Bonjour, Je cherche des informations sur un certain Dessus ,une relation de l’abbé Mugnier cité dans le Journal de ce dernier. Merci de votre réponse.

Réponse apportée le 02/12/2007  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Le sieur Dessus cité dans le journal de l’abbé Mugnier p 94-95 et 443 de l’édition du Mercure de France 1985 n’a pas fait l’objet d’une note dans ce livre.

Rien non plus dans la biographie de Ghislain de Diesbach (la seule que nous ayons à la Bpi), il n’est pas cité dans l’index des noms de personnes pourtant bien fourni:

Auteur : Diesbach, Ghislain de
Titre : L’abbé Mugnier : le confesseur du Tout-Paris /
Éditeur : [Paris] : Perrin, 2003
Description : 340 p.-[8] p. de pl. : couv. ill. en coul. ; 23 cm
Résumé : Dessine le portrait d’un abbé moderniste et libéral (1853-1944), familier des salons aristocratiques, ami intime d’écrivains, d’artistes et de poètes comme J.-K. Huysmans, M. Proust ou P. Valéry.
Sujets : Mugnier, Arthur–biographie
Niveau 3 – Langues et littératures – Papier 1. 840″19″ MUGN 5 DI – Disponible

Ayant vu que Dessus était arrivé chez l’abbé « flanqué de Huysmans » nous avons cherché dans les biographies consacrées à ce dernier et nous avons trouvé un long paragraphe sur Dessus dans l’ouvrage suivant p349-350 :

Auteur : Baldick, Robert
Titre : La Vie de J. K. Huysmans /
Éditeur : Paris : Denoël, 1958
Description : 478 p. : ill. ; 21 cm
Sujets : Huysmans, Joris-Karl–biographie
Autre auteur : Thomas, Marcel
Niveau 3 – Langues et littératures – Papier 1. 840″18″ HUYS 5 BA – Disponible

Je résume : Il (Huysmans) parla à Leclaire dans une lettre du 15/11/1901 d’une personne dont il avait fait connaissance « un vieil excentrique dont la carte de visite révélait à la fois les tendances politiques et le culte qu’il avait voué à la langue latine » « Auguste Dessus (A. Super) ancien préfet du Second Empire » dont la conversation était émaillée de remarques virulentes sur son co-locataire, rue de l’Université, Waldeck-Rousseau. Partagait avec Huysmans un enthousiasme délirant pour le plain-chant. Huysmans était allé le voir le 15 novembre après avoir assisté aux obsèques du frère de Landry (également cité par Mugnier) « Après le déjeuner, raconta-t-il à Leclaire, je suis allé faire un tour à Saint Séverin et visiter le brave Dessus qui est entré dans sa 88ème année et s’est a peu près demis un bras…mais il n’en était pas moins emballé par les évènements ni moins vibrant… » Huysmans le citait comme « le plus grand original qui soit sous la calotte des cieux ».

Cordialement

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque publique d’information
Site internet : http://wwww.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *