Carte postale de la fête de la Saint-Jean en Alsace

Les feux de la Saint-Jean, Paul Kauffmann [domaine public], via Gallica

Notre réponse du 19/03/2015 (révisée le 09/06/2017)

Sur la base Frantext

Pour trouver des textes courts poésie, et nouvelles, j’ai interrogé la base Frantext* en utilisant le terme Solstice.
Voici une sélection des références qui me paraissent pertinentes (beaucoup de bruit avec le terme utilisé métaphoriquement en poésie !)

[18] K393 – CLAUDEL Paul, Connaissance de l’Est, 1907, p. 52
OCTOBRE
que je vois les arbres toujours verts.
Qu’ une funèbre brume l’ ensevelisse, ou que la longue
sérénité du ciel l’ efface, l’ an n’ est pas d’ un jour
moins près du fatal solstice. Ni ce soleil ne me
déçoit, ni l’ opulence au loin de la contrée ; voici
je ne sais quoi de trop calme, un repos tel que le
réveil est exclu. Le grillon à peine a commencé son

 

 
[15] S795 – HUGO Victor, Dieu, 1891, p. 695
L’OCÉAN D’EN HAUT, VII
Avec l’immensité.
Dieu ne permet à rien l’oppression ; la brute
Et l’ange sont amis ; au fond de toute chute
Dieu met de sa clarté ;
De toute ascension Dieu marque le solstice ;
Il crie aux quatre vents : Égalité ! Justice !
Équilibre ! Équité !
Et l’un des quatre vents va le dire à l’aurore ;
L’autre au couchant pourpré qu’un divin nimbe dore
 
       

 

[19] K492 – VALÉRY Paul, Poésies : Album de vers anciens \, 1922, p. 148
CHARMES, LE CIMETIèRE MARIN
pleine de pouvoir,
je m’ abandonne à ce brillant espace,
sur les maisons des morts mon ombre passe
qui m’ apprivoise à son frêle mouvoir.
L’ âme exposée aux torches du solstice,
je te soutiens, admirable justice
de la lumière aux armes sans pitié !
Je te rends pure à ta place première :
regarde-toi ! … mais rendre la lumière
suppose d’
 

 

23] S574 – SENGHOR Léopold Sédar, Ethiopiques, 1956, p. 113
ÉTHIOPIQUES, 1956, L’Absente
fuient les chaleurs de nos querelles
intestines.
Puisque reverdissent nos jambes pour la danse de la moisson
Je sais qu’elle viendra la Très Bonne Nouvelle
Au solstice de Juin, comme dans l’an de la défaite et dans
l’an de l’espoir.
La précèdent de longs mirages de dromadaires, graves des
essences de sa beauté.
La voilà l’Éthiopienne
 
[31] R163 – CÉSAIRE Aimé, La Poésie, 2006, p. 318
Ferrements, Va-t’en chien des nuits
fourmis polisseuses de squelettes
de ce fougueux silence de la bouche de ce sable
surgira-t-il rien sinon les pointes cariées de la futaie séchée
rage d’un insolite solstice allumé fauve à la limite barbare
si défaillante de la mer
va-t’en chien des nuits va-t’en
inattendu et majeur à mes tempes
tu tiens entre tes crocs saignante
une
 
       

Avec Saint Jean Baptiste

] L899 – BANVILLE Théodore de, Les Cariatides, 1842, p. 59
LES BAISERS DE PIERRE
par elle,
c’ est à se rendre ermite, ainsi que *Sganarelle.
*Hérodiade, svelte en ses riches habits,
portant sur un plat d’ or constellé de rubis
la tête de saint *Jean-*Baptiste qui ruisselle,
nous résume très bien l’ histoire universelle ;
car le sage est toujours celui qui, la voyant
sous les tissus vermeils et roses d’
 
 

Avec Perséphone

2] M576 – FLAUBERT Gustave, La Tentation de saint Antoine, 1874, p. 140
V
Mais yeux vont se clore, puisque les ténèbres
te couvrent. Maintenant, tu habites l’autre côté du
monde, près de ma rivale plus puissante.
Ô Perséphone, tout ce qui est beau descend
vers toi, et n’en revient plus !Pendant qu’elle parlait, ses compagnes ont pris le
mort pour le descendre au sépulcre. Il leur reste
 

Avec Cérès

[16] N854 – LA MOTTE Antoine Houdar de, Fables, 1719, p. 181
III 12 PLUTON ET PROSERPINE
l’ orateur,
et lui rongea son ordonnance.
Ce que lion flaté vouloit faire de bien ;
rat offensé le réduisit à rien.Dès que l’ ardent *Pluton eut ravi *Proserpine,
*Cérès en jetta les hauts cris.
Pour s’ en plaindre, elle vôle aux célestes lambris :
*Jupin, souffriras-tu que *Pluton m’ assassine ?
Je perds ma fille ; hélas ! Si ce bien m’
 

Sur le web

Voici ensuite des pistes qui émanent de recherches sur Internet à partir de différents mots clés, en premier lieu Solstice mais également les deux Saint Jean car ce thème est lié comme on le voit sur plusieurs sites :

Certains auteurs voient dans les deux Jean la représentation des phases ascendantes et descendantes du soleil. Ils se retrouveraient dans le dieu romain bicéphale Janus.
http://tracesetroutes.blogspot.fr/2009/12/solstice-dhiver-saint-jean-dhiver-2127.html
Le thème du solstice d’été semble également important pour la franc-maçonnerie, on trouve des poèmes maçonniques en cherchant solstice d’hiver franc-maçonnerie.

Vous trouverez des explications sur la fête de la Saint Jean.

Solstices et équinoxes Rudolf Steiner,
V. FÊTE DU SOLSTICE D’HIVER : NOËL
« Contemple le soleil à l’heure de minuit »
« Au tournant des âges
« Le soleil de l’esprit »
« Une lueur d’espoir céleste »
« Sur l’avenir des hommes »

PENTECÔTE ET LA SAINT JEAN
« L’être se lie à l’être »
« Saisir les Idées cosmiques »
« Où s’arrête le savoir »

Poème Hérodiade de Mallarmé III Cantique de Saint Jean dont vous  pouvez lire un commentaire ici.

La Saint Jean en chanson : Les feux de la Saint-Jean par Charles Trenet et  Voici la Saint Jean du groupe Malicorne.

Voir le poème La Nuit de Yalda Houshang Ebtehâd (Poète iranien)

Pour les contes, il faudrait explorer les recueils se rapportant aux saisons, feuilleter les anthologies mais nous ne disposons pas du temps nécessaire pour des recherches plus approfondies.
Tout ceci est assez disparate, j’en conviens mais je n’ai pas trouvé d’anthologie, ni de recueils qui réponde à ce thème…désolée.

*FRANTEXT : (Textes français du 16e au 20e siècle « saisis sur support informatique » La base textuelle Frantext comporte 4000 textes en français, édités du 16e au 20e siècle et représentatifs de l’évolution de la langue française. 80% des textes sont littéraires et 20% sont des « ouvrages techniques illustrant les diverses disciplines scientifiques ». Le document ne permet pas la lecture des textes complets, mais il permet de faire des recherches plus ou moins complexes : retrouver une citation exacte et son auteur(e), rechercher les occurrences d’un terme ou d’une expression dans un corpus d’oeuvres sélectionnées ou sur tous les textes de la base, par exemple. Les résultats d’une interrogation donnent les extraits des textes où figurent les mots recherchés, les références précises des documents cités ainsi que le numéro des pages de chaque extrait. L’ajout de nouveaux textes est régulier.)

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
http://www.bpi.fr

poser une question

applications mobiles

Cette question-réponse a été vue 1 914 fois dont 2 fois aujourd'hui