Réponse apportée le 02/15/2013  par CAEN bibliothèque – Normandie, fonds local

Merci de l’envoi de la photographie qui m’a permis de reconstituer avec une bonne chance de vérité le texte ci-dessous, avec la traduction que je vous en propose :

Hic videtur Reverendus P[ater] joannes Dominicus de Almaco hujus loci pastor esse mortuus
Videtur etiam hic temporis bellum Sueciorum patriam et templa
devastasse, parochias turbasse, aedificia teruisse. Certo modo
Anno 1715 nulla hic domus parochialis habeatur
Quantumvis rudera cum horto adjacente locum sat[is] clare ostendant

Ici l’on voit que le révérend père Jean-Dominique de Almaco, curé de ce lieu, est mort ; Ici l’on voit même qu’en ce temps la guerre des Suédois [la guerre de Trente Ans ?] avait dévasté la patrie et les sanctuaires, bouleversé les paroisses, mis à bas les bâtiments. Il est certain qu’en l’an 1715 il n’y avait ici aucune maison paroissiale, comme le montrent assez clairement les ruines et le jardin touchant à ce lieu.

Je suis un peu sceptique sur le « Certo modo » que je préfère quand même à « vetu modo » qu’il serait difficile d’inclure dans le texte. Le groupe -to de « certo » est couvert d’un pâté d’encre qui pourrait être une rature… Pour le reste c’est à peu près certain, d’autant plus que le sens du texte présente une relativement bonne cohérence.

Bien cordialement,

Bernard Huchet
Eurêkoi – Bibliothèque municipale de Caen

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION