Réponse apportée le 03/04/2011  par PARIS – Bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe – Monde Arabe, Islam

Le Coran a été révélé oralement comme nous le savons. Il était récité par le Prophète et mis par écrit, au fur et à mesure, par ses compagnons.

Il faut savoir qu’il existait plusieurs parlers locaux à cette époque. En outre, les règles d’orthographe n’étaient pas encore bien définies et celles qui existaient déjà étaient bien différentes des nôtres aujourd’hui. Chaque peuplade écrivait selon sa prononciation. Plus précisément selon sa façon d’imaginer l’écriture d’un mot. De plus l’écriture arabe ne comportait pas encore les points ou les signes que nous lui connaissons actuellement.

Très vite, on a senti la nécessité d’avoir une seule version écrite du Coran, afin que sa lecture et sa récitation restent correctes, et que son texte ne se disperse pas. Il a été, effectivement, unifié définitivement à l’époque du calife Uthman (3ème calife après le Prophète).

Le Prophète aurait dit : « le Coran a été révélé en 7 lettres », littéralement, ce que les théologiens expliquent par 7 parlers, 7 dialectes … etc. Ces mêmes théologiens parlent toujours de l’unification du Coran par le calife Uthman en ces termes : « Uthman a rassemblé le Coran en une lettre », c’est-à-dire selon une seule lecture.

Certains auteurs classiques, comme al-Suyouti, pensent que l’ajout de la lettre waw à certains mots, comme Salat ou Zakat, avait pour but de magnifier le mot en question.
A noter que la lettre waw fait partie de certains mots dérivés du mot Salat.
Ce phénomène s’appelle, en grammaire le badal, cela consiste à remplacer la lettre alif par la lettre waw.

Merci de votre confiance.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION