Origine du nom « found foutage » (domaine cinéma d’art ou cinéma expérimental)

Réponse apportée le 02/07/2007  par LIMOGES Bibliothèque francophone multimédia – francophonie, fonds régional

Bibliothèque Francophone Multimedia de Limoges

Le found footage (littéralement pellicule ou métrage trouvé(e) ) désigne la récupération de pellicules impressionnées dans le but d’enregistrer un autre film. Cette technique est utilisée par les cinéastes dès les années 1920.
Eric Thouvenel, dans la revue Cinergon n°16, définit le found footage comme « la reprise d’images et/ou de sons tirées d’oeuvres préexistantes auxquels le montage et, parfois, le traitement matériologique du support, confèrent un sens nouveau… »

En recherchant sur le SUDOC, catalogue des bibliothèques universitaires françaises (www.sudoc.abes.fr), on trouve un mémoire présenté en 2004 :
L’étude visuelle : du found footage au métacinéma / Olivier Caron ; sous la direction de Philippe Dubois

Voici également une liste de sites vous permettant d’approfondir vos recherches.

« Montage intertextuel et formes contemporaines du remploi dans le cinéma expérimental » : article traitant des sources artistiques et des différents usages du found footage
http://www.erudit.org/revue/cine/2002/v13/n1/007956ar.html

« Du found footage en général, et des films de Angela Ricci-Lucci et Yervant Gianikian en particulier » : dossier sur le found footage mentionnant de nombreuses références de films.
http://www.horschamp.qc.ca/article.php3?id_article=226

L’article de l’encyclopédie en ligne Wikipédia propose une liste de cinéastes utilisant cette technique.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Found_footage

Cordialement

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque Francophone Multimédia de Limoges

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *