Bonjour, je recherche des ouvrages concernant la vente, le marketing, la commercialisation des produits dérivés à partir d’une oeuvre d’art moderne. Merci de votre collaboration.

Réponse apportée le 03/27/2006  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Dans le catalogue de la Bpi (accessible sur son site dans la rubrique « Recherche documentaire »), je n’ai trouvé qu’un seul livre dont la notice contient les mots : marketing et art :

Auteur : Volle, Hortense
Titre : La promotion de l’art africain contemporain et les NTIC / Hortense Volle
Éditeur : Paris Budapest Torino : l’Harmattan, 2005
Description : 1 vol. (197 p.) : couv. ill. ; 22 cm

Collection : Les arts d’ailleurs
Notes : Bibliogr. p. 187-192. Webliogr. p. 192-194

Résumé : Etudie la diffusion internationale de l’art africain contemporain, sa place sur le marché de l’art et dans les manifestattions culturelles et collections d’art en Occident et en Afrique. Analyse à partir d’une enquête menée en France et au Sénégal l’impact de l’utilisation promotion de l’art africain contemporain et du processus de création des artistes africains.

ISBN : 2-7475-7885-2

Sujets : Art–Afrique noire–1990-….
Art–Commercialisation–Afrique noire–1990-….
Commerce électronique–Afrique noire

J’ai donc élargi la recherche au marché de l’art; en sélectionnant quand même les titres qui me semblent les plus susceptibles de contenir des éléments intéressants pour vous :

-Auteur : Benhamou-Huet, Judith
Titre : Art business : le marché de l’art ou l’art du marché / Judith Benhamou-Huet
Éditeur : Paris : Assouline, 2001
Description : 145 p. : ill. ; cill. en coul. ; 25 x 16 cm
Notes : Bibliogr. p. 145
Résumé : S’emploie à décrypter les rouages d’un système de plus en plus lourd en conséquences financières.
ISBN : 2-84323-305-4

Sujets : Art–Commerce
Art–Prix

Niveau 3 – Arts, loisirs, sports – Papier 1. 7.9 BEN – Disponible

-Auteur : Rouget, Bernard
Titre : Economie des arts plastiques : une analyse de la médiation / Bernard Rouget, Dominique Sagot-Duvauroux
Éditeur : Paris : L’Harmattan, 1996
Description : 304 p. ; 21 cm
Collection : Champs visuels [*122 doc.]
Notes : Bibliogr. p. 285-298
Résumé : Défend l’hypothèse selon laquelle, faute de pouvoir appréhender directement et précisément la qualité des oeuvres d’art, le marché lui substitue le concept de notoriété. L’analyse économique de la médiation culturelle est dès lors envisagée comme celle de la construction de cette notoriété.
ISBN : 2-7384-4917-4

Sujets : Art–Commerce
Art–Aspect économique

Niveau 3 – Arts, loisirs, sports – Papier 1. 7.9 ROU – Disponible

-Auteur : Moulin, Raymonde
Titre : Le marché de l’art : mondialisation et nouvelles technologies / Raymonde Moulin
Éditeur : Paris : Flammarion, 2000
Description : 127 p. ; 19 cm
Collection : Dominos; ; 196
Notes : Glossaire. Bibliogr. p. 126-127
ISBN : 2-08-035710-7

Sujets : Art–Commerce

Niveau 1 – Références – Papier 1. 0.3 DOM – Disponible

J’ai interrogé la base de données Delphes (constituée par la Chambre de Commerce et d’industrie de Paris) à laquelle la Bpi est abonnée, et n’ai trouvé que des articles sur le marché de l’art dont voici quelques références :

-Le marché de l’art.
CHALLENGES n° 233, 21 octobre – 3 novembre 2004, pp 96-109 (12p).

Dossier sur le marché de l’art : le top 50 Challenges-Artprice.com 2003 – 2004 des artistes les plus cotés (Tableau : rang, artistes, CA 2003 – 2004, meilleure enchère sur douze mois, évolution des prix de décembre 2003 au 30 juin 2004, et de décembre 1999 au 30 juin 2004). Principaux marchés décrits : art contemporain, sculpture, peinture, estampe, dessin, photographie. Données chiffrées.

-Oeuvres d’art : se mettre à la portée de toutes les bourses.
DEFIS n° 219, juin 2004, p 64 (1p).

Développement de nouveaux circuits de distribution d’oeuvres d’art, en France, en 2004. Développement de sociétés de vente d’oeuvres à bas prix. Possibilités de démarrage via la création d’un site Internet. Ouverture conseillée d’une galerie (20 à 300 m2) dans des quartiers passants ou des rues dédiées aux commeces de décoration et d’ameublement. Plupart des galéristes reversant une part du prix de l’oeuvre aux artistes après la vente. Développement de l’activité de location de toiles et oeuvres. CA du marché de l’art : 450 millions d’euros en 2000. Fermeture de 200 galeries et ouvertures de 313 galeries à Paris en 2002. Encart sur la formation, les manifestations et la réglementation. Peu de chiffres.

-L’entreprise Drouot face au défi de la mondialisation.
LA TRIBUNE n° 24465-2883, 8 avril 2004, pp 38-39 (2p).

Données chiffrées sur le marché français de l’art et sur la position de l’entreprise française Drouot (ventes aux enchères, CA 2003 de 390 millions d’euros) sur ce marché. L’arrivée des Anglo-Saxons en France a « donné un coup de fouet » au marché. En 2003, en France, les enchères dépassant le million d’euros ont concerné 0,1 % des ventes, et 1,5 % se situaient entre 100 000 et 999 999 euros. 90 % des transactions n’atteignent pas les 10 000 euros. Présentation du principal atout de Drouot : lieu unique de par le monde où défilent chaque année 1 400 000 personnes et 800 000 objets. Drouot n’enregistre que 18 % d’invendus. Point sur la stratégie de Drouot. Reprise du marché de l’art en 2004. Tableau : classement des maisons de ventes aux enchères à Paris en fonction de leur CA 2003.

-Oser investir dans l’art contemporain.
LE MONDE supplément au n° 18255, 5 – 6 octobre 2003, pp I-III

Document de fond avec données chiffrées. Situation et tendances du marché français de l’art contemporain. Données spécifiques sur la foire internationale d’art contemporain (FIAC). Le marché français doit supporter une concurrence étrangère accrue. Les amateurs investissent moins pour réaliser un placement que pour adopter un style de vie, et sont plus exigeants. Si les tarifs peuvent parfois s’emballer pour les jeunes créateurs, la spéculation est limitée. Les artistes choisis par les musées ou défendus par les galeries sont également prisés, même s’ils ne bénéficient pas de phénomènes de mode. La vidéo : un média devenu omniprésent dans les foires d’art contemporain. Graphiques : évolution des prix du marché de l’art (Artprice Global Index) depuis janvier 1993 ; index des estampes Artprice depuis janvier 2000.

-Splendeurs et ombres du marché de l’art.
LE MOCI MONITEUR DU COMMERCE INTERNATIONAL n° 1594, 17 au 23 avril 2003, pp 59-61 (3p).

Présentation du marché français de l’art, en 2003. Présentation des caractéristiques de ce marché : pas de prix objectif, prix fixé par l’acheteur, marché universel, marché à front renversé. 1,9 milliard d’euros de CA en 2001 pour les 340 sociétés de la Chambre des commissaires-priseurs. 15 000 brocanteurs déclarés. Secteur Internet peu développé dans le marché de l’art. Fiscalité française trop lourde incitant à vendre à l’étranger et n’encourageant pas les collectionneurs étrangers à faire vendre en France. Données chiffrées.

Cordialement,

Eurêkoi
Bibliothèque publique d’information
Service des réponses à distance
site internet : http://www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *