Je recherche des expositions, intervenants ou des spectacles liés à l’autisme Asperger

adultes à haut potentiel, surdoués pour des construire des animations en médiathèques sur le thème de la différence KB article visible to Technicians only!

Notre réponse du 16/12/2015

La Fondation Potentiels et Talents constitue l’axe par lequel nous vous proposons de démarrer la prise de contact pour envisager une mise en relation avec leurs interventions culturelles en direction du public ciblé.
 adresse administrative de la Fondation pour l’école (fondation abritante de la Fondation Potentiels et Talents) : 25 rue Sainte-Isaure 75018 Paris
Par téléphone : 01 48 77 65 67 le matin de préférence

  • L’association Zebra alternative  un des partenaires semble assez indiquée pour vous aiguiller au mieux (41, rue St Savournin 13005 MARSEILLE) .
    Site Zebr’Adultes est en ligne, joignable pour toute question par mail.

Rechercher sur ce Scoop.it ! qui agrège la thématique animations en bibliothèque

Ce mémoire de l’Enssib questionne : « Accessibilité et handicap en bibliothèque  » par Claire Bonello, ENSSIB 2009

Voici d’autres propositions qui en terme de structures, contacts, ressources bibliographiques (sites, ouvrages/auteurs, films) vous permettront de nourrir votre réflexion sur la problématique d’offre culturelle, de médiation en bibliothèque en direction d’un public d’adultes à haut potentiel, surdoués, autistes Asperger.

  •  Le site de Questions-réponses de l’Enssib peut être interrogé.
  • Des structures hospitalières spécialisées dans le public cible telles les Maisons départementales des personnes handicapées
    Créées par la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005, les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) sont chargées de l’accueil et de l’accompagnement des personnes handicapées et de leurs proches. Il existe une MDPH dans chaque département, fonctionnant comme un guichet unique pour toutes les démarches liées aux diverses situations de handicap. La personne handicapée est au cœur de ce dispositif de service public, grâce une réelle prise en compte de son projet de vie et une évaluation fine de ses besoins par une équipe pluridisciplinaire, afin de reconnaître ses droits à la compensation par la commission des droits et de l’autonomie (CDAPH). 

Des associations

  • Asperger-Amitié est une association de type Loi du 1er juillet 1901 créée en juin 2010 à l’initiative de Miriam Sarbac, mère d’un enfant Asperger. Après trois ans d’existence l’association regroupe plus de 100 familles.

Des contacts :

  • Josef Schovanec. Chercheur, auteur
    Josef Schovanec est né le 2 décembre 1981 de parents tchèques et a grandi en région parisienne. Phénomène médiatique hors-norme, il se décrit lui-même comme « personne avec autisme ». Souvent invité sur les plateaux de télévision, il a également participé au documentaire-fiction Le Cerveau d’Hugo de Sophie Révil. Le jeune Josef Schovanec, qui était resté totalement muet jusqu’à l’âge de 6 ans, parle aujourd’hui de nombreuses langues, est docteur en philosophie, chercheur en Sciences sociales et diplômé de Sciences-Po Paris. Sa particularité : il est porteur du syndrome d’Asperger. Il a choisi de commenter dans ses livres cette affection handicapante, pour la faire connaître au grand public sur le mode humoristique. Voir fiche biographique 
  • Contacter nadine@surdoues-online.fr par le site : Surdoués online
    Mon intention est d’éclairer de ma longue expérience (25 ans) les parents qui découvrent aujourd’hui la précocité de leur enfant, les adultes à haut potentiel ou les adultes qui découvrent leur douance tardivement. Je le fais humblement , car on ne sait pas encore tout sur le fonctionnement humain. J’ai suivi et validé des études de psychologie (master Développement de l’enfant et de l’adolescent)

Des sites

Des blogs

  • Talent différent : A la découverte de l’ex-enfant surdoué par Stéphanie Tolan. 2011 publié par Cécile
    Un texte important du surdon, qui a été une base majeure de réflexion pour ma recherche, et m’a même influencée ici et là dans mon écriture (impossible d’échapper aux mots, tant l’écriture de Stéphanie Tolan est simple, limpide. C’est un énorme atout pour faciliter l’acceptation, encourager à aller à la recherche de soi).
    – Les ex-enfants surdoués / S. Tolan.

Des ouvrages

  • Embrasser le ciel immense. Daniel Tammet. Les Arènes, 2014. 
    Aujourd’hui, il a vaincu la prison de l’autisme : c’est un écrivain à part entière, un savant plein d’humanité et doté d’une sensibilité bouleversante. Les plus grands neuroscientifiques du monde se sont penchés sur son cas et ont dialogué avec lui. Il a tant appris sur la façon dont son cerveau (et celui des autres) fonctionne, qu’il a voulu nous raconter ses découvertes. Apprendre, raisonner, calculer, mémoriser, créer… Les capacités de l’esprit humain sont infinies. « Tous les cerveaux ont du génie, dit-il. Les surdoués comme les gens ordinaires. À chacun d’apprendre à s’en servir, pour améliorer sa mémoire, son potentiel intellectuel et sa créativité. » 
  • Je suis à l’Est. Josef Schovanec. Plon, 2012. Ont collaboré avec l’auteur : Caroline Glorion ; Jean Claude Ameisen le préfacier; l’avant-propos de Sophie Révil
  • Éloge du voyage à l’usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez. Josef Schovanec. Plon, 2014.

  • Your life is not a label. Jerry Newport. 2001
    Gerald David « Jerry » Newport (né le 19 Août, 1948) est un auteur et un orateur public avec le syndrome d’Asperger dont la vie était la base de 2005 long-métrage Mozart and the Whale. Il est connu pour ses conseils franc et humour quand donner des présentations. Diplômé de l’Université du Michigan avec un BA en mathématiques, il est aussi un savant avec la possibilité d’effectuer des calculs mathématiques difficiles dans sa tête.

  • Différence et souffrance de l’adulte surdoué. Cécile Bost, Christophe Lançon. Vuibert, 2013 
  • L’adulte surdoué – Apprendre à faire simple quand on est compliqué. Monique de Kermadec. Albin Michel, 2001.
  • Trop intelligent pour être heureux ? L’adulte surdoué. Jeanne Siaud-Facchin. Odile Jacob, 2008.

Des articles en ligne :

Des films :

Depuis les années 2000, dans les films et les séries télévisées, les personnages avec syndrome d’Asperger se sont multipliés. Citons :

  • Rain Man. Barry Levinson, 1988 USA, 1989 France. Film américain
    Le don pour les détails du héros autiste est mis à profit par son frère pour mémoriser des jeux de cartes et gagner au casino. Dans le même esprit, mon souci des détails peut faire de moi un excellent professeur
    voir information sur la page du site à avantages inconvénients
  • Snow cake ou Plaisirs glacés1. Marc Evans, 2006. Film britannico-canadien.
    Ce n’est pas tant un film sur l’autisme que sur une rencontre atypique. L’histoire se déroule au Canada où un quinquagénaire britannique, Alex, prend en stop une jeune fille, Vivienne. Suite à un accident avec un poids-lourd, Vivienne est tuée. Tourmenté par son sentiment de culpabilité, Alex cherche à rencontrer la mère (Sigourney Weaver). Pensant trouver une mère anéantie par le chagrin, il fait connaissance d’une femme autiste, Linda, qui semble, à première vue, indifférente à la mort de sa fille. Linda sait que sa fille est morte mais son seul souci semble être de savoir qui va maintenant sortir les poubelles le mardi, tâche normalement assurée par Vivienne. Alex va partager quatre jours de l’univers étrange et fantasque de cette femme qui, telle une enfant, ne songe qu’à jouer avec la neige et sauter sur son trampoline. Les relations entre autistes et non autistes sont sources de malentendus, d’incompréhension et de moments de grâce qui se retrouvent dans presque tous les films traitant de cette question.
    Comme dans Rainman, Snow Cake fourmille de petits détails que reconnaîtront instantanément toutes les personnes confrontées à l’autisme : stéréotypies, besoin de contention, alignements d’objets, rituels, « pétages de plombs » pour des faits apparemment anodins, insensibilité apparente… Alex, face à Linda et tous ses comportements étranges, apprendra non seulement à la respecter (ce qu’il fait dès le début. Il n’est pas un monstre, mais simplement un personnage blessé par la vie) mais également à l’apprécier, voire à l’aimer à la manière d’un grand frère. 
  • Imitation Game ou Le Jeu de l’imitation. Morten Tyldum, 2014. Film biographique américano-britannique. Alan Turing ou l’énigme de l’intelligence (Alan Turing: The Enigma) d’Andrew Hodges.
    Le titre du film est une référence à l’introduction de l’article écrit par Alan Turing en 19501 pour présenter ses recherches sur l’intelligence artificielle et notamment ce qui est devenu par la suite le test de Turing. Celui-ci est brièvement évoqué dans le film, mais n’est pas le sujet principal du film, qui se concentre sur son travail sur Enigma.
  • Mozart et la baleine. Petter Næss. 2005. film américain.
    Le film s’inspire de l’histoire d’amour de Mary et Jerry Newport, tous deux atteints du syndrome d’Asperger. Jerry Newport, docteur en mathématiques appliquées, est l’auteur de Your life is not a label paru en 2001, où il raconte son expérience de l’autisme qui sert de base au scénario du film. En complément sur l’article

Cordialement,
Eurêkoi – BMVR de Marseille, vous remercie.

Date de création: 07/01/2016 11:31     Mis à jour: 07/01/2016 18:19
 
Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *