photographie d'Hagetmau

By France64160 [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 14/06/2016

Il est difficile de donner un avis tranché sur la question. Le pied de page du site de la ville employant les deux formules !
Ville d’Hagetmau © 2007 | Quomodo | Mentions légales | Contact
Crédits photos : Mairie de Hagetmau, service communication & Studio Maurice, 

Dans la grammaire en ligne du site Etudes littéraires, chapitre : l’élision

On peut lire :  « L’élision du e de je, te, se, le, de, ne, que, jusque quand ils sont suivis d’une voyelle ou d’un h muet, est systématique, avec toutefois les réserves suivantes. »
Suivent 5 exceptions qui ne se rapportent pas à votre cas

Pour complément et exemples, j’ai consulté Le bon usage électronique de Maurice Grevisse et André Goosse / De Boeck
b) Dans les noms propres.
le h aspiré 

« Mais, s’il y a des hésitations pour les mots ordinaires, comme nous l’avons vu, il y en a bien davantage encore pour ces noms étrangers. En dehors des plus connus, et même pour ceux-là, la disjonction a du mal à s’imposer. H3
La maison d’Habsbourg (P. Champion, Le roi Louis XI, 1978, p. 211). — Un chœur d’Haendel(M. Noël, Cru d’Auxerre, p. 120). — La ville d’Hambourg (A. Henry, Études de lexicologie fr., p. 252). — Le port d’Hambourg (R. Pomeau, Europe des lumières, p. 139). — D’Hambourg à Venise (J.-P. Chevènement, Les socialistes, les commun. et les autres, p. 336). — Cet Hans Krüdner (Vercors, Chevaux du temps, p. 89). — Aux environs d’Hasselt (Yourcenar, Souvenirs pieux, p. 15). — Une symphonie d’Haydn (Maupass., Fort comme la mort, I, 3). — L’Universitéd’Heidelberg (Taine, Vie et opinions de Fr.-Th. Graindorge, ii). — Étudiants d’Heidelberg(Vercors, Moi, Arist. Briand, p. 251). — C’est qu’Heine est un artiste (E. et J. de Gonc., Ch. Demailly, xxviii). — Le vieil Hertling (de Gaulle, Discorde chez l’ennemi, p. 159). — Le prestiged’Hindenburg (ib., p. 53). — L’élection d’Hindenburg (Beauvoir, Force de l’âge, p. 152). —Tandis qu’Hollandais et Anglais […] (P. Goubert, Initiation à l’hist. de la Fr., p. 74). — Quelque chose d’hottentot (J. Perry, Mouton noir, p. 99). »

Ou un peu plus loin :

« Pour les noms de lieux de France, h est souvent donné comme muet par les orthoépistes, par ex. dans Harfleur, Hazebrouck, Hesdin, Honfleur , etc. Mais la disjonction ne serait pas fautive : De Honfleur (Hugo, Choses vues, 26 févr. 1848 ; Cayrol, Froid du soleil, F°, p. 47). — La disjonction est générale dans : La Hague, Le Havre, le Hurepoix . »

Sur l’étymologie d’Hagetmau sur le site Connaissance du Médoc 
L’étymologie est originale : Hagetmau peut se traduire par (le pays du) « mauvais hêtre » ou de « la mauvaise hêtraie » (en latin : fagetum malum étant indirectement à l’origine de haget-mau) – mau = mauvais ; – haget ; ou faget ; en gascon c’est le hêtre ; du latin Fagus (sylvatica) : le hêtre (des forêts – sylva-) ; d’ailleurs tête de liste de la famille botanique des Fagacées.

Pour résumer ce que j’ai pu lire, le H du nom Hagetmau est muet et dans ce cas, la règle ci-dessus s’applique et l’on doit dire la médiathèque d’Hagetmau mais la tolérance est grande pour la deuxième forme, voir les exemples du Grevisse.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION