Avez-vous des documents sur la colonie vénitienne de Limoges aux 15-16 èmes siècles ?

Réponse apportée le 01/18/2007  par LIMOGES Bibliothèque francophone multimédia – francophonie, fonds régional

Bibliothèque francophone multimédia de Limoges

Une tradition affirme qu’il a existé une colonie de marchands vénitiens à Limoges, ce qui expliquerait la présence d’une rue des Vénitiens dans la ville, entre le boulevard Carnot et l’avenue Garibaldi, le boulevard Carnot correspondant à un ancien rempart de la partie de la ville dite le Château. Cependant cette tradition ne peut être ni prouvée avec certitude ni refusée. En tous cas l’activité de ces marchands remonterait au Xe s. selon des annales de Limoges rédigées au XVIIe s. J’ignore si, comme possible, elle était encore importante au XVe et XVIe s. On pense généralement que le comptoir vénitien n’aurait pas perduré, notamment du fait que les faubourgs situés hors des remparts du Château auraient été détruits lors de guerres au XIIe s.
Les marchands vénitiens sont parfois qualifiés d’épiciers, ce qui doit être compris à l’époque comme marchand d’épices, denrées lointaines et coûteuses. Le terme doit même s’appliquer à de grands marchands pratiquant un commerce international diversifié.

Si vous souhaitiez vous faire une opinion plus précise sur les Vénitiens de Limoges, il vous serait possible de consulter dans le pôle Limousin et Patrimoine de la bibliothèque des pages ayant mentionnés les marchands vénitiens : Annales manuscrites de Limoges dites de 1628, p.126 ; lignes du Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin rapportant des propos tenus en séance sur les marchands vénitiens par Louis Guibert (séance du 31 janvier 1882, page 373 du tome 31 de 1883) ; mention des Vénitiens de Montpellier par Ernest Vincent (séance du 22 février 1938, page 14 du tome 78 de 1939) : article intitulé Xe siècle : les marchands de Venise, dans Vivre à Limoges ; 39, septembre-octobre 2006, p.14. Cet article de synthèse évoquant des hypothèses récentes sur les marchands vénitiens a été rédigé par Mme Françoise Tintou, journaliste municipale. Si vous n’avez pas la possibilité de passer à la bibliothèque, vous pourriez adresser au pôle Limousin et Patrimoine un courrier mentionnant votre nom, prénom et adresse postale, afin que nous-vous adressions des photocopies des quelques pages mentionnées ci-dessus. Vous pourriez également consulter les annales dites de 1628 à partir d’un lien Internet figurant dans la liste des ouvrages numérisés accessibles depuis le site de la société archéologique et historique du Limousin

http://www.premiumwanadoo.com/sahl/Liens_historiographie.htm

Certaines des arguments avancés dans ces pages pour prouver l’existence de vénitiens dans le Limousin ne sont plus admis aujourd’hui. C’est le cas de l’existence d’églises romanes d’un style qualifié jadis de byzantin (églises à coupoles comme à Byzance, à Venise, à Solignac près de Limoges, de même qu’à Périgueux et à Angoulême, pour citer deux exemples plus caractéristique de ce style mais situés en dehors du Limousin). Des noms relevés par certains auteurs comme étant de consonance italienne doivent être le plus souvent des noms de forme occitane.

Cordialement

Eurêkoi
Réponses à distance
Bibliothèque Francophone Multimédia de Limoges

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *