L’expression « dame blanche » désigne l’exergue d’un article de journal, mais quelle en est l’origine exacte ?

Réponse apportée le 10/28/2014  par STRASBOURG Médiathèques de la ville et communauté urbaine – Fonds régional, Illustration, Arts du spectacle (danse)

Votre question nous a donné du fil à retordre.

Nous avons contacté le centre de documentation du CUEJ (Centre Universitaire d’Enseignement du Journalisme) de Strasbourg, sans succès.

De même, nous avons fait appel à une enseignante en typographie et design graphique ainsi qu’une enseignante en histoire du graphisme et du design, qui n’ont pas connaissance de cette expression.

Nos recherches dans les livres n’ont pas été plus fructueuses, il n’est jamais fait mention de cette expression.

Nous avons consulté les ouvrages suivants :
« Maquette »
de Gavin Ambrose, Pyramid, 2007.

Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale Imprimerie nationale,  2002.

La mise en page
Massin, Hoëbeke, 1991

Visages de la presse : histoire de la présentation de la presse française du XVIIe au XXe siècle
Louis Guéry, Victoires Edition, 2006

Abrégé du code typographique à l’usage de la presse
Louis Guéry, 7ème édition, Victoires Edition, 2005

Nous n’avons pas eu plus de résultat en consultant le Dictionnaire de l’argot des typographes :

Dictionnaire de l’argot des typographes
http://www.synec-doc.be/librairie/typo

Enfin, nous avons cherché sur Internet. Les seules apparitions de l’expression que nous avons trouvées sont en fait des questions d’internautes sur des forums, comme cet exemple : une personne pose la même question sur le site Narkive, la réponse à la question date déjà de plusieurs années.

D’après le site Presse à l’école : ce que vous décrivez est plutôt désigné par le terme « intertitre ». « Placé entre deux paragraphes, séparé par un blanc, ce qui le rend très lisible, il est composé dans un corps supérieur de celui du texte, parfois en gras. Il aère le texte et casse le gris. Entrée possible dans l’article, généralement incitatif, il relance aussi l’intérêt du lecteur. »

Eurêkoi.org, médiathèques de la ville et communauté urbaine de Strasbourg

Accueil


http://www.mediatheques-cus.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

1 commentaire pour “L’expression « dame blanche » désigne l’exergue d’un article de journal, mais quelle en est l’origine exacte ?”

  1. La page « http://fr.lettres.langue.francaise.narkive.com/AzTs6pVY/dames-blanches » comporte beaucoup de digressions et n’éclaire pas énormément notre sujet.

    Si je peux risquer une suggestion pour expliquer l’origine de « dame blanche » (le procédé typographique, pas la grande chouette au vol majestueux …) :
    de même que la « dame blanche » des légendes est une apparition plus ou moins fantômatique, irréelle, étrange ou étrangère, à un endroit où on ne l’attend pas, comme l’image (voire l’hologramme …) d’une réalité d’ailleurs ou d’autrefois, qui aurait existé, et qui se surimpose dans le réel du moment,
    de même, dans un document (papier ou web), il s’agit généralement d’une phrase (plus ou moins courte) insérée visuellement comme un rajout qui s’impose au corps du texte, mais en rupture avec l’enchaînement logique de la lecture et notoirement distinct du contexte typographique (fontes et tailles de police différentes, …), phrase qui souvent est tirée du texte lui-même et devient ainsi comme un reflet ou une réapparition d’un ailleurs dans le texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *