Réponse apportée le 06/12/2014  par MARSEILLE BMVR de l’Alcazar – littérature jeunesse, bandes dessinées anciennes

Bonjour,

Suite à votre question sur « les articles de journaux locaux de 1927 à 1929 (notamment Petit marseillais ou Petit provençal), sur les Messageries maritimes, et le navire ATHOS II, voyage inaugural départ 25 mars 1927, en particulier, la BMVR de l’Alcazar de Marseille vous répond :

La presse régionale est en effet disponible sur place sous forme de microfilms pour les titres cités et nous rajouterons aussi le Sémaphore à l’Espace régional de la bibliothèque de l’Alcazar de Marseille.  Nos collègues de l’Espace Régional vous répondront directement sur votre email dans une douzaine de jours en ayant effectué la recherche à la date indiquée.

Par ailleurs, nous vous suggérons un ouvrage les messageries maritimes : « Le grand siècle des messageries maritimes de Paul Bois, collection Histoire du commerce et de l’industrie de Marseille, XIXème et XXème siècles, tome VII » qui contient des informations à la page 270, sur l’Athos II, nous vous reproduisons ici la notice :

« ATHOS II 1927-1959
Navire frère du précédent dont il s’en distingue surtout par des cheminées plus grêles, construit au titre des réparations de guerre à
Brême, par A. G. Weser et livré en février 1927.
172.5 m (HT) 165.1 m (PP) x 20.17 m – 8.6 m TE – 1527 tb – 8947 tn – 10 359 PL – 21380 d – 14 000 cv – 16.5 n.
167 passagers de 1 ère classe, 134 de scde, 104 de 3ème et 526 d’entrepont – 17 officiers – 144 membres d’équipage et 88 boys chinois.

Du 25 mars 1927 à 1939 il assure régulièrement la ligne d’Extrême Orient.
En 1936-37 l’adjonction de chaudières à haute pression permet de gagner un nœud bien que le résultat soit jugé plutôt décevant. La coque est peinte en blanc. En 1940 et 1941 il participe activement au rapatriement des troupes de Syrie, transport qu’il va par le hasard des circonstances effectuer en priorité jusqu’à la fin de sa carrière. Le 8 novembre 1942 en réserve armée à Alger, il est mieux adapté pour cette mission l’année suivante à New-York : il peut alors accueillir 84 passagers de 1ère classe, 108 de 2de, 11 de 3ème et 1700 en entrepont, pouvant atteindre éventuellement 3000 hommes. Rendu au trafic national en 1946 il transporte pour le gouvernement des équipages venant prendre possession des liberty-ships aux États Unis, des pèlerins à Djeddah et surtout encore des troupes vers l’Indochine, la Corée en 1950 et ‘Algérie à partir de 1954. Au terme d’une longue vie originale et bien remplie, il sera démoli à la Spezzia (sic) en 1959. »

par ailleurs :

La collection : Histoire du commerce et de l’industrie de Marseille XIXe-XXe siècles, est éditée par la Chambre de commerce et d’industrie de Marseille, qui offre de la documentation patrimoniale sur votre sujet de recherche et peut être aussi contactée (1).

Une recherche sur le catalogue des bibliothèques de Marseille, qui comprend les fonds du musée d’histoire offre ces réponses

Nous avons noté également les ouvrages suivants sur les messageries maritimes :

-Armements marseillais : compagnies de navigation et navires à vapeur : 1831-1988, de Paul Bois. Éditeur Chambre de commerce et d’industrie de Marseille, 1988, 2e éd. 

-Messageries maritimes : paquebots et voyageurs du passé, de Pierre Patarin, Ouest France 1997.

-Les messageries maritimes, l’essor d’une grande compagnie de navigation française, 1851-1894

-Messageries maritimes 1892-1927 : 75 ème anniversaire

-La gazette des Messageries maritimes

-Historique de la flotte des Messageries maritimes

-La Compagnie générale transatlantique et les Messageries maritimes, deux
compagnies subventionnées au service de l’État, 1914-1944

-Le grand siècle des Messageries maritimes

(1) Pour de plus amples renseignements nous vous conseillons de contacter la
Chambre de commerce et d’industrie de Marseille (Patrimoine Culturel)

Accueil informations tel 0491393321
Service Documentation-/ Responsable Patrick Boulanger
email : patrick.boulanger@ccimp.com
ad postale : palais de la bourse BP 1856 13221 Marseille cedex 01
courriel : patrimoine-culturel@marseille-provence.cci.fr

site :

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION