Bonjour, j’aimerais savoir de quel ouvrage est extrait le texte suivant : « Mes derniers malheurs sont si terribles et il me restera désormais si peu de liberté  de vous en instruire que vous apprendrez plutôt par le bruit du monde que par moi quelle sera ma destinée, mais assurez-vous que vous saurez par moi-même, dès que j’y verrai le moindre jour, que je vous aime plus tendrement que jamais et que je vous conserverai mon coeur malgré l’absence et les efforts que l’on fait pour vous l’ôter. Pour reconnaissance d’une tendresse si parfaite, souvenez-vous quelquefois des malheurs que vous me causez ; si ceux que je souffre présentement vous étaient connus, vous auriez horreur des peines d’une malheureuse qui n’est infortunée que parce qu’elle vous aime. Adieu, mon cher. Si l’on mourait de douleur… » Merci d’avance

TAGS :

Réponse apportée le 12/09/2009  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour

Ce texte a été numérisé, ce qui nous a permis de le retrouver facilement sur google (pour recherche une citation exacte, il faut la mettre entre guillemets, ici « mes derniers malheurs sont si terribles ») :

Il s’agit de la lettre II de la présidente Ferrand au Baron de Breteuil.

On la trouve dans cette ouvrage possédé par la Bibliothèque Nationale de France, qui l’a aussi numérisé :

Auteur(s) : Ferrand, Anne Bellinzani (1657?-1740)
Titre(s) : Lettres de la présidente Ferrand au baron de Breteuil [Texte imprimé] ; suivies de L’histoire des amours de Cléante et de Bélise. et des Poésies d’Antoine Ferrand / rev. sur les éd. originales, augm. des variantes, de nombreuses notes, d’un index et précedées d’une notice biographique, par Eugène Asse
Publication : Paris : G. Charpentier, 1880
Description matérielle : 1 vol. (LXXXVIII-336 p.) ; in-8

Note(s) : Avant-titre : Lettres du XVIIe et du XVIIIe siècles. – Contient aussi : « Epitre et lettres en vers de M. de Génonville »

La Bnf en propose la visualisation à cette adresse http://visualiseur.bnf.fr/CadresFenetre?O=NUMM-37222&I=97&M=tdm> La lettre que vous cherchez est page 5.

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
Site internet : http://www.bpi.fr

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *