان هام]. – Ṭabʿaẗ 3.. – طبعة 3.
بيروت : منشورات دار المشرق, 1994. ISBN : 2-7214-4747-5
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/077737296

الكتاب المقدس : العهد القديم / [ترجمة أوغسطينس رودة ; شارك فها فيليب كوش, جوزف روز وجوزف ۋان هام]. – Ṭabʿaẗ 3.. – طبعة 3.
بيروت : منشورات دار المشرق, 1994. ISBN : 2-7214-4747-5
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/077737261

– Nouveau Testament interlinéaire grec-arabe New testament interlinéar greek – arabic / Paul Feghali et Antoine Aoukar ; Nemetallah Khoury et Yousef Fakhryear. [Beyrouth] : Université Antonine, 2003. ISBN : 2-85300-680-8 (rel.)
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/080689531

– al-Kitāb al-muqaddas = La sainte Bible. – al-ʻAhd al-qadīm: al-iṣdār 2 ; al-ʻAhd al-jadīd: al-iṣdār 4. Beyruth : Société biblique, 1993-1995. ISBN : 1-8436-4104-6. – 978-1-8436-4104-9
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/156370573

http://www.eurekoi.org/ – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Cette question-réponse a été vue 96 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je suis acupuncteur et je voudrais savoir si vous avez des livres sur la médecine prophétique en islam

couverture du livre Médecine prophétiqueNotre réponse du 22/09/2016

La médecine dite prophétique (at-tib al-nabawy) est basée sur les recommandations et pratiques médicales du prophète de l’islam.
Elle traite notamment de la médication naturelle par les plantes, de l’alimentation ou encore des techniques de guérison par la pratique de l’énergie spirituelle.

1) Sélection bibliographique : sous réserve de leur disponibilité vous pouvez commander ces titres auprès de la Librairie-boutique de l’IMA : bookshop@imarabe.org

La médecine du Prophète Muhammad / Al-Suyûtî (al-Imâm Jalâl al-Dîn) ; traduit de l’arabe par Dr. A. Perron,…Première édition 1881 ; nouvelle édition revue et corrigée par A. Bassim ; préfacée par Docteur Dalil Boubakeur. – Deuxième édition
Ozoir-la-Férrière (77330) ; Beyrouth (Liban) : Albouraq, impr. 2004
Description : 1 vol. (305 p.) : couv. ill. en coul. ; 21 cm
ISBN : 2-84161-001-2 (Br.)

Le remède du corps et de l’âme : une thérapie enseignée par le Coran et la tradition du Prophète / Saïd Ibn Ali Ibn Wahf al-Qahtani ; trad. française, Badr Belimane
Paris : Sana, cop. 2004
Description matérielle : 87 p. ; 17 cm
Note(s) : Texte français avec des citations en arabe

La médecine à la lumière du Coran et de la Sunna / A. Taha
Lyon : Editions Tawhid, 1994
Description : 45 p ; 22 cm
ISBN : 2-909087-18-2

The Prophet’s medicine : a creation of the Muslim Traditionalist Scholars / by Irmeli Perho
Helsinki : Finnish Oriental Society, 1995
Description : 1 vol. (158 p.) ; 25 cm
ISBN : 951-9380-24-8 (br.)
Notes : Numéro de : « Studia orientalia », No 74
Annexes : Bibliogr. p. 149-154. Index

Medicinal plants in the traditions of Prophet Muhammad : medicinal, aromatic and food plants mentioned in the traditions of Prophet Muhammad (SAAS) / by M.I.H. Farooqi
Lucknow : Sidrah Publisher, cop. 1998
Description : 224 p. : ill. ; 22 cm
ISBN : 81-900290-5-3
Notes : Passages en arabe
Annexes : Bibliogr. p. 221-224. Index

2) Sélection de Ressources en ligne :

Pages consacrées à la médecine prophétique sur le site Tawhid.net

– Blog La santé par la médecine prophétique
http://medecine-prophetique.over-blog.com/

L’authentique de la médecine prophétique par Ibn al-Qayyim (PDF à télécharger)

Hijama, des athlètes olympiques adeptes de médecine prophétique – Revue Zaman – Article publié le 09/08/2016

Guérison spirituelle dans la tradition islamique

Zoom sur la médecine arabo-musulmane : la médecine prophétique

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Date de création: 08/10/2016 11:07     Mis à jour: 08/10/2016 17:26
 
Cette question-réponse a été vue 99 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je souhaiterais savoir si Dieu existe. J’ai fait quelques recherches de mon côté

 

mais je n’ai pas trouvé de réponse claire.

couverture de Dieu en questionsNotre réponse du 26/06/2016 

Sans surprise, il est difficile de donner une réponse ferme et définitive à votre question sur l’existence de Dieu. Cette interrogation est présente chez les hommes depuis toujours et a fait l’objet de nombreux livres. A défaut de me prononcer de façon trop affirmée, je peux donc vous recommander la lecture de quelques ouvrages, disponibles à la Bibliothèque publique d’information.

Dieu sans barbe : vingt et une conversations instructives et amusantes sur la question très disputée de l’existence de Dieu
Paul Clavier
Editions de la Table Ronde, 2002
Plus d’informations : http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=495725%3B5%3B0
Disponible au niveau 2 de la BPI, à la cote 21 CLA

Dieu existe t-il ?
Pierre Magnard
Editions Pleins Feux, 1998
Plus d’informations : http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=321683%3B5%3B0
Disponible au niveau 2 de la BPI, à la cote 115 MAG

Dieu n’existe pas, il l’a toujours dit…
Bernard Morel
Editions l’Age d’homme, 1993
Plus d’informations : http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=242250%3B5%3B0
Disponible au niveau 2 de la BPI, à la cote 23 MOR

Dieu en question
Antoine Giacometti
Editions Peeters, 1995
Plus d’informations : http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=289818%3B5%3B0
Disponible au niveau 2 de la BPI, à la cote 115 GIA

Il existe de nombreux autres livres sur cette question. N’hésitez pas à nous recontacter ou à vous adresser à votre bibliothécaire afin d’avoir une sélection plus fournie.
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
4bd6b2de9fb0ed

Cette question-réponse a été vue 75 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je suis à la recherche d’ouvrages sur sur l’Abbé Suger de Saint-Denis

Vitrail représentant l'Abbé Suger

Par Claude Piard [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg le 11 juin 2016

En effectuant une recherche dans le catalogue de la bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg (BNU) vous trouverez plusieurs références, en utilisant le mot clé « Abbé Suger » puis en ajoutant le nom des auteurs que vous avez cité.
Voici les références des ouvrages :

Suger de Saint-Denis : abbé, soldat, homme d’État au XIIe siècle / Françoise Gasparri . – Picard, 2015

Suger : abbé de Saint-Denis, régent de France / Michel Bur . – Perrin, 1991

Vous pouvez également choisir de faire une recherche avec uniquement le mot clé « Abbé Suger » dans ce même catalogue, vous trouvez vingt références.

Voici une sélection :

Oeuvres complètes de Suger, recueillies, annotées et publiées d’après les manuscrits pour la Société de l’histoire de France par A. Lecoy de La Marche, Paris : Ve. J. Renouard, 1867

L’abbé Suger, le manifeste gothique de Saint-Denis et la pensée victorine : colloque organisé à la Fondation Singer-Polignac (Paris)le mardi 21 novembre 2000. Rencontres médiévales européennes, 2001

Etude sur l’abbé Suger / Alexandre Huguenin (1810-1862) . – 1855

Nous avons effectué cette recherche directement dans le catalogue des bibliothèques universitaires, le Sudoc.
Voici quelques références d’ouvrages abordant la politique d’Alphonse de Lamartine.

Vous obtenez notamment les résultats suivants. Pour localiser le document, il suffit de cliquer sur « Où trouver ce document ? »
Sachez que les bibliothèques universitaires proposent généralement le Prêt Entre Bibliothèques, qui vous permet de demander (c’est souvent payant) à faire transiter les livres d’une bibliothèque à l’autre. Cela vous permet de ne pas restreindre votre recherche à une zone géographique et vous obtiendrez plus de résultats.

En sélectionnant « tous les mots » et en mettant en mots-clés « Abbe Suger » et « Egide de Lespinasse » vous obtiendrez un seul résultat.

Suger, moine de Saint-Denis, mémoire ou thèse (version d’origine) / Langeac, Égide de Lespinasse (1752-1839 ; chevalier de).

En effectuant une recherche sur le même catalogue en sélectionnant « mots sujet » avec « Abbe Suger » en mot-clé, vous obtiendrez 75 résultats !

En espérant vous avoir aidé dans vos recherches.

Cordialement,

Eurêkoi Strasbourg

Date de création: 25/10/2016 04:02     Mis à jour: 27/10/2016 17:43
 
Cette question-réponse a été vue 42 fois dont 1 fois aujourd'hui

je recherche des références articles de presse et essais critiques sur histoire et actions témoins de jeovah

je n’ai rien trouvé pour l’instant et j’ai besoin d’approches faites tant pour des enfants que pour des adultes qui ont été pris dans ce mouvement et se posent des questions pour pouvoir en sortir … Des références sur les origines, les modalités d’actions ainsi que des témoignages éventuellement. Cela peut être des ressources de type articles de presse, émissions vidéos, littérature jeunesse, enquêtes, etc …
Notre réponse du 20/05/2016

Voici la réponse de notre acquéreur en religion à Bibliothèque publique d’information  à la question sur les Témoins de Jéhovah :

Étudier le mouvement des Témoins de Jéhovah est complexe car ce dernier est sujet à controverse, considéré tantôt comme un mouvement sectaire, tantôt comme un nouveau mouvement chrétien.

I) Recherche dans les catalogues et base de données :

La recherche sujet « Témoins de Jéhovah » dans le catalogue Bpi donne 49 résultats
Pour des articles de presse, vous pouvez interroger la base données Europresse, uniquement sur place à la Bpi (38 résultats pour la recherche mots du titre « Témoins de Jéhovah » sur la dernière année).

1) Les ouvrages sur ce sujet disponible à la Bpi :

Contexte : entre dérives sectaires et renouveau chrétien contemporain
– Les sectes / Nathalie Luca, Presses universitaires de France, 2011 (Que sais-je ?, n° 2519)
Un regard historique, sociologique et anthropologique sur le fonctionnement des sectes, et une présentation des dérives possibles et des réponses politiques. © Electre
http://portailbpi.ck.bpi.fr/permalien/document?doc=1055009%3B5%3B0

– La manipulation mentale : sociologie des sectes en France
Arnaud Esquerre, Fayard, 2009 (Histoire de la pensée)
La sujétion psychologique, délit pénal créé en France dans les années 2000, est-elle réservée aux sectes ou s’applique-t-elle dans d’autres situations ? Comment s’est développé un mouvement pour réglementer le titre de psychothérapeute au nom de la lutte contre les sectes ?… Docteur en sociologie, l’auteur montre la complexité des combats contre la manipulation mentale. © Electre
http://portailbpi.ck.bpi.fr/permalien/document?doc=889557%3B5%3B0

– Dictionnaire des groupes religieux aujourd’hui : religions, Églises, sectes, nouveaux mouvements religieux, mouvements spiritualistes
Jean Vernette, Presses universitaires de France, 2001 (Quadrige. Référence)
Propose un répertoire exhaustif donnant, sous forme de 450 brèves notices signalétiques et 900 références, les éléments essentiels de repérage pour chacune des dénominations de groupes religieux existant aujourd’hui : origine et historique, doctrine et fonctionnement. Il couvre essentiellement l’aire géographique des pays francophones. © Electre
http://portailbpi.ck.bpi.fr/permalien/document?doc=445808%3B5%3B0

– Les témoins de Jéhovah : pour un christianisme original / Philippe Barbey, L’Harmattan, 2003 (Religion et sciences humaines)
Qui sont vraiment les témoins de Jéhovah ? Étudie leur rôle, et le fonctionnement du pluralisme religieux en France, en comparaison avec d’autres pays européens. © Electre
http://portailbpi.ck.bpi.fr/permalien/document?doc=513020%3B5%3B0

– Les Témoins de Jehovah / Bernard Blandre, Brépols, 1991 (Fils d’Abraham)
De cette communauté, fondée aux Etats-Unis à la fin du 19e siècle, l’auteur nous expose la vision du monde résolument pessimiste
et ses corollaires pour le petit groupe des élus : morale intransigeante, organisation hiérarchisée et très surveillée, rejet de l’art,
spiritualité toute tendue vers le prosélytisme. © Electre
http://portailbpi.ck.bpi.fr/permalien/document?doc=282067%3B5%3B0

2) Des articles en ligne :

– « Les Témoins de Jéhovah : un mouvement religieux aux caractéristiques d’un mouvement social », Christophe Zamord,
dans Études caribéennes [En ligne], n° 29, décembre 2014.
Cet article explique en quoi le mouvement des Témoins de Jéhovah présente les caractéristiques d’un mouvement social.
http://etudescaribeennes.revues.org/7154

– « Les Témoins de Jéhovah sur Internet », Céline Couchouron-Gurung, , dans Archives de sciences sociales des religions [En ligne],
n° 139, juillet – septembre 2007.
Cet article étudie la présence du mouvement sur internet, mais aussi celle de ses détracteurs.
De nombreux liens, notamment à propos de témoignages, figurent en note de bas de page.
http://assr.revues.org/9433

– « Le monde jéhoviste des imprimés », Arnaud Blanchard, dans Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 134 | avril – juin 2006,
Cet article présente la stratégie éditoriale du mouvement et l’importance de l’objet imprimé dans sa diffusion.
http://assr.revues.org/3396

II) Sur le Web :

Histoire du mouvement des Témoins de Jéhovah
– L’article « Témoins de Jéhovah » de l’encyclopédie en ligne Wikipédia présente le mouvement de manière synthétique et constitue une première approche intéressante et assez complète.

Compte-rendu du livre Les Témoins de Jéhovah de Bernard Blandre par Régis Dericquebourg paru dans Archives de sciences sociales des religions, n° 1, vol. 80, 1992, p. 245-246, disponible en ligne sur la base de données Persée
http://www.persee.fr/doc/assr_0335-5985_1992_num_80_1_1564_t1_0245_0000_2

Les sites officiels du mouvement :
– le site international (https://www.jw.org/fr/) et le site français de la Fédération chrétienne des Témoins de Jéhovah de France

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) : http://www.derives-sectes.gouv.fr/
Bibliographie sur les sectes réalisée par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES)

Rapport fait au nom de la Commission d’enquête relative à l’influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs, Assemblée nationale, 2006, Président : Georges Fenech ; rapporteur : Philippe Vuilque
http://www.assemblee-nationale.fr/12/pdf/rap-enq/r3507-rapport.pdf

Rapport fait au nom de la Commission d’enquête sur la situation financière, patrimoniale et fiscale des sectes, ainsi que sur leurs activités économiques et leurs relations avec les milieux économiques et financiers, Assemblée nationale, 1999, Président : Jacques Guyard ; rapporteur : Jean-Pierre Brard
http://www.assemblee-nationale.fr/dossiers/sectes/r1687.pdf

-> Des témoignages :

– Au nom de Jéhovah, documentaire de Jean-Sébastien Lozeau, vidéo de 60 minutes.
Ce documentaire québécois donne la parole à des membres du mouvement et d’anciens membres.
Il s’intéresse en particulier au traitement réservé aux enfants au sein de la communauté. https://youtu.be/N5HWKb_cUI8

Deux ouvrages :
Les Témoins de Jéhovah, théocratie apocalyptique / Dominique Dott, Atlantica, 2010
Nicolas, 25 ans, rescapé des témoins de Jéhovah / Nicolas Jacquette, Balland, 2007

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 79 fois dont 1 fois aujourd'hui