Langue: Quel est le coefficient de foisonnement d’une traduction de l’arabe vers le français ?

Caractères imprimerie plaque
Photo by Fabio Santaniello Bruun on Unsplash

Bibliothèque de l’Institut du monde arabe, notre réponse du 15/02/2020

Le coefficient de foisonnement : c’est le pourcentage estimé d’augmentation du nombre de signes [ici de l’arabe vers le français.]


Effectivement, les pages en arabe sont plus denses, car on ne marque pas – par des lettres – les voyelles courtes ni le doublement des consonnes.

On donne souvent l’exemple de l’expression translittérée ainsi :  « hal taktubuhu ? » qui est à la fois : une phrase interrogative avec un sujet, un verbe, un complément, une valeur temporelle, un genre et un nombre et que l’on traduirait par : « est-ce que tu l’as écrit ? »

Lors de la traduction de l’arabe vers le français, vous aurez une augmentation du nombre de signes de 25-35 % (et peut monter jusqu’à 40 %) espaces compris. C’est-à-dire, 1250 à 1350 signes en français pour 1000 signes en arabe. Le taux de foisonnement varie selon le type de texte à traduire (littéraire, scientifique…)


Ceci dit, en France on applique souvent le tarif au mot et pas au nombre de signes (voir un exemple de site d’un traducteurs arabe-français, par exemple). 

Vous pouvez estimer l’augmentation / la diminution du nombre de signes, en passant par un outil de traduction automatique, par exemple, Google translate, ou en regardant la correspondance du nombre de signes sur les sites multilingues (vous pouvez comparer, par exemple, la longueur des versions française et arabe d’un des articles sur le site de l’UNESCO qui propose une interface en arabe. 

Vous pouvez aussi consulter le site de la Société française des traducteurs (SFT) ainsi que celui de l’Association des Traducteurs littéraires de France (ATLF)


Nous vous renvoyons également vers une question similaire (taux de foisonnement anglais-arabe) à laquelle nous avions répondu en 2010 https://www.eurekoi.org/je-recherche-le-taux-de-foisonnement-cest-a-dire-le-pourcentage-de-caracteres-different-entre-un-texte-anglais-et-sa-traduction-en-arabe-par-exemple-un-texte-anglais-traduit-en-russe-augmente-de/


Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION