dessin de téléphone mobile

Pixabay

Nous recherchons pour cela une étude sociologique, merci de nous envoyer votre bibliographie.

Réponse apportée le 11/24/2010  par PARIS Bpi – révisée le 03/10/2016

Je vous envoie quelques titres d’ouvrages trouvés sur le catalogue de la Bpi et répondant à votre demande comme :

 Plus jamais seul : le phénomène du téléphone portable
Miguel Benasayag
Paris : Bayard, 2006
Description : 128 p. ; 21 x 12 cm
Résumé : L’auteur s’intéresse à l’engouement actuel pour le téléphone portable et à l’usage que les individus en font au quotidien, dans lequel il voit une volonté d’être toujours en liaison avec les autres et d’échapper coûte que coûte à la solitude. Il se demande si cette liaison permanente ne détruit pas les liens et si la solitude n’est pas une condition de l’humanité.
Téléphonie mobile – aspect social
Niveau 2 – 301.1 BEN 

La téléphonie mobile
Karyn Poupée, 
Paris : PUF, 2003, Collection: * Que sais-je ? ; 3661 
Résumé : Ces dix dernières années, le téléphone mobile a transformé notre manière de communiquer. L’auteur étudie les enjeux économiques, juridiques, sanitaires et sociaux de ce nouvel outil.
Niveau 2 – 621.523 POU 

T’es où ? : ontologie du téléphone mobile
Maurizio Ferraris, 
Paris : Albin Michel, impr. 2006, Collection * Bibliothèque Albin Michel Idées 
Résumé :L’auteur analyse d’un point de vue philosophique les transformations du lien social induites par le téléphone portable. Il indique ainsi qu’en bouleversant les notions d’espace et de temps, cet objet oblige à reformuler la signification du destin historial de l’Occident tracé par Aristote et Heidegger.
Téléphonie mobile – Philosophie
Niveau 2 – 130 FER 

A partir du portail Cairn de revues de sciences humaines ( Cairn.Info est une plate-forme de revues, magazines, encyclopédies de poche et ouvrages collectifs français dans les disciplines suivantes : sciences politiques et sociales, sociologie, histoire contemporaine, linguistique et philosophie, psychologie, sciences de l’éducation, économie et gestion. Les documents souscrits par la Bpi – 406 revues, huit magazines, plus de 1200 titres des collections Que-sais-je et Repères, 2000 ouvrages, un annuaire géopolitique – sont disponibles en texte intégral aux formats HTML et/ou PDF.)

Mathilde Cleret et Anne-Catherine Picart, « Les usages avancés du téléphone mobile », revue Réseaux, La Découverte, volume 27, juillet-septembre 2009 »,Netcom [En ligne], 23-3/4 | 2009, mis en ligne le 19 novembre 2013, consulté le 03 octobre 2016. URL : http://netcom.revues.org/790
Le volume 27 de la revue Réseaux « Les usages avancés du téléphone mobile » aborde la question de la transformation des terminaux portables et de leurs usages. Il regroupe des études menées entre 2007 à 2009, dans le cadre d’un projet collaboratif « Mobile en ville » labellisé par le pôle de compétitivité Cap Digital. Il est constitué de six articles qui interrogent les nouvelles pratiques individuelles et collectives de la téléphonie mobile. Ils questionnent la façon dont s’articulent les nombreux usages du portable (écouter de la musique, regarder la télévision, filmer, se parler, parfois avec l’image visiophonique) en situation de mobilité en milieu urbain (marcher, attendre dans une station de métro, prendre les transports en commun…). Les expériences étudiées renvoient finalement à la question de la multi-activité et du nomadisme.
Niveau 2 – Presse – 09(0) RES

Gaglio Gérald, « La dynamique des normes de consommation : le cas de l’avènement de la téléphonie mobile en France »Revue Française de Socio-Économie 2/2008 (n° 2) , p. 181-198
URL : www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2008-2-page-181.htm.
Comment aborder les pratiques consuméristes en tant que phénomène social ? Afin d’apporter une piste de réponse originale à cette question, cet article se focalisera sur les usages suscités par un bien de communication de masse en France (le téléphone mobile). Il se propose ainsi d’envisager les normes élaborées au long de la diffusion et de l’appropriation de cet objet. Les normes de consommation participent d’un mouvement ternaire : elles émergent, se cristallisent puis se transforment. De surcroît, en complémentarité avec des approches privilégiant l’étude des mécanismes liés à l’offre, le cas exploré servira à mettre en évidence la dynamique relationnelle, du côté des consommateurs, qui rend possible et qui s’enrichit de la construction normative analysée.
Sans oublier de consulter les bibliographies

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION