Religion : le voile est-il un signe religieux ? Que dit le Coran ? Quelle est sa signification ?

Bibliothèque du Monde Arabe, notre réponse du 21/10/2019.

Silhouette de femme portant le voile.

Azuan Hashim de Pixabay

Depuis sa première apparition en 1989 (affaire de Creil), le débat autour du voile islamique refait régulièrement surface dans le paysage politique et médiatique français, notamment après l’adoption de la loi 2004-228 du 15 mars 2004 interdisant à l’école publique « le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse ».

Le voile est-il un signe religieux ?

Le voile est un vêtement traditionnel présent dans différentes cultures depuis l’Antiquité et peut avoir des significations différentes, sociétales ou religieuses, selon le contexte.

Dans la société française d’aujourd’hui, le voile est effectivement perçu comme un attribut de la femme musulmane. Les exemples choisis par le Trésor de la langue française, le TLFi en ligne pour illustrer la signification du mot « voile » dans la religion islamique sont en soi très parlants :

  • « Voile […] dans la relig. islam.
     Pièce d’étoffe légère mais opaque que portent en public les femmes musulmanes et les Touaregs et qui leur cache le bas du visage à partir des yeux. Julie: Qu’est-ce que vous faites de toutes les femmes arabes que vous prenez? Saqueville: On les met dans une tente avec les enfants (…) Ordre de casser la tête à quiconque oserait toucher le voile d’une des prisonnières (MÉRIMÉE, Deux hérit., 1853, p. 70).
  • Pièce d’étoffe qui recouvre la chevelure des femmes musulmanes. Le foulard est une « obligation fondamentale inscrite dans le Coran », assurent les théologiens, même les plus modérés. Contraindre une musulmane à ôter son voile reviendrait donc à nier la religion d’Allah (Télérama, 23 févr. 1994, p. 18, col. 1) » .

Le rapport au Président de la République remis par la commission présidée par Bernard Stasi, le 11 décembre 2003 classifie le voile islamique comme « un signe religieux ostensible », de la même façon que la kippa ou la grande croix (voir, par ex., la p. 41 du dit Rapport).

Que dit le Coran ?
Plusieurs versets coraniques sont toujours cités pour justifier l’usage du voile (traduction de Hachemi Hafiane, 2008) :

– Sourate 33, verset 53 : « Ô croyants ! N’entrez pas dans les appartements du Prophète sans avoir été invité à y prendre un repas […] Quand vous demandez quelque chose aux épouses du Prophète, faites-le derrière un rideau [min warâ’i hijâbin] ; cela est plus pur pour vos cœurs et pour leurs cœurs »

– Sourate 33, verset 59 : « Ô Prophète, dis à tes épouses, à tes filles, aux femmes des croyants de se couvrir de leurs voiles [jalâbîbihinna] : c’est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées ».

– Sourate 24, verset 31 : « Dis aux croyantes de baisser les yeux ; d’être chastes ; de ne montrer de leurs atours que ce qui est visible, de rabattre leurs voiles [khumurihinna] sur leurs poitrines et de ne montrer leurs atours qu’à leurs époux, ou à leurs pères […] ».  

Dans le verset précédent de la même sourate, le même appel à la chasteté est adressé aux hommes :
– Sourate 24, verset 30 : « Dis aux croyants de baisser les yeux, d’être chastes ; ce sera plus pur pour eux ».

L’interprétation de ces versets et des termes employés dans ces sourates (hijâb, jilbâb, khimâr) a fait couler beaucoup d’encre depuis les premiers siècles de l’Islam jusqu’à aujourd’hui.

Le ththéologien français, Dr. Al Jami donne ces lectures possibles du verset 31 de la sourate 24. Il est spécialiste d’exégèse coranique et prône un islam réformiste. Il est l’auteur d’un site « Que dit vraiment le Coran ».

À lire : sélection d’articles & de livres :
Le voile islamique en France : une bibliographie (bibliographie proposée en 2013 par la Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée)

Métamorphoses du voile « islamique » et distinctions sociales de  Patrick Haenni et Hélène Füger In Égypte/Monde arabe. Première série, 26 (1996), mis en ligne le 08 juillet 2008.
De nombreus articles sont consultables en ligne sur le site Open Edition).

Hidjab : Article de l’Encyclopédie de l’Islam (Encyclopédie de l’Islam. Nouvelle édition. Tome III : H-IRAM. Leyde : E. J. Brill ; Paris : Maisonneuve & Larose, 1990, p. 370-372.
Consultable également en ligne dans les bibliothèques ayant acheté l’accès.
Extrait :
« Ḥidjāb, du verbe ḥad̲j̲aba «dérober aux regards, cacher») désigne tout voile placé devant un être ou un objet pour le soustraire à la vue ou l’isoler. En médecine, c’est une membrane qui sépare les unes des autres certaines parties de l’organisme: al-ḥidjāb al-ḥād̲j̲iz ou ḥidjāb al-d̲j̲awf «diaphragme», al- ḥidjāb al-mustabṭin «plèvre» et ḥidjāb al-bukūriyya «hymen» (al-Tahānawī, Kas̲h̲s̲h̲āf; LA; Dozy, Suppl.).

La séparation, imposée d’abord aux seules épouses du Prophète, s’est étendue à toutes les femmes musulmanes de condition libre. Le port du voile marque le passage de l’enfance à la puberté, et du célibat au mariage. Certes, l’étoffe destinée à couvrir la tête et le visage est désignée de préférence par les mots lit̲h̲ām, ḳināʿburḳuʿ (Dozy, Dict. des vêtements). Mais ḥidjāb, qui exprime aussi la chose elle-même, définit surtout une institution » (cité à partir de l’édition en ligne).


Ouvrages disponibles à la Bibliothèque de l’IMA, voir le catalogue en ligne) : 
L’Islam de France sera libéral 
Dalil Boubakeur, recteur de la Mosquée de Paris ; entretiens, Nathalie Dollé. Paris : Alias, 2004.

Le Coran au féminin : la femme, le diable et le désir 
Colette Juilliard. Paris : l’Harmattan, 2006. (notamment, le chapitre « La femme et le voile », p. 59-69).

Le voile et la femme en Islam : à la recherche des fondements d’une question qui divise 
Jean-Michel Corre. Charleroi : Couleurs livres, 2010.

Le voile islamique : histoire et actualité, du Coran à l’affaire du foulard 
Fawzia Zouari. Lausanne : Favre, 2002.

Ce voile qui déchire la France 
Fawzia Zouari. Paris : Ramsay, 2004.

Un voile sur la République 
Michèle Vianès. Paris : Stock, 2004

Les femmes et l’islam : entre modernité et intégrisme 
sous la direction de Isabel Taboada Leonetti. Paris : L’Harmattan, 2004.

La République ou la burqa : les services publics face à l’islam manipulé 
Dounia et Lylia Bouzar. Paris : Albin Michel, 2010

Pious fashion : how Muslim women dress 
Elisabeth Bucar. Cambridge ; London : Harvard University Press, 2017.


Autres questions-réponses Eurêkoi sur le thème de l’islam :
Quelle est la réaction de l’Europe envers la manifestation publique de l’Islam ?

Je voudrais des titres de livres sur la religiosité des musulmans en France
Histoire et évolution de l’islam en Europe


Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe.




Thème(s) :   

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *