Est-ce que le manuscrit 456 contient le Liber iudicum de Johannes de Deo et (fol. 84ra-119ra) le Libellus super libellis in iure canonico de Roffredus Beneventanus? Est-ce que le manuscrit 627 contient sur fol. 217v un tractatus de Johannes de Deo? Qu´est qu´il y a le incipit et explicit du tractatus qui commence au fol. 115ra et finit au fol. 117va du manuscrit 936? Merci bien

Réponse apportée le 10/10/2006  par TROYES Médiathèque de l’agglomération – Histoire du livre, Histoire du Moyen Âge

Madame,

Votre question m’a demandé un peu de temps. Je vous prie de m’excuser pour le retard avec lequel cette réponse vous parvient.

– Notre manuscrit 456 contient une oeuvre de Johannes de Deo : au f° 24 on peut lire la rubrique suivante : « Liber secundus de judicus ». Je suppose que les ff° précédents contiennent le début de la même oeuvre. Mais je n’ai pas trouvé de rubrique « Liber primus de judicus ». Si vous me donnez l’incipit de cette oeuvre, je pourrai essayer de le repérer dans notre manuscrit et vous confirmer que nous possédons bien le texte entier.
– Aux ff° 84-119, le même manuscrit contient le Libellus super libellis in jure canonico de Roffredus Beneventanus.
– Notre ms 627 contient un Tractatus de Johannes de Deo qui commence au f° 117v et non pas 217v. L’Incipit qui suit la table des 13 chapitres du traité, est le suivant : « Venerabilibus virum fratribus ordinis predicorum et magistro manere ejusdem ordinis doctori theologiae et fratribus minoribus […] et studentibus universis magister Johannes de Deo hispanus doctor decretorum canonicus [?] salutem in eo qui est omnium salus[…] »
– Le traité contenu aux ff° 115-117v de notre ls 936 possède l’incipit suivant : « Sapientia edificavit sibi dominum, excidit columpnas VII, ymolavit victimas, miscuit vinum, proposuit mensam, misit ancillas suas […] » Et l’Explicit suivant : « Postquam collatam scie gram et vite béatudinis eterne premium ad meritum nobis te facit et rependat qui vivit et regnat etc humanum etc. »

Restant à votre disposition pour des informations comlémentaires, je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations distinguées.

Geoffroy Grassin
Eurêkoi
Médiathèque de l’Agglomération troyenne

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *