Conférence de presse après la signature du traité fondamental

Conférence de presse après la signature du traité fondamental

Notre réponse du 02/10/2018

Voici quelques éléments pour répondre à votre question sur la participation algérienne au Traité de Prague de 1973.

Traité de Prague 1973 (RFA-Tchécoslovaquie) :

Le traité internationalement connu sous le nom de Traité de Prague 1973 est un accord bilatéral entre la République fédérale d’Allemagne et la République socialiste tchécoslovaque signé le 11 décembre 1973. Il a annulé les accords de Munich de 1938 et a permis la normalisation des relations entre les deux pays. 

Le texte de ce traité en français est disponible sur le site de cvce.eu.

Malgré nos efforts, nous n’avons pas pu trouver de trace de participation algérienne à ce traité.

Si l’historique de ce traité vous intéresse, vous pouvez consulter l’article de Philippe Bretton dans l’Annuaire Français de Droit International (no. 19, 1973, p. 189-209) sur les négociations germano-tchécoslovaques sur l’accord de Munich de 1938.

Politique étrangère algérienne à l’époque de Houari Boumédiène (1965-1978) et politique étrangère tchécoslovaque par rapport au pays de l’Afrique

Il y a eu certainement des affinités entre les deux pays, la Tchécoslovaquie faisant partie du bloc soviétique et l’Algérie jouant la carte du « socialisme spécifique », couplé avec le tiers-mondisme et le non-alignement.  

Voici, par exemple, l’analyse de Miloud Zaater (L’Algérie de la Guerre à la Guerre (1962-2003), Paris : L’Harmattan, 2003, p. 48) :

« L’Algérie s’affirme à l’échelle internationale en menant une politique active de soutien aux mouvements de libération nationale en Afrique et dans le monde, puis, en lançant un pavé dans la mare onusienne : la mise en place d’un « nouvel ordre économique », plus juste envers les pays du Sud.

En pointant du doigt l’égoïsme des pays riches, Boumedienne va désormais compter dans la cour des grands. Courtisé par les puissants de ce monde, il joue habilement sur les contradictions entre l’Est et l’Ouest, silonne la planète, organise à Alger le sommet des Non-Alignés le 5 septembre 1973 et celui de l’OPEP le 4 mars 1975 en pleine crise énergétique mondiale. Enfin, il s’impose comme le porte-parole du Tiers-Monde ».

Quelques références sur la politique étrangère de la Tchécoslovaquie par rapport aux pays d’Afrique :

« La politique étrangère Tchécoslovaque (1948-1989) : un cas généralisable ? » de Marès, Antoine,  Relations internationales, n° 148 (2011). Disponible en ligne sur la base CAIRN : https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=RI_148_0059

Československo a francouzská Afrika 1948-1968
Zídek, Petr, Prague, Libri, 2006
http://www.sudoc.fr/12850286X

Československo a subsaharská Afrika v letech 1948-1989
Zídek, Petr, Sieber, Karel. Prague, UMV, 2007
http://www.sudoc.fr/12850286X

« La Tchécoslovaquie et le tiers monde dans les années 1950-1960 », de Zídek, Petr, dans Culture et politique étrangère des démocraties populaires (dir . A. Marès), Paris, IES, 2007, p. 121-141.
Disponible en ligne sur : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01162728/document

Relations entre l’Algérie et la Tchécoslovaquie

Les informations sur les accords passés entre l’Algérie et les autres pays dans les années 1970, peuvent être trouvés dans le Journal officiel d’Algérie الجريدة الرسمية et dans dans l’Annuaire de l’Afrique du Nord.  

Ainsi, nous apprenons que, le 5 juin 1973, a commencé la semaine d’amitié Alger-Prague, qui s’est terminé par la signature, le 11 juin, d’un protocole de collaboration technique, culturelle et artistique pour 1973 et 1974 entre les villes d’Alger et de Prague (voir la partie Accords de l’Annuaire).

Sur la page consacrée à la coopération entre Algérie et la Tchécoslovaquie du portail officiel du commerce à l’export , sur le site de l’Ambassade tchèque à Alger, ainsi que sur le site de l’Ambassade d’Algérie à Prague, on trouve des informations sur l’Accord de coopération économique entre le Gouvernement de la République Socialiste Tchécoslovaque et le Gouvernement de la République Algérienne Démocratique et Populaire (Dohoda o hospodářské spolupráci mezi vládou Československé socialistické repubiky a vládou Alžírské demokratické a lidové republiky) signé à Alger le 27 mars 1972 et ratifié le 9 mai 1973.

A part cet accord signé à Alger, le recueil des lois de la République socialiste tchécoslovaque (Stejnopis sbírky zákonů,  Československá socialistická republika) nous donne des informations sur la signature (à Prague le 4 février 1972) des protocoles additionnels à l’accord de commerce entre le Gouvernement de la République socialiste tchécoslovaque et le Gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire du 19 décembre 1963 et à l’accord économique entre la République socialiste tchécoslovaque et la République algérienne démocratique et populaire du 14 mai 1964 (extrait du recueil au format PDF, voir p. 15). Les documents sont préservés dans les Archives du ministère des affaires étrangères à Prague.  Les mêmes informations se trouvent également sur un autre site officiel tchèque.

En règle générale, pour connaître les détails sur ces missions diplomatiques, il est nécessaire de se tourner vers les archives diplomatiques des deux pays. Les communiqués dans la presse quotidienne portent plus sur les résultats des missions que sur les rouages de leur organisation.

Cordialement, 

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION