Quel est le premier livre écrit en langue française, en dehors des traductions de la Bible ?

Photographie du manuscrit ouvert des Serments de Strasbourg

By Ji-Elle [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Réponse apportée le 11/08/2006  par PARIS Bpi – révisée le 20/06/2017

Dans l’introduction du Que sais-je (numéro 167) « Histoire de la langue française », l’auteur, Jacques Chaurand, mentionne comme texte dans le plus ancien français les « Serments de Strasbourg » par lesquels « Charles le Chauve et Louis le Germanique, redoutant l’esprit aventureux de leur frère Lothaire, se promirent une assistance mutuelle contre celui-ci ».

Ce livre est disponible en version numérique par le catalogue de la Bpi sur la base Cairn

Histoire de la langue française
Jacques Chaurand, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 2006

Pour en apprendre un peu plus, vous pouvez consulter la page Wikipédia des Serments de Strasbourg.

Cordialement,

Eurêkoi, Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 974 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quels sont les illustrateurs jeunesse de Strasbourg ayant déjà publié ?

couverture du catalogue Une image à mon imageRéponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 31 mai 2017

Voici la réponse de notre collègue en charge du fonds d’illustration de la médiathèque Malraux.

Il n’existe pas à proprement parler de liste des illustrateurs strasbourgeois ayant publié à ce jour, néanmoins il est possible d’avoir des listes à l’échelle de l’Alsace, ou en lien avec les anciens étudiants de la Haute Ecole des Arts du Rhin.

Le Centre de l’illustration de la Médiathèque André Malraux de Strasbourg mentionne dans ses notices de documents les illustrateurs alsaciens, notamment ceux ayant été formés aux Arts décoratifs ou la HEAR, donc il est possible d’avoir un aperçu des illustrateurs travaillant en Alsace par ce biais. Dans le moteur de recherche, il suffit de taper : « Illustrateurs – Alsace » avec la restriction « sujet » pour obtenir une liste significative.
Cela dit, les résultats incluront des illustrateurs de toute l’Alsace ou même ayant possiblement déménagé.

Pour des listes actualisées, il est possible de solliciter les associations professionnelles présentes à Strasbourg et en Alsace :
– La CIL-ALsace, Confédération de l’illustration et du livre en Alsace, rassemblent plusieurs associations et édite le magazine « Clin d’œil » disponible sur son site, qui récence les publications d’auteurs alsaciens, dont les illustrateurs
Central Vapeur PRO est une association d’illustrateurs, qui peut fournir des renseignements sur les illustrateurs strasbourgeois et relayer des informations ou appels à projets auprès de ses membres
Alsace Illustration est une autre association professionnelle d’illustrateurs alsacienne, qui rassemble également nombre d’illustrateurs locaux

Quelques publications ont rassemblé des listes d’illustrateurs alsaciens à l’occasion d’expositions :
« Une image à mon image », catalogue d’une exposition du GRILL, association professionnelle d’illustrateurs désormais disparue, en 2008 : les coordonnés de 108 illustrateurs de Strasbourg et d’Alsace y sont rassemblés
« Et si on l’ouvrait ? », catalogue d’une exposition du collectif d’illustrateurs strasbourgeois Les Rhubarbus : 30 illustrateurs mentionnés

Enfin, pour suivre l’actualité des jeunes diplômés en illustration de la Haute Ecole des Arts du Rhin, il est possible de se reporter aux sites internet des diplômes : http://diplomes.hear.fr/, qui rassemble les informations concernant les promotions depuis 2012. On peut aussi se référer avec intérêt au supplément du numéro du 8 mars 2017 de la revue Les Inrockuptibles, « HEAR : Un rêve d’illustration », qui présente quelques jeunes talents prometteurs : à lire gratuitement en ligne à cette adresse.

Date de création: 30/06/2017 12:53     Mis à jour: 30/06/2017 14:55
 
Cette question-réponse a été vue 17 fois dont 1 fois aujourd'hui

je viens de créer mon auto-entreprise en auto-édition de livres et livres numériques pour enfants. Je cherche des partenaires commerciaux, librairies…

photo d'une pile d'albums avec un mug

CC0 Public Domain, via Pixabay

artiste, auteure et illustratrice, je viens de créer mon auto-entreprise en auto-édition de livres et livres numériques pour enfants. Je cherche des partenaires commerciaux,librairies… pour diffuser et vendre mes ouvrages. Merci de m’indiquer qui je peux démarcher afin de faire connaître mes livres destinés à la jeunesse . Cordialement,

Notre réponse du 20/03/2017

Vous venez de créer une petite maison d’éditions de livres jeunesse et chercher des structures afin de vous aider à faire connaître vos ouvrages.
La plupart des maisons d’édition passe par un diffuseur (dont le rôle est expliqué sur le site du Syndicat National de l’Edition : http://www.sne.fr/etre_editeur/diffusion-2/) et un distributeur (http://www.sne.fr/etre_editeur/distribution/).

Les maisons d’éditions les plus importantes comme des structures beaucoup plus petites font appel à ce type de structures, leur permettant une promotion auprès des librairies et une présence quasi-assurée dans les points de vente.
La revue professionnelle Livres Hebdo publie chaque année un répertoire des éditeurs et diffuseurs français et étrangers. Il permet des recherches par spécialités et donne des informations complètes, sur plus de 4200 éditeurs et plus de 500 diffuseurs et distributeurs, à partir d’un recensement international (éditeurs francophones dans le monde entier). Il est disponible dans toutes les librairies (éventuellement, sur commande) et est consultable dans la plupart des grandes bibliothèques.

Des éditeurs – généralement des structures de petite taille, disposant de moyens financiers limités – réalisent eux-même le travail de diffusion et de distribution (tels que les éditions du Feu Sacré, spécialisée en littérature : http://lefeusacre-editions.com/) Cela signifie des prises de contact avec toutes les librairies et les points de vente dont l’activité vous semble pertinente, un travail de suivi important et chronophage, mais potentiellement une accroche plus forte et un gain financier (lié à l’absence d’intermédiaires).
Evidement, il peut être intéressant de vous rapprocher de maisons d’édition dont le travail et la démarche vous semblent intéressantes au regard de votre activité. Elles auront certainement de bons conseils à vous donner.
J’espère que cette réponse vous aidera dans vos démarches.
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 22 fois dont 1 fois aujourd'hui

Dans le cadre de la préparation d’un exposé, merci de m’indiquer où je peux trouver l’information suivante : papier utilisé pour les livres de poche (collection Folio). Merci

photo en gros plan d'une rame de papier

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 13/03/2017

Voici quelques ouvrages disponibles à la Bibliothèque publique d’information sur ce sujet :

Encyclopédie de la chose imprimée : du papier à l’écran
Résumé Fait le point sur toutes les questions liées à la chose imprimée, depuis la typographie et la composition jusqu’aux méthodes d’impression, en passant par le travail éditorial. Cette édition tient compte des tout derniers développements. Elle présente 17 articles thématiques et 200 notices.
Voir page 429 à 452.
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=342393%3B5%3B0

Guide pratique de l’impression : du prépresse à l’imprimé
Guide pratique des techniques de la production de l’imprimé au 21e siècle. Présentation des interventions de chaque corps de métier, avec des conseils pratiques et des schémas qui expliquent les points techniques complexes.
Voir page 126 à 133
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=776783%3B5%3B0

Fabrication du document imprimé : chiffrer, commander, acheter, contrôler
De la conception graphique à la préparation du texte et des images, du traitement des fichiers au choix du papier, de l’impression au façonnage, ce manuel présente les bases de connaissances nécessaires pour la mise en oeuvre et le suivi de la fabrication d’un support de communication imprimé : livre, catalogue, brochure informative, plaquette publicitaire…
Voir Chapitre 7 p.173
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=701539%3B5%3B0

Le support imprimable : composition, fabrication, propriétés
Cet ouvrage propose la mise en parallèle des besoins réels et des propriétés/limites de différents supports (caractéristiques techniques, environnementales, de recyclabilité et d’imprimabilité)). Il permet d’aider l’imprimeur et le transformateur à faire les bons choix et réaliser une mise en oeuvre optimisée des produits
Voir p.144 : classification des papiers
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=709527%3B5%3B0

Sur le Web :

Les différents types de papier :
http://micro-lynx.fr/types-papier

Présentation des différents papiers par un imprimeur :
http://www.imprimerie-villiere.com/aide-imprimerie/papiers-impression/

Un wiki sur les types de papier :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Type_de_papier

Quel papier choisir pour une impression ?
http://www.bepub.com/fiches-pratiques/comment-choisir-son-papier-pour-une-impression

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 35 fois dont 1 fois aujourd'hui

je souhaiterais connaître la différence entre un éditeur et un éditeur scientifique?

Vignette d'éditeur

Prosper-Olivier Lissagaray [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 14/01/2017

Pour répondre à votre demande j’ai consulté le site de l’ADBS (L’association des professionnels de l’information et de la documentation).
La différence entre un éditeur et un éditeur scientifique est que l’éditeur est responsable de la production et de la diffusion du document alors que l’éditeur scientifique est responsable du contenu intellectuel de l’édition de ce même document.

Voici les liens qui vous premettront de consulter la définition de ces deux termes
Lien éditeur : http://www.adbs.fr/editeur-16971.htm?RH=OUTILS_VOC
Lien éditeur scientifique : http://www.adbs.fr/editeur-scientifique-16976.htm?RH=ACCUEIL

En cliquant sur le lien qui suit, vous trouverez la définition du terme d’éditeur scientifique donnée par data.bnf.fr, site qui a été mis en ligne en 2011 et dont le but est de rendre plus visibles et utiles les ressources de la Bnf (Bibliothèque nationale de France) sur le web. Cette définition détaille les missions de l’éditeur scientifique.
Lien : http://data.bnf.fr/vocabulary/roles/r360/

La définition du terme éditeur proposée par M Legentil-Galan dans sa réflexion sur l’édition des revues numériques produite par l’Enssib (Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques) montre la différence entre l’acception française et l’acception anglaise du mot.
Lien : http://revues.enssib.fr/titre/1ed/1editeur/1definition.htm

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 83 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quel est le premier texte écrit en français ?

manuscrit de la Cantilène

Le cantilène de Sainte-Eulalie, suivie du Ludwigslied.Valenciennes.[DP], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 03/01/2017

Le premier texte écrit en français est le serment de Strasbourg daté de 842.
Voici ce que l’on lit sur ce texte sur le site de l’Académie française :
« Le Serment de Strasbourg, qui scellent en 842 l’alliance entre Charles le Chauve et Louis le Germanique, rédigés en langue romane et en langue germanique, sont considérés comme le plus ancien document écrit en français. »
http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/le-francais-aujourdhui

Le texte littéraire le plus ancien du français est la Cantilène de sainte Eulalie.
Sur le site de la bibliothèque de Valenciennes qui conserve ce document, on précise ceci :
« Le plus célèbre manuscrit de la Bibliothèque de Valenciennes est le manuscrit carolingien n°150, daté du IXe siècle et saisi à l’abbaye de Saint-Amand durant la Révolution française. Ce manuscrit abrite la Cantilène de sainte Eulalie, le plus ancien texte littéraire en langue romane que l’on ait conservé et le premier poème de la littérature française »
http://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/in/decouverte/focus/la-cantilene-de-sainte-eulalie

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 120 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelle est la distinction entre l’édition ET la collection ?

couverture du Petit prince FolioNotre réponse du 01/12/2016

Pour vous répondre le plus simplement possible, j’ai utilisé le Glossaire CRFCB (Coopération des Centres régionaux de formations aux carrières de bibliothèques), glossaire a été réalisé dans le cadre de la collaboration du réseau des centres de formation

Edition
Impression et publication d’un livre, soit qu’il paraisse pour la première fois, soit qu’il ait déjà été imprimé. Se dit également pour les séries successives des exemplaires qu’on imprime pour cette publication.

Exemple : Le Petit prince de Saint-Exupéry compte de nombreuses éditions, voir ce lien vers la page de résultats dans le catalogue de la bibliothèque nationale de France, la Bnf (classement chronologique)

Collection
2. Publication en série regroupant des publications ayant chacune son titre particulier et réunies sous un titre d’ensemble. Une collection peut comprendre des sous-collections.
2. Ensemble des documents constituant un fonds documentaire.

Exemple de collection :
Aux éditions du Seuil, vous avez de multiples collections, voir le chapitre de Wikipedia Seuil collection :

  • « l’Histoire Immédiate »
  • « Tel quel » (1963-1982
  • « Champ freudien »
  • « Fictions & Cie »

Exemple de sous-collection : La collection de poche Folio des éditions Gallimard, vous avez les Folios classiques, les Folio policiers, les Folio essais, les Folio histoire…

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 1 111 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche avec désespoir une bibliographie récente autour de l’édition, édition numérique et plateforme d’écriture en ligne. Pourriez-vous m’aider?

Photo d'un ordinateur avec un livre ouvert

CC0 Domaine public, via Pixabay

Notre réponse du 18/11/2016

Je vous propose les références suivantes sur ces differents sujets :

Plateformes d’écriture en ligne :
* Sur Actualitté
Comment choisir la bonne plateforme d’écriture sur internet 18.08.2016
Mathilde de Chalonge
https://www.actualitte.com/article/lecture-numerique/comment-choisir-la-bonne-plateforme-d-ecriture-sur-internet/66502
Wattpad, Fyctia, Atavist, Scribay, Scribophile, Scary Stories

Compte rendu de la table ronde « Les nouveaux mode d’écriture à l’heure du numérique »
http://www.labodeledition.com/compte-rendu-de-la-table-ronde-les-nouveaux-modes-decriture-a-lheure-du-numerique/
Oct 2, 2015 Roxanebittard
Mardi 22 septembre 2015, le Labo de l’édition a réuni les créateurs de Draftquest, d’Infinite RPG et de Textaz autour d’une table ronde, interrogeant les nouveaux modes d’écriture qui émergent à l’heure du numérique. Si la prolifération des autoédités sur le web révèle un terreau fertile pour les auteurs en herbe, il semble aujourd’hui d’autant plus difficile de s’y retrouver lorsqu’on souhaite se lancer dans l’écriture de ses premiers textes. Par où commencer ? Quels outils numériques pour guider les écrivains amateurs ? A l’heure des médias sociaux, l’acte d’écrire au sens large tend de plus en plus à l’interactivité. L’acte créateur devrait-il alors rester solitaire ? Faut-il écrire seul ou à plusieurs ?

Edition :
Le site Labo de l’édition qui publie une veille mensuelle de l’actualité de l’édition :

– Comptes rendus de tables rondes, de débats ou interviews porteuses d’une réflexion sur les évolutions du secteur de l’édition.
– Chiffres et études approfondies sur le secteur de l’édition, comme celle-ci :
– Synthèse de l’étude : Pratiques d’éditeurs, 50 nuances de numérique par LABO DE L’EDITION | 20 mar 2014
Le MOTif, en partenariat avec le Labo de l’édition, a mené une étude portant sur les éditeurs de contenus numériques. Dans un paysage mouvant, où les acteurs d’aujourd’hui ne seront pas forcément ceux de demain, cette étude propose un focus sur les types d’acteurs et leurs stratégies, décrit les pratiques professionnelles issues du web, répertorie les modèles économiques expérimentés et met en lumière les évolutions du métier.

Quand l’écriture d’un roman devient une oeuvre participative, Publié le 7 Octobre 2015

Sur le site du SNE (Syndicat national de l’édition) :

Chiffres clés de l’édition 1 octobre 2014 (mise à jour le 12 juillet 2016) 2015 : Un marché qui renoue avec la croissance pour la première fois depuis 5 ans
Voir aussi la partie Dossiers http://www.sne.fr/enjeux/chiffres-cles/

Vous pouvez également consulter la revue professionnelle Livres hebdo qui publie des dossiers et des articles sur l’édition

Plateforme Cairn :

Mounier Pierre, Dacos Marin, « Édition électronique », Communications, 1/2011 (n° 88), p. 47-55.
URL : http://www.cairn.info/revue-communications-2011-1-page-47.htm
DOI : 10.3917/commu.088.0047
L’édition électronique prend progressivement son autonomie par rapport à l’édition classique. Ce secteur d’activité en plein développement doit être décomposé en trois secteurs bien distincts : la numérisation, qui consiste à reproduire des publications imprimées dans l’environnement numérique, l’édition numérique native, qui désigne un travail éditorial dont le support numérique est le pivot, sans passage par l’imprimé, et l’édition en réseau, qui tire partie des possibilités d’écriture collaborative que permet Internet en particulier. Ayant débuté à des moments différents de l’histoire de l’édition électronique, ces trois approches coexistent aujourd’hui au sein d’un même environnement centré sur la notion de texte.
L’édition électronique, Marin Dacos et Pierre Mounier, 2010, Pages : 128, ISBN : 9782707157294, Éditeur : La Découverte

Riot Elen, « L’édition française à l’heure de la rupture du livre numérique », Entreprendre & Innover, 2/2013 (n° 18), p. 31-40.
URL : http://www.cairn.info/revue-entreprendre-et-innover-2013-2-page-31.htm
DOI : 10.3917/entin.018.0031
L’innovation est souvent présentée comme une amélioration dans une industrie. On retient que les entreprises qui ne s’adaptent pas assez rapidement sont alors en mauvaise posture, surtout s’il s’agit d’une innovation de rupture. Le rôle des traditions et des innovations antérieures est cependant sous-estimé. Une recherche menée auprès des maisons d’édition indépendantes en France montre que ces dimensions permettent d’expliquer la stratégie défensive des acteurs pris dans un jeu concurrentiel en plein changement du fait de l’introduction du livre numérique (e-book) sur le marché.

Livres dans le catalogue collectif Sudoc 

 (Mots sujet) édition numérique 363 résultat(s) restreindre (Langue du document) Français.
On trouve beaucoup de documents anciens, je vous ai sélectionné les plus récents :

· Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/168421631
Protocoles éditoriaux [Texte imprimé] : qu’est-ce que publier ? / édité par Olivier Bomsel
La 4e de couv. indique : « Qu’est-ce qu’un livre, un film, une oeuvre musicale… à l’ère de la dématérialisation des médias ? Avant l’essor d’internet, tout est simple. Fonds et formes coexistent. Le fond (le roman par exemple) n’est accessible que parce que la forme (journal, livre imprimé) l’a rendu possible. Les objets – livres, tableaux, disques, films 35mm – ont une mission d’exposition. Ils signifient publiquement : ceci est une oeuvre, inscrite dans l’histoire du genre cadré par son support. Ils incarnent la fonction de l’édition. La dématérialisation bouleverse cet équilibre. Mais loin de détruire la fonction éditoriale, elle vient, au contraire, en souligner l’importance, car elle met au jour sa dimension profondément symbolique. Si cette fonction existe et tient une telle place dans l’organisation sociale, à quoi l’assigne-t-on au juste ? Quelles routes symboliques suivent les messages destinés au public, et comment le public se dispose-t-il autour d’elles ? Quelle est l’économie de ces divers processus ? Pour traiter ces questions, Olivier Bomsel a réuni un collectif brillant de spécialistes de diverses disciplines. De leur dialogue, de la variété des exemples convoqués (invention de l’écriture, théâtre, bibliothèques, musique, cinéma, télévision, brevets, design…) émerge une nouvelle définition des médias à l’ère de la numérisation. Et l’économie qui s’en déduit. »

· Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/162717547
Lire demain [Texte imprimé] : des manuscrits antiques à l’ère digitale / Claire Clivaz, Jérôme Meizoz, François Vallotton (ed.)… [et al.] ; avec la collaboration de Benjamin Bertho

· Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/177312084
L’auto-édition numérique [Texte imprimé] : quel statut pour l’auteur et quel avenir pour l’éditeur ? / Dargent Estelle ; sous la direction d’Aurélie Aubert

· Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/155303597
Impressions numériques [Texte imprimé] : quels futurs pour le livre ? / Jean Sarzana ; avec Alain Pierrot ; préface de Jean-Claude Carrière

· Un peu ancien mais essentiel
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/152331875
·Titre : La révolution du livre numérique [Texte imprimé] : état des lieux, débats, enjeux / avec Marc Tessier, Bruno Racine, Jean-Noël Jeanneney,… [et al.] ; introduction de Luc Ferry ; [entretiens réalisés par Claude Capelier, Éric Deschavanne et Alexandra Laignel-Lavastine] ; [ouvrage coordonné par Alexandra Laignel-Lavastine]
Une analyse des perspectives ouvertes par la numérisation de l’écrit du point de vue de l’intérêt du public et de celui des créateurs. Le Conseil d’analyse de la société tente de dégager un ensemble d’exigences et de solutions visant à relever le défi du numérique à travers un équilibre fécond entre l’ensemble des acteurs concernés par la production, la diffusion et la lecture des textes. Le rêve d’une bibliothèque universelle accessible à tous pourrait, grâce aux ordinateurs et à Internet, devenir bientôt réalité. Nul ne contestera le formidable progrès que représentera la possibilité, pour chacun, d’accéder à l’ensemble du patrimoine écrit de l’humanité. Pourtant, les conditions dans lesquelles cette idée prend corps déclenchent, de divers horizons, plusieurs levées de bouclier. Et de sombres prophéties se font jour touchant la marginalisation de la haute culture en général et de ses expressions francophones en particulier. Les créateurs et leurs héritiers risquent-ils de se voir spoliés de leur travail ou de leur propriété ? Editeurs et libraires y survivront-ils ? Quel sera l’avenir du livre papier ? Faut-il craindre que les géants du Net, tels Amazon ou Google, n’imposent leurs conditions à l’univers de la culture écrite ? Bref, ce rêve de liberté est-il voué à se transformer en cauchemar ou peut-on le sauver en combattant ses effets pervers ? Pour cerner les difficultés et repérer les lignes de force du débat, quelques-uns des meilleurs spécialistes de la question, tous des professionnels du livre, confrontent ici leurs points de vue et s’efforcent de dégager un ensemble d’exigences et de solutions visant à relever le défi.

· Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/196139511
Titre : Le livre littéraire à l’heure du numérique : une exception culturelle ? / Maxime Moraud ; sous la direction de Olivier du Payrat

(Vedette matière) Édition électronique — France — 21e siècle| 1 résultat(s) :
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/16989228X
Titre : Le livre : une filière en danger ? / François Rouet,…. – 4e édition
« Le livre est-il en danger ? La question, quelque peu abrupte, n’est pas vraiment nouvelle : l’inflation de la production de livres est dénoncée depuis toujours, le poids du best-seller n’est pas récent, les conditions d’exercice de l’activité des libraires sont depuis longtemps délicates… en un mot, ‘le livre est en crise’. Mais aujourd’hui, les pratiques de lecture changent, la vente en ligne se développe et le livre numérique apparaît… autant de questionnements et d’inquiétudes. Pour y répondre, la nouvelle édition de cet ouvrage s’attache à porter un regard socio-économique sur le livre, c’est-à-dire à saisir les logiques fortes qui gouvernent son industrie, mais aussi les comportements de ses acteurs. Il parcourt ainsi la chaîne du livre, de l’édition à la vente au détail, en passant par la diffusion-distribution, sans oublier le rôle de la puissance publique. Ceci permet de comprendre que le livre est déjà entré dans l’ère numérique et que l’avenir de cette industrie culturelle tient pour une grande part à la capacité de ses acteurs d’en gérer ensemble les évolutions, ce qui ne les dispensera pas de repenser leur métier. » [Source : 4e de couv.]

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 55 fois dont 1 fois aujourd'hui

la conception et la promotion d’un nouveau village du livre…

Enseigne de Cuisery, village du livre

Cuisery, village du livre Par Corlin [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Dans le cadre d’un projet complexe en communication/marketing, je souhaiterais avoir des informations, sources fiables et de qualité concernant cette problématique: « Vous êtes un cabinet de conseil spécialisé dans le domaine culturel missionné par le Ministère de la Culture pour proposer la conception et la promotion d’un nouveau village du livre ». Il me faudrait des données afin de pouvoir réaliser une analyse marketing. Mon but est de bien cerner l’offre et la demande en détails. (tendance collectives, acteurs collectifs et organisationnels, marchés périphériques , concurrence (top des meilleurs villages du livre, qui ça concerne, comment, pourquoi, où?), cadre législatif, évolution technologiques, pratiques émergentes, modèles économiques…

Notre réponse du 28/10/2017

L’introduction de l’article Village du livre de wikipedia pose bien le sujet. Ci-dessous, j’ai extrait les noms des villages français. En bas de l’article, les références vous renvoient sur les sites des différents villages dont vous pourrez certainement tirer des idées.
« En Europe, les villages du livre sont des villages ruraux dans lesquels se sont installés des commerces de vente de livres d’occasion et d’artisanat relatif au livre (reliure, calligraphie…). Le premier du genre, dont la réussite a servi de modèle aux autres, est Hay-on-Wye au Royaume-Uni, créé en 1963 par un libraire d’Oxford, Richard Booth. Redu en Belgique est le premier lancé sur le continent en 1984. Le premier village du livre créé en France fut Bécherel (Ille-et-Vilaine) en 1987.
Ce sont souvent des villages, ou de petites villes, à potentiel touristique important par leur situation, leur histoire ou leurs monuments, mais dont l’activité et la population étaient généralement en déclin avant leur conversion en villages du livre. L’initiative de la création de ces villages est le plus souvent privée, généralement des bouquinistes passionnés, mais est souvent, notamment en France, appuyée par des collectivités locales qui y voient un moyen de revitaliser certaines régions. »

Bécherel France 650 18 1987 Situé à 36 km de Rennes
Montolieu France 800 15 1989 Situé à 18 km de Carcassonne
Fontenoy-la-Joûte France 281 13 1996 La manifestation est créée en 1994, à l’initiative du frère Serge Bonnet. En 1996 s’installent une dizaine de bouquinistes. Situé à 60 km au sud de Nancy
Cuisery France 1 600 20 1999 SItué à 37 km de Mâcon
La Charité-sur-Loire France 5 500 13 2000 Situé à 28 km de Nevers
Montmorillon France 7 500 8 2000 Situé à 53 km de Poitiers
Ambierle France 1 700 8 2007 recherche bouquinistes etc., à 93 km de Saint-Étienne1
Esquelbecq France 2 000 8 2007 projet, animations littéraires (bals et cafés littéraires, nuit du livre), marchés aux livres mensuels (59 km de Lille)

Vous trouverez un historique sur le site de la Fédération des villages du livre http://becherel.com/bibliophiles/federation-des-villes-cites-et-villages-du-livre-en-france

Dans cet article, sélectionné à partir du portail CAIRN, vous trouverez un paragraphe concernant les villages du livre
GARCIA Emmanuelle, « Le livre reste à la page », Sciences humaines 6/2005 (N°161) , p. 21-21
URL : http://www.cairn.info/magazine-sciences-humaines-2005-6-page-21.htm.

« Comment ne pas mentionner, aux côtés du récent book-crossing (voir l’article, p. 50), le traditionnel marché du livre d’occasion, avec en tête de file le rendez-vous du parc Georges-Brassens qui se tient chaque week-end à Paris et draine son flux d’habitués, amoureux des livres, connaisseurs en quête de raretés, marchands de livres et autres libraires bouquinistes qui, avec plus ou moins de bonheur, parviennent ainsi à constituer un fonds d’occasion de qualité. Et il faut mentionner également ces villages du livre qui se sont créés depuis une vingtaine d’années sous l’impulsion d’associations et de volontés municipales : Bécherel (35), le pionnier français, mais aussi Cuisery (71), Montolieu (11), Fontenoy-la-Joute (54), La Charité (58)… On compte aujourd’hui en France plus d’une dizaine de lieux dédiés ainsi au livre, qui rassemblent à l’année des libraires spécialisés, des relieurs, des enlumineurs, des graphistes, des éditeurs régionaux…, et organisent des marchés, des foires, des festivals, des ateliers d’écriture, des débats et autres rencontres. Bien entendu, en terme de chiffre d’affaires, nous sommes là à une échelle totalement marginale. Et pourtant… »

Interrogation de la base Europresse

(L’actualité internationale, nationale et régionale à travers plus de 6000 sources très diversifiées dont 190 françaises : journaux, presse spécialisée, biographies d’acteurs du monde politique, économique et culturel, fiches d’ entreprises, fils de presse, émissions de télévisions et radiophoniques transcrites, blogs thématiques, sites web. Les archives les plus anciennes remontent à la fin des années 1980. Les dates de couverture varient d’un titre à l’autre. Abonnement Bpi, consultation sur place)
Beaucoup d’articles dans cette base, en voici une sélection :

· Montolieu, royaume du livre Le Monde jeudi 18 mars 1993, p. 25

· ESQUELBECQ Les recettes d’un Village du livre réussi, selon Montolieu et Fontenoy-la-Joûte  La Voix du Nord Saint-Omer; samedi 3 juillet 2010 

. ESQUELBECQ Le Village du livre passe à la vitesse supérieure avec l’embauche d’un salarié  La Voix du Nord Dunkerque dimanche 23 octobre 2011, p. DUNKERQUE_22

· CUISERY Le Village du Livre a trouvé son rythme en 2003 Le Journal de Saône et Loire, Louhans, lundi 29 décembre 2003,

· Anniversaire à Cuisery : Le Village du livre atteint l’âge de raison et se porte à merveille Le Journal de Saône et Loire samedi 15 juillet 2006

· Le livre au chevet de Goussainville . Le projet d’un bouquiniste pourrait réveiller le vieux pays, muré depuis vingt ans  Libération METRO, lundi 30 décembre 1996, p. 14

· Détente : D’irréductibles bouquinistes Paris-Normandie Toutes, mardi 18 avril 2006

· LA VIE COMME ELLE VA. Un village lorrain est devenu le paradis des bouquinistes. Les librairies entrent dans les granges. FONTENOY-LA-JOUTE, reportage de notre envoyée spéciale. La Croix, vendredi 25 août 2000, p. 20 Carasco Aude

Base Delphes

(Bibliographie réalisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris ; Sujets couverts : les produits et les marchés, la vie des entreprises, la gestion de l’entreprise, l’environnement économique et financier)
Peu d’articles sur ce thème :

Thématiques et villages : articuler économie et tourisme.
La Gazette officielle du tourisme – n° 1597, 11 juillet 2001, pp 4-6 (3p).
Document de fond. Des villages misent sur la thématisation autour d’une activité economique ou touristique pour monter des produits d’appel et acquérir une notoriété. Le village de Vasles dans les Deux Sèvres, Mouton Village et son projet de développement. Le Village du Livre de Cuisery en Saône et Loire : une rue principale qui revit. Fayl-Billot et Haute-Marne : la vannerie et la culture de l’osier, une activité traditionnelle à la recherche de nouveaux débouchés. Un village de vacances de pêche à Villiers-Charlemagne : une nouvelle dynamique pour un territoire.
Sujets : PRODUIT TOURISTIQUE – PROMOTION DU TOURISME – VILLAGE – DEVELOPPEMENT LOCAL. FRANCE.

Montolieu, village du livre.
Espaces – n° 168, février 2000, pp 14-22 (9p).
Document de fond.
Le village du livre a été créé en 1989. 15 librairies y sont installés, ainsi qu’une galerie de bouquinistes et 4 artisans du livre et des arts graphiques. Le village reçoit 100 000 visiteurs par an, dont 3500 enfants et adolescents dans le cadre de classes découverte. Porté par la passion de son fondateur, le village du livre de Montolieu est devenu une référence en matière de développement local sur un thème culturel. La réussite est d’abord celle d’une équipe de bénévoles. L’accueil des nouveaux librairies. L’accueil du public. L’action pédagogique. Le programme culturel. La communication. Les partenariats avec l’environnement local. Les villages du livre en France et dans le monde. Sujets : PRODUIT TOURISTIQUE – VILLAGE – DEVELOPPEMENT LOCAL – LIVRE. AUDE.
Une partie des archives est accessible en ligne aux conditions fixées par l’éditeur : http://www.revue-espaces.com

Villages à thème. Espaces – n° 168, février 2000, pp 13-33 (21p).
Document de fond. Dossier. Le village à thème rencontre un succès croissant auprès des collectivités locales. Le concept vise à développer une activité économique en l’articulant avec une activité touristique. Ce concept est difficile à mettre en oeuvre et il faut du temps, de la persévérance et de la cohérence dans l’action menée pour faire vivre de façon harmonieuse un village à thème. Montolieu (11), village du livre. Plouay, la Mecque morbihannaise du vélo. Auvers-sur-Oise marche sur les pas des impressionnistes. Vasles, Mouton Village, un défi local à la crise du mouton. Jazz in Marcillac (32), le jazz comme instrument de développement local. Saint-Quentin-la-Poterie a retrouvé ses potiers.
Sujets : PRODUIT TOURISTIQUE – VILLAGE – DEVELOPPEMENT LOCAL. FRANCE. Une partie des archives est accessible en ligne aux conditions fixées par l’éditeur : http://www.revue-espaces.com

Revue professionnelle Livres Hebdo

(consultable à la Bpi)
Interview de Dominique Gaultier Libraire-éditeur, le patron du Dilettante dans Livres hebdo Par Catherine Andreucci, le 27.09.2013
Vous restez libraire d’occasion et d’ouvrages de bibliophilie. Comment a évolué le marché avec la concurrence d’Internet ?
C’est un peu compliqué. Avant, quand j’allais en province, je m’arrêtais dans une librairie, et j’arrivais à trouver des livres d’auteurs pas très connus à des prix relativement dérisoires. Le savoir que je possédais était valorisé parce que personne ne savait qu’Henri Calet était un auteur superbe. Aujourd’hui, un particulier qui trouve un livre chez sa grand-mère peut le mettre sur un site de vente aux enchères et attendre que les prix montent, sans rien savoir du livre. Ça m’énerve. Toutefois, pour un lecteur, il restera toujours le plaisir de venir discuter avec le libraire. Il accepte de payer un peu plus cher parce qu’il a affaire à un connaisseur et qu’il y a un échange. A Montolieu, le village du livre où je fais le bouquiniste l’été, les gens qui cherchent un livre précis n’ont plus besoin de prendre leur voiture et de faire le tour d’une quinzaine de librairies avec l’hypothétique espoir de le trouver. Mais je reste persuadé qu’on ne peut pas se contenter de passer sa vie devant un écran, c’est triste. Et le plaisir du livre d’occasion, c’est de trouver un livre qu’on ne cherche pas. A Montolieu, je dis toujours aux gens : « Ici ce n’est pas vous qui trouvez le livre, c’est le livre qui vous trouve. »

La Nuit du livre de Bécherel dédiée aux arts forains Par Manon Quinti, le 31.07. 14 RENDEZ-VOUS

La Nuit du Livre de Bécherel met l’Amérique à l’honneur Par Pierre Georges, le 30.07.2015 à 15h15 BRETAGNE

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 19 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je voudrais connaitre les normes APA pour citer les auteurs. A qui s’appliquent t’elles ?

logo de l'APA

Logo de l’APA

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg le 18 octobre 2016
« Le style APA est un format éditorial défini par l’American Psychological Association pour les publications et écrits scientifiques, dans les domaines des sciences humaines et des sciences du comportement. Il s’agit d’un ensemble de règles éditoriales qui spécifient les règles de mise en page et de préparation des manuscrits : présentation des références bibliographiques, des notes de bas de page, des citations, etc. Cette présentation est exigée dans un grand nombre de revues scientifiques, notamment les revues de psychologie, ainsi que dans de nombreuses universités » source APA style Wikipedia

L’université de Genève a publié un document permettant de rédiger une bibliographie aux normes APA. Ce fichier pdf permet d’avoir quelques sources françaises étant donné que l’APA est définit par l’association américaine de psychologie.

Voici un fichier sur le style de citation APA fait par la bibliothèque Paul-Emile Boulet (Quebec), qui présente et définit cette norme.

La bibliothèque de psychologie et des sciences de l’éducation de l’université catholique de Louvain propose une version pdf des normes bibliographiques APA
https://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/bpsp/documents/Bibliographie_APA_F_13doi.pdf

La partie 2 sur la page 3 vous renseignera sur le référencement de l’auteur dans le texte.

Enfin, l’université de Montréal indique dans ce guide comment citer les auteurs selon les normes APA en fonction des types de documents.

Eurêkoi – Médiathèques de Strasbourg
Date de création: 26/10/2016 04:12     Mis à jour: 26/10/2016 10:21
Cette question-réponse a été vue 88 fois dont 1 fois aujourd'hui

je souhaiterais avoir des informations concernant le réseau social auxservicesdesvoisins.com

logo de l'associationRéponse apportée par Eurekoi Strasbourg le 11 octobre 2016

Auxservicesdesvoisins.com est une plateforme d’entre-aide collaborative permettant aux « voisins » d’une même ville, ou d’une même région, dans un périmètre de 30 km, d’échanger des services (garde d’animaux, travaux manuels…), de s’entraider, de proposer des annonces de location ou de vente, des offres d’emploi, des cagnotte en ligne etc..
Les plateformes collaboratives ont le vent en poupe ces dernières années. D’autres services d’aide aux voisins ont vu le jour comme yakasaider.com, allovoisins.com, monptitvoisinnage.com, voisinssolidaires…
Plus que de simples réseaux sociaux de proximité, ce sont de véritables services d’entre-aide.

Le site auxservicesdesvoisins.com existe depuis 2014. Il a été créé à Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise et est en fait la transformation d’un site qui existait depuis 2007 et s’appelait annuaire-service-a-domicile.fr.
Le site http://www.auxservicesdesvoisins a fait parler de lui il y a quelques semaines car parmi les nombreux services déjà existants, le site propose désormais une nouvelle fonctionnalité, une médiathèque appelée « Pass à ton voisin », un service permettant aux particuliers de se débarrasser des livres, disques ou films dont ils n’ont plus l’utilité et de les proposer gratuitement à leurs voisins qui en deviendront alors les propriétaires et pourront soit garder les documents, soit les remettre en circulation.

Le site, dont le siège social du site se trouve à Villeurbanne, est la propriété du groupe Actiserv .(voir Mentions légales)
La société et le site ont été crées par Christophe Josse. Sur son profil Viadeo il présente son site et l’historique du projet.

Voici quelques articles sur le sujet parus récemment dans la presse et sur Internet :

Dans Le Parisien, le 14 septembre 2016 Le bon plan. La médiathèque des «voisins»

 

Sur IDboox le 21 septembre 2016 Pass à ton voisin, une médiathèque collaborative

Sur le site de France 3 le 15 septembre 2016
http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/pass-ton-voisinr-une-mediatheque-collaborative-en-ligne-1086131.html

Un article de la revue Archimag sur le développement de cette « médiathèque » collaborative : pass ton voisin, médiathèque collaborative en ligne pour accéder gratuitement à la culture

Eurekoi – Médiathèques de Strasbourg
Date de création: 25/10/2016 11:40     Mis à jour: 25/10/2016 17:44
 
Cette question-réponse a été vue 23 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelle est la différence entre une collection et une série en bibliothèque ?

 
couverture du Dictionnaire du livreNotre réponse du 20/07/2016
Je reprends pour partie une de nos précédentes réponses
« Nous vous conseillons de consulter le Dictionnaire encyclopédique du livre.
Dictionnaire encyclopédique du livre / Éditeur : Paris : Electre-Ed. du Cercle de la Librairie, 2005 Description : 2 vol. ; 30 x 22 cm
Conçu comme un dictionnaire (définition du sens des mots selon leur usage dans les différents métiers du livre) et comme une encyclopédie (histoire du livre, dates, chiffres, description des techniques, évolution de l’édition et de la lecture…).
COLLECTION :
1) Ensemble des documents rassemblés dans une bibliothèque (aussi une discothèque, une filmothèque, une médiathèque, une vidéothèque etc…)
Spécialement. Ensemble de documents apparentés par une caractéristique de forme ou de contenu. (ex : une collection d’estampes…) Vol. 1 page 567
Pour compléter notre réponse, nous vous conseillons de consulter en ligne les définitions du guide pratique du catalogueur de la Bibliothèque Nationale de France.
Extrait :
1 – Qu’est-ce qu’une collection ?
Le terme « collection » est utilisé pour désigner à la fois un fonds de documents, d’archives ou d’objets et un mode de publication. Dans ce dernier cas, il peut avoir des acceptions différentes selon que l’on adopte le point de vue du bibliothécaire ou de l’éditeur.
1.1 – Définition
Une collection est une « publication en série regroupant sous un même titre des documents ayant chacun son titre particulier. Chaque document distinct peut être numéroté ou non. Les documents faisant partie d’une collection peuvent être des monographies ou des ressources continues » . Les documents composant la collection peuvent être de type différent et/ou sur différents supports.
Une collection peut être divisée en sections ou comprendre des sous-collections.
3 – Collection comportant des sous-collections
3.1 – Définition d’une sous-collection
Une sous-collection se présente comme une partie d’une collection (dite alors collection principale).
Donc, une sous-collection est un sous-ensemble, numéroté ou non, d’une collection principale. Une collection comportant des sous-collections a une existence autonome. La sous-collection peut avoir ou non un titre dépendant de celui de la collection principale.
SERIE : Dictionnaire encyclopédique du livre vol. 3 page 711
1. Edition
A) Suite de fascicules constituant une collection, commercialisés d’abord comme les livraisons d’un périodique…puis réunis en volume pour une vente par courtage ; ensemble, collection que forment ces volumes.
B) Collection spécialement destinée à la vente par courtage
2. Bibliographie. Bibliothéconomie. « Suite numérotée de livraisons ou parties à l’intérieur d’une publication en série » (Description bibliographique internationale normalisée des publications en série et autres ressources continues
Autre ressource possible, le glossaire professionnel réalisé dans le cadre de la collaboration du réseau des CFCB (Centres de formation aux carrières des bibliothèques)
NB : le terme Série n’est pas retenu dans ce glossaire.

Vous pouvez également poser votre question au service spécialisé de l’Enssib http://www.enssib.fr/questions-reponses

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 986 fois dont 1 fois aujourd'hui

Où s’informer sur l’économie des audiobooks en France ?… Merci d’avance !

 
Livre et casque

audio book par jeff_golden (CC BY-SA 2.0), via Flickr

Notre réponse du 25/07/2016

Le Syndicat national de l’édition a mis en place l’année dernière une commission travaillant sur le livre audio.

Leur page sur le site du SNE est peu alimentée pour le moment, mais ils disposent de données chiffrées sur ce support (tels que ceux du marché pour l’année 2014 présenté dans ce document).
La page de contact du SNE.

Le Ministère de la Culture et de la Communication a produit un document reprenant les chiffres du secteur du livre pour l’année 2014-2015. Il inclue les livres au format audio.(cliquer sur le lien vers le pdf dans le pavé de droite).

L’association Plume de Paon et des chercheurs de plusieurs universités françaises et allemandes ont produit une étude en 2013 dont vous pouvez retrouver une synthèse des résultats sur cette page :

Livre audio : la France loin derrière l’Allemagne ?  

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 60 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelles sont les ouvrages qui traitent de la lecture à voix haute ?

photographie d'enfants écoutant une lectrice

Par Korido [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 8 juillet 2016

Concernant les techniques vocales, il faut savoir qu’elles divergent selon l’objectif que vous aurez choisi : le chant (spécifique selon les différents styles musicaux également) ou la lecture à voix haute et/ou en public.

Un ouvrage de référence (plutôt orienté vers le chant mais permettant d’avoir une bonne entrée en matière générale) reste Trouver sa voix de Louis-Jacques Rondeleux au Seuil, 1996.
http://stras.me/qv9yx

Sinon voici d’autres ouvrages, toujours dans l’optique d’un tronc commun initiatique en chant-lecture avec leurs liens sur le catalogue des Médiathèques de l’Eurométropole de Strasbourg :

La voix libérée  d’ Yva Barthélémy cher R. Laffont, 2011.
http://stras.me/ulv6k

La puissance de votre voix de France Arbour chez Alexandre Stanké, 2007.
http://stras.me/nio5f

En ce qui concerne spécifiquement la lecture à voix haute, l’éducation nationale fourni des textes introductifs à visée des enseignants de bonne facture : je vous soumets ici quelques documents officiels de plusieurs académies pour une entrée en matière.

Académie de Grenoble : http://www.ac-grenoble.fr/ien.bourgoin3/IMG/pdf_La_lecture_a_haute_voix.pdf

Académie de Poitiers : ww2.ac-poitiers.fr/ia17-pedagogie/IMG/rtf/la_lecture_a_voix_haute_.rtf

Vous trouvez enfin ci-dessous, une sélection d’ouvrages méthodologiques pour la lecture à voix haute que vous trouverez dans nos médiathèques de l’Eurométropole de Strasbourg :

– Un ouvrage pratique généraliste sur le discours en public avec des exercices concrets : 50 exercices pour parler en public de Laurence Levasseur chez Eyrolles, 2015 http://stras.me/q231y

Pour les petits : Lire à haute voix des livres aux tout-petits collectif aux éditions Érès, 2006. http://stras.me/3jpa5

Comment lire un texte à voix haute ? de Jean-Luc Vincent chez Gallimard-Education, 2006. http://stras.me/ajylq

Ouvrages pour la lecture en milieu scolaire :

Lecture créative : la lecture à la découverte de soi et des autres CRDP de l’Académie de Grenoble, 2006.
http://stras.me/8h4en

Lire à haute voix au cycle 3 par Bruno Pled, Pierre Roudy et Claude Hameau cjez Nathan, 1997.
http://stras.me/q8rwu

 
Enfin, un ouvrage théorique plus avancé :
Lire à haute voix : Histoire, fonctions et pratiques de la « lecture oralisée aux Editions Ouvrières, 1999.
http://stras.me/f7q80
 

Eurekoi – Médiathèques de Strasbourg

Date de création: 25/10/2016 05:17     Mis à jour: 25/10/2016 11:30

 
Cette question-réponse a été vue 61 fois dont 1 fois aujourd'hui

j’aimerais savoir combien d’incunables sont détenus par la bibliothèque nationale de France

Notre réponse du 11/04/2016

D’après un mémoire de fin d’études réalisé en 2012 par Sabine Maffre, conservateur des bibliothèques, la Bibliothèque nationale de France possède une collection de 13 500 incunables.
Vous pouvez retrouver ce chiffre (parmi d’autres) à la page 8 de ce travail, accessible en ligne : Bibliographies et catalogues à l’époque contemporaine : les incunables 
Ce chiffre correspond à celui donné par Pierre Aquilon dans son ouvrage, Le Patrimoine, publié au Cercle de la Librairie en 1997.
Plus d’informations sur cet ouvrage : http://bpi.fr/permalien/document?doc=305754%3B5%3B0
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 56 fois dont 1 fois aujourd'hui

Demande de renseignement à propos d’un ex-libris au nom de Guérin R&C

Je viens de trouver un ex-libris au nom de Guérin R&C (timbre humide encre bleue, dessin d’un navire et d’un soleil). Pourriez-vous m’aider à en apprendre davantage sur le possesseur de cet ouvrage ?

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 24 février 2016

Guérin est un nom de famille très répandu. Dans la version en ligne du Répertoire des ex libris AFCEL il y a environ 20 entrées à Guérin :http://www.afcel.fr/fr/base-des-ex-libris/,

Il y a bien une famille d’artistes alsaciens d’origine bourguignonne du nom de Guerin, célèbres pour leurs gravures, dessins et miniatures.
Vous pouvez lire une présentation synthétique de cette famille ici :http://www.adiq.fr/les-guerin-une-famille-d-artistes-alsaciens

Voici un livre disponible à la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg qui présente cette famille d’artistes :
Une famille de peintres alsaciens. Les Guerin 1734-1846 / Etienne Charavay . – Paris : Charavay frères, 1880
http://biblio.bnu.fr/.do?sysb=bnu&idopac=BUS1163959

Cet ouvrage a aussi été numérisé et vous pouvez le parcourir sur la bibliothèque numérique Gallica :http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56600374

Une version nouvellement rééditée par Hachette et la BNF est également disponible à la vente : http://www.hachettebnf.fr/une-famille-de-peintres-alsaciens-les-guerin-1734-1846-par-etienne-charavay-9782013523349

Il est donc possible qu’un membre de cette famille de peintres, graveurs et dessinateurs est réalisé des ex-libris. Toutefois, pour savoir si l’ex-libris dont vous parlez a été fait par un membre de cette famille, une photographie serait souhaitable ainsi qu’une précision de date.

Vous pouvez également effectuer une recherche dans le répertoire général des ex-libris français des origines à l’époque moderne : http://stras.me/49bx-
Ce répertoire se trouve aussi à la BNU
Répertoire général des ex-libris français des origines à l’époque moderne : 1496-1920 / G. Meyer-Noirel

Enfin, nous vous conseillons de contacter nos collègues de la Bibliothèque Municipale de Colmar qui disposent d’une belle collection d’ex-libris : http://bibliotheque.colmar.fr/cabinet-des-estampes
« La consultation des documents iconographiques (estampes, cartes et plans, affiches, ex-libris…) se fait exclusivement sur place et après rendez-vous avec la responsable du cabinet des estampes. »

 
Eurêkoi – Médiathèques de Strasbourg
Date de création: 06/05/2016 07:46     Mis à jour: 06/05/2016 13:50
Cette question-réponse a été vue 46 fois dont 1 fois aujourd'hui

j’ai plusieurs livres anciens de Jules Verne en bon état, pouvez vous me dire si je peux les revendre par enchères?

Notre réponse du 08/11/2015
Avant d’envisager une vente de ces ouvrages aux enchères, il vous faudra évaluer leur valeur. Cette opération peut être difficile en l’absence d’ouvrages de référence sur ce sujet.
Vous pouvez dans un premier temps consulter des sites spécialisés tels que Abe ou Book Finder. Gardez en tête que les tarifs annoncés sur ce site sont indicatifs. Certains livres sont proposés à la vente à des tarifs bien supérieurs aux prix habituels du marché.
Les cabinets d’enchères proposent en lignes de catalogues d’enchères qui vous permettront de retrouver si les volumes que vous souhaitez vendre l’ont été par le passé ainsi que leur prix de vente. Bibliorare en propose.
Si, à la suite de ces recherches, vous pensez que vous pourrez vendre ces ouvrages à des bibliophiles, vous pourrez contacter un évaluateur professionnel de livres. Cet expert spécialisés en livres anciens vous donnera une estimation du prix que vous pourrez potentiellement vendre ce livre. La société PSW Livres anciens est experte sur l’oeuvre de Jules Verne. Les services d’un expert en livres anciens sont payants.
Si ces ouvrages n’étaient pas aussi rares que vous le pensiez, vous pourrez utiliser les sites de sites d’enchères en ligne.
Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
Date de création: 27/11/2015 10:32     Mis à jour: 04/04/2016 15:39
 
Cette question-réponse a été vue 82 fois dont 1 fois aujourd'hui

Auriez-vous des ouvrages se rapportant à l’apparition des marques-page/signets ?

Je recherche une trace historique des marques-page/signets
Notre réponse du 26/10/2015
Les publications disponibles dans les collections de la Bibliothèque nationale de France relatives aux marques-pages sont consacrées à des collections de signets et pas à leur histoire. En revanche, vous pouvez trouver des informations très détaillées dans des ouvrages consacrées à l’histoire du livre.
Ainsi, le Dictionnaire encyclopédique du Livre consacre un article court mais très complet aux marques-pages.
Dictionnaire encyclopédique du Livre. Tome 2, de E à M
Sous la responsabilité de Pascal Fouché, Jean-Dominique Mellot, Alain Nave…
Electre et Editions du Cercle de la Librairie, 2011
Présent à la Bpi, au niveau 2 : 024(03) DIC
Je peux vous fournir d’autres titres de livres consacrés à l’histoire du livre, si vous le désirez. Ils semblent toutefois bien moins complets que l’article de l’encyclopédie mentionnée ci-dessus.
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Date de création: 27/11/2015 06:18     Mis à jour: 27/11/2015 12:19
Cette question-réponse a été vue 63 fois dont 1 fois aujourd'hui

Exportations tunisiennes de livres en Algérie et aussi importations algériennes de livres

Notre réponse du 23/09/2015

Nous vous proposons de consulter les sites Internet ci-dessous :
La centrale de l’Edition, avec la possibilité de consulter les statistiques par pays (importation/exportation) :

Livre Blanc Algérie, voir surtout à partir de la p.3

– L’office national des statistiques, Algérie

– Le Ministère de la culture algérien

– Le Ministère du commerce algérien

– La revue en ligne « L’Economiste Maghrébin »

– L’OECD Library, où vous trouverez des statistiques par pays.

Et éventuellement pour compléter vos recherches :
– Algérie patriotique : importation massive de livres subversifs du Qatar en Algérie (article paru le 12/04/2013)

All Africa, pages de l’Algérie

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Cette question-réponse a été vue 61 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche des articles sortis ce mois-ci concernant les métiers du livre

C’est dans le cadre de mon projet professionnel que je recherche activement des articles de presse concernant les métiers du livre sortis ce mois-ci (dont je dois par la suite pouvoir faire une analyse), afin de pouvoir espérer intégrer un IUT information communication option métier du livre et du patrimoine. Je vous remercie d’avance de l’attention que vous pourrez porter à ma requête.

 

Notre réponse du 04/01/2015 :

Vous trouverez des articles récents en accès libre sur les métiers du livre dans ces ressources :

La dernière lettre d’information de la Fédération interrégionale du livre et de le lecture
http://www.fill.fr/fr/newsletter_lecture?nl=336

La veille d’un collectif de professionnels des métiers du livre et de l’information : le bouillon des bibliobsédés, il vous suffit de regarder les différents articles par date.
http://www.bouillon-des-bibliobsedes.fr/

L’ARALD propose également une veille active sur les métiers du livre directement accessible sur leur site :
http://www.arald.org/

Pour les articles de presse, nous ne pouvons pour des raisons juridique vous les envoyer directement, mais vous pourrez consulter le magazine Livres Hebdo sur les métiers du livre, il n’est pas en accès libre sur internet, mais vous pourrez le consulter ainsi que d’autres journaux spécialisés à la bibliothèque Buffon à Paris. Elle propose un centre de documentation spécialisé sur les métiers du livre.

Voici les conditions d’accès :
http://equipement.paris.fr/bibliotheque-buffon-1682
15 Bis rue Buffon 75005 Paris
RER : Gare d’Austerlitz (ligne C) Bus : ligne 24, 57, 61, 63, 65, 89, 91
Tél. : 01 55 43 25 25
bibliotheque.buffon@paris.fr
MétroM° Gare d’Austerlitz, ligne 5,10

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
http://www.bpi.fr

Cette question-réponse a été vue 186 fois dont 1 fois aujourd'hui