Bonjour Etant philatéliste,je fais une thématique sur Paris île de France. Je suis à la recherche des lieux de naissance de : Mr hardouin Jules, dit Hardouin Mansart né à Paris le 16 Avril 1646 (architecte) Mr Brongnart Alexandre Théodore né à Paris le 15 février 1739( architecte ) J’aimerai savoir la rue et l’arrondissement Merci du renseignement

Réponse apportée le 04/12/2007  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Jules Hardouin- Mansart est né dans le quatrième arrondissement de Paris, rue du Pas-de-la-Mule, près de la place Royale, l’actuelle place des Vosges (quartier du Marais) .

Voici ce qui est écrit dans l’ouvrage:Jules Hardouin-Mansart / Pierre Bourget. – 1960

A la page 9 de l’ouvrage cité ci-dessus nous lisons:
 » Ayant quitté le Beauvaisis pour se fixer à Paris,les Hardouin, selon le censier de Sainte-Opportune, demeuraient depuis 1610 dans une maison déjà vieille « dont il semble qu’on voit encore un pavillon du côté de la rue du Pas-de-la-Mule' », tout près de la place Royale, aujourd’hui place des Vosges. C’est là que naît Jules Hardouin, le 16 avril 1646. Son frère Michel naîtra l’année suivante. »

Le numéro de la rue du Pas-de-la-Mule où serait né Jules Hardouin n’est pas mentionné à l’entrée Pas-de-la-Mule (rue du) dans leDictionnaire historique des rues de Paris / Jacques Hillairet, 10e éd.
Paris : les Éd. de Minuit,1997.
Par contre, à l’entrée Tournelles (rue des) de ce même ouvrage il est mentionné que le numéro 28 de cette rue, l’Hôtel de Sagonne a été construit par Jules Hardouin et pour lui-même entre 1674 et 1685.

Dans l’ouvrage suivant:
Dictionnaire administratif et historique des rues et monuments de Paris : 1855 /Lazare, Félix Paris : Maisonneuve et Larose, 1993, à l’entée Pas-de-la-Mule (rue du), il n’y est pas mentionné non plus le numéro de la Maison où est né Jules Hardouin.

Alexandre Théodore est né dans le cinquième arrondissement, rue de la Harpe, non loin des Boulevards Saint-Michel et Saint-Germain.

Voici ce qui est écrit dans l’ouvrage:Alexandre-Théodore Brongniart 1739-1813 : sa vie, son oeuvre / Silvestre de Sacy, Jacques Paris : Libr. Plon,1940.

A la page 5 de l’ouvrage cité ci-dessus nous lisons:
« Le père d’Alexandre-Théodore Brongniart, Ignace-Théodore, n’avait point cependant démêlé chez son jeune fils les inclinations qui par une pente naturelle, devaient le conduire au métier d’architecte.Reçu au corps des marchands apothicaires-épiciers de la ville de Paris depuis 1737,établi rue de la Harpe à l’enseigne du « Flambeau Royal » […]. »

A la page 7 de ce même ouvrage nous lisons:
 » Une autre cause peut avoir également influé sur la détermination d’Alexandre-Théodore.Dans la rue même où il habitait, rue de la Harpe,non loin de la boutique paternelle à l’enseigne du « Flambeau Royal », se trouvait, en 1754, L’Ecole d’architecture fondée par Jacques- François Blondel, en 1739, alors qu’il n’était encore qu’un jeune professeur. »

Le numéro de la rue de la Harpe où serait né Alexandre-Théodore Brongniart n’est pas mentionné à l’entrée Harpe (rue de la) dans le Dictionnaire historique des rues de Paris / Jacques Hillairet, 10e éd.
Paris : les Éd. de Minuit,1997.

Dans l’ouvrage suivant:
Dictionnaire administratif et historique des rues et monuments de Paris : 1855 /Lazare, Félix Paris : Maisonneuve et Larose, 1993, à l’entée Harpe (rue de la), il n’y est pas mentionné non plus le numéro de la Maison où est né Alexandre Théodore Brongniart.

Cordialement
Merci de prendre un instant pour répondre au sondage.

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque publique d’information
Site internet : http://wwww.bpi.fr

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *