Pourriez-vous me donner la traduction du poème médiéval : Carissima, noli tardare : Studeamus, nos nunc amare Sine te non potero uiuere Iam decet amorem perficere. Quid juvat differe, Electa, Quae sunt tamen post facienda Fac cita quod eris factura In me non est aliqua mora. Merci.

Réponse apportée le 04/13/2011  par CAEN bibliothèque – Normandie, fonds local

Voici la traduction littérale de cet extrait (anonyme) d’une série de poèmes figurant dans un manuscrit d’origine anglaise, les « Cantica cantabrigiensa » (Chansons de Cambridge), approximativement datés du XIe siècle :

« Ne tarde pas, très chère:
Prenons garde à nous aimer maintenant.
Je ne pourrai vivre sans toi ;
C’est maintenant qu’il faut accomplir notre amour.
À quoi bon retarder, ô toi que j’ai choisie,
Ce qu’il faudra bien faire un jour ?
Fais donc rapidement ce que tu as à faire,
Pour ma part je n’attends pas. »

Cordialement,

Bernard Huchet
Eurêkoi Caen
www.eurekoi.org

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *