De qui Louis 1er d’Anjou fut-il le regent ?

Réponse apportée le 01/05/2007  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Louis 1er d’Anjou fut le « régent » de Charles VI, fils de Charles V et qui n’avait que 12 ans à la mort de son père en 1380.
Il ne s’agit pas d’une régence ordinaire, puisque l’ambition de Louis d’Anjou qui « souhaite cumuler la régence et la tutelle du roi [et] s’oppose à Philippe de Bourgogne et à leur beau frère Louis de Bourbon », poussent les autres oncles du jeune roi à « mettre un terme à la tutelle du jeune roi et à limiter la durée de la régence. Le roi est déclaré majeur. la régence prend fin en novembre 1380, juste après le sacre de Charles VI. »
(source: Charles V et les premiers Valois de Thierry Pécout aux éditions Tallandier, cote 944-58 PEC.)
Mais le conseil royal restera présidé par Louis d’Anjou.

Nous avons également consulté la liste des comtes et ducs d’Anjou proposée par l’encyclopédie libre en ligne Wikipédia.
Voici l’article consacré à Louis 1er d’Anjou:
« comte, puis duc d’Anjou, roi titulaire de Naples, (né à Vincennes le 23 juillet 1339 – mort au château de Biseglia, près de Bari, Italie, le 20 septembre 1384) est le deuxième fils de Jean le Bon et de Bonne de Luxembourg.

Il est fait comte de Poitiers en 1350, comte d’Anjou et du Maine en 1356 ainsi que lieutenant du royaume la même année et enfin duc d’Anjou en 1360. Il est empereur titulaire de Constantinople (1383-1384), roi titulaire de Naples (1382-1384), duc d’Anjou, comte de Provence et de Forcalquier (1381-1384) et roi titulaire de Jérusalem

Il compromet la paix franco-anglaise en rompant son engagement d’otage pour rejoindre sa jeune femme, Marie de Blois-Châtillon, fille de Charles de Blois. Il est cependant l’un des principaux acteurs de la politique de son frère Charles V, commande l’armée, devient lieutenant du roi en Languedoc en 1365 et conduit une grande partie de la reconquête de l’Aquitaine. En 1370, il devient duc de Touraine.

Il dirige la répression des routiers, et fait face à des insurrections urbaines en Languedoc. Devenu impopulaire, il est destitué de sa lieutenance à la suite d’une plainte des villes de Languedoc en mai 1380.

Adopté par la reine Jeanne Irede Naples en 1380, il lie sa cause à celle du pape d’Avignon Clément VII et se lance dans les préparatifs d’une action conjointe en Italie dès la mort de la reine en 1381.

Président du conseil de régence à la mort de son frère Charles V en 1380, il dirige en fait le gouvernement royal jusqu’en 1382. Il entreprend alors de mettre la main sur son double héritage de Naples et de Provence, et s’enlise dans l’imbroglio des affaires italiennes. En effet se dresse contre lui le cousin de la reine Jeanne, Charles d’Anjou, duc de Durazzo, qui réclame le trône.

Louis prend le titre de roi de Sicile le 30 août 1383, le titre royal de Naples étant « roi de Sicile et de Jérusalem ». Il meurt en 1384 à Bari, sans avoir obtenu de résultat décisif contre son compétiteur Charles de Durazzo, qui conserve le pouvoir effectif. »

Cordialement,

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque publique d’information
Site internet : http://wwww.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *