Je cherche le dossier de presse ou une analyse de film de Fatih Akin « de l’autre côté » où puis-je trouver cela?

TAGS :

Réponse apportée le 10/26/2009  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Voici le résumé de votre film, trouvé dans Télérama, avec l’abonnement en ligne de la Bpi (document consultable sur place à la Bpi sur les postes multimédias)
http//www.bpe.europresse.com

Berlin-Istanbul, si loin si proche – De l’autre côté. De Fatih Akin
Pierre Murat

Croisements de destins aux frontières de l’Europe. Après « Head-on », Fatih Akin nous bouleverse encore.

Tous, ils vont et viennent entre l’Allemagne et la Turquie. Terres natales ou terres d’asile – pas toujours terres d’accueil. Parce qu’il veut expier le meurtre commis par son père, Nejat, l’intégré, qui enseigne à Hambourg la littérature allemande à des étudiants apathiques, revient chez lui pour devenir – ironie du sort – le seul libraire turc à vendre des livres en allemand dans une boutique d’Istanbul… Parce qu’elle veut aider celle qu’elle aime – Ayten, une militante accusée de terrorisme dans son pays -, Charlotte, une jeune Alle­mande, s’en va elle aussi se perdre dans Istanbul… Et Suzanne, la mère de Charlotte, en fait autant, sur les traces de celle qu’elle se reproche d’avoir abandonnée.

Fatih Akin, dont on avait tant aimé Head-on, construit son film en boucle, avec des ruptures de ton et de temps : des histoires parallèles qui se recoupent sans cesse, des personnages qui se cherchent sans se croiser et se croisent sans le savoir. Ainsi la femme que l’on aperçoit dormir à poings fermés, lors du cours que Nejat donne à l’université, est celle – mais on l’apprendra bien plus tard – qu’il va s’obstiner à traquer. Ces rencontres furtives ou déçues alimentent la nostalgie de personnages superbement romanesques, qui cherchent ailleurs – de l’autre côté – une réponse à leurs tourments.

Parmi ces personnages, il y a, d’un côté, les sentinelles (Nejat, Suzanne) qui veillent les morts. Et de l’autre, les soldats en activité (Charlotte et Ayten), toujours en alerte, toujours au combat, qui tentent de toute leur âme de changer le monde, de le rendre plus juste et plus beau. Mais sentinelles et soldats se retrouvent en définitive dans le même effroi de devoir répondre des conséquences de leurs actes.

La faute – si décriée en un temps où l’on veut bien être responsable, à la rigueur, mais surtout pas coupable – pèse sur les personnages. Impossible, pour eux, d’éviter les regrets, voire d’échapper aux remords. L’indulgence semble la seule voie qui s’offre à eux. Enthousiastes et pantelants, ils sont prisonniers d’un humanisme qui leur colle à la peau, comme un boulet encombrant dont ils ne peuvent se défaire. En fait, le pardon chemine en eux, comme la grâce chez Bresson.

Fatih Akin bâtit des scénarios complexes mais qu’il filme avec une fluidité splendide. Il est l’un des rares cinéastes actuels à unir – osmose rare – le politique et le sentiment. Chaque fois, le cinéaste semble donner des nouvelles du monde. Un monde asphyxié, que seuls les plus résignés acceptent. Où les villes, filmées comme des dédales, deviennent des bombes de violence à retardement. Où les frontières semblent d’autant plus s’effacer que les cultures, elles, s’opposent, divisant les êtres jusqu’à la bêtise. Or, « il n’y a que le savoir, dit Fatih Akin, qui pourra sauver la planète ». De ce film bouleversant, on emporte des fragments, des gestes, des instants qu’on n’oublie plus. Une jeune Turque qui hurle « Asile, droit d’asile ! » à des flics allemands qui la cernent. Les sanglots d’Hanna Schygulla dans une chambre d’hôtel sombre. Et la silhouette d’un homme, assis sur une plage, attendant indéfiniment le père, enfin pardonné.
Pierre Murat

En consultant Bpi-doc, la base de presse d’actualité de la Bpi, vous pouvez obtenir la liste de références suivantes :

1 30/06/2008 LIBERATION Ils font l’Europe de demain 3
2 15/11/2007 EXPRESS (L’) Hanna et ses films 1
3 15/11/2007 NOUVEL OBSERVATEUR (LE) Quelque part en Europe 1
4 15/11/2007 NOUVEL OBSERVATEUR (LE) Course de relais 1
5 14/11/2007 TELERAMA Berlin-Istanbul, si loin si proche 2
6 14/11/2007 LIBERATION Le souffle Akin 2
7 14/11/2007 MONDE (LE) Le thème de la réconciliation au coeur d’un maelström romanesque 1
8 14/11/2007 FIGARO (LE) Les destins croisés de Fatih Akin 1
9 13/11/2007 INROCKUPTIBLES (LES) De l’autre côté 1
10 08/11/2007 LIBERATION la vie Marleen 1
11 18/10/2007 NOUVEL OBSERVATEUR (LE) La relève allemande 2
12 25/05/2007 MONDE (LE) Hambourg-Istanbul, allers et retours 1
13 24/05/2007 LIBERATION Fatih Akin du bon « Côté » 1
14 23/05/2007 FIGARO (LE) Fatih Akim conçoit le cinéma comme une religion 1
15 01/04/2006 POSITIF Le retour de la croissance 5
16 14/07/2005 MONDE (LE) Une belle promenade dans la diversité musicale d’Istanbul 1
17 13/07/2005 TELERAMA Crossing the bridge, The sound of Istanbul 1
18 13/07/2005 FIGARO (LE) Voix et sons d’Istanbul 1
19 13/07/2005 INROCKUPTIBLES (LES) Istanbul à facettes 1
20 21/07/2004 MONDE (LE) Quiproquos à la turque entre Istanbul et Hambourg 1
21 21/07/2004 LIBERATION Tragi-comique germano-turc 1
22 21/07/2004 FIGARO (LE) Fatih Akin : « Je n’aime pas les frontières » 1
23 21/07/2004 TELERAMA « Est-ce-que je dénature la culture allemande ? » 3
24 17/02/2004 MONDE (LE) L’Ours d’or consacre la renaissance allemande 1
25 16/02/2004 LIBERATION Une 54e Berlinale plan-plan 1
26 16/02/2004 FIGARO (LE) L’Allemagne primée, la France bredouille 1
27 08/01/2003 LIBERATION Un cinéma allemand à têtes turques 2
Les articles sont accessibles sur place uniquement, pour des questions de droits, seules les références sont accessibles à distance.

Voici en outre les coordonnées d’une bibliothèque spécialisée dans le cinéma, la Bifi dont le catalogue est accessible en ligne :

http//www.bifi.fr

En plus d’articles sur le film, vous aurez également des dossiers de presse.

Cordialement,

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque publique d’information
Site internet : http//www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *