Bonjour, Je m’intéresse à la question de l’usage des outils du réseau social en bibliothèque ou en cnre de documentation. J’aurais quelques questions : Pourquoi avoir choisi Facebook ? Est-ce que cela vous a apporté quelque chose (du point de vue des utilisateurs) ? Merci d’avance,

TAGS :

Réponse apportée le 11/03/2009  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Voici la réponse envoyée par la conservatrice responsable de la page facebook de la Bpi :

« – Sur le premier point « Pourquoi avoir choisi Facebook? » :
Les services et les accès aux collections des bibliothèques, liés d’abord à un lieu, s’offrent de plus en plus aux usagers distants, par le biais de sites web et d’interfaces de recherche en évolution constante – c’est particulièrement le cas à la Bpi, qui :
– a ouvert son nouveau site web le 15 décembre 2008 ;
– est lancée dans un projet de renouvellement complet de ses interfaces de recherche pour les rendre plus interactives ;
– vient de lancer une enquête sur les usagers distants de son site web…
Pour la bibliothèque, expérimenter sur les réseaux sociaux découle tout naturellement de cette problématique : il s’agit de servir les usagers « hors site » en leur proposant un service de proximité dans un environnement dont ils maîtrisent les codes.
La page Facebook de la Bpi et le profil qui la gère ont été lancés le 31 octobre 2008 par le service de la Coordination bibliographique, service transversal du pôle Développement documentaire qui s’occupe de tout ce qui concerne l’accès aux documents (de la classification aux interfaces de recherche).
Facebook a été choisi pour une expérimentation pour plusieurs raisons :
1) Son importance dans le paysage mondial et français : fin novembre 2008, les membres français de Facebook avaient franchi la barre des 5 millions;
d’après l’enquête « Sociogeek » alors toute récente, Facebook était le plus utilisé des réseaux sociaux en France (69%), devançant les blogs (36%), Copains d’avant (24%) et MySpace (23%).
2) Les fonctionnalités offertes, l’interactivité et les statistiques liées à celle-ci, la possibilité de créer des applications « maison » (ainsi le catalogue de la Bpi sur Facebook)…

Aujourd’hui, la page a surtout pour objectif de communiquer en direction des usagers, d’une part sur les collections et l’accès à celles-ci, d’autre part sur les animations de la bibliothèque; mais elle permet bien sûr aussi aux usagers qui le souhaitent de communiquer en direction de la bibliothèque. Elle est gérée par deux personnes, des services de la Coordination bibliographique et de la Communication.

– Sur le second point « Est-ce que cela vous a apporté quelque chose (du point de vue des utilisateurs) ? » :
Du point de vue quantitatif, à ce jour, la page a 531 fans et le profil 2071 amis – ce qui n’est pas négligeable (la Lettre d’information de la Bpi, par comparaison, a un peu plus de 2600 abonnés à ce jour); sur les 6 derniers mois, la page a été affichée 6287 fois.
En ce qui concerne les interactions, pour la page Facebook (le profil ne dispose pas de statistiques – mais il y a généralement plus d’interactions sur les publications du profil, que je doublonne systématiquement avec celles de la page), il y a 1 interaction (un « J’aime » ou un commentaire) par publication en moyenne (178 interactions en tout sur les 6 derniers mois); récemment, des usagers ont commencé à poser des questions directement sur le mur – et quelques-uns l’ont fait via la boîte mail de Facebook : il s’agit toujours de questions de recherche documentaire.
En conclusion provisoire, je dirai qu’après un an d’existence, la page et le profil commencent peut-être à atteindre leur « masse critique »; le fait que des usagers apprécient les publications et puissent poser des questions via le réseau social (même en petit nombre!) profite donc à l’image de la bibliothèque tout en permettant d’offrir à ses usagers un accès alternatif intéressant.
Néanmoins, il reste encore beaucoup de chemin à faire pour exploiter pleinement les possibilités de l’outil… »

J’espère que cette réponse vous aura aidée.

Cordialement,

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *