J’aimerais savoir pourquoi notre société semble toujours être tourné vers le passé non pour en tirer des leçons (ce qu’on peut faire quand même) mais pour l’entretenir comme un mythe, lui ôter ses mauvais cotés et l’imaginer comme une période idéale/rassurante ? Cordialement

TAGS :

Réponse apportée le 10/29/2012  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Je vous présente des références bibliographiques afin que vous puissiez répondre à cette interrogation, dans les meilleures conditions.

Tout d’abord, une sélection d’ouvrages que possède la Bibliothèque publique d’information:

Auteur : Cova, Hans
Titre : Jugement et temporalité : trois essais sur le temps
Éditeur : Paris : l’Harmattan, 2007
Description : 1 vol. (103 p.) ; 22 cm
Collection : Ouverture philosophique
Résumé : L’auteur aborde la double crise du jugement et de la temporalité, qu’il explique par l’accélération de l’histoire. A travers la culture, l’autorité et l’éducation, ces trois essais étudient la mémoire dans les sociétés contemporaines, décrivent un système éducatif en crise et soulignent le rôle de l’engagement politique.

Auteur : Agacinski, Sylviane
Titre : Le passeur de temps : modernité et nostalgie
Éditeur : Paris : Éd. du Seuil, 2000
Collection : La librairie du XXe siècle

Auteur : Rosa, Hartmut
Titre : Accélération : une critique sociale du temps
Éditeur : Paris : la Découverte, 2010
Collection : Théorie critique
Résumé : Cette étude veut intégrer dans le champ de la sociologie l’étude de la temporalité des sociétés modernes. En faisant le constat que la prise en compte du temps à été oubliée par les lectures critiques de la société, l’auteure examine l’incidence de l’accélération technique, celle des transformations sociales, et celle des rythmes de vie, depuis les années 1970.
Autre auteur :Renault, Didier

Auteur : Traverso, Enzo B.Biblio.
Titre : Le passé, modes d’emploi : histoire, mémoire, politique
Éditeur : Paris : la Fabrique éd., 2005
Description : 1 vol. (136 p.) ; 20 cm
Résumé : La mémoire revendique ses droits sur le passé et suscite un débat intellectuel que E. Traverso reconstitue,
d’Halbwachs à Ricoeur, de Benjamin à Yerushalmi. Il met en lumière les fils qui relient les segments de la mémoire collective,
l’écriture historienne du passé et les politiques du présent.

A la Bpi, vous avez la possibilité d’accéder à des « archives sonores » ( enregistrement de conférences sur différents sujets)
On peut écouter en ligne ou télécharger le son.
Voir le lien ci-dessus :
http://archives-sonores.bpi.fr/doc=2930?urlaction=doc&id_doc=2923>
Le futur a-t-il un avenir ?
En lien avec l’exposition « Le Futurisme à Paris, une avant garde explosive », la Bpi programme une journée d’étude, qui permettra à des intervenants de tous horizons (historiens de l’art, philosophes, scientifiques, économistes, urbanistes.) de débattre de cette question… d’avenir.
Les Futuristes appelaient avec force à faire table rase du passé et à avancer sans peur vers l’avenir, exaltant la civilisation urbaine, la machine, la vitesse. Jusqu’à la fin des années 60, on imaginait le futur avec foi et espoir, notamment dans le progrès scientifique qui, faisant croître la connaissance et les outils, conduirait l’humanité vers des lendemains meilleurs. Mais à ces naïvetés d’alors répondent peut-être des préjugés d’aujourd’hui ?
Dorénavant, nos sociétés fortement ancrées dans le présent et l’immédiateté semblent avoir de plus en plus de mal à se représenter ce qui pourrait advenir, sinon en terme de risques. L’avenir est le plus souvent envisagé sous le signe de la peur, ou, du moins de la crainte et du doute. Alors, le futur a-t-il un avenir ?

Je vois que votre lieu de résidence est Bourges.
Pour pouvoir consulter certains des ouvrages présentés ci-dessus.
Sur le site du réseau des bibliothèques de Bourges,à partir du catalogue de recherche :
http://www.mediatheque-bourges.fr/ClientBookline/toolkit/p_requests/formulaire.asp?GRILLE=VBRGRECHERCHEAVANCEE_0&INSTANCE=exploitation&OUTPUT=PORTAL>

Pour retrouver certains ouvrages présentés ci-dessus et d’autres près de chez vous.
La recherche tourne autour de mots clés comme : le temps, l’usage de la mémoire, l’identité, l’utilité du passé…

Deux articles accessibles sur le Web :

http://fr.wikisource.org/wiki/Nostalgie_et_Futurisme> de Georges Palante « Nostalgie et Futurisme » dans Revue philosophique de la France et de l’étranger, avril 1916.
Un compte rendu trouvé sur le web sur l’article de Georges Palante :
http://selene.star.pagesperso-orange.fr/page_le_temps.htm

Un article paru dans la revue Esprit en date de juin 2008 est consultable sur Cairn : http://www.cairn.info>
Bibliothèque numérique d’ouvrages et de revues principalement dans les domaines des sciences humaines et sociales.
Paul Zawadzki « Les équivoques du présentisme », Esprit 6/2008 (Juin), p. 114-134.
www.cairn.info/revue-esprit-2008-6-page-114.htm

Je vous propose aussi des articles consultables gratuitement sur Persée :
Persée [ressource internet] : portail de revues scientifiques en sciences humaines et sociales
http://www.persee.fr
Ce portail propose des revues universitaires en texte intégral. Les derniers numéros ne sont pas accessibles. L’accès aux archives est variable selon les titres.
La recherche avancée permet de se limiter à une revue, une discipline ou un type de document.
Consultation libre sur le web (Persée) – Copie privée ou tous droits réservés

Lavabre Marie-Claire. Usages du passé, usages de la mémoire. In: Revue française de science politique, 44e année, n°3, 1994. pp. 480-493.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1994_num_44_3_394841>

Ricœur Paul. L’écriture de l’histoire et la représentation du passé. In: Annales. Histoire, Sciences Sociales, 55e année, N. 4, 2000. pp. 731-747.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_2000_num_55_4_279877>

Heurtin Jean-Philippe, Trom Danny. L’expérience du passé. In: Politix. Vol. 10, N°39. Troisième trimestre 1997. pp. 7-16.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polix_0295-2319_1997_num_10_39_1681>

Par ailleurs sur Internet, vous avez certainement vu qu’il existait une réponse à votre interrogation.
Voir le lien web : www.philocours.com/cours/cours-memoire.html
Cette réponse est une réponse parmi d’autres, l’intérêt réside plutôt dans les éléments de la bibliographie et du plan de cette dissertation
corrigée.

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
http://www.bpi.fr

Home A

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *