Dans quelle(s) civilisation(s) retrouve-t-on la tradition de tuer le messager qui apporte une mauvaise nouvelle ? Merci !

TAGS :

Réponse apportée le 04/26/2006  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Malgré de nombreuses recherches, nous n’avons relevé que des propos qui font effectivement état de cette pratique dans l’antiquité sans plus de précision ni de justification (pensez à Shakespeare, quand le messager envoyé à Antoine lui déclare : les mauvaises nouvelles sont fatales à ceux qui les apportent »), mais nous n’avons pas trouvé de document de référence, historique ou ethnographique faisant état en tout cas d’une pratique systématique avérée dans telle ou telle civilisation, même si ce n’est pas exclu. Nous n’avons manifestement pas les outils nécessaires pour apporter une réponse suffisamment fiable à votre question.

Voici le récit de cas isolés, en situation de guerre :

[source : http://perso.wanadoo.fr/miltiade/guerresmediques.htm]
« Avant d’envoyer l’expédition décisive, Darius envoie aux Grecs des messagers pour leur demander « la terre et l’eau » en signe de soumission. La plupart des cités grecques acceptent, parmi elles Corinthe, Argos et Egine, et aussi la Macédoine du roi Amynthas, un ancêtre d’ Alexandre le Grand. Mais les envoyés perses sont jetés, à Sparte, au fond d’un puits où il y avait abondance de « terre et d’eau » et à Athènes, du haut de l’Acropole et l’interprète est lapidé pour avoir souillé la langue grecque en traduisant les ordres d’un Barbare. »

[source : http://www.cosmovisions.com/Cambyse.htm]
« Cambyse somma les habitants de Memphis de se soumettre; le vaisseau de Mytilène, qui portait les hérauts dans ce but, fut détruit, les messagers massacrés et les membres de leurs cadavres emportés dans la citadelle en guise de trophées. »

Quelques références trouvées dans le catalogue collectif des bibliothèques universitaires (Sudoc : http://www.sudoc.abes.fr), si vous avez la possibilité de les consulter, apporteraient peut-être une réponse à votre question :

Titre: The messenger in the ancient Semitic world / by Samuel A. Meier
ISBN: 1-555-40289-5
Auteur: Meier, Samuel A.
Localisation et accessibilité
LILLE3-BU

Titre: Recherche sur les messagers (wpwtyw) dans les sources égyptiennes profanes / par Michel Valloggia
ISBN: (40 FS)
Auteur: Valloggia, Michel
Localisation et accessibilité
AIX-MARSEILLE1-BU Lettres
CLERMONT FD-BCIU Lettr./Sci.Hum.
GRENOBLE2/3-BU Droit/Lettres
LILLE3-Bibl.Vandier Egyptologie
MARNE LA VALLEE-CTLES
MONTPELLIER-BU Lettres
NICE-BU Lettres Arts Sci.Hum.
PARIS-Bib. Sainte Geneviève
PARIS-EPHE 4
PARIS-SORBONNE-BIU Centrale
POITIERS-BU Droit Lettres
STRASBOURG-B.N.U.S.
TOULOUSE2-BUC Mirail
TOURS-BU Lettres

Titre: Figures du messager [Texte imprimé] : [actes des] Journées d’étude ASSIC, École doctorale Université Paris 3-Sorbonne nouvelle, 18 et 19 mai 2001 / [textes de Marie-Christine Lipani-Vaissade, Virginie Johan, Renata Sifaki, et al.] ; [coordonnés par Delphine Krebs et Emmanuelle Serres-Palson]
Auteur: Krebs Henry, Delphine (1976-….)
Localisation et accessibilité
PARIS-Bib. Sainte Geneviève
PARIS3-Bibliothèque Gaston Bat

et cette référence trouvée dans la base de données Francis pourrait également vous aider :
Funktion und Stellung der Herolde (Nigir/Nagiru) im alten Orient
TI: Function and position of messengers in ancient Orient
AU: SASSMANNSHAUSEN-L
SO: Baghdader-Mitteilungen. 1995; 26 : 85-194

Cordialement,

Eurêkoi
Bibliothèque publique d’information
Service des réponses à distance

site internet : http://www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *