Bonjour, Quelle utilité y a-t-il pour un bibliothècaire à savoir lire les chiffres romains?

Réponse apportée le 01/02/2006  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Je vais d’abord vous répondre, en tant que bibliothécaire, en faisant référence à des usages qui ont eu une répercussion dans ma vie professionnelle :

– les chiffres romains apparaissent souvent dans la pagination des livres pour désigner les pages qui précèdent le texte d’un ouvrage – sommaire, plan, cartes, etc…- ou au contraire qui lui succèdent – notes, lexique, index, etc… –

– ils apparaissent également dans les tomaisons : on écrit plus volontiers tome IV que tome 4.

– les années d’édition des ouvrages publiés avant 1800 apparaissent souvent en chiffres romains.

La Bpi ne possède pas de livres anciens, donc je connais mal les livres anciens et j’oublie peut être d’autres usages…

Je ne peux que vous conseiller la lecture du livre suivant :

IFRAH, Georges. Histoire universelle des chiffres. Paris: Robert Laffont; 1994. (Bouquins). 2 vol. (Le chapitre 16 du tome 1 est consacré aux chiffres grecs et romains.)

Par ailleurs une rapide recherche sur internet m’a permis de consulter de nombreux sites intéressants dont :

www.univ-lille3.fr/ufr/idist/dfmld/documents/sigles_lexique/chiffres_romains.htm

Dans cette page j’ai pu lire : »Les chiffres romains ont été très utilisés dans le livre ancien, des origines à MDCCC (1800) et dans les livres de fabrication artisanale du XIXe (19e) siècle. »…..

Cordialement,

RADIS/
Service des Réponses A DIStance
de la Bpi
site internet : http://www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION