Je voudrais le texte espagnol d’une phrase de  El hacedor ( Borges) traduite par Caillois (?) :  » (il) courut jusqu’au rivage de la mer (….)pleurant de blessures et de batailles l’obscurité mouillée de sel « . Il existe une édition bilingue Gallimard 1982. Merci

Réponse apportée le 09/29/2010  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Voici la réponse à votre demande formulée par mon collègue acquéreur en littérature de langue espagnole :

La citation se trouvait dans le premier texte du recueil intitulé précisément
« el Hacedor », p.10, §2, lignes 12-13.

in Borges, Jorge Luis : El hacedor /
Buenos-Aires : Emecé, 1972
13 p. ; 19 cm

Je les recopie ci-dessous :

La noche cegaba los caminos ; abrazado al puñal que presentía una fuerza mágica, descendió
la brusca ladera que rodeaba la casa y corrió a la orilla del mar, soñándose Ayax y Perseo y
poblando de heridas y de batallas la oscuridad salobre.

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http//www.bpi.fr
http//www.Eurêkoi.org

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *