Réponse apportée le 08/09/2013  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Il y a la Fédération Nationale des Associations de Bibliothèques en Etablissements Hospitaliers qui pourrait vous permettre de trouver une réponse.
Je vous propose la lecture de cet article, publié par la Lettre d’information Flash Info de la F.N.A.B.E.H [Des livres et de la musique pour mettre la maladie entre parenthèses] :
« Solidarité, coordination pour améliorer la place de la médiathèque à l’hôpital »

Nr. 5/ hiver 2009, p. 4 : Rubrique : Infos pratiques : Conseils d’hygiène (le chariot)

Le 3 mai 2009, journée d’information
Mains propres à l Hôpital St Joseph – Paris (14 ème).

L’hygiène représente l’un des progrès médicaux les plus importants de l’histoire médicale récente. Son objectif est de prévenir les infections nosocomiales contractées durant les soins et de mener des actions pour limiter la diffusion des bactéries résistantes aux antibiotiques.
Il est indispensable d appliquer des mesures de prévention spécifiques, destinées, en
particulier, à protéger les patients les plus fragiles. La journée s’est terminée par un stage pratique de désinfection des mains avec la solution hydro-alcoolique devant un hygiéniste. L’efficacité du nettoyage est vérifiée ensuite dans un appareil de détection.

Précautions pour les bibliothécaires :
nettoyer leur chariot avec une solution désinfectante; se désinfecter les mains à l’entrée et à la sortie de la chambre du malade avec une solution hydro-alcoolique (peut être fournie par l’hôpital); nettoyer les livres récupérés, et tout spécialement pour les chambres à risques infectieux.
Ces précautions sont recommandées aussi pour la grippe A

Vous pouvez également poser vos questions via le formulaire de la Fédération (agir pour le mieux être des malades), à l’adresse ci-contre :
Consulté le 09 août 2013

La Délégation à la formation de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) travaille avec un réseau de médiathèques, celui se constitue :  » du Centre Inter-Médiathèques – dont le rôle est de coordonner et de promouvoir la lecture publique au sein de l’institution –, de vingt-quatre médiathèques, animés par trente-cinq bibliothécaires professionnels et de seize points-lecture gérés par des bénévoles. 250 000 documents (imprimés et audiovisuels) sont à la disposition de l’ensemble de la communauté hospitalière et 575 000 prêts, dont 25 % aux patients, ont été réalisés en 1998 « .
Ces indications apparaissent en introduction de l’article (voir note 1, en bas de page) :
 » Pour tout renseignement : Coordination des médiathèques de l’AP-HP, Claudie Guérin, Centre Inter-Médiathèques, 10 rue des Fossés Saint-Marcel 75005 Paris. Tél. 01 40 27 52 93 – Fax 01 40 27 52 74 Mél : claudie.guerin@sap.ap-hop-paris.fr (retour)  »

Vous pouvez les contacter, mais attention, l’article n’est pas récent.

Pour un point de vue plus historique :
* Lapèlerie, François, « Les livres sont-ils contagieux ? », BBF, 1999, n° 2, p. 109-109
[en ligne] < http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1999-02-0109-010> Consulté le 09 août 2013

Vous pouvez également consulter les articles publiés par ces auteurs pour élargir votre recherche en utilisant le moteur de recherche (Onglet: « Rechercher dans le BBF »)

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION