Réponse apportée le 05/30/2011  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Voici les références de 2 ouvrages trouvés sur notre catalogue consultable en ligne http://www.bpi.fr
Onglet : Recherche documentaire avec les mots sujets :
Bibliothécaires–Formation

Titre : Le métier de bibliothécaire
Auteur : Association des bibliothécaires français
Édition : 12e éd.
Éditeur : Paris : Electre-Ed. du Cercle de la Librairie, 2010
Description : 565 p. ; 24 x 17 cm
Collection : Bibliothèque-Documentation Le métier de…

Résumé : Après un bref historique et le rappel des différentes fonctions des bibliothèques selon leur environnement administratif, social et culturel, expose les aspects fondamentaux du métier de bibliothécaire : accueil et information du public, recherche documentaire, acquisition, conservation… Une large place est faite aux outils et aux techniques actuelles de traitement et de gestion des documents.
Sujets : Bibliothéconomie–Étude et enseignement
Bibliothécaires–Formation

Titre : Guide pratique du bibliothécaire
Éditeur : Paris : adpf, 2002
Description : 143 p. : il ; 25 cm
Sujets : Bibliothéconomie–Étude et enseignement

************************************************************************************************************************************************************
Sites internet en consultation libre :

Charte du bibliothécaire volontaire :

Sur le site du Conseil supérieur des bibliothèques accessible en ligne :
http://enssibal.enssib.fr/autres-sites/csb/csb-volo.html

Considérant que :

• professionnalisme et volontariat ne s’opposent pas en matière de bibliothèques, mais s’appuient l’un sur l’autre ;

• les volontaires sont indispensables au fonctionnement d’un service de lecture publique dans les petites communes et que ce volontariat implique l’acceptation de contraintes qui doivent avoir leur contrepartie ;

• les professionnels sont indispensables dès que la population de la commune ou du groupement de communes responsable de la bibliothèque atteint 2000 habitants et qu’ils assurent l’assistance technique dont ont besoin les volontaires ;

le Conseil supérieur des bibliothèques a adopté la présente Charte du bibliothécaire volontaire auprès des bibliothèques départementales de prêt.

Article premier
Le bibliothécaire volontaire affirme son engagement personnel auprès de la collectivité, au sein d’un service public de lecture dont il reconnaît les contraintes et assume les responsabilités.

Article 2
Le bibliothécaire volontaire propose son temps et sa compétence au service de la collectivité, et reconnaît que l’autorité publique s’exerce sur son activité volontaire. L’autorité publique reconnaît le bibliothécaire volontaire comme concourant au service public.

Article 3
Le bibliothécaire volontaire collabore avec les bibliothécaires professionnels, dans un esprit de complémentarité au service des usagers actuels, potentiels et futurs de la bibliothèque. Il accepte d’être encadré par ces professionnels. Il a droit à recevoir les responsabilités correspondant à ses compétences.

Article 4
La formation professionnelle est un droit et un devoir du bibliothécaire volontaire. Des formations doivent être proposées sous les formes les plus appropriées au bibliothécaire volontaire, qui a soin de parfaire sa nécessaire formation initiale par une formation continue.

Article 5
Le bibliothécaire volontaire a le droit à des conditions de travail correctes, tant en matière de moyens que de sécurité.

Article 6
Le bibliothécaire volontaire offre son engagement sans contrepartie de rémunération.

Article 7
Toutefois, il a droit à entière indemnisation pour toutes les dépenses engagées dans le cadre de son activité volontaire, et notamment sa formation, ses frais de déplacement et, le cas échéant, ses frais d’assurance.

Article 8
Le bibliothécaire volontaire est responsable des biens qui lui sont confiés, et du service dont il a la charge. Il a droit à toute la protection publique contre les risques encourus au cours de son activité volontaire.

Article 9
Le bibliothécaire volontaire accepte de s’engager pour une durée et une régularité déterminées, en accord avec l’autorité publique. Il ne saurait être écarté sans motif grave ou nécessité de service et sans concertation préalable.

************************************************************************************************************************************************************
FORMATION :

Programme-type de formation initiale destiné aux bibliothécaires bénévoles des réseaux BDP 2008 :

Sur le site de L’ADBDP (Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt) http://www.adbdp.asso.fr/spip.php?article936>

Ce programme-type de formation initiale a été rédigé par le groupe Formation de l’ADBDP et présenté lors de journées d’études à Annecy, les 27 et 28 juin 2005.

En effet, lors de la définition de la typologie des bibliothèques adoptée par l’ADBDP, il était apparu nécessaire d’harmoniser le contenu de la Formation initiale organisée par les BDP, pour déterminer le critère de bénévole formé.

OBJECTIFS DE LA FORMATION INITIALE

La Formation est une des missions des BDP ; elle est incontournable pour améliorer la qualité du service offert à la population dans chaque lieu de lecture. C’est un levier important du développement des bibliothèques.

Elle s’adresse en priorité aux responsables de bibliothèques des réseaux BDP pour qui elle doit être obligatoire (ceci peut être mentionné dans une convention), mais aussi à toute personne impliquée dans le fonctionnement et la gestion de la bibliothèque. Elle a pour objectif premier, au-delà de l’acquisition de connaissances et de compétences, certes indispensables, de changer le regard du stagiaire sur la lecture publique et les missions d’une bibliothèque publique.

Elle doit aider le stagiaire qu’il soit responsable ou membre de l’équipe de mieux se positionner par rapport :
au reste de l’équipe (responsabilité de l’équipe ou non, conditions d’un travail en équipe efficace) ;
aux élus (la compétence lecture publique, le statut de la bibliothèque) ;
à la BDP (rôle et missions de la BDP, les modalités d’intervention de la BDP) ;
à la population (missions de l’ensemble de la bibliothèque sur l’ensemble de la population et non aux seuls inscrits, nécessité de partenariats locaux) ;
aux autres bibliothèques du réseau (afin de favoriser la coopération entre elles).

QUELQUES SUGGESTIONS POUR L’EFFICACITÉ DE LA FORMATION INITIALE :

ORGANISATION

Chaque stagiaire doit suivre l’intégralité de la formation initiale dans un délai maximum de 2 ans pour

maintenir le stagiaire dans une dynamique de formation ;
faciliter le suivi de la formation ;
mesurer son impact.

L’ensemble du tronc commun et des modules doit être au minimum de 10 jours et intégrer tous les thèmes du programme de base.

La Formation initiale peut être constituée d’un tronc commun et de stages complémentaires puisées dans l’offre de formation continue ; cela peut permettre d’alléger le tronc commun, et d’adapter les formations complémentaires aux projets de la bibliothèque. Mais pour valider le parcours, le nombre de 10 jours devra être atteint.

La Formation initiale s’adresse aussi aux personnes ayant déjà les critères de formations requis (diplôme technico-professionnel, formation ABF…) pour faciliter l’intégration dans le réseau de lecture publique.

ÉVALUATION ET EFFICACITÉ DE LA FORMATION

Distinguer évaluation et indicateur d’application : l’évaluation concerne le stagiaire et les indicateurs d’applications concernent la bibliothèque

a) En ce qui concerne le stagiaire, la Formation initiale peut être évaluée de plusieurs façons :

chaque stagiaire rédige un ou deux objectifs prioritaires qu’il se donne à l’issue du stage ;
une grille d’évaluation est rempli par le stagiaire à l a fin du stage (bilan à chaud) ;
les stagiaires participent à un bilan plusieurs mois après la fin du dernier module (3 ou 4 mois).

b) Les indicateurs d’applications permettent d’évaluer l’impact de la formation initiale sur la bibliothèque. Dans le programme-type, ces indicateurs sont déterminés pour chaque contenu du programme-type. Plus globalement, on peut s’appuyer sur plusieurs critères [1] :

le nombre de ses projets ;
l’augmentation de ses moyens ;
la fréquence et la qualité de ses relations avec le reste du réseau et la BDP ;
le niveau de son taux de fréquentation ;
l’ouverture de nouveaux services ;
le nombre de ses projets d’action culturelle.

VALIDITÉ DE LA FORMATION INITIALE

Cette formation initiale est-elle considérée comme définitive ou a-t’ elle une date de péremption ?

Sans autre formation suivie par le stagiaire on peut considérer que 10 ans est une durée pertinente ; il est alors possible de proposer des journées de mises à jour, que certaines BDP appellent « quoi de neuf en bibliothèque », sur l’évolution des pratiques de lecture, les nouveaux services en bibliothèque, le devenir des bibliothèques avec internet et la dématérialisation des supports.

Mais le plus important est de veiller à ce que les équipes maintiennent une dynamique de formation, de remise en question ; cela peut s’articuler avec des réunions de secteur

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http://www.bpi.fr

Home Bel Usage piste 110

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION