Réponse apportée le 07/25/2012  par CAEN bibliothèque – Normandie, fonds local

Je pense qu’il faut entendre ici la typographie comme le moyen de faire passer certains messages, subliminaux ou non (notamment publicitaires), par le choix des polices et des tailles de caractères retenus pour les textes : l’image classique d’un produit se traduira par des polices traditionnelles (type garamond ou didot), sa modernité par des formes plus originales, voire échevelées, etc.

Il existe un très bon manuel de Raymond Gid, « De plomb, d’encre et de lumière », paru à l’Imprimerie nationale en 1982, qui vulgarise ces grands principes. Mais vous ne trouverez à la Bpi qu’un autre de ses ouvrages, plus récent, « Typographies » (1998), cote Bpi : 76.41 GID.

D’autres sources importantes sont les ouvrages de Massin, notamment « L’ABC du métier » (1988, cote Bpi 76.5 MAS).

Et plus récemment, pour analyser les mêmes principes dans la présentation des sites Internet, est paru en 2009 « Lisibilité des sites web : des choix typographiques au design d’information », cote Bpi 681.51 BLO.

En feuilletant ces ouvrages et en consultant le cas échéant leurs bibliographies, vous aurez déjà de quoi nourrir votre réflexion, et sans doute rassembler des éléments significatifs pour votre devoir.
Bonne chance et bon travail !
Bien cordialement,

Bernard Huchet
Eurêkoi Caen
http://www.questionpoint.org

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION