un document sur les opérateurs mobiles (Mauritanie et Inde), avec part prépayée (carte, tickets) et post-payée (abonnés)

opérateurs téléphoniques de chacun de l’inde et de la mauritanie, avec une idée sur les part prepayées ( ticket, cartes à grater..) et post-payées suite aux abonnements payés à la fin du mois. Des données statistiques seront très utiles

Notre réponse du 11 juin 2015 :

Malheureusement, nous n’avons pas d’études sectorielles sur ce sujet à la Bpi.

I ) Nos recherches se sont orientées vers une Base bibliographique Delphes (Base bibliographique. Références avec résumés d’articles de revues, d’études de marché, d’annuaires sectoriels, de rapports annuels, de dossiers bibliographiques etc…Certains articles et dossiers en texte intégral).
Voici quelques résultats (Ce sont des résumés d’articles)

« Dossier Mauritanie ».
Source : Marchés tropicaux, n° 3061, 9 juillet 2004, pp 1522-1548 (24p).
Document de fond sous forme de dossier avec données chiffrées sur la situation politico-économique de la Mauritanie en 2003 – 2004. Le secteur des télécommunications a connu un véritable développement depuis la libéralisation en 1998. Succès du téléphone portable (pp 1545-1546). Graphiques et tableaux.
« Afrique de l’Ouest : projet d’une liaison à fibres optiques ».
Source : Marchés tropicaux et méditerranéens, n° 2892, 13 avril 2001, p 737 (1p).
Article court. Les trois opérateurs des télécommunications du Mali (Sotelma), de la Mauritanie (Mauritel) et du Sénégal (Sonatel) ont signé le 3 avril à Dakar un accord pour la construction d’une artère de transmission de grande capacité entre les trois pays africains. Le projet, qui s’élève à 2,5 milliards de francs CFA, devrait être réalisé dans un an et permettra le transport de 30 240 communications vocales simultanées ou 48 canaux de télévision.
« L’Inde, un géant de papier de plus en plus mobile »
Source : Stratégies, 28 août 2014 – n° 1778 – pp 28-29
… La presse papier indienne, longtemps considérée comme l’un des derniers bastions du print dans le monde, perd désormais du terrain face à la presse en ligne, alors que le taux d’équipement en smartphones augmente. Pourtant, les entreprises du secteur rechignent encore à payer pour le digital. Explications et détails. Pas de chiffres.
« Le mobile au secours du e-commerce indien »
Source : Le Nouvel économiste, 20 mars 2015 – n° 1757 – p 11
Tour d’horizon, en mars 2015, des perspectives de développement du secteur de l’Internet et Internet mobile en Inde. Tant du côté des entreprises technologiques indiennes que de la consommation intérieure, bon nombre d’indicateurs sont au vert. Pour preuve, la filière dispose de personnel qualifié, la capitalisation des entreprises du secteur a été importante en 2014, le web indien non anglophone se développe, les offres de l’Internet mobile sont matures. Des détails. Peu de chiffres.
« Les bonnes et les mauvaises surprises quand on fait du business en Inde »
Source : Management, juillet – août 2009 – n° 166 – pp 84-86
Le point, en juillet 2009, sur les obstacles à l’implantation d’entreprises françaises et internationales sur le marché de l’Inde […] Encadré : comment Nokia a modifié ses produits pour les rendre accessibles aux Indiens. Quelques données chiffrées sur le marché du téléphone mobile depuis 2003 en Inde.
« Le mobile aussi est sacré »
Source : Challenges, 11 – 17 janvier 2007 – n° 62 – p 32
Le point avec données chiffrées sur le secteur du téléphone portable en Inde, pays qui détient le record mondial de croissance du marché. 145 millions d’Indiens possèdent un mobile aujourd’hui, prévisions de 400 M en 2010. Un succès qui touche toutes les classes, même les plus pauvres. Explications : concurrence acharnée avec 10 opérateurs sur le marché, minute de communication la moins chère du monde à 0,8 c EUR. Graphiques sur l’évolution estimée du nombre d’abonnés de téléphone mobile et fixe en 2006 et 2010.

En presse, nous disposons aussi à disposition à la Bpi, d’une base de données en texte intégral : Europresse (Base d’articles de presse française et étrangère en texte intégral multilingue. 6000 sources d’information surtout françaises mais aussi anglaises, italiennes, espagnoles, allemandes … de types divers : journaux (dont 167 français), revues, magazines, dépêches, blogs, biographies. Les archives les plus anciennes remontent à la fin des années 1980. Les dates de couverture varient d’un titre à l’autre)
De nombreux articles en anglais sur les marchés des télécoms surtout en Inde. C’est très confidentiel pour la Mauritanie.
Nous avons sélectionnés les deux sources suivantes, TelecomTiger (web site),Telecom Frontline (India).
Les résultats sont de nombreux articles en anglais. A voir sur Europresse.

II) Sur le Web, quelques éléments :
Ce mémoire intitulé Bilan de la réforme des télécommunications en Mauritanie constitue le travail de fin d’étude du Badge (Brevet d’Aptitude délivré par les Grandes Ecoles) Régulation desTélécommunications délivré par l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications(ENST – Paris) : http://ses-perso.telecom-paristech.fr/regtel/doc/RegTel2005-these01.pdf


Vue d’ensemble du marché télécoms en Mauritanie
Par Yacoub ABEIDI – Directeur Commercial Groupe WIMEX
http://www.webmanagercenter.com/magazine/lectures/2008/01/07/37476/vue-d-ensemble-du-marche-telecoms-en-mauritanie

La révolution de la téléphonie mobile en Inde | InaGlobal :
http://www.inaglobal.fr/telecoms/article/la-revolution-de-la-telephonie-mobile-en-inde

Inde : les opérateurs de téléphonie mobile unis contre le gouvernement :
http://www.inaglobal.fr/telecoms/article/inde-les-operateurs-de-telephonie-mobile-unis-contre-le-gouvernement

Un article des échos ( journal économique) : « Les télécoms en Inde : un marché compliqué »
http://www.lesechos.fr/28/04/2014/LesEchos/21677-101-ECH_les-telecoms-en-inde–un-marche-complique.htm

Enfin, nous vous conseillons aussi de consulter les deux bases de données suivantes sur le web :
A. Le moteur de recherche ISIDORE (il vous permet de connaitre les bases de données, réservoirs documentaires, corpus, collections d’ouvrages, de revues, d’images ou de données qui sont moissonnés et indexés par ISIDORE. Ces sources de données, constituées de lots de documents, sont organisées en collections qui correspondent aux éditeurs, bibliothèques ou institutions les diffusant)
http://www.rechercheisidore.fr/
B. Et le moteur de recherche Google Scholar (Google Scholar est un service de Google permettant la recherche d’article scientifiques. Lancé fin 2004, il inventorie des articles approuvés ou non par des comités de lecture (en anglais : peer-reviewed), des thèses de type universitaire, citations ou encore des livres scientifiques).
https://scholar.google.fr
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
www.bpi.fr

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *