bonjour, je recherche des informations sur les différentes études permettant d’accéder à un doctorat de « biologie et de préservation des requins », ou tout autre doctorat liée a l’étude des requins. Merci d’avance.

Réponse apportée le 10/16/2007  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Votre question appelle des réponses sur deux éléments précis : le doctorat de « biologie et de préservation des requins » et « tout autre doctorat lié à l’étude des requins ».
Vous ne précisez pas votre actuelle filière d’études : biologie, vétérinaire…, ni votre niveau actuel d’études : êtes-vous déjà en Licence, en Master ?
Certes nombre de passerelles sont possibles entre filières, à différents niveaux d’études, mais la réponse à votre question serait guidée par ces indications et gagnerait en pertinence.
Vous ne précisez pas non plus le cadre géographique de votre recherche : faut-il que l’organisme soit installé sur le sol français ou êtes-vous prêt à envisager des études à l’étranger ?

Ces précisions auraient été appréciables, mais force est de constater que parallèlement votre question sur le contenu des recherches doctorales que vous envisagez est très précise : il s’agit des requins et de leur préservation.

Une recherche dans les annuaires 2007 édités par les éditions de l’Etudiant, concernant les formations dispensées en France : « Annuaire national de l’enseignement supérieur » (24è édition) et « Annuaire national des universités » (24è édition) proposent des listes d’établissements avec leurs coordonnées, par types d’établissements, par niveaux d’études, par spécialités… Ainsi dans l’Annuaire national des Universités, on trouve page 118 et suivantes une liste des quelque 300 écoles doctorales. Cependant ces intitulés classés par disciplines ne sont pas précis au point de pouvoir dire que leurs équipes recèlent des chercheurs spécialisés dans l’étude des requins.

Cette piste n’est donc pas satisfaisante.

De même que n’est pas totalement satisfaisante la piste du recensement des thèses soutenues ou en cours qui permettrait de savoir dans quel organisme ou école doctorale se trouvent les chercheurs spécialisés dans votre objet d’étude. En effet une recherche dans le Système universitaire de documentation ( www..sudoc.abes.fr ) sur les thèses soutenues donne 17 réponses a priori peu intéressantes : il s’agit de thèses de médecine ou relevant du domaine vétérinéaire. L’interrogation du Fichier central des thèses ( http://fct.u-paris10.fr/consulter.do ) donne avec « requin% » en mot-clé : 1 réponse :
« LEGAY DELPHINE, 01 10 1997, UNIVERSITE DE PARIS 5, LES INTERACTIONS CETACE-REQUIN DANS LES EAUX TROPICALES DE POLYNESIE FRANCAISE ET DE L’ILE MAURICE : LE PARTAGE D’UN ECOSYSTEME, sous la direction de GOLDBERG »

Le CNRS propose un annuaire de ses laboratoires :
http://web-ast.dsi.cnrs.fr/l3c/owa/annuaire.recherche/index.html
En sélectionnant dans la liste des termes du champ « indexation thématique contient » l’expression « biologie de l’océan » et en lançant la recherche vous obtiendrez la liste de 11 laboratoires.

Contacter les grands organismes de recherche sur le milieu marin offrira certainement de meilleur résultat.
Le site de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer :
http://www.ifremer.fr/francais/index.php
vous propose dans sa rubrique La Recherche (en haut à gauche de la page d’accueil) un annuaire de sites Internet et de lieux de recherche avec le nom d’un personne à contacter.
A titre d’exemple, le Centre de l’IFREMER installé à Brest est actif dans le domaine qui vous intéresse :
http://www.ifremer.fr/francais/implant/brest.htm
Le moteur de recherche sur les pages du site de l’IFREMER vous permettra de recueillir de nombreuses informations sur les requins, et de dresser une liste des chercheurs qui ont réalisé les études proposées ; ces personnes peuvent être envisagées comme autant de personnes ressources pour vous aider à trouver un directeur de recherche pour mener à bien votre projet.

Il est possible de procéder avec une méthode proche, en s’intéressant aux ouvrages sur les requins publiés par les chercheurs.
Ainsi par exemple, le Muséum national d’Histoire naturelle a coédité l’ouvrage : « Requins, entre peur et connaissance »
http://www.mnhn.fr/museum/front/medias/commPresse/9176_Museum_livre_requins.pdf
Cet ouvrage a été écrit par Catherine Vadon, Maître de Conférences au Département milieux et peuplements aquatiques du Muséum national d’Histoire naturelle. Il pourrait être intéressant de contacter cette personne pour trouver une réponse adaptée à votre question, ou de contacter d’autres membres du « Département milieux et peuplements aquatiques du MNHN » :
http://www.mnhn.fr/museum/foffice/science/science/Recherche/rub-dep1/som-dpt/fichedep.xsp?ARTICLE_ARTICLE_ID=378&idx=4&nav=liste
La fiche indiquée ci-dessus outre la présentation du Département et la liste des unités scientifiques rattachées US MNHN 401, 402, 403 renvoie vers le centre de ressources de la station marine de Concarneau qui pourrait lui aussi vous guider :
http://www.mnhn.fr/mnhn/conc/index2_1.htm

A cette liste de ressources possibles pourraient s’ajouter notamment les sites :
de l’unité UMR 5178 « biologie des organismes marins et ecosystèmes » :
http://www.mnhn.fr/mnhn/UMR5178/
de l’IFR 101 « l’Institut d’écologie »:
http://biodiversite.snv.jussieu.fr/pages/presifr.html

Voilà donc quelques pistes méthodologiques qui devraient vous mener vers les réponses.

Cordialement,

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque publique d’information
Site internet : http://www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *