J’aurais besoin d’articles, de livres, de manuels, revues sur la schizoïdie

couverture du livre L'Exil intérieur. schizoïdie et civilisationNotre réponse du 05/12/2017

Vous cherchez des documents sur la schizoïdie. 
Afin de vous répondre, j’ai réalisé des recherches dans les catalogues du SUDOC (catalogue collectif des bibliothèques universitaires de France) et de la Bibliothèque nationale de France. J’ai utilisé le terme de recherche « personnalité schizoïde » afin d’établir cette liste d’ouvrages. Il existe d’autres ouvrages en anglais et en allemand. Si vous parlez ces langues, vous pouvez les retrouver facilement en effectuant une recherche dans les deux catalogues cités au moyen du terme de recherche indiqué.

Livres

Le moi divisé : de la santé mentale à la folie
Ronald D. Laing
Editions Stock, 1993
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/002822474

L’exil intérieur : schizoïdie et civilisation
Roland Jaccard
Presses universitaires de France, 2010
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/14801660X

La schizophrénie : psychopathologie des schizoïdes et des schizophrènes
Eugène Minkowsk
Editions Payot et Rivages, 1997
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/004245458

Réflexion faite
W. R. Bion
Presses universitaires de France, 2002
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/070501246
Disponible à la Bpi : http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=165942%3B5%3B0

Comment gérer les personnalités difficiles
Francis Lelord et Christophe André
Editions Odile Jacob, 2000
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/051675463
Disponible à la Bpi : http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=366475%3B5%3B0
(Comporte un chapitre sur les personnes schizoïdes)

Vous pouvez obtenir la liste des bibliothèques universitaires qui possèdent ces livres en cliquant sur le lien vers le SUDOC, puis en cliquant sur l’onglet Où trouver ce document. Ils sont tous présents à la Bibliothèque nationale de France.

Articles en ligne

(accessibles depuis les espaces de la Bpi)
– Bovet, Pierre. « Requiem pour la schizoïdie ? », L’information psychiatrique, vol. volume 89, no. 6, 2013, pp. 429-434.
URL : https://www.cairn.info/revue-l-information-psychiatrique-2013-6-page-429.htm

– Vuaillat, Sabine. « Les personnalités schizoïdes entre la théorie de la relation d’objet de Fairbairn et les théories de l’attachement », Perspectives Psy, vol. vol. 43, no. 4, 2004, pp. 269-274.
URL : https://www.cairn.info/revue-perspectives-psy-2004-4-page-269.htm

– Allen, David Frank. « Schizoïdie et mélancolie simple : les psychoses discrètes », L’information psychiatrique, vol. volume 93, no. 8, 2017, pp. 685-691.
URL : https://www.cairn.info/revue-l-information-psychiatrique-2017-8-page-685.htm

« Les Problèmes de la schizoïdie et de la syntonie. De E. Bleuler (Burghölzli. Zeitschrift für die gesamte Neurologie und Psychiatrie Vol 78 Nummer 1) », L’information psychiatrique, vol. volume 87, no. 1, 2011, pp. 37-51.
URL : https://www.cairn.info/revue-l-information-psychiatrique-2011-1-page-37.htm

– Schols, Roland. « Angoisses et modes de pensée », Cahiers jungiens de psychanalyse, vol. 100, no. 1, 2001, pp. 69-80.
URL : https://www.cairn.info/revue-cahiers-jungiens-de-psychanalyse-2001-1-page-69.htm

– Little, Ray. « Processus schizoïdes : travailler avec les défenses de l’état du moi Enfant replié sur lui-même », Actualités en analyse transactionnelle, vol. 136, no. 4, 2010, pp. 30-49.
URL : https://www.cairn.info/revue-actualites-en-analyse-transactionnelle-2010-4-page-30.htm

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 4 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche des références de livres et de films sur la dyslexie… Comment faire accepter ce trouble ?

couverture du livre Mon enfant est dyslexiqueNotre réponse du 13/11/2017

Voici tout d’abord quelques titres plus adaptés à votre seconde question :

Petit dyslexique deviendra grand : comprendre et accompagner les enfants dyslexiques
Rebecca Duvillié
Editions Marabout, 2004
Présentation de l’ouvrage : Des témoignages, des conseils et des adresses, pour dépister la dyslexie, connaître les traitements actuels et accompagner les enfants dyslexiques au quotidien, à la maison, à l’école, etc.

Mon enfant est dyslexique
Anne-Marie Montarnal
Editions Tom Pousse, 2011
Présentation de l’ouvrage : Avoir un enfant dyslexique, c’est non seulement devoir apprendre à lui venir en aide dans le cadre de ses apprentissages, mais c’est aussi s’informer des démarches administratives à accomplir. Celles-ci sont nombreuses et parfois difficiles à mener, et les informations ne sont pas toujours faciles à recueillir : un vrai parcours du combattant !

Dys/10 : le parcours de mon enfant dyslexique
Odile Ogier
Editions Jacques André, 2009
Présentation de l’ouvrage : Odile Ogier nous décrit comment son fils dyslexique a surmonté l’échec scolaire, en rassemblant les outils nécessaires à un accompagnement spécifique et durable. Comment considérer l’inadaptation scolaire de l’enfant en difficultés ? Comment lui permettre de réussir comme les autres ? Les parents peuvent eux aussi puiser dans leurs ressources personnelles pour apprendre à ces enfants dys-fférents.

Vous trouverez une bibliographie très complète sur le site du ministère de l’Education nationale (académie de Nantes). bibliographie et sitographie dyslexie et autres dys
Chaque référence est commentée, par exemple :
Le parcours du combattant d’un dyslexique
L’auteure, Lucille Passelaigue, est médecin scolaire et mère d’un enfant dyslexique. Elle relate la vie de son fils, Elie, aujourd’hui 27 ans qui « aurait voulu être comme les autres mais qui, depuis sa petite enfance, a dû se battre contre ce handicap invisible et donc trop souvent nié, bien qu’il entrave lourdement la scolarité ». Ce livre témoignage ne s’adresse pas qu’aux familles. Il veut aussi guider les professionnels (enseignants, orthophonistes, conseillers d’orientation, médecins généralistes et pédiatres, médecins et infirmières scolaires…) pour agir. Et surtout pour contribuer à ce que la vie des enfants dyslexiques, traités d’incapables et de paresseux ou, dans le meilleur des cas, de rêveurs, ne soit plus orientée dans des voies d’échec pour cause d’incompréhension.
Edition Tom Pousse, 256 pages, 13€

Films documentaires

Vous recherchez des documentaires récents sur la dyslexie. Voici une sélection de ressources sur ce sujet :

L’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) propose un ensemble de petits films documentaires, accessibles depuis le site Dys Moi Tout : http://www.dysmoitout.org/pratique/pratique-videos.html

– Le site de TV5 Monde propose une série de documentaires, en six chapitres, sur la dyslexie. Vous pouvez les retrouver sur leur site Internet : http://sciences.tv5monde.com/dossiers-video/la-dyslexie

– Depuis la plateforme Les Docus, vous pouvez trouver un documentaire consacrée aux « nouvelles pistes » (réalisé par la RTS, média suisse) : http://www.les-docus.com/dyslexie-les-nouvelles-pistes/

– L’émission de vulgarisation scientifique C’est pas sorcier a consacré un reportage aux troubles dys-. Il est visionnable sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=7jaeNhjz2rQ

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 28 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pouvez-vous me conseiller des articles de vulgarisation au sujet de la pilule masculine et des essais en cours ?

plaquette de pilules sur fond rouge

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 13/11/2017

Site de vulgarisation scientifique

Sur le site Futura sciences, vous pouvez accéder aux dossiers et articles suivants :

La pilule contraceptive bientôt disponible pour les hommes ? Marie-Céline Jacquier, Journaliste
http://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-pilule-contraceptive-bientot-disponible-hommes-maj-50683/
Des chercheurs ont trouvé des peptides qui entrent dans les spermatozoïdes et les rendent moins mobiles, dévoilant ainsi une nouvelle piste pour mettre au point une pilule contraceptive masculine. D’autres projets suivant ce même objectif sont en cours ; un essai clinique a été suspendu en raison des effets secondaires…

Cet article site des essais cliniques parus dans :
Efficacy and Safety of an Injectable Combination Hormonal Contraceptive for Men
Hermann M. Behre Michael Zitzmann Richard A. Anderson David J. Handelsman Silvia W. Lestari Robert I. McLachlan M. Cristina Meriggiola Man Mohan Misro Gabriela Noe Frederick C. W. Wu … The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, Volume 101, Issue 12, 1 December 2016, Pages 4779–4788, https://doi.org/10.1210/jc.2016-2141

SANTÉ : Contraception : la pilule masculine presque à portée de main ?
Une nouvelle molécule, nommée JQ1, pourrait être l’avenir de la contraception masculine. Ce composé utilisé dans le traitement contre le cancer a rendu infertiles des souris mâles sans effet secondaire notoire… à part une diminution du volume testiculaire. La pilule masculine sera-t-elle prescrite dans quelques années ?
Par Janlou Chaput, Futura Publié le 07/09/2012
La pilule contraceptive est relativement efficace chez la femme mais provoque des perturbations hormonales. Les contraceptifs masculins testés jusque-là modifient également les taux de testostérone et entraînent des effets indésirables. Mais JQ1 est peut-être la solution…
http://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-contraception-pilule-masculine-presque-portee-main-41084/

Développement sur les essais cliniques

Articles de revues

Contraception masculine : un essai clinique stoppé à cause d’effets secondaires trop lourds
Sciences et avenir Par Lise Loumé le 03.11.2016
Des chercheurs allemands ont testé avec succès une méthode d’injection contraceptive chez des hommes. Mais certains volontaires ont dû prématurément stopper l’essai clinique. En cause, les effets secondaires provoqués par cette contraception.
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/sexualite/contraception-masculine-une-methode-efficace-mais-aux-effets-secondaires-trop-lourds_107883

Contraception. La pilule pour homme, ce n’est pas pour demain
COURRIER INTERNATIONAL – PARIS, Publié le 02/11/2016
Des essais cliniques de contraception hormonale pour les hommes ont été suspendus en raison des effets secondaires qu’elle provoque. Des troubles que subissent pourtant de nombreuses utilisatrices des divers moyens de contraception.
https://www.courrierinternational.com/article/contraception-la-pilule-pour-homme-ce-nest-pas-pour-demain

La pilule pour les hommes, ce n’est pas pour demain! Tribune de Genève Par Bertrand Beauté 12.11.2016
Un essai clinique de contraception masculine a été arrêté en raison d’effets secondaires jugés trop lourds.
https://www.tdg.ch/savoirs/sante/pilule-hommes-demain/story/13827117

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 11 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche des documents sur le sujet de la musicothérapie.

couverture du livre tout savoir sur la musicothérapieRéponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 27 septembre 2017

Vous recherchez des documents et articles sur le thème de la musicothérapie.
Dans un premier temps, vous pouvez effectuer une recherche dans notre catalogue en ligne avec le mot clé « musicothérapie »
Voici quelques références susceptibles de vous intéresser :

Tout savoir sur la musicothérapie : l’art-thérapie à dominante musicale / Richard Forestier . – Lausanne (Suisse) : Favre, 2011

Découvrir la musicothérapie / Édith Lecourt . – Eyrolles, 2005

Articles de revues

Ensuite, voici quelques articles paru dans des revues. Certains sont accessibles en ligne, d’autres à lire dans les revues, disponibles à la médiathèque Malraux.

Un article de la revue Cerveau et Psycho sur le sujet, datant de 2013 (plus disponible à la médiathèque Malraux) : La musicothérapie

et un autre intitué « Quand la musique soigne les neurones » en 2015, (disponible à la médiathèque Malraux.)

Dans Sciences et avenir en mai 2016, un article intitué « Musicothérapie : quand la musique remplace le médicament » ( disponible à la médiathèque Malraux)

Dans la revue Faire Face en 2016 (disponible à la médiathèque Malraux), un article intitulé « Appli contre la douleur grâce à la musicothérapie »

Un article de la revue Le Point en janvier 2016 (plus disponible à la médiathèque Malraux. Durée de conservation des hebdomadaires : 6 mois)
http://www.lepoint.fr/privileges/culture/quand-la-musique-est-bonne-pour-le-cerveau-30-10-2015-1978011_2580.php

Et enfin un article paru dans Santé magazine en janvier 2017 (disponible à la médiathèque Malraux) intitulé « La musicothérapie, un antidouleur efficace contre la fibromyalgie »

Par ailleurs, vous pouvez toujours effectuer une recherche sur les sites Internet de ces revues avec le mot clé « musicothérapie » pour essayer de trouver d’autres article sur le sujet.

En complément vous pouvez aussi consulter la page de la radio France Musiques qui propose régulièrement de nombreux articles sur le thème de la musicothérapie, émissions à écouter en potcast pour la plupart.
https://www.francemusique.fr/theme/musicotherapie

 
Eurêkoi – Médiathèques de Strasbourg
Cette question-réponse a été vue 6 fois dont 1 fois aujourd'hui

Auriez-vous des conseils bibliographiques sur l’épidémie de VIH en France dans les années 80 ?

couverture du livre Act-up : une histoireAprès avoir vu le film « 120 battements par minutes », j’ai eu envie de poursuivre en faisant des lectures sur le sujet. Auriez-vous des conseils bibliographique (plutôt documentaire, mais je suis aussi intéressées par la littérature) sur l’épidémie de VIH en France dans les années 80 – début des années 90 ? 
Notre réponse du 11/09/2017

Vous souhaitez obtenir des recommandations d’ouvrages sur l’épidémie de VIH en France, depuis son apparition jusqu’au début des années 1990.
Voici une liste d’ouvrages documentaires sur ce sujet :

Mémoires du sida : le récit des personnes atteintes, France, 1981-2012
Philippe Artières et Janine Pierret
Editions Bayard, 2012
Présent dans les bibliothèques de la ville de Paris : https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/SYRACUSE/913475/memoires-du-sida-le-recit-des-personnes-atteintes-france-1981-2012

Présentation de l’ouvrage : A travers les témoignages croisés de malades du sida, ce récit polyphonique évoque la vie avant la maladie, l’émergence de l’épidémie, les premiers tests et les premiers traitements.

La consultation du soir : un témoignage engagé sur cette épidémie qui bouleverse le monde
Michel Kazatchkine (avec la collaboration de Cécile Barthelemy)
Editions Gallimard, 2005
Présent dans plusieurs bibliothèques municipales parisiennes : https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/SYRACUSE/130746/la-consultation-du-soir-un-temoignage-engage-sur-cette-epidemie-qui-bouleverse-le-monde

Présentation de l’ouvrage : En 1983, jeune chef de clinique, Michel Kazatchkine se trouve face à un couple qui présente des symptômes complexes, difficiles à diagnostiquer : «Les premiers malades atteints du sida auxquels je me suis trouvé confronté».
Dans ce livre, il relate les «années sida» et les batailles quotidiennes contre la maladie qu’il mène avec son équipe au sein de la première consultation qu’il a créée à Paris, à l’hôpital Broussais, puis à l’hôpital Georges-Pompidou. «1988-2000. Douze années de consultations du soir chaque semaine : autant d’habitudes, d’interrogations, d’inquiétudes, d’écoute aussi, puis bientôt d’espoir, avec l’arrivée des trithérapies. Douze années durant lesquelles chaque mercredi aura été un jour particulièrement fort et émouvant.»

Sida 2.0 : 1981-2001 : 30 ans de regards croisés = 30 millions de morts du sida
Didier Lestrade et Gilles Pialoux
Editions Fleuve noir, 2012
Cet ouvrage est présent dans plusieurs bibliothèques municipales parisiennes : https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/SYRACUSE/851132/sida-2-0-1981-2011-30-ans-de-regards-croises-30-ans-30-millions-de-morts-du-sida

Présentation de l’ouvrage : Le sida a eu 30 ans en 2011. Mais le sida a changé. L’épidémie a changé. Depuis son évocation dans les journaux en 1981, la pandémie que l’on a commencé par appeler « le cancer gay » est devenue l’objet de tous les fantasmes, de toutes les craintes mais aussi de toutes les luttes de par le monde, qu’elles soient homo- ou hétérosexuelles, scientifiques, amoureuses ou militantes.
Les auteurs de ce livre sont respectivement séropositif et militant (Didier Lestrade) et médecin à l’hôpital Tenon et rédacteur en chef du site vih.org (Gilles Pialoux). Le croisement de leurs regards sur les différents sujets évoqués donne un ouvrage très riche.

Act Up : une histoire
Didier Lestrade
Editions Denoël, 2000
Cet ouvrage est présent dans plusieurs bibliothèques municipales parisiennes : https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/SYRACUSE/128336/act-up-une-histoire
Présentation de l’ouvrage : L’un des fondateurs d’Act Up Paris raconte les dix premières années durant lesquelles l’association de lutte contre le sida va construire et porter un discours politique à travers des campagnes de communication extrêmes, parfois violentes, toujours efficaces. Il explique comment elle a réussi à rendre visibles les séropositifs et la communauté gay, tout en s’impliquant fortement dans l’élaboration des traitements. Contrairement à d’autres ouvrages sur le sujet, l’auteur délaisse le côté théorique et réhumanise le récit du combat mené contre la mort et la maladie en racontant ses sentiments, ses espoirs, ses doutes et ceux des militants qui l’entourent.

Articles de presse

La Bibliothèque publique d’information a réalisé une sélection des articles de presse très complète sur le sujet que vous pouvez consulter depuis les espaces de la bibliothèque, en vous adressant au bureau Presse.

Sida et littérature

Vous pouvez consulter une liste de romans sur le site du réseau social de lecteurs Babelio

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

https://www.babelio.com/liste/1241/Sida-et-litterature

Cette question-réponse a été vue 22 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quels sont les divers moyens qu’utilise la médecine actuelle pour soulager la douleur ?

photographie d'un homme se tenant la tête entre les mains

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 14/08/2017

Voici tout d’abord le lien vers un dossier grand public sur la douleur et ses différentes prises en comptes sur le site eureka.sante.vidal.fr
voir les différents chapitres dans le sommaire (en mauve, à gauche) :
Evaluation de la douleur
Les médicaments Antalgiques de niveau 1
Antalgiques de niveau 2
Antalgiques de niveau 3
Anesthésiques locaux
Les techniques physiques
La relaxation
Sources et références

Très technique : un cours sur les Thérapeutiques antalgiques du COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie

Sur le site Francedouleurs.fr, La prise en compte de la douleur par l’aspect psycho-comportemental

Rappel : La loi  
Soulager la douleur est une obligation pour les personnels médicaux et paramédicaux
Rappel des principaux textes législatifs, décrets, directives, recommandations

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 9 fois dont 1 fois aujourd'hui

A partir de combien d’habitants une commune est-elle « tenue » de proposer une pharmacie ?

Photographie d'une croix verte de pharmacie

By Daniel Stockman [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Réponse apportée le 09/08/2005  par PARIS Bpi – révisée le 12/07/2017

Legifrance nous donne la réponse dans la loi 99-641 du 27 juillet 1999 portant création d’une couverture maladie universelle :

II. – Les articles L. 571, L. 571-1, L. 572 et L. 573 du code de la santé publique sont ainsi rédigés :

« Art. L. 571. – I. – Dans les communes d’une population égale ou supérieure à 30 000 habitants, une création d’officine ne peut être accordée que lorsque le nombre d’habitants par pharmacie est égal ou supérieur à 3 000.

« Dans ce cas, il ne peut être délivré qu’une licence par tranche entière de 3 000 habitants recensés dans les limites de la commune.

« II. – Dans les communes d’une population égale ou supérieure à 2 500 habitants et inférieure à 30 000 habitants, une création d’officine ne peut être accordée que lorsque le nombre d’habitants par pharmacie est égal ou supérieur à 2 500. »

« Dans ce cas, il ne peut être délivré qu’une licence par tranche entière de 2 500 habitants recensés dans les limites de la commune.

« III. – Aucune création n’est possible dans les communes comportant une population inférieure à 2 500 habitants :

« – lorsqu’elles disposent déjà d’au moins une officine ;

« – lorsqu’elles ne disposent d’aucune officine mais que leur population a déjà été prise en compte pour la création d’une officine dans une autre commune.

« IV. – Dans les communes de moins de 2 500 habitants dépourvues d’officine et dont la population n’a pas été ou n’est plus prise en compte pour une création d’officine dans une autre commune, une création peut être accordée dans une zone géographique constituée d’un ensemble de communes contiguës, si la totalité de la population de cette zone est au moins égale à 2 500 habitants.

« Le représentant de l’Etat dans le département précise, dans sa décision, les communes prises en compte pour l’octroi de la licence. La totalité de la population de ces communes est considérée comme desservie par la nouvelle création.

« Art. L. 571-1. – Par dérogation aux articles L. 571, L. 572 et L. 573, les quotas de population de 3 000 et 2 500 habitants mentionnés à ces articles sont fixés à 3 500 habitants pour le département de la Guyane et les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 617 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quel est le pourcentage d’aveugles de naissance sur l’ensemble de la population aveugle, en France aujourd’hui  ?

Texte en braille

By Ralph Aichinger [CC BY 2.0], via Flickr

Réponse apportée le 08/29/2011  par PARIS Bpi – révisée le 28/06/2017

Nos recherches sur différents sites en lien avec le handicap visuel et/ou les statistiques ne nous ont pas permis de trouver des données fiables et indiscutables. Il semblerait que ce pourcentage ne fasse pas partie des indicateurs des enquêtes statistiques. Voici néanmoins quelques citations émanant des différents sites consultés :

Voici un dossier datant de 2005 sur La population en situation de handicap visuel en France : on ne trouve aucun chiffre mais quelques informations sur les personnes aveugles de naissance.

Chapitre II : Comparaison avec d’autres sources de données (p. 24)
« Les estimations de prévalence de la déficience visuelle dans l’enquête
HID sont cohérentes avec celles issues d’autres études pour différents
âges.
Chez l’enfant, le Registre des handicaps de l’enfant permet d’estimer la prévalence des déficiences visuelles sévères
Chez l’enfant de 9 ans, la prévalence des déficiences visuelles sévères est estimée à 0,59 pour 1 000 par le Registre des handicaps de l’enfant de l’Isère19. Selon l’enquête HID, la prévalence des déficiences visuelles incluant aveugles, malvoyants profonds et malvoyants moyens est estimée à 0,6 pour 1 000 chez les enfants âgés de 5 à 9 ans.
Les estimations issues de ces deux sources sont donc comparables. Dans l’enquête HID, leur précision est cependant limitée par la faiblesse des effectifs enquêtés chez l’enfant ».

Vous pouvez également consulter le tableau sur la « Répartition des déficients visuels âgés de 60 ans ou plus selon la période de survenue des premières manifestations » (p. 29).

« La déficience visuelle peut affecter toutes les étapes de la vie, mais les jeunes enfants et les personnes âgées sont particulièrement concernés. Chez l’enfant, elle est le plus souvent d’origine prénatale
(INSERM expertise collective, 2002) et pose le problème du développement et de l’éducation. Mais elle reste relativement rare, sa prévalence variant selon les auteurs entre 0,5 et 2 pour 1000. » (p. 1)

Selon la fédération Aveugles de France, il y a 207 000 aveugles de nos jours en France mais ils ne précisent pas le nombre d’aveugles de naissance.
Je vous conseille de les contacter directement, ils peuvent peut-être recueillir ce type d’information.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 1 299 fois dont 1 fois aujourd'hui

Dans quelles circonstances l’automutilation est-elle recherchée par les adolescents ?

couverture du livre Automutilation à l'adolescenceNotre réponse du 22/06/2017

Voici quelques références qui vous permettrons de vous faire une idée plus précise sur cette question :

Les automutilations à l’adolescence : les données du problèmes, la prévention, l’évaluation, la stratégie de soin
Auteur(s) Gicquel, Ludovic et Corcos, Maurice
Dunod,  2011
Résumé Bibliogr. Outil de synthèse destiné à la prise en charge clinique d’une nouvelle psychopathologie en développement : définition, histoire et classification , épidémiologie et clinique , lecture socioculturelle , modules psychopathologiques , approche en neurobiologie et en neuro-imagerie : stratégies thérapeutiques.
A la Bpi, 616.82 GIC

Un article assez clair sur le site Psycom.org Automutilations 28/05/2015
http://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Automutilations
voir les références citées dans la bibliographie

Un texte sur les causes possibles sur un site d’information et d’entraide destiné à ceux qui sont confrontés à l’automutilation.

Sur psyblogs.net Les raisons de l’automutilation (vues par l’adolescent).

Et la définition de l’automutilation dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (en anglais Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, abrégé en DSM), ouvrage publié par la Société Américaine de Psychiatrie pour classifier les troubles mentaux.

Sur le portail Cairn de revues de sciences humaines

Brossard Baptiste, « L’automutilation : un rituel à même la peau ? Modifier l’expérience par la manière dont on l’exprime », Enfances & Psy, 2010/4 (n° 49), p. 53-64. DOI : 10.3917/ep.049.0053. URL : http://www.cairn.info/revue-enfances-et-psy-2010-4-page-53.htm

Jaffré Yannick, « Une épidémie au singulier pluriel réflexions anthropologiques autour des pratiques d’automutilation des adolescents », Corps, 2008/2 (n° 5), p. 75-82. DOI : 10.3917/corp.005.0075. URL : http://www.cairn.info/revue-corps-dilecta-2008-2-page-75.htm

Nadia Péoc’h, « Représentations sociales de la douleur », Les dossiers des sciences de l’éducation [En ligne], 31 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2014, consulté le 21 juin 2017. URL : http://dse.revues.org/593 ; DOI : 10.4000/dse.593

Thèses

Voici deux références de thèses sélectionnées dans le catalogue collectif Sudoc qui vous permet de localiser les documents en cliquant sur le lien ‘où trouver ce document’ dans le bandeau bleu de la notice :

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/123355761
Les automutilations à l’adolescence : approche psychopathologique individuelle et lien social / par Julien Varet ; [sous la direction de] Maurice Corcos Mémoire ou thèse (version d’origine)

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/134434889
Les automutilations chez les adolescents borderlines : enjeux psychopathologiques et prise en charge / Camille Raoul-Duval ; sous la direction de Sarah Bydlowski-Aidan
Mémoire ou thèse (version d’origine)

Sur le cas particulier des performances artistiques

Lebailly Alice, « Performeuses : limites du corps et corps de l’autre. Réflexions sur l’oeuvre de Marina Abramovic et Gina Pane », Perspectives Psy, 2011/2 (Vol. 50), p. 110-116. URL : http://www.cairn.info/revue-perspectives-psy-2011-2-page-110.htm

Lebailly Alice, « David Nebreda, peau en lambeaux et sentiment d’inexistence », Champ psy, 2012/2 (n° 62), p. 99-112. DOI : 10.3917/cpsy.062.0099. URL : http://www.cairn.info/revue-champ-psy-2012-2-page-99.htm

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 13 fois dont 1 fois aujourd'hui

On vient de m’apprendre que l’on vient de changer le nom usuel de l’os « tibia » et peut-être bien « péroné » par la même occasion !

sqelette en position assise jambes croisées

CC0 Public Domain, via Pixabay

Une autre personne a alors dit « on a changé aussi le nom de l’omoplate ». 1) Pouvez-vous me le confirmer ? 2) Depuis quand ce changement est effectif ? 3) S’il y a eu d’autres modifications, pourriez-vous m’indiquer un tableau (sur une page web par exemple) avec les correspondances entre l’ancienne désignation et la nouvelle ? 4) Qu’est ce qui justifie un tel changement ? Cordialement,

Notre réponse du 29/05/2017

Voir à ce sujet l’article Nomenclature anatomique de Wikipedia et en particulier l’introduction qui résument les difficultés liées à l’élaboration d’une nomenclature universelle.
« Les travaux du Federative Committee on Anatomical Terminology sont publiés en 1998 et donnent lieu à la Terminologia Anatomica, dernière terminologie en date. »

Dans ce dernier article Terminologia Anatomica : « La Terminologie anatomique (en latin : Terminologia Anatomica), ou TA, est la terminologie officielle concernant l’anatomie humaine. Elle remplace la nomenclature précédente (adoptée en 1955 à Paris et révisée en 1960). »

Selon le tableau, l’omoplate est devenue Scapula, le péroné Fibula mais je n’ai pas trouvé trace d’un changement d’appellation pour le tibia. En revanche, le cubitus se nomme dorénavant ulna,

Voir aussi ce tableau sur le site Cours-médecine.info qui vous permet de rechercher un mot dans l’ancienne ou la nouvelle nomenclature.

Voir cette autre explication sur une fiche Nouvelle nomenclature anatomique

L’ancienne nomenclature française, la Nomina Anatomica de Paris, a été délaissée pour une nomenclature internationale en latin, la Terminologia Anatomica, aussi traduite en français.
Ainsi, interne devient médial tandis qu’externe est maintenant rendu par latéral, termes plus justes puisqu’interne et externe font plutôt respectivement référence à l’intérieur et à la superficie (ex.: couche muqueuse interne et couche musculaire externe de l’estomac). Actuellement, les deux nomenclatures coexistent dans la pratique, ce qui ne facilite pas la compréhension. Cependant, la nomenclature internationale, maintenant enseignée aux étudiants, devrait s’imposer peu à peu. 

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 56 fois dont 1 fois aujourd'hui

Journaliste, je suis en train de rédiger un article sur la grippe espagnole et son impact sur le déroulé de la Première Guerre mondiale, (notamment aux Etats-Unis).

photo des ambulanciers de la Croix rouge (USA), 1917

St. Louis Red Cross Motor Corps on duty Oct. 1918 Influenza epidemic.[DP] Bibliothèque du Congrès

J’aurais aimé savoir si vous aviez des ouvrages ou des passages un peu détaillés à me recommander de lire sur ce sujet ? Merci par avance pour votre aide.

Notre réponse du 09/05/2017

Sur la grippe espagnole en général ou en France, vous trouverez des éléments à la Bpi en commençant par ces deux articles de l’Universalis :

Gachelin, « GRIPPE ESPAGNOLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 9 mai 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe-espagnole/
Survenue en 1918-1919, la grippe dite espagnole a tué environ vingt millions de personnes, c’est-à-dire davantage que la Première Guerre mondiale. Elle est de ce fait restée dans la mémoire collective au même titre que les grandes pestes ou les épidémies de choléra. S’il s’agit très certainement d’une grippe au sens clinique du terme, l’agent infectieux qui en a été responsable n’a pas pu être identifié à l’époque. Ce virus était remarquable par sa virulence et sa contagiosité. Il est donc essentiel pour le futur, et dans une optique vaccinale, du fait de la répétition régulière des infections grippales et de la variabilité des souches de virus au hasard de ses recombinaisons génétiques, de comprendre l’origine de ces deux propriétés.[…]

Voir aussi cet article :
Rasmussen, « GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) – La santé aux armées », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 9 mai 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-la-sante-aux-armees/

Voici deux références de livres repérés avec les termes “grippe espagnole”. Vérification faite, rien de sérieux pour la période qui vous intéresse :

Les grandes épidémies mortelles : de la grippe espagnole au virus Ebola
Stone, Jessica, éditeur Editions Pages ouvertes , 2015
Présentation des plus grandes maladies infectieuses, et description de l’origine des pandémies, du développement des maladies virales, du traitement des infections bactériennes les plus meurtrières, et des effets sur la population mondiale. L’ouvrage comprend les avis d’experts, des scénarios de propagation de virus mortels, les modes de contamination, etc. © Electre 2015
616.9(076) STO

La Grande Guerre sans les clichés
Valode, Philippe (1946-….), Editeur Archipel, 2013
Résumé L’auteur revient sur 30 histoires falsifiées et manipulées lors de la Première Guerre mondiale : attentat de Sarajevo, grippe espagnole, nombre de morts à Verdun, la tuerie au Chemin des Dames, etc.
930.72 VAL

Il a 34 articles ou ressources en ligne dans notre base Bpi-doc, consultables sur place. Taper « grippe espagnole » sur le catalogue.

Une thèse accessible en ligne mais malheureusement centrée sur la France
Frédéric Vagneron, « Aux frontières de la maladie : l’histoire de la grippe pandémique en France (1889-1919) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2015, mis en ligne le 31 décembre 2015, consulté le 09 mai 2017. URL : http://acrh.revues.org/7200
En se démarquant d’une approche globale de l’objet et d’une focalisation sur la pandémie de 1918, cette thèse de doctorat traite de l’histoire de la grippe pandémique en France entre les années 1880 et l’Entre-deux-guerres. Son objet retrace les différentes problématisations de la grippe pandémique par les contemporains, durant cette période marquée par les deux pandémies de 1889-1890 et 1918-1919, dont l’expression très dissemblable différait de l’expérience de plus en plus locale des épidémies à la fin du XIXe siècle.

H. J. La grippe espagnole, la mal nommée. In: Population, 28ᵉ année, n°1, 1973. pp. 136-137. DOI : 10.2307/1530974
http://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1973_num_28_1_15355

Olivier Lahaie, « L’épidémie de grippe dite « espagnole » et sa perception par l’armée française (1918-1919) », Revue historique des armées [En ligne], 262 | 2011, mis en ligne le 09 février 2011, consulté le 09 mai 2017. URL : http://rha.revues.org/7163

Viet Vincent, La santé en guerre, 1914-1918. Une politique pionnière en univers incertain. Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.), « Académique », 2015, 662 pages. ISBN : 9782724617252. URL : http://www.cairn.info/la-sante-en-guerre-1914-1918–9782724617252.htm
Voir la bibliographie.

Etats-unis

Je n’ai pas identifié de livre sur la grippe espagnole aux USA dans notre catalogue.
Vous trouverez cependant des éléments intéressants dans l’encyclopédie américaine :
The United states in the first world war an encyclopedia
930.72(03) UNI
dans l’article très dense Spanish influenza page 573-574 comprenant une bibliographie, parmi les 4 livres cités, ce dernier est localisé par le catalogue collectif Sudoc :

America’s forgotten pandemic [Texte imprimé] : the influenza of 1918 / Alfred W. Crosby. – Second edition
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/078672007
localisé PARIS-BIU Santé Médecine et PARIS-Fondation Sci.Politiques


Vous trouverez également un article Influenza pandemic (1918-1920) page 576 mais beaucoup moins dense dans :
Encyclopedia of World War I, volume 2
930.72 (02) WOR
Ces ressources devraient vous permettre une approche sérieuse mais non spécialiste.

Autres organismes

Nous vous suggérons les deux établissement suivants
La BDIC Bibliothèque de documentation internationale contemporaine spécialisée entre autres sur la Grande guerre (Constitués dès août 1914, les fonds de la BDIC sur la Grande Guerre forment une des plus importantes collections mondiales sur le sujet. Plus d’un million de documents sont conservés et, pour une partie d’entre eux, accessibles via L’Argonnaute)
http://www.bdic.fr/nous-contacter

La Biu santé Bibliothèque interuniversitaire de Santé http://www.biusante.parisdescartes.fr/infos/contacts/index.php

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 64 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche des mangas accessibles à tous et qui auraient pour sujets le bien-être, la santé et la confiance en soi.

couverture du manga Perfect worldRéponse apportée par Eurekoi Strasbourg le 23 février 2017

Notre collègue en charge des mangas vous propose une sélection de mangas abordant les thèmes de la santé, du bien-être et de la confiance en soi.
Le classement a été fait par genre de manga. Au japon, les mangas sont classés par type de public auquel ils s’adressent.
Vous trouverez en dessous de chaque titre proposé, les thématiques abordées.

  • Josei (style de manga dont la cible éditoriale est avant tout constituée par les jeunes adultes (de 15 à 30 ans) de sexe féminin.)

Perfect World / Rie Aruga . – Akata (3 volumes, en cours)
Romance, drame sur le thème du handicap

  • Seinen (type de manga dont la cible éditoriale est avant tout constituée par les jeunes adultes (15 à 30 ans) de sexe masculin.)

Anus Beauté / Takeshi Oomi. – Kurokawa (2 volumes)
Sujet médical, humour, thèmes du mal-être et de la maladie

In the Clothes named fat / Moyoco Anno . – Kana (1 volume)
Tranche de vie, drame, thème des troubles alimentaires

Le pays des cerisiers / Fumiyo Kono . – Kana (1 volume)
Historique, drame, se reconstruire après Hiroshima

L’orchestre des doigts / Osamu Yamamoto . – Milan (4 volumes)
Historique, tranche de vie. Raconte l’histoire d’un prof dans une école pour handicapés.

Mon année / Jirô Taniguchi . – Dargaud (1 volume)
Thème de la trisomie 21

Real / Takehiko Inoue . – Kana (14 volumes)
Action, drame, sport, handicap

Kirihito / Osamu Tezuka . – Delcourt Manga (4 volumes)
Tranche de vie, drame. Sujet : un médecin travaille sur une mystérieuse invention

  • Shonen: type de manga pour jeune garçon

A silent voice / Yoshitoki Oima . Ki-oon (7 volumes)
Romance, tranche de vie, école, personnage malentendant

Sous un rayon de soleil / Tsukasa Hojo . – Tonkam (3 volumes)
Tranche de vie, romance, fantastique. Thème du handicap

  • Shojo : type de manga pour jeune fille

Limited Lovers / Keiko Yamada . – 12bis (3 volumes)
Social, romance, drame, handicap

My first Love / Kotomi Aoki . – Soleil Manga (12 volumes)
Drame, école, comédie, romance. Sujet : maladie cardiaque

Six Half / Ricaco Iketani . – Delcourt Manga (11 volumes)
Tranche de vie, énigme, drame. Sujet de l’amnésie.

Cat Street / Yoko Kamio .- Kana (8 volumes)
Tranche de vie, école, drame, romance. Sujet : une ancienne enfant star retrouve sa confiance en elle

Life / Keiko Suenobu . – Kurokawa (20 volumes)
Social, drame. Sujet : automutuilation

  • Josei : type de manga destiné aux jeunes femmes adultes (de 15 à 30 ans)

Mitsuko attitude / Mamoru Kurihara . – Delcourt Manga (6 volumes)
Comédie, social. Sujet : obsession pour l’hygiène

La plupart de ces mangas sont disponibles au sein des médiathèques de Strasbourg. Vous trouverez les références en lien hypertexte en cliquant sur chaque titre..

Pour plus de références, vous pouvez consulter les sites spécialisés comme Manga sanctuary.com  http://www.manga-sanctuary.com/ et Manga-news http://www.manga-news.com/
ou encore le site SensCritique où vous pouvez consulter des listes thématiques de mangas :

Prochainement, Eurekoi proposera un nouveau service de recommandation de fiction (livres, BD, mangas, films…) ! N’hésitez pas à revenir nous consulter !

 
Date de création: 02/03/2017 08:48     Mis à jour: 02/03/2017 14:54
 
Cette question-réponse a été vue 117 fois dont 1 fois aujourd'hui

Comment accompagner une équipe soignante en tant que cadre intermédiaire en EHPAD afin d’améliorer la qualité de la prise en charge du résident

Photographie d'un ehpad de Cayenne

By Didwin973 [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 02/02/2017

En consultant le catalogue de la Bpi, je vous propose les documents suivants qui pourront vous aider à traiter votre sujet :

· Lechevalier Hurard Lucie, « Nouveaux dispositifs de prise en charge, nouveaux métiers ? Les dynamiques de professionnalisation pour les soignants de première ligne en milieu spécialisé Alzheimer », Retraite et société, 3/2014 (n° 69), p. 99-120.
URL : http://www.cairn.info/revue-retraite-et-societe-2014-3-page

« La densification de l’action publique autour de la maladie d’Alzheimer, opérée depuis le début des années 2000, a contribué à l’apparition, puis à la consolidation, d’un secteur de prise en charge spécialisé. Le plus souvent intégré au sein d’institutions de prise en charge pour les personnes âgées (Ehpad, SSIAD, hôpitaux gériatriques), ce secteur Alzheimer est constitué de dispositifs dédiés, qui ont une certaine autonomie de fonctionnement. S’appuyant sur une enquête qualitative menée dans l’unité d’hébergement renforcé (UHR) d’un Ehpad, l’article propose d’explorer, à partir du cas des aides-soignantes et des aides médico-psychologiques travaillant dans un lieu d’hébergement, l’articulation de dynamiques de professionnalisation de différentes natures qui traversent le milieu spécialisé Alzheimer.
Après avoir décliné le contexte dans lequel s’ancre le développement de pratiques professionnelles autour de la prise en charge de la maladie d’Alzheimer, on verra comment cet exercice en milieu spécialisé peut être investi par les soignantes de première ligne de l’UHR comme lieu d’une évolution professionnelle ascendante, marquée à la fois par une progression de leur qualification, par la conquête nouvelle d’une expertise propre et d’une autonomie d’exercice. Dans un second temps, on mettra en évidence les points sur lesquels les différentes dynamiques de professionnalisation s’articulent avec difficulté, dans la mesure où elles se révèlent en partie contradictoires les unes avec les autres. »

· Saint-Jean Oliver, Somme Dominique, « Taux d’encadrement et médicalisation des établissements d’accueil pour personnes âgées données de l’enquête EHPA », Gérontologie et société, 1/2003 (n° 104), p. 13-21. URL : http://www.cairn.info/revue-gerontologie-et-societe1-2003-1-page-13.htm DOI : 10.3917/gs.104.0013

« Les maisons de retraite (MDR), fusionnées en 1999 avec les unités de soins de longue durée (USLD) dans un cadre unique d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), doivent mieux s’adapter aux besoins d’une clientèle qui vieillit et perd de son autonomie physique et psychique. L’enquête EHPA, menée en 2000, permet de mesurer l’écart initial de médicalisation entre USLD et MDR et de mettre en évidence l’hétérogénéité des MDR en ce domaine.
Accueillant un nombre important de personnes lourdement handicapées, les MDR abritent toutefois des résidents dont la dépendance moyenne reste moins lourde qu’en USLD. En termes d’effectifs et d’équipements apparaît un groupe de MDR, à faible effectif soignant, plutôt à caractère commercial, sans section de cure médicale (SCM), pour lesquelles l’effort à fournir sera important. Les MDR qui sont dotées d’un médecin coordonnateur disposent d’un personnel global plus fourni. »

· Moulias Robert, « Rôle des soignants en soins de longue durée », Gérontologie et société, 1/2003 (n° 104), p. 23-34.
URL : http://www.cairn.info/revue-gerontologie-et-societe1-2003-1-page-23.htm DOI : 10.3917/gs.104.0023

« La mission des Soins de Longue Durée (= EHPAD hospitaliers) demeure. Le SLD accueille le malade âgé chronique, évolutif, arrivé à un stade avancé de sa maladie, soit parce que le maintien à domicile a été poussé à l’extrême de la tolérance, soit parce qu’il y a eu une aggravation de la perte fonctionnelle avec hospitalisation. Ces malades sont refusés par les EHPAD. La mission du SLD est celle d’un soin palliatif au long cours, pour les syndromes incurables que l’on peut rencontrer en gériatrie. Ces malades sont multi-pathologiques, multi-déficitaires, multi-traités. Ils ont besoin de soins. Le personnel est un personnel sanitaire, non social. Le défi pour le soignant de SLD est d’assurer à la fois des soins « lourds » et complexes, et un projet de vie qui
valorise les capacités restantes des malades. »

· François Aubry, « La place du groupe de pairs dans l’intégration des nouvelles aides-soignantes dans les EHPAD », SociologieS [En ligne], Premiers textes,
mis en ligne le 27 décembre 2010, consulté le 01 février 2017. URL : http://sociologies.revues.org/3291

« Cet article propose une problématisation de l’intégration des aides-soignantes dans les organisations gériatriques de type EHPAD, en France, à partir du postulat théorique de l’habilitation, défini par Marcelle Stroobants. Devenir aide-soignante n’est pas uniquement le prolongement continu d’une formation, de l’acquisition d’un diplôme et de l’obtention d’un emploi. Le processus d’intégration des nouvelles aides-soignantes dans l’organisation est une étape informelle fondamentale au fait d’entrer dans le métier. À travers l’analyse de vingt-quatre entretiens biographiques, nous avons pu relever la contradiction entre les propos des acteurs, proposant une vision naturalisée du choix professionnel, et le récit de leur parcours professionnel. Ce décalage met en avant l’importance du processus de construction identitaire par le groupe de pairs. Les différentes approches sociologiques de la compétence ne proposent pas une vision aussi globale que celle de l’habilitation, qui permet un renversement de la perspective individualiste de formation. Dans le prolongement de cette théorie, nous insisterons ainsi sur le rôle central du jugement des pairs, attributif de compétence, pour ce métier fortement dominé socialement. »

· François Aubry, « Les rythmes contradictoires de l’aide-soignante », Temporalités [En ligne], 16 | 2012, mis en ligne le 13 décembre 2012, consulté le
02 février 2017. URL : http://temporalites.revues.org/2237 DOI : 10.4000/temporalites.2237

« À partir d’une étude qualitative comparée en France et au Québec, nous montrons dans cet article que la phase d’intégration des nouvelles recrues aides-soignantes dans les organisations gériatriques françaises et québécoises est une phase complexe d’expérimentation du métier, où elles intègrent des normes collectives de rythmes de travail. Le collectif de travail, par la voix d’une « ancienne », juge de la capacité des nouvelles recrues à respecter ces rythmes et transmet des stratégies de régulation créées localement et indispensables pour répondre aux prescriptions contradictoires. La situation actuelle d’intensification du travail vécue dans les organisations gériatriques françaises et québécoises conduit néanmoins à une fragilisation dangereuse des collectifs, voire à une individualisation du rapport aux enjeux organisationnels. Une telle individualisation peut conduire les nouvelles recrues à subir une souffrance éthique consécutive au fait d’accomplir des actes moralement condamnables pour parvenir à respecter les normes temporelles. »

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 31 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche des ouvrages présentant des cas cliniques d’orientation psychanalytique de personnes âgées.

Couverture du livre Le psychanalyste et le vieillardétudiante en M1 de psychologie clinique, je recherche des ouvrages présentant des cas cliniques d’orientation psychanalytique de personnes âgées. J’ai trouvé le livre de Lydia Fernandez présentant différentes approches, il m’est très utile mais je cherche un livre spécialisé dans cette approche auprès d’un public âgé.

Notre réponse du 21/01/2017

Voici quelques références extraites dans un premier temps du catalogue de la Bpi

Quinodoz Danielle, « Psychothérapie de personnes âgées: le point de vue d’une psychanalyste », Psychothérapies, 2/2002 (Vol. 22), p. 105-114.URL : http://www.cairn.info/revue-psychotherapies-2002-2-page-105.htm
DOI : 10.3917/psys.022.0105

Quinodoz Danielle, « Vieillir : le regard d’une psychanalyste », L’Année psychanalytique internationale, 1/2010 (Volume 2010), p. 149-168.
URL : http://www.cairn.info/revue-l-annee-psychanalytique-internationale-2010-1-page-149.htm
DOI : 10.3917/lapsy.101.0149

Un compte rendu de livre de cet auteure : in Analyses de livres Dans Psychothérapies 2008/3 (Vol. 28)

Vieillir : une découverte, Danielle QUINODOZ. Paris, PUF, 2008, 304 pp., ISBN 978-2-13-056011-1

« Le thème central de ce livre de la psychanalyste Danielle Quinodoz est la conception du vieillissement non pas comme un événement passif auquel il faut se résigner, mais comme un projet actif : « l’aventure de la vie qui continue ». Il s’agit d’effectuer un travail d’intégration.
Pour D. Quinodoz, l’intégration signifie un travail de « reconstruction de son histoire interne », mu par le besoin de cohérence. Ce n’est donc pas un simple exercice de mémoire, mais une reconsidération du monde interne, constitué tout au long de l’existence par l’intériorisation des expériences relationnelles chargées d’affect et teintées de fantasmes. Dans ce processus, on a introduit, pour des raisons défensives, des évitements, des exclusions et déformations de panneaux entiers de soi-même. Reconsidérer signifie donc tout d’abord démonter ces obstacles qui ont empêché de trouver sa véritable identité.
Basé donc sur la notion freudienne de rendre conscient l’inconscient et justement d’« intégrer dans le courant psychique » ce qui ne l’est pas, la référence principale de l’auteur est l’article de H. Segal de 1958, dans lequel elle décrit les différentes phases d’une psychanalyse d’une personne âgée, depuis le déni complet de l’âge et de la peur de la mort, la prise de conscience du clivage entre objets idéalisés et objets persécuteurs, jusqu’à la reconnaissance de l’ambivalence et aux angoisses dépressives.
Le point de vue original et passionnant que nous présente D. Quinodoz pourrait être résumé en disant que pour elle, ce travail de devenir soi, cette intégration, n’est pas seulement possible et nécessaire, mais qu’elle est en quelque sorte plus facile à l’âge avancé, une caractéristique distinctive de cette étape de la vie ; ce que d’ailleurs elle va appuyer avec des connaissances actuelles en neurosciences.
Forte d’une riche expérience de psychanalyste et psychothérapeute éprouvée avec des personnes âgées, mais également avec des élaborations théoriques solidement sédimentées, son introspection et son expérience humaine, elle va faire appel également à sa familiarité avec la littérature, la sociologie et l’art. Dans la première partie de ce livre, l’auteur va nous montrer d’une manière claire et vivante, chapitre après chapitre, les différents aspects de ce cheminement pouvant aboutir à « la richesse du grand âge ».
Elle reste néanmoins thérapeute et psychanalyste et dans une deuxième partie elle va traiter de la psychothérapie psychanalytique et de la psychanalyse des personnes âgées. Formatrice dans un séminaire à l’hôpital de psycho-gériatrie et superviseur, elle développe à l’aide de nombreux exemples cliniques la technique psychothérapeutique. Nous pouvons retenir ici que pour elle, de nombreuses personnes âgées pourraient bénéficier d’une psychothérapie, en particulier les personnes âgées déprimées. Tout en relevant que du point de vue psychanalytique le fonctionnement mental de la personne âgée n’est fondamentalement pas différent de celui d’une personne plus jeune, elle va signaler certaines particularités : les demandes sont motivées principalement par la difficulté d’effectuer un travail de deuil, la recherche d’identité, ainsi que l’importance du langage du corps ; par ailleurs, au cours du traitement, l’accent est mis sur l’identification projective et sur le contre-transfert. La notion du temps prend également une connotation particulière. Tous ces points donnent lieu à des exposés riches et très intéressants constituant à mon avis un texte de référence pour la formation et la pratique de ces psychothérapies.
Dans le domaine de la psychanalyse des personnes âgées, elle fait également une démonstration très convaincante dans un long chapitre, à l’aide de l’exposé d’un processus analytique. Par la même occasion, elle discute et démonte des idées reçues sur les limites d’âge pour entreprendre une psychanalyse et conclut qu’un psychanalyste travaille avec des personnes particulières.
C’est un beau livre, à lire lentement.
Juan Manzano »

Swildens Hans, TraductionZeller Odile, « La psychothérapie centrée sur la personne appliquée aux personnes âgées », Approche Centrée sur la Personne. Pratique et recherche, 1/2012 (n° 15), p. 55-71.
URL : http://www.cairn.info/revue-approche-centree-sur-la-personne-2012-1-page-55.htm
DOI : 10.3917/acp.015.0055

Catalogue Bpi avec Psychologie clinique en mot-clé et personnes âgées :

Pratiquer la psychologie clinique avec les adultes et les personnes âgées. 2
Dunod, 2007
A travers dix chapitres, un collectif d’enseignants en université et de psychologues praticiens décrivent les différents profils du psychologue clinicien en exercice. De nombreux domaines d’intervention sont présentés : hôpitaux, prisons ou centres médico-psychologiques, illustrés par des situations vécues.
http://portailbpi.ck.bpi.fr/permalien/document?doc=754142%3B5%3B0

Personnalité et développement : du normal au pathologique Michel , Grégory – Purper-Ouakil, Diane
Dunod, 2006
Bibliogr. p. 353-405. Index Vue d’ensemble du concept de personnalité, de l’enfant à la personne âgée, en analysant sa stabilité et ses remaniements. L’approche évolutive et psychopathologique est systématiquement éclairée par de nombreux exemples cliniques.
http://portailbpi.ck.bpi.fr/permalien/document?doc=708416%3B5%3B0

Personnes âgées + psychanalyse :

Le psychanalyste et le vieillard
http://portailbpi.ck.bpi.fr/permalien/document?doc=241285%3B5%3B0

Dans le catalogue collectif Sudoc, une recherche avec « personnes âgées + psychothérapie donne 71 résultats
Vous pouvez localiser les documents en suivant le lien « où trouver ce document » dans la notice complète, voir par exemple :

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/196491797
Titre : Psychothérapies du sujet âgé : prise en charge des pathologies du vieillissement / coordonné par J. Palazzolo, Cl. Baudu, A. Quaderi ; préface du professeur Laurent Schmitt

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Cette question-réponse a été vue 39 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je fais mon mémoire sur le mutisme selectif et les troubles émotionnels vécus, quelles références me conseillez-vous ?

Notre réponse du 28/12/2016
couverture du livre Comprendre le mutisme sélectifUne recherche dans la base EM premium avec l’expression « mutisme sélectif » donne 190 résultats (mais tous ne sont pas pertinents), en voici des exemples :

Comment remédier au mutisme sélectif en milieu scolaire ? La revue de santé scolaire et universitaire, Volume 5, numéro 26, pages 22-26 (mars 2014)
Doi : 10.1016/j.revssu.2014.02.006

Mutisme à l’école et problématique d’attachement : étude clinique
Neuropsychiatrie de l’Enfance et de l’adolescence, Volume 57, numéro 3, pages 206-215 (mai 2009)
Doi : 10.1016/j.neurenf.2008.12.001

Mutisme sélectif : comment aider l’enfant à parler à l’école. Ortho Magazine, Vol 20, N° 110 – janvier-février 2014, pp. 26-29
Doi : OMAG-01-02-2014-20-110-1262-4586-101019-201400079

Ève Gellman-Garçon. Le mutisme sélectif chez l’enfant : un concept trans-nosographique. Revue de la littérature et discussion psychopathologique. Psychiatrie de l’enfant. 2007, vol. 50, n° 1.

Elisa Shipon-Blum. Comprendre le mutisme sélectif, guide à l’usage des parents, enseignants et thérapeutes. La Chronique sociale, 2009 (traduit de l’américain par Valérie Marshall).

Maggie Johnson et Alison Wintgen. The Selective Mutism Resource Manual. Milton Keynes: Speechmark Publishing Ltd.; 2001.

Je vous conseille de consulter le site spécialisé : Ouvrir la voix
L’association « Ouvrir la Voix » a pour raison d’être l’entraide et l’information sur le mutisme sélectif (MS). Elle s’adresse aux parents, aux adolescents ou adultes souffrant de MS, ou encore aux professionnels (de la santé ou de l’éducation) intéressés par la problématique. L’association est basée en France mais opère sur l’ensemble du territoire francophone (France, Belgique, Suisse, Québec, etc.).
Ouvrir la voix a été créé en 2008 et compte désormais plus d’une centaine de famille réparties autour du monde. L’association est présente principalement sur toute la zone francophone. http://ouvrirlavoix.sitego.fr./

Voir en particulier l’onglet Documents

Et cette page qui vous propose l’accès vers des articles ou des enquêtes en ligne  ainsi que la bibliographie :
Ouvrages et articles en Français
SHIPON-BLUM Elisa, Comprendre le MS, 2009, Edition Chronique Sociale
MCHOLM Angela, Aider son enfant à surmonter le MS, 2011, Edition Chronique Sociale
ASSOCIATION OUVRIR LA VOIX, Programme d’introduction Progressive de la Parole en Milieu Scolaire, pour les enfants souffrant de MS –Guide pratique pour les parents et les enseignants, 2009, Association Ouvrir La Voix (Disponible gratuitement sur demande auprès d’OLV)
MARTIN-GUEHL Corinne, L’enfant anxieux, 2003, Masson – Pratiques en psychothérapie
SERVANT Dominique, L’enfant et l’adolescent anxieux, 2005, Odile Jacob
LEGERON Christophe, André, Patrick, La peur des autres, Trac, Timidité et phobie sociale, 1995, Editions Odile Jacob
GALLAGHER Richard et KURTZ Steven, Aider les enfants atteints d’anxiété sociale et de MS : conseils pour les enseignants et le personnel scolaire, Child Study Center, Volume 12, Numéro 1, Automne 2007

Ouvrages et articles en Anglais :
JOHNSON Maggie et WINTGENS Alison, The Selective Mutism Resource Manual, 2001, Speechmark Publishing Ltd
GOETZE KERVATT Gail, The Silence Within, A parent/teacher guide to Helping Selectively Mute and Shy Children, 1999
CLINE Tony et BALDWIN Sylvia, Selective Mutism in Children, 2004, Whurr Publishers
CHANSKY Tamar E., Freeing your child from anxiety, 2004, Broadwaybooks

Pour trouver des références bibliographiques, vous pouvez utiliser le catalogue collectif Sudoc qui vous permet également de localiser le document dans une bibliothèque française (au cas où vous seriez en France)
(Tous les mots) Selective Mutism | 34 résultat(s)

Dont :
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/077134923
Titre : Selective mutism in children [Texte imprimé] / Tony Cline and Sylvia Baldwin. – 2nd ed.

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/135396654
Titre : Comprendre le mutisme sélectif [Texte imprimé] : guide à l’usage des parents, enseignants et thérapeutes / Elisa Shipon-Blum ; illustrations Diane Salus ; traduction Valérie Marschall
En cliquant sur le lien vous obtiendrez des notices complètes avec les mots clés qui vous permettront de rebondir Mutisme électifThérapeutique Communication interpersonnelle chez l’enfant Mutisme

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 89 fois dont 1 fois aujourd'hui

je recherche une définition de l’anxiété

photo montage deux yeux anxieux

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 27/12/2016
Vous trouverez une définition sur le site de la Fondation des maladies mentales.

une deuxième définition dans l’encyclopédie Wikipedia à partir du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (également désigné par le sigle DSM, abréviation de l’anglais : Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) ouvrage de référence publié par la Société américaine de psychiatrie (APA) décrivant et classifiant les troubles psychiques.
Trouble_anxieux
Voir aussi cet autre classement CMI Classification internationale des maladies

Pour définir l’anxiété, une référence d’article tirée de la base EM premium (le portail de l’éditeur francophone médical et paramédical de référence Elsevier Masson, vous donne accès aux traités de l’Encyclopédie Médico-Chirurgicale (EMC), à des revues médicales pointues liées pour la plupart aux principales sociétés savantes françaises, à des revues paramédicales qui offrent aux infirmiers, kinésithérapeutes, pharmaciens, biologistes, orthophonistes… )

Méthodes d’évaluation des troubles anxieux (2e partie)
Médecine du Sommeil, Volume 2, numéro 6, pages 37-40 (décembre 2005)
Doi : 10.1016/S1769-4493(05)70129-1
Résumé : L’anxiété est un concept complexe, hétérogène : évolution dans le temps, symptomatologies diverses, associée ou non à d’autres troubles psychopathologiques… Les échelles, auto questionnaires ou hétéroquestionnaires, sont nombreuses mais n’évaluent pas la même dimension de l’anxiété : anxiété généralisée en globalité, anxiété-trait, anxiété-état, anxiété et dépression, anxiété et phobias. Les plus fréquemment utilisées dans la littérature sont sans conteste, l’échelle d’anxiété de Hamilton ou l’inventaire d’anxiété trait et état de Spielberger. En connaître les limites et les buts de conceptions permet l’utilisation judicieuse de ce type d’instrument dans le cadre d’une approche indispensable à la comparaison des troubles et à l’évaluation des effets thérapeutiques.

Ces trois références devraient vous permettre de répondre à votre question :

MARTIN-GUEHL Corinne, L’enfant anxieux, 2003, Masson – Pratiques en psychothérapie

SERVANT Dominique, L’enfant et l’adolescent anxieux, 2005, Odile Jacob

LEGERON Christophe, André, Patrick, La peur des autres, Trac, Timidité et phobie sociale, 1995, Editions Odile Jacob

Ainsi que ces livres multi-cités : Anxiété et troubles anxieux P Graziani – 2008 – Armand Colin
Les troubles anxieux : approche cognitive et comportementale Par Robert Ladouceur, André Marchand, Jean-Marie Boisvert, voir page 2 et suivantes

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 52 fois dont 1 fois aujourd'hui

La parentalité et les personnes en situation de handicap

couverture du livre J'élève un enfant pas comme les autresNotre réponse du 16/12/2016
Voici tout d’abord des références obtenues en interrogeant la base EM premium ( portail de l’éditeur francophone médical et paramédical de référence Elsevier Masson, consultable à la Bpi)

Les parents de l’enfant porteur de handicap, des partenaires du projet individualisé
Soins Pédiatrie/Puériculture
Volume 35, numéro 277
pages 25-28 (mars 2014)
Doi : 10.1016/j.spp.2014.01.007
Lorsqu’un de leurs enfants est porteur de handicap, les familles vivent une transformation profonde de leur dynamique, en particulier un déplacement des priorités et le remaniement de l’échelle des valeurs.
Parfois est observé un très grand bouleversement dans les relations familiales et amicales.
Les parents doivent construire leur parentalité autrement.
Leur participation aux réunions de projet individualisé pour leur enfant est un atout dans ce cheminement difficile.

Accompagner les parents au cours de l’annonce d’un handicap

Soins Pédiatrie/Puériculture
Vol 32, N° 263 – novembre-décembre 2011, pp. 32-35
Doi : SPP-11-12-2011-32-263-1259-4792-101019-201106117
Les parents d’enfants en situation de handicap témoignent souvent du traumatisme vécu lors de l’annonce du diagnostic. La qualité de l’accompagnement des familles a une influence majeure sur l’allègement de leur souffrance et la mobilisation de leurs capacités de résilience. La compréhension des processus psychiques en jeu est fondamentale. Elle permet aux professionnels d’offrir un accompagnement adapté à chaque situation.
Bardeau-Garneret JM. Les relations entre parents et professionnels de la réadaptation : quelle évolution ? Reliance 2007 ; 26(4) : 59.
Sénéchal C, des Rivières-Pigeon C. Impact de l’autisme sur la vie des parents. Santé Mentale au Québec 2009 ; 34(1) : 245-60.
Portail Cairn

La famille à l’épreuve du handicap Reliance 2007/4 (n° 26)
Korff-Sausse Simone, « L’impact du handicap sur les processus de parentalité », Reliance, 4/2007 (n° 26), p. 22-29.
URL : http://www.cairn.info/revue-reliance-2007-4-page-22.htm
DOI : 10.3917/reli.026.0022

Tessaire Nathalie, « Parentalité et situations de handicap, réflexions d’un professionnel », Reliance, 4/2007 (n° 26), p. 63-67.
URL : http://www.cairn.info/revue-reliance-2007-4-page-63.htm
DOI : 10.3917/reli.026.0063

Panagiotou Danaé, Vennat Delphine, Mellier Denis, « Idéologies, modernité et handicap, des enjeux narcissiques pour les parents », Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, 2/2016 (n° 67), p. 143-156.
URL : http://www.cairn.info/revue-de-psychotherapie-psychanalytique-de-groupe-2016-2-page-143.htm
DOI : 10.3917/rppg.067.0143

Pour une étude générale des effets psychologiques du handicap de l’enfant sur l’ensemble de la famille :
Le miroir brisé. L’enfant handicapé, sa famille et le psychanalyste, Paris, Calmann-Lévy, 1996.

Catalogue collectif Sudoc catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche : http://www.sudoc.abes.fr, qui vous permet de trouver toutes les localisations du document recherché Vous trouverez la liste des bibliothèques qui possèdent ces ouvrages en cliquant sur l’onglet « Où trouver ce document ? ». Notez que si un document vous intéresse mais n’est pas disponible dans une bibliothèque que vous fréquentez, il vous est possible de le demander dans le cadre d’un prêt entre bibliothèques.

Parents d’enfants handicapés| 254 résultat(s)
en voici quelques exemples mais il serait préférable que vous regardiez les notices une par une pour sélectionner celles qui correspondent vraiment à votre sujet précis

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/194888193
Se construire parent d’enfant handicapé mental : significations imaginaires sociales et subjectives / Alain Minet ; sous la direction de Florence Giust-Desprairies

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/192986880
Petite enfance et handicap : famille, crèche, maternelle / sous la direction de Diane Bedoin et Martine Janner-Raimondi ; [préface de Serge Ebersold]

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/186312598
Handicap et parentalité : le principe du pangolin / Chantal Lavigne ; [directeur de la publication José Puig]

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/184743419
J’élève un enfant pas comme les autres : retard mental, autisme, polyhandicap… / Stephan Eliez
sa présentation sur le site de l’éditeur

Vous pouvez en complément consulter cette réponse précédente qui donne des conseils de méthodologie
http://www.eurekoi.org/?s=parentalit%C3%A9+handicap&et_pb_searchform_submit=et_search_proccess&et_pb_include_posts=yes

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 84 fois dont 1 fois aujourd'hui

Comment les phobies évoluent-elles avec l’âge ? Lesquelles sont les plus fréquentes en fonction des différentes tranches d’âge ?

Couverture du livre : B.A. BA phobiesNotre réponse du 11/12/2016
Voici les livres que j’ai consultés à la Bpi (Bibliothèque publique d’information) pour répondre à votre demande :

B.A-B.A Phobies
Harel-Ramond, Jean-Marc
Pardès, 2007
Inventaire et présentation de près de 600 phobies physiques, mentales ou animales. Avec trois tests sur l’agoraphobie, les phobies sociales et la phobie du dentiste.

Comprendre et traiter les phobies
Mirabel-Sarron, Christine ; Vera, Louis
Dunod, 2012
Glossaire Description des concepts et exposition des techniques comportementales et cognitives, sans pour autant négliger l’apport d’approches déjà existantes, comme la psychanalyse ou la biologie.

Les phobies
Denis, Paul
PUF, 2011
Retrace l’histoire de la phobie dans le mouvement des idées et dans la nosographie médicale et interroge la théorie psychanalytique des phobies pour pointer les limites et les insuffisances de sa formalisation. Propose une conception de la phobie comme expression d’une structure originaire de l’appareil psychique.

Il faudrait un temps immense pour arriver à déterminer l’évolution de chaque phobie en fonction de l’âge ! En effet, J-M. Harel-Ramon répertorie environ 600 phobies et P Denis précise pour sa part :

« Il est ainsi impossible d’établir un catalogue exhaustif des différentes phobies. En revanche, il est aisé de former pour chacune un terme « savant » : il suffit de traduire en grec le nom de l’objet ou de la situation phobogène et d’y ajouter le suffixe phobie. Ainsi, la phobie des araignées sera « arachnophobie », celle des chiens « cynophobie »… Tout le dictionnaire grec peut y passer. »

Ces livres ne font pas état des phobies les plus fréquentes en fonction des diverses tranches d’âges : il ne semble pas que cela puisse être catégorisé de manière si précise tout simplement car chacun a un vécu propre et que la phobie va évoluer très différemment en fonction des personnes.
Voilà ce que précisent C. Mirabel-Sabron et L. Vera :

 » la plupart des phobies sont l’exacerbation d’un sentiment normal…mais nous restons seuls avec nos angoisses, nos craintes. »
« Les phobies débuteraient le plus souvent dans l’enfance pour se prolonger à l’âge adulte. »
« L’âge moyen d’installation des phobies est de 13 ans pour le sexe féminin et 14 ans pour le sexe masculin »
« En pratique, ce trouble anxieux intéresse 20% des sujets en population générale, 30 à 40% en consultation de psychiatrie, 5 à 10% en milieu hospitalier et 15 à 20% en médecine générale… »

Les deux premiers livres font état des traitements qui peuvent être apportés pour soigner une phobie mais n’évoquent pas l’évolution de la maladie en fonction de l’âge.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 44 fois dont 1 fois aujourd'hui

Mon sujet porte sur la juste distance professionnelle en pédiatrie

Photographie d'une pédiatre auscultant un bébé

By Jim Gathany [Public domain], via Wikimedia Commons17

mettant donc en jeu des concepts comme les émotions, les valeurs, l’expérience, la posture professionnelle, la vulnérabilité. Je cherche ainsi des références bibliographiques pour argumenter mon sujet à travers ces concepts en pédiatrie…

Notre réponse du 17/11/2016

J’ai procédé à des recherches dans le SUDOC (catalogue collectif des bibliothèques universitaires de France) afin de vous répondre. J’ai utilisé les termes « relations soignants patients » mais d’autres termes peuvent être pertinents. Vous les retrouverez en fin des notices bibliographiques de chacun des documents.
J’ai retenu des ouvrages sur la distance professionnelle en pédiatrie ainsi que des ouvrages plus généraux sur la distance

Livres :
Distance professionnelle et qualité du soin
Sous la direction de Pascal Prayez
Editions Lamarre, 2009
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/137225415

Julie ou l’aventure de la juste distance : une soignante en formation
Pascal Prayez
Editions Lamarre, 2006
Plus d’informations : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb400931935

Le médecin généraliste et l’enfant de 9 à 36 mois : aspects relationnels de la consultation
Julie Grob
Editeur inconnu, 2016
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/193581159

Revues :
Métiers de la petite enfance, volume 17, numéro 172 (avril 2011)
(Titre du numéro : Distance et proximité)

A partir de la base EM premium (le portail de l’éditeur francophone médical et paramédical de référence Elsevier Masson, vous donne accès aux traités de l’Encyclopédie Médico-Chirurgicale (EMC), à des revues médicales pointues liées pour la plupart aux principales sociétés savantes françaises, à des revues paramédicales qui offrent aux infirmiers, kinésithérapeutes, pharmaciens, biologistes, orthophonistes… ) interrogeable à la Bpi, en utilisant les termes pédiatrie distanciation dans Titre, mots clés, résumé vous trouverez des articles (38) comme le suivant :
Les émotions dans la relation de soin : des racines de leur répression aux enjeux de leur expression

Ethique & Santé, Vol 3, N° 3  – septembre 2006, pp. 133-137
 Doi : ES-09-2006-3-3-1765-4629-101019-200607648
Résumé : L’oncologie pédiatrique expose itérativement les soignants à des émotions intenses. Nées de l’attachement aux enfants et leurs familles, ces émotions sont aussi la réponse socialement adéquate au scandale de la souffrance de l’Enfance. La capacité maintenue à s’émouvoir apparaîtra comme le garant de l’« humanité » du soignant. Cependant, son rapport aux émotions est complexe, soumis à des considérations psychologiques ou déontologiques contradictoires. La répression des émotions paraît traditionnellement requise à une prise de décision sereine et objective. Elle assurerait également l’intégrité relationnelle du soignant, indispensable à sa disponibilité pour tous. Elle serait enfin une condition indispensable à l’équilibre psychologique personnel et collectif, protégeant de l’épuisement professionnel. Mais ne pas interroger ce contrôle des émotions risquerait de légitimer les procédures d’évitement excessives mises en place pour leur échapper ; technicisation ou fuite réelle accentuent alors la solitude des soignés. Erigée en pratique déontologique, cette distance tend à limiter l’expression éminemment personnelle des relations et alimenter une culpabilisation issue de la normalisation faussement sécurisante des conduites. Enfin, occulter le sens de ces émotions est l’occasion manquée de révéler que la relation de soins est fondamentalement rencontre de deux vulnérabilités. Loin de l’impudeur ou de la mise en scène, les émotions, marques parmi d’autres d’une empathie sincère, dimensionnées à notre rôle, dans l’exacte mesure de leur passivité, seraient donc une occasion précieuse de nous rappeler l’origine et la finalité de la relation de soins.
 
 En ligne :
Enjeux et spécifités de la prise en charge des enfants et des adolescents en établissement de santé
Haute Autorité de Santé, 2011
Consulter en ligne : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-02/20120213_guide_pec_enfant_ado.pdf

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 429 fois dont 1 fois aujourd'hui

j’aimerais des ouvrages sur les conséquences de la bipolarité sur la vie quotidienne ou sur l’impact sur la vie quotidienne et familiale de l’alcoolisme d’un des parents.

couverture du livre La maladie bipolaire expliquée...je suis actuellement en Diplôme d’Etat de Conseillère en Economie Sociale et Familiale. J’hésite entre deux sujets de mémoire, afin de faire mon choix j’aimerais des ouvrages sur les conséquences de la bipolarité sur la vie quotidienne ou l’impact sur la vie quotidienne et familiale de l’alcoolisme d’un des parent.

Notre réponse du 16/11/2016

Le choix de votre sujet de mémoire peut se baser sur plusieurs éléments : votre intérêt personnel, les ressources et la documentation que vous pourrez trouver dans les centres de documentation autour de vous. Le sujet s’inscrivant dans une démarche professionnelle, la bibliothèque votre centre de formation jouera un rôle important. Avez-vous consulté la documentation que celle-ci propose sur ces deux sujets ?

Sur les troubles bipolaires (ou maniaco-dépressifs), de nombreuses ouvrages existent tels que :
Apprivoiser sa dépression au quotidien : un guide pour faire face aux troubles de l’humeur
Mary Ellen Copeland
InterEditions, 2006
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/110695062

La maladie bipolaire expliquée aux souffrants, aux parents et aux proches
Dr Raphaël Giachetti
Editions Odile Jacob, 2016
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/196189616

Les troubles bipolaires : de la cyclopthymie au syndrôme maniaco-dépressif
Christine Mirabel-Sarron et Isabelle Leygnac-Solignac
Editions Dunod, 2015
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/185912915

Sur les liens familiaux au quotidien pour les proches d’un-e alcoolique :

Quand l’autre boit : guide de survie pour les proches de personnes alcooliques
Dr Claude Uehlinger et Marlyse Tschui
Editions A. Carrière, 2006
Plus d’informations : Quand l’autre boit [Texte imprimé] : guide de survie pour les proches de personnes alcooliques / Dr Claude Uehlinger, Marlyse Tschui

Alcool et familles
Sous la direction de Claude Chatelard et Françoise Facy
Editions EDK, 2007
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/114913048

Le conjugal et le familial face à la problématique alcoolique : approche centrée sur l’entourage et l’alcoolodépendance
Isabelle Tamian
Editions Chronique Sociale, 2015
Plus d’informations : http://www.sudoc.fr/184701643

Cela n’est qu’une sélection des ressources possibles, qui devra être affinée en fonction de l’orientation de votre mémoire.
La partie Mots-sujet des notices est particulièrement importante. Elle vous aidera à trouver d’autres ressources sur la thématique que vous retiendrez, dès lors que vous aurez identifié les ouvrages pertinents pour le travail que vous mènerez.
J’espère que ces pistes vous aideront.

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Cette question-réponse a été vue 59 fois dont 1 fois aujourd'hui