Zoologie : Tous nos chiens actuels descendent-ils du loup ?

Bibliothèque de la Cité des Sciences et de l’Industrie – Notre réponse du 02/07/2020

Loup gris couché
Loup couché par Gary Kramer-commons.wikimedia.org


L’apparence de certains chiens évoque celle du loup. Mais nos chiens actuels descendent-ils effectivement du loup ? Quel lien de parenté existe-t-il entre le loup (au nom scientifique latin canis lupus), et le chien (canis en latin) ?



La Cité des Sciences et de l’Industrie a réalisé, en 2015, un dossier accessible en ligne sur la question : Origines du chien et du chat domestique

Extraits :

« Pendant longtemps l’origine du chien est restée mystérieuse. Si la piste du loup était bien sûr privilégiée, certains auteurs mentionnaient le coyote ou le chacal. Depuis une vingtaine d’années, plusieurs études ont permis de lever toute ambiguïté : le loup est bien l’espèce sauvage la plus proche du chien. Une étude a permis de montrer que la distance génétique entre le chien et le loup est de seulement 0,2 %, alors qu’entre ce dernier et le coyote, elle est de 4 % !

Si la nature de l’ancêtre sauvage fait maintenant l’unanimité, la communauté scientifique est encore divisée sur les dates et le contexte de la domestication.
En 2009, un canidé âgé de 31 700 ans, découvert en Belgique, est identifié «chien » par analyses crâniennes, étude de l’ADN mitochondrial et analyse isotopique.

En 2011 et 2013, deux autres études  menées sur un crâne du massif de l’Altaï, vieux de 33 000 ans, vont dans le même sens. Cette domestication ancienne aurait été réalisée par des groupes de chasseurs-cueilleurs paléolithiques. Ces premières tentatives ne seraient cependant pas à l’origine de la lignée des chiens actuels.

En 2013, des données moléculaires provenant de l’analyse du génome mitochondrial de 18 canidés préhistoriques, d’Eurasie et du Nouveau Monde suggèrent, elles aussi, une domestication opérée par des chasseurs-cueilleurs, sur le continent européen entre – 32 100 et – 18 800 ans.
En février 2015, bouleversement ! Une nouvelle étude portant sur ce crâne belge et sur un crâne russe vieux de 13 905 ans va totalement à l’encontre des résultats précédents.
Des analyses morphométriques en 3D, attribuent ces crânes à des loups et non à des chiens !  Les auteurs évoquent une domestication néolithique, donc plus récente, dont l’origine serait la disponibilité permanente de déchets alimentaires.
Si le loup est probablement l’ancêtre du chien, de nouvelles études seront nécessaires pour élucider l’apparition du meilleur ami de l’homme ! « 


Sources :

3D morphometric analysis of fossil canid skulls contradicts the suggested domestication of dogs during the late Paleolithic, Drake, A., Coquerelle, M. & Colombeau, G. Sci Rep 5, 8299, le 05 février 2015.

Ancient DNA Analysis Affirms the Canid from Altai as a Primitive Dog, Druzhkova AS, Thalmann O, Trifonov VA, Ovodov ND, et al.journal.plos.org, le 06 mars 2013

Chien domestique, de nouvelles origines, hominidés.com, novembre 2013.

La domestication du chien, une origine multiple ? Un chien vieux de 33000 ans en Sibérie, par F. Belnet, hominidés.com, le 24 janvier 2012.

La domestication du chien en France il y a plus de 11 500 ans au Paléolithique ? par F. Belnet, hominidés.com, le 06 avril 2011.

Robert E.M. Hedges, Michael Hofreiter, Mathias Stiller, Viviane R. Després,
Fossil dogs and wolves from Palaeolithic sites in Belgium, the Ukraine and Russia: osteometry, ancient DNA and stable isotopes, Mietje Germonpré, Mikhail V. Sablin, Rhiannon E. Stevens, et al. Journal of Archaeological Science, Volume 36, Issue 2, pages 473-490, 02 février 2009.


À lire :

Le chien, un loup civilisé
Évelyne Teroni et Jennifer Cattet, Ed.La Griffe, 2013.
Résumé :
Le chien descend directement du loup et, quelle que soit sa race, il porte encore aujourd’hui cet héritage génétique. C’est ce que nous révèle cet ouvrage, fondé sur de nombreuses et fascinantes recherches en éthologie. En partant de l’origine du chien, les auteurs nous présentent son évolution au fil des siècles, l’influence de l’hérédité et de la domestication sur son comportement, son organisation sociale et ses moyens de communication.

La révolution néolithique
Jean-Paul Demoule. – Éd. le Pommier, 2013.
Résumé :
Synthèse des connaissances sur l’histoire du passage des hommes d’une vie nomade de chasseurs-cueilleurs à une vie sédentaire d’agriculteurs, sur la domestication de plantes et d’animaux dans les différents foyers de sédentarisation à travers le monde, sur l’importance de la révolution néolithique dans l’histoire de l’humanité et de son expansion, etc.


À visionner

Homme/animal – Du loup au chien (partie3), chaîne YouTube du Muséum national d’Histoire naturelle, le 14 décembre 2017.

Homme/animal – Du loup au chien
14 déc. 2017

Eurêkoi – Bibliothèque de la Cité des Sciences et de l’Industrie
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/bibliotheque/


Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *