Avez-vous une étude sectorielle sur le marché des cosmétiques en Italie? Si oui à quel emplacement se situe t-elle dans le bibliothèque?

Réponse apportée le 10/04/2010  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

La plupart des études de marché proposées aux lecteurs de la Bpi concernent la France, sont numérisées et consultables en ligne.

Certaines, cependant concernent le monde, ainsi :

-Eurostaf : Le marché mondial des parfums et cosmétiques et ses perspectives 2012 [ressource internet]
Vol. 1, Analyse et conclusions, 103 p., graph. ; Vol. 2, Faits et commentaires, 265 p., graph.

Abonnement souscrit par la bibliothèque – 1 licence – Aucune copie, imprimée ou numérique, n’est autorisée par l’éditeur.

-Xerfi 700 en ligne [ressource internet]
Etudes de marché sectorielles en France, en Europe et sur le plan international
Abonnement souscrit par la bibliothèque – 10 licences – Aucune copie, imprimée ou numérique, n’est autorisée par l’éditeur.
(cette ressource, comme son nom l’indique, traite une grande partie des secteurs économiques)
une étude, parmi les « 700 », concerne les « parfums et cosmétiques dans le monde »(Groupes) 75 p.

Si vous venez à la Bpi, vous pourrez également interrogé la base « Delphes » (Bibliographie d’articles parus depuis 1997 dans plus de 700 revues économiques et professionnelles réalisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. Mise à jour mensuelle.):

La recherche concernant votre sujet donne 5 références dont 3 seulement nous ont semblées pertinentes (malheureusement un peu anciennes) :

Le marché italien en 2000.
Source : Parfums cosmétiques actualités
n° 160, septembre – octobre 2001, p 15 (1p).
Bilan du marché des cosmétiques, parfums et produits de parapharmacie en Italie pour l’année 2000. Croissance de 5,8 %, le marché italien a atteint 7,4 milliards d’euros en 2000. La production cosmétique italienne a représenté 6,241 milliards d’euros (+ 8,9 %). Progressions les plus fortes : les produits visage (+ 9,9 % à 930 millions d’euros), les soins corps (+ 7,8 % à 930 millions d’euros) et les parfums (+ 9,8 % à 775 millions d’euros). Répartition du marché de détail : les capillaires (16,7 %), les produits corps (15,1 %), les soins visage (14,7 %), les produits de toilette (14,5 %), le maquillage (14,4 %), les parfums féminins (8,4 %), les parfums masculins (4,2 %), l’hygiène buccale (7,2 %), les produits pour hommes (3,7 %) et les cadeaux (1,1 %). Augmentation des exportations (+ 21 % à 1,44 milliard d’euros) et augmentation des importations (+ 14,7 %). Tableau avec données chiffrées.
Producteur : © DELPHES CCI-Paris DIE 1

Italie. Belles performances pour les produits de beauté.
Source : Le MOCI – Le moniteur du commerce international
n° 1410, 7 – 13 octobre 1999, p 38 (1p).
Résumé avec données chiffrées, d’un document de fond de 73 pages, publié par le Poste d’expansion économique à Milan, sur les belles performances des produits de beauté en Italie. Analyse du contexte économique italien et du marché des cosmétiques : demande, évolution de la consommation, profil du consommateur, l’offre, la production et les principaux acteurs, l’évolution des échanges, les échanges dans le secteur du maquillage et des produits de beauté, les principaux pays partenaires, la distribution et la publicité.
Producteur : © DELPHES CCI-Paris DIE 2

Entre soin de soi et souci de soi, la femme moderne préfigure un nouveau modèle de consommation.
Source : Points de vente
n°630, 14 février 1996, pp16-17 (2p).
Données chiffrées sur le « souci du soin » des femmes leaders en France, Allemagne, Italie (les Uppériennes) en 1995, extraites d’une étude réalisée par la société d’études marketing Upper. Tableau présentant les perspectives de développement des marchés de soin de soi corporel : coiffeur, institut de beauté, manucure, massages, peeling, UV, ferme de beauté, cure thermale, thalassothérapie, piqûres de collagène, lifting.
> Pour les femmes leaders, le souci de soi est croissant, ce qui concerne surtout deux marchés : les cosmétiques et l’alimentation santé. Les consommatrices européennes ont en commun le souhait d’assurer une « mise à niveau » du corps, de développer l’hygiène, d’avoir une alimentation équilibrée, mais aussi de s’embellir par le maquillage et le parfum. Un nouveau modèle est en train d’éclore, guidé par un souci d’authenticité, bien que les actes pour y parvenir demeurent plus traditionnels ; à cela s’ajoute un souci de l’esprit, tendance notée par le sociologne G Mermet par les idées de « positivité » et de développement personnel. 95% des femmes souhaitent avoir le « temps pour soi ».
Auteur : PROD’HOMME (Gilles).
Producteur : © DELPHES CCI-Lyon 3

Une autre ressource vous sera peut être utile : la base FACTIVA
(Base de presse générale et spécialisée en économie, commerce et industrie, des rapports sur les sociétés, des informations boursières, des biographies. ACTUELLEMENT DISPONIBLE UNIQUEMENT DANS L’ESPACE PRESSE.

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http//www.bpi.fr
http//www.Eurêkoi.org

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *