Pourquoi dans certains endroits du globe voit-on la lune en croissant horizontal et non vertical ?

En voyage au Népal il y a dix ans, j’ai été très surprise de voir un croissant de lune horizontal (en forme de berceau) et non vertical comme j’y suis habituée (en forme de C majuscule). j’ai pensé à une histoire de latitude pourtant pas très loin, en Inde du Nord, la lune apparaissait bien verticale. Que se passe-t-il ? Merci !
Notre réponse du  20/04/2016, illustrée le 27/12/2017
croissant de lune horizontal

CC0 Public Domain, via Pixabay

En réponse à votre question, il s’agit effectivement d’une histoire de latitude. Ce site d’astronomie amateur propose une explication simple à cette même question posée par un enfant :

« Pour comprendre cela, on peut commencer par parler du Soleil. Comme tu sais, dans les régions équatoriales, le Soleil passe très haut dans le ciel alors que, dans les régions polaires, il reste très bas au-dessus de l’horizon (et même, au-delà du cercle polaire, on ne le voit plus du tout pendant plusieurs mois). Dans les régions tempérées, il monte à une hauteur moyenne. C’est la même chose pour la Lune : elle a une trajectoire apparente qui monte très haut dans le ciel à l’équateur et beaucoup plus bas dans les régions tempérées. C’est un effet de la latitude par rapport à son plan de rotation autour de la Terre. Comme son croissant correspond à sa partie éclairée par le Soleil, il est à peu près horizontal à l’équateur et plus vertical dans les régions où la trajectoire frôle l’horizon. »
Ce phénomène ne se produit pas qu’en Equateur, mais peut tout aussi bien se produire en France, ce fut d’ailleurs le cas en 2011 en France, comme c’est expliqué en réponse à une question similaire posée sur le Guichet du Savoir, autre service de questions-réponses.
Pour bien comprendre ce phénomène, je vous invite à lire cette ressource pédagogique en ligne publiée sur le site l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Cet extrait permet d’expliquer pourquoi en Inde du Nord, la lune vous semblait verticale :

J’ai déjà observé que la Lune peut être inclinée, mais je ne l’ai jamais vue avec la concavité vers le haut, comment cela se fait-il ?
Si l’on réfléchit aux heures auxquelles il est possible d’apercevoir la Lune avec sa concavité tournée vers le haut, on s’aperçoit que ceci se produit majoritairement pendant la journée. La lune n’a sa concavité tournée vers le haut pendant certaines heures de la nuit qu’en période de lune gibbeuse (entre le premier quartier et la pleine lune ou entre la pleine lune et le dernier quartier). Or, pendant la journée, la luminosité du Soleil empêche bien souvent d’apercevoir la lune, surtout si celle-ci est proche du Soleil dans le ciel. Ceci explique pourquoi on voit plus souvent la Lune avec sa concavité vers le bas qu’avec sa concavité vers le haut.
Le plan de rotation de la lune n’est pas exactement confondu avec le plan de l’écliptique.
Le plan de rotation de la lune, effectivement, fait un angle avec le plan de l’écliptique : cet angle, assez faible, varie entre 5° et 5°18′. Il faut donc corriger le raisonnement précédent : si on appelle toujours O le point en lequel on voit la Lune à la verticale, ce point n’est plus situé à égale distance de N et S, mais peut, selon les cas, se rapprocher plus de N ou plus de S. Une des conséquences de cette inclinaison de l’orbite lunaire est que la zone du globe où le premier quartier a toujours sa concavité orientée dans le même sens, se limite en fait aux endroits situés à plus de 28°45′ de latitude (Nord ou Sud) et la zone dans laquelle il est possible d’observer la Lune avec la concavité exactement dirigée vers le bas ou exactement dirigée vers le haut : ou , dépasse la zone intertropicale mais s’étend entre 28°45′ de latitude sud et 28°45′ de latitude nord.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 1 280 fois dont 2 fois aujourd'hui

Pourriez-vous me proposer un livre ou un documentaire qui explique le lien et le système entre l’odorat et le goût ? Merci

couverture du libre Odorat et goûtNotre réponse du 14/12/2017

Voici tout d’abord un lien vers une courte introduction :

Sans odeur, pas de goût (19/07/2012) sur le site suisse Planète santé

Je vous suggère un livre que nous proposons à la Bpi :

Odorat et goût : de la neurobiologie des sens chimiques aux applications
Salesse, Roland ; Gervais, Rémi ; Editeur Quae, 2012
Résumé Synthèse sur l’état des connaissances concernant la réception et le traitement des messages olfactifs et gustatifs, et étude de leurs implications respectives dans les champs du biologique et du social.
Cote 574.1 ODO

Un article de revue
Holley André, « Regard biologique sur l’odorat et le goût », Cahiers jungiens de psychanalyse, 2007/2 (N° 122), p. 15-27. DOI : 10.3917/cjung.122.0015. URL : https://www.cairn.info/revue-cahiers-jungiens-de-psychanalyse-2007-2-page-15.htm

Vidéos

C’est pas sorcier : Les secrets du cerveau : le miracle de l’odeur et du goût
https://www.youtube.com/watch?v=iZhKS5RQ0Ro

Sur la chaine éducative education.francetv.fr
Mécanismes du goût et de l’odorat – On n’est pas que des cobayes

http://education.francetv.fr/matiere/sciences-de-la-vie-et-de-la-terre/sixieme/video/mecanismes-du-gout-et-de-l-odorat-on-n-est-pas-que-des-cobayes

En tapant « gout odorat TPE » sur un moteur de recherche, vous pourrez identifier plusieurs TPE en ligne…

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 2 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche des références sur la forêt tropicale…

photographie d'arbres de la forêt tropicale

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 12/12/2017

Voici trois références d’ouvrages disponibles à la Bibliothèque publique d’information :

Exubérantes forêts tropicales
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=520202%3B5%3B0

Les forêts tropicales
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=409034%3B5%3B0

Etre plante à l’ombre des forêts tropicales
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=489157%3B5%3B0

Sur le Web

Voici une base de données très complète sur le sujet : CIRAD (LA RECHERCHE AGRONOMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT) index de la recherche 

consultation de sa base de données : Bois et forêts des tropiques ou ce lien aussi sur les forêts tropicales (de nombreuses rubriques).
recherche dans l’intégralité des articles archivés de 1947 à aujourd’hui.

Voici quelques productions sur cette thématique, de la Cirad :

Exemple, les forêts tropicales humides du MexiqueBois et forêts des tropiques, 2001, N° 268 (2) 41
http://bft.cirad.fr/cd/BFT_268_41-55.pdf

Quelques données de composition des peuplement forestier de Guyane française :
http://bft.cirad.fr/cd/BFT_219_31-55.pdf

Les forêts tropicales sur le site Mongabay  actualités et des informations sur la faune et l’environnement. 
https://global.mongabay.com/fr/rainforests/

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 5 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quels paramètres entrent en compte dans la décomposition du compost ? Comment fait-il de la bonne terre ?

photographie d'un tas de compost

CC0 Public Domain, via Pixabay

Comment mettre en évidence la température dégagée par les micro organismes ?  KB article visible to Technicians only!

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg le 29 novembre 2017

Le compostage est une décomposition de la matière organique (épluchures, gazon, feuilles,…) par des micro et des macro-organismes, autrement dit une manière de recycler les déchets organiques ménagers et déchets verts de jardin. Le compost est le produit du compostage, il ressemble à de la terre. Il est essentiellement utilisé en agriculture et pour le jardinage

Sur le site compostage.info vous trouverez de nombreuses informations utiles
Dans le paragraphe dédié au processus, vous trouverez les informations scientifiques sur la décomposition du compost.
– Le changement de composition des produits organiques dans la matière
– La phase de décomposition et l’augmentation de la chaleur dans le compost (dû à la forte consommation d’oxygène par les matières organiques)
– Le processus de digestion ou de « pourrissement » avec une forte activité des bactéries. La nécessité d’aérer régulièrement le compost et d’y apporter de la matière sèche.
– L’augmentation considérable de la chaleur dans le compost et la phase de décomposition entraînent une baisse du volume des déchets. En effet, en plus de la décomposition des matières organiques, la matière carbonée se transforme alors en CO2 volatile et l’eau s’évapore.
– Vient ensuite la phase de maturation, lorsque la température du compost redescend. Elle s’accompagne de l’arrivée de petites bêtescomme des vers, des cloportes et coléoptères…qui vivent dans le compost et permettent de l’aérer et de poursuivre la transformation des déchets.
– Pour finir, c’est l’étape de la minéralisation. C’est la transformation finale de la matière organique en éléments nourriciers eau et oxygène. De l’humus se forme et devient un nutriment pour le jardin et les plantes en général !

Si l’ensemble des étapes décrites ci-dessus est bien respectée, la matière qui en résulte est idéale pour apporter de bons nutriments aux plantes du jardin.
Il est possible d’évaluer l’évolution de la température dans le compost avec un thermomètre adapté, vendu en jardinerie.

Pour répondre plus précisément à votre question, les paramètres qui entrent en compte dans la décomposition du compost sont donc :

  • Un bon rapport Carbone / Azote
    – La matière azotée ou matière organique (déchets verts, épluchures de fruits et légumes
    – La matière carbonée ou matière sèche (branchages fins, paille, papiers compostables…)
  • L’humidité 
  • L’oxygène (et plus précisément l’évolution de la température dans le compost) 
  • Les bactéries et micro-organismes divers
  • Les macro-organismes (vers et petites bêtes)

Sur le site de la ville de Strasbourg, une page est consacrée au compost.
On peut notamment télécharger des documents utiles, dans l’encart à droite de la page. Nous vous invitons notamment à lire le Guide du compostage. Dans ce document Pdf vous trouverez des explications claires et schématiques sur le principe du compostage.
Vous pouvez en particulier lire le paragraphe intitulé « Comment faire un bon compost » et « Les différentes techniques de compostage »

Enfin, vous pouvez consulter les ouvrages suivants, dans la bibliothèque la plus proche de chez vous :

Faire son compost : la méthode paresseux / Patricia Beucher . – Paris : Ulmer, 2015
Compost en ville : lombricompostage et petits jardins / Florence Couraud . – la Plage éd., 2011
Le compost / Pascal Farcy. Eyrolles, 2007
Je réussis mon compost et lombricompost / Ludovic et Pascal Martin, Éric Prédine. Terre vivante, 2011

Le compost : Pourquoi? Comment? / Lili Michaud. Multimondes, 2016

Petit guide Marabout du compost : vive le recyclage au jardin ! / Ivo Pauwels. Marabout, 2011

 
Cordialement,
 
Eurekoi – Médiathèques
Cette question-réponse a été vue 13 fois dont 1 fois aujourd'hui

En quoi les séismes peuvent-t-ils engendrer une éruption volcanique ?

Photographie d'un volcan en éruption

CC0 Public Domain, via Pixabay

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 19 novembre 2017

Le phénomène qui se produit est plutôt le contraire de votre idée : vous vous demandez pourquoi un séisme provoque une éruption volcanique, mais c’est en réalité l’éruption volcanique qui peut provoquer un séisme. Ce n’est cependant pas toujours le cas. Les deux phénomènes ne sont pas systématiquement liés. 
Voici quelques éléments de réponses, trouvés dans des ouvrages présents dans nos collections.

Le grand livre des volcans du monde, séismes et tsunamis / Jacques-Marie Bardintzeff. Orphie, 2010, p.120

« Les séismes et les volcans sont-ils liés ? On remarque que les régions sismiques ne sont pas toutes volcaniques. Le Japon, le Chili et le Pérou, l’Alaska, maillons de la Ceinture de feu du Pacifique, sont à la fois sismiques et volcaniques. Par contre, les pays de l’Himalaya, de l’Afghanistan au Pakistan et au Nord de l’Indes jusqu’au Tibet, très sismiques, n’ont pas de volcans . Inversement, Hawaii et la Réunion sont volcaniques et relativement peu sismiques. Enfin des régions entières, comme le Canada central et oriental ou le Brésil ne sont affectés ni par les tremblements de terre, ni par les éruptions volcaniques. Les deux phénomènes se sont donc pas toujours liés.
Une éruption volcanique est accompagnée de petits séismes (imperceptibles à l’homme mais détectables par les séismographes), témoins de la montée du magma. On les appelle « trémor » ce qui signifie « frémissement » ».

L’ABCdaire des volcans / Jacques-Marie Bardintzeff. Flammarion, 2001 p 86

« Les séismes se produisent essentiellement dans les zones d’affrontement de plaques tectoniques. Les domaines de subduction, lorsqu’une plaque plonge sous l’autre, sont à la fois sismiques et volcaniques. Les zones de collision sont très sismiques mais peu ou pas volcaniques. (…) Par contre, en domaine volcanique, la montée du magma se traduit par des micro-séismes, appelés « trémors », dont l’enregistrement est capital pour prévoir les éruptions. »

Vous pouvez également consulter les ouvrages suivants, disponible au sein du département Sciences et Loisirs de la médiathèque Malraux :

Séismes et volcans : mais qu’est-ce qui fait palpiter la Terre ? / Elisa Brune, Monica Rotaru . Le Pommier, 2007

Pourquoi la Terre tremble / auteur et illustrations Pascal Bernard . Belin, 2017

Vous trouverez également des informations en ligne, comme sur la page wikipédia : Trémor 

« Un trémor est un séisme volcanique engendré par la remontée du magma lors d’une éruption volcanique. Les vibrations sont provoquées par les chocs du magma, des bulles de gaz volcaniques et des blocs solides contre les parois de la cheminée volcanique. »

Eurekoi – Médiathèques de Strasbourg19

Cette question-réponse a été vue 12 fois dont 1 fois aujourd'hui

Qu’est ce qu’un muon en physique quantique et comment les détecter ?

Coupe d'un détecteur CMS (Solénoïde compact pour muons)

I, Fowlalgorn clem [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia


Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 14 novembre 2017
Le muon est une particule élémentaire (telle que l’électron, les quarks, les neutrinos,…). Il possède plusieurs propriétés communes avec l’électron (même charge électrique et même spin) mais sa masse est plus importante (environ 200 fois) que celle de l’électron. C’est pour cette raison qu’on le qualifie parfois d’électron lourd.
C’est une particule instable qui se désintègre en environ 2.197 x 10-6 seconde.
Il est créé lors de collisions entre des rayons cosmiques et des atomes présents dans la haute atmosphère ou artificiellement dans des accélérateurs de particules. 

Vous trouverez une définition plus complète du muon dans le Dictionnaire de physique / Taillet, Villain, Febvre.
Vous trouverez également des éléments complémentaires sur le muon dans les livres sur la physique des particules tels que : 
Introduction à la physique des particules / Robert Zitoun
Le vrai roman des particules élémentaires / François Vanucci

Concernant la détection des muons, vous trouverez un descriptif détaillé d’une expérience de lycéennes de 1ere S ici : http://www.ac-orleans-tours.fr/fileadmin/user_upload/enseignements_pedagogie/ScienceTech/data_1/15-16/projet_muons_caves_CGenial_2015_Tours.pdf

Et ici : http://www.odpf.org/images/archives_docs/18eme/memoires/gr-22/memoire.pdf

Les muons sont également détectables dans des chambres à muons, sortes de chambres à brouillard donc voici une vidéo explicative : https://www.youtube.com/watch?v=fztS4c8Sd9Q

 
Eurêkoi – Médiathèques de Strasbourg
Cette question-réponse a été vue 111 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche des livres et articles sur le fait de pleurer …

3 Dessins d'un vieil homme qui pleure

By Creator:Sébastien Le Clerc, le Jeune [CC0], via Wikimedia Commons

des informations physiologiques, des données sur les émotions et la spiritualité liées aux pleurs.  

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 7 novembre 2017

Vous aimeriez trouver des livres et des articles sur le fait de pleurer. 
En consultant le catalogue des médiathèques de l’Eurométropole de Strasbourg vous aurez accès à un grand nombre de réponses. Il vous suffira de sélectionner « tous les sujets » dans le moteur de recherche en insérant le mot-clé « pleurs ».

Voici une sélection de livres susceptibles de vous intéresser :

Quelle émotion ! Quelle émotion ? / Georges Didi-Huberman, Bayard, 2013
http://stras.me/bjai5

La chair des émotions / Sabine Fos-Flaque, Bernard Golse, Cerf, 2014
http://stras.me/molut

Le sexe des larmes : pourquoi les femmes pleurent-elles plus et mieux que les hommes ?, Patrick Lemoine, R. Laffont 2002
http://stras.me/b5zsk

Histoire des larmes : XIIIe-XIXe siècles / Anne Vincent-Buffault, Rivages, 1986
http://stras.me/7j3d1

Articles

De nombreux articles sont également disponibles en ligne sur le sujet qui vous intéresse.

Le site internet de la revue « Science & vie »tente de comprendre dans un article « A quoi servent les larmes ? »
https://www.science-et-vie.com/corps-et-sante/a-quoi-servent-les-larmes-8827

Mais également pourquoi le fait de pleurer est fatiguant :
https://www.science-et-vie.com/cerveau-et-intelligence/pourquoi-est-on-fatigue-apres-avoir-pleure-5707

Un article portant sur les pleurs est traité par le Huffington post sous le titre : « Savoir pleurer : 13 choses que vous ne savez pas sur les larmes »
http://www.huffingtonpost.fr/2014/01/30/savoir-pleurer-larmes_n_4588099.html

Le site internet de la revue « Ça m’intéresse » propose un article sur la question « Pourquoi pleure-t-on ? ».
https://www.caminteresse.fr/sciences/pourquoi-pleure-t-on-1129498/

Vous trouverez également des informations sur les bienfaits des pleurs dans l’article de Psychologies magazine disponible en ligne :
http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Emotions/Articles-et-Dossiers/Pourquoi-les-larmes-font-du-bien

 
Eurêkoi – Médiathèques de Strasbourg
Cette question-réponse a été vue 14 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche un livre qui traiterait des effets de l’utilisation des écrans sur la vue le sommeil et cerveau en général pour des jeunes de 15 – 19 ans

image de cerveau obtenue avec la technique de tomograpahie

CC0 Domaine public


Notre réponse du 5/11/2017

Suite à votre question sur « un ouvrage qui traiterait des effets de l’utilisation des écrans sur la vue le sommeil et cerveau  » la BMVR de l’Alcazar de Marseille vous répond :

Voici quelques ouvrages dans lesquels vous trouverez des réponses 
Débranchez vos enfants ! : les clés pour trouver le bon équilibre ! / Anne Peymirat ; [préface de Serge Tisseron]. Éditions First, 2017
Alcazar – Sciences et Techniques – 2e étage cote 155 .4 PEYM

L’enfant et les écrans : un avis de l’Académie des sciences / [rédigé par] Jean-François Bach, Olivier Houdé, Pierre Léna… [et al.] ; secrétaire de rédaction, Éric Postaire ; avec la participation de Anne Bernard, Béatrice Descamps-Latscha, Odile Macchi… [et al.]. Éditeur le Pommier, 2013 
Alcazar – Ile aux Livres – 1er étage – Livre adulte cote D 155 .4 ENFA – Consultation sur place
Alcazar – Sciences et Techniques – 2e étage cote 155 .4 ENFA 

Apprivoiser les écrans pour grandir : la règle des 3-6-9-12 / Serge Tisseron. Éditeur Erès, 2013
Alcazar – Ile aux Livres – 1er étage – Livre adulte cote D 155 .4 TISS – Consultation sur place
Alcazar – Sciences et Techniques – 2e étage cote 155 .4 TISS 

L’enfant, les robots et les écrans : nouvelles médiations thérapeutiques / sous la direction de Serge Tisseron, Frédéric Tordo ; [auteurs, T. Chaltiel, O. Duris, R. Gaboriau, et al.]. Éditeur Dunod , 2017 
Alcazar – Sciences et Techniques – 2e étage cote 616 .89 ENFA 

Enfants et adolescents face au numérique : comment les protéger et les éduquer / Jean-Charles Nayebi. Éditeur O. Jacob , 2010 
Alcazar – Sciences et Techniques – 2e ét – Livre adultecote 155 .4 NAYE 
http://www.psychologies.com/Famille/Education/Regles-de-vie/Livres/Enfants-et-adolescents-face-au-numerique

Le écrans, le cerveau… et l’enfant / Béatrice Descamps-Latscha, Anne Bernard-Dellorme, & 2 plus. Edition Le Pommier, Collection : La main à la pâte, 2013
http://www.fondation-lamap.org/fr/page/15221/les-ecrans-le-cerveau-et-lenfant-espace-enseignants

Bonne nuit mon tout petit / Jacqueline Wendland, Violaine Chatal. Editeur, Place des éditeurs, 2017

Sélection de livres à télécharger chez soi en streaming :
http://www.bibliovox.com/catalog/search/searchterm/sommeil%20et%20%C3%A9cran?searchtype=all
si vous êtes inscrit à une des bibliothèques de Marseille : quand vous vous êtes connectés à l’aide de votre numéro de carte lecteur et mot de passe, allez dans l’onglet Bibliothèque Numérique, puis livre numérique, choisissez Bibliovox, créez vous un compte puis dans document rentrez le(s) titres) suivant(s) : et accédez à la ressource : 
Enfant et les écrans (L’). Editions du CHU Sainte-Justine, 2010 sur notre portail Alcazar 
en table des matières : 
Un mauvais scénario pour la santé …………………….29
La sédentarité au banc des accusés …………………..29
Habitudes alimentaires …………………………………..31
Effets possibles sur le sommeil ………………………..33
La console Wii ®au service de l’activité physique 

Sites et articles

iPad, Android, Kindle: le numérique rend-il insomniaque? / Slate, Planète Santé, 2012 
Les «androids» rêvent-ils de moutons électriques? Encore faudrait-il qu’ils parviennent à trouver le sommeil si l’usage prolongé d’une tablette numérique à l’heure du coucher empêche vraiment de s’endormir…
Pour aller plus loin, «il faudrait mesurer la qualité du sommeil des sujets, leur rapidité d’endormissement», détaille le Dr Heinzer.

http://www.slate.fr/story/64089/ipad-android-kindle-tablettes-numeriques-insomnie

L’étude qui va vous dissuader d’exposer vos enfants aux écrans. L’Obs 25 oct 2016
http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20161025.OBS0300/l-etude-qui-va-vous-dissuader-d-exposer-vos-enfants-aux-ecrans.html

« Télévision, ordinateurs, jeux vidéo » / Charbonniaud, M. Bien Grandir, mars 2010.

Cordialement,
Eurêkoi – BMVR Marseille vous remercie.

Cette question-réponse a été vue 27 fois dont 1 fois aujourd'hui

Comment se forment les bulles de savon ?

Photographie de bulle de savon

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 05/11/2017

Pour tout savoir sur les bulles de savon je vous propose de visionner cette séquence de l’émission C’est pas sorcier du 03/01/2017 où l’on explique comment se forment les bulles de savon.
Voici le lien vers cette ressource :
http://www.youtube.com/watch?v=wExwboNlAd8

Ce court article numérique publié par Espace sciences vous permettra de comprendre Pourquoi les bulles de savon éclatent

De manière plus générale, ce petit film produit par la Cité des sciences et de l’Industrie, vous permettra de décrypter les bulles de savon. Décryptage Images de Sciences : Bulles de savon  mars 2015
Réalisation : Hervé Colombani
Vous pouvez également consulter une de nos précédentes réponses dans la base Eurekoi : Pourquoi les bulles de savon sont-elles multicolores ?

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 50 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche des études de secteurs du marché des biotechnologies avant et après 2008, avec les sources de financement de ces entreprises.

Bioréacteur, 2 bocaux verts avec des tuyaux

By Eva Decker (University Freiburg, Reski) [CC BY-SA 1.0], via Wikimedia Commons

Je fais mon mémoire de master sur les méthodes de financement des entreprises de biotechnologies avant et après la crise des subprimes. Je recherche des études de secteurs du marché des biotechnologies avant et après 2008, avec les sources de financement de ces entreprises. Je recherche particulièrement les études Xerfi « Les biotechnologies médicales à l’horizon 2020 » (6CHE44 – 2016) ; « Les sociétés de biotechnologies en France. Quels modèles économiques de référence? » (2008) ;  » « Les sociétés de Biotechnologies en France. Perspectives de financement et analyse des forces en présence » (2010).
Egalement, auriez-vous d’autres articles correspondant?

Notre réponse du 20/10/2017

En réponse à votre question, nous ne disposons pas à la Bpi des études Xerfi que vous mentionnez. En revanche, la Bibliothèque Nationale de France possède l’étude suivante (mais pas les deux autres)

Les sociétés de biotechnologies en France. Quels modèles économiques de référence ?
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb413257569

Nous disposons toutefois à la Bpi de plusieurs documents sur le financement des biotechnologies que vous trouverez à cette adresse, j’attire votre attention sur le filtre par dates sur le côté gauche.

Base Delphes

En compléments ces articles de la Base Delphes pourront vous intéresser, je vous invite à vous rendre à la Bpi pour consulter ces articles :

Biotechnologies. Tout un monde à valoriser 
Biofutur – avril 2016 – n° 375 – pp 25-47 Auteurs : AMIR-ASLANI (Arsia) – ALRSHID (Abdulrhman) – DUBOURD (Mickael) – DOMBU (Christophe). Revue disponible à la BPI, 
Analyse des enjeux et défis de la valorisation des biotechnologies. Un secteur d’avenir à fort potentiel de croissance vers lequel tous les Etats sont tournés, mais qui tardent encore à faire émerger des multinationales rentables. Temps de maturation très longs et difficile financement des travaux sont les principaux freins à leur développement. De nouvelles approches de valorisations sont à mettre en place. Sommaire. Valoriser les entreprises de biotechnologies. Valoriser la propriété industrielle en phase d’amorçage. Valoriser une start-up biotech grâce au capital-risque. Valoriser un projet de partenariat. Valorisation d’un projet R&D en cours. La juste valorisation, garante du succès de l’introduction en Bourse. La Bourse, une valorisation en continu. Données techniques. Données chiffrées, dont le nombre d’introductions en Bourse (IPO) des sociétés de sciences de la vie et de la santé aux Etats-Unis de 2010 à 2015 (tableau), le nombre d’autorisation de mise sur le marché (AMM) aux Etats-Unis de 2006 à 2015.
Sujets : BIOTECHNOLOGIE – JEUNE ENTREPRISE – ENTREPRISE INNOVANTE – TRANSFERT DE TECHNOLOGIE – CYCLE DE VIE DU PRODUIT – PROPRIETE INDUSTRIELLE – INTRODUCTION EN BOURSE – AUGMENTATION DU CAPITAL – SOURCE DE FINANCEMENT DE L’ENTREPRISE – SECTEUR PORTEUR.
ETATS-UNIS – MONDE.

Le crowdfunding séduit les biotechs, Industrie Pharma magazine – juillet – août 2015 – n° 89 – pp 6-8
Recours croissant au crowdfunding par les sociétés françaises de biotechnologies dans le cadre de leur financement. Leur modèle privilégié est le crowdfunding en capital qui permet aux financeurs d’acquérir une partie du capital de la société. Il permet ainsi de lever des fonds pour financer les sociétés. Dans le secteur, c’est surtout les sociétés en amorçage qui y ont recours. A noter également : pour séduire de potentiels investisseurs, les jeunes sociétés doivent se lancer dans la communication. Explications avec des exemples. Peu de chiffres.
Sujets : BIOTECHNOLOGIE – SOURCE DE FINANCEMENT DE L’ENTREPRISE – AUGMENTATION DU CAPITAL – CAPITAL-INVESTISSEMENT – MARKETING PARTICIPATIF.
FRANCE.

Paroles d’entrepreneurs # 3. Quel programme pour les biotechs ?
Biofutur – janvier 2017 – n° 382 – pp 24-41
Prise de position, en janvier 2017, à quelques mois de l’élection présidentielle en France, d’entrepreneurs du secteur des biotechnologies, au sujet de la politique du Gouvernement pour le secteur des biotechnologies, en matière de recherche, de formation, de financement, de développement industriel, etc. Les questions qui leurs sont posées : Quel bilan tirez-vous de la politique du Gouvernement concernant la recherche, l’innovation, et l’enseignement supérieur ? Les structures de valorisation sont-elles suffisantes et suffisamment dotées ? Que leur manque-t-il pour faire émerger des pépites ? L’enseignement supérieur est-il à la hauteur des attentes des entreprises du secteur ? JEI (jeune entreprise innovante), CIR (crédit d’impôt recherche), CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), Pacte de responsabilité… Quelles sont les initiatives (pour certaines déjà anciennes) qu’il faut préserver, améliorer ou stopper ? La défiscalisation des actions gratuites aurait-elle un impact sur le secteur ? Endettement, business angels, actionnariat, mécénat… Quel est le meilleur modèle économique pour les biotechs ? Crowdfunding, épargne, second marché d’actions… Quels sont les futurs modèles de financement des biotechs ? Que faire pour que le secteur des biotechnologies français devienne un secteur leader de l’économie française et mondiale ? Pas de chiffres.
Sujets : BIOTECHNOLOGIE – BIOPHARMACIE – ENTREPRISE INNOVANTE – RECHERCHE – RECHERCHE-DEVELOPPEMENT – TRANSFERT DE TECHNOLOGIE – ENSEIGNEMENT SUPERIEUR – POLITIQUE FISCALE – SOURCE DE FINANCEMENT DE L’ENTREPRISE – COMPETITIVITE D’UN PAYS – POLITIQUE INDUSTRIELLE.
FRANCE.

Enfin je vous invite à consulter ces guides du savoir-trouver pour rechercher des articles scientifiques sur votre sujet :
https://storify.com/eurekoi/comment-trouver-des-pistes-pour-un-memoire-en-scie
https://storify.com/eurekoi/comment-trouver-une-these

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 25 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourquoi les bulles de savon sont-elles multicolores?

Photographie de bulle de savon

CC0 Public Domain, via Pixabay

Réponse apportée le 03/08/2010  par PARIS Bpi révisée le 20/10/2017
Voici une explication scientifique intéressante trouvée à partir du site Fun sciences gallery (site de scientifiques amateurs) dans le chapitre intitulé Expériences sur les phénomènes de surface et les colloïdes  bulles de savon

Pourquoi les bulles de savon sont colorées ? La membrane des bulles de savon est composée de trois couches. Les deux externes sont formées par une couche de molécules de surfactant avec la tête polaire tournée vers l’intérieur, la couche interne est formée par une couche d’eau savonneuse (figure 12 C). La lumière qui traverse un film d’eau savonneuse, est en partie réfléchie par la surface supérieure et par la surface inférieure de la membrane. Les faisceaux lumineux réfléchis émergent hors de phase, ils se somment algébriquement (interférence), engendrant des variations de couleur. La teinte émergente dépend de l’épaisseur du film.
Ces couleurs sont très jolies et créent de belles formes engendrées par les zones de différentes couleurs quand les turbulences se présentent au sein du film. En effet, si vous soufflez doucement sur le film, vous pouvez créer des dessins magnifiques (figures 1, 22, 23, 24). Passé un temps, du fait de l’évaporation ou de la chute de l’eau vers le bas, l’épaisseur de la membrane devient vraiment très fine, les deux réflexions vont s’éteindre complètement et la bulle va devenir noire en face d’un fond noir : elle ne montrera plus les couleur et deviendra invisible. Dans cette condition, le film sera très instable et prêt à éclater.

Voir aussi une explication sur un site personnel Pourquoi les bulles de savon sont-elles multicolores?
ou sur celui-ci Tout sur les bulles

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

 

Cette question-réponse a été vue 54 fois dont 1 fois aujourd'hui

L’éruption volcanique est-elle plutôt prévisible ou aléatoire ? 

éruption du  Kilauea, Hawaii.

By G.E. Ulrich, (USGS) [Public domain], via Wikimedia Commons


Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 13 octobre 2017

Vous souhaitez avoir des renseignements sur la prévision des éruptions volcaniques.

Un certain nombre de sites internet sont spécialisés dans le domaine des sciences particulièrement des géosciences. 
Voici une sélection de sites susceptibles de vous intéresser :

Le site Futura sciences est un média de décryptage qui s’articule autour de cinq rubriques : sciences, santé, technologie, maison et planète. 

Celui-ci propose un dossier sur le volcanisme qui se divise en sept parties. La sixième partie porte sur les actions de prévention et de secours dont l’étude du volcan qui indique que « La prévision des éruptions est la première étape de la prévention. L’étude des événements antérieurs permet de comprendre le fonctionnement du volcan et de tenter de prévoir les éruptions futures. En d’autres termes, le passé est la clé du futur. »
L’étude du volcan permet« l’étude des anciennes éruptions a un double but : déterminer le type d’éruption prévisible et délimiter les zones atteintes par le passé. Ce travail doit aboutir à la réalisation de cartes des zones menacées, et ainsi préparer l’évacuation des populations. »
http://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/volcanologie-volcanisme-a-z-462/page/6/

Un autre dossier de ce site pourrait être utile dans votre recherche, celui-ci concerne les risques volcaniques. La quatrième partie se concentre sur la surveillance, la prévision et la prévention du volcan. Ce volet du dossier explique encore une fois l’importance à accorder à la connaissance du volcan : « Les éruptions anciennes du volcan constituent une référence pour envisager les éruptions futures. Les dépôts solides (laves solidifiées, cendres) qu’il a rejetés jadis en constituent les témoins. On les identifie précisément (la pétrographie est l’étude des roches et des minéraux qu’elles contiennent). Puis on essaye de les dater (géochronologie) pour reconstituer la vie du volcan. » 
http://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/volcanologie-risques-volcaniques-441/page/4/

Le site officiel du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) qui est l’établissement public de référence dans les applications des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. 
http://www.brgm.fr/activites/risques/prevenir-risques-sol-sous-sol

Celui-ci étudie les risques naturels géologiques dont les risques volcaniques : 
http://www.brgm.fr/actualite/gestion-risque-volcanique-manuel-reference-cadre-projet-miavita

Le site internet de France télévision propose un site consacré plus particulièrement à l’éducation. Des vidéos permettent de s’informer sur différents thèmes.
Ci-dessous une vidéo sur les risques et la prévention des volcans.
http://education.francetv.fr/matiere/sciences-de-la-vie-et-de-la-terre/cinquieme/video/les-volcans-risques-et-prevention

Des livres

Si vous êtes intéressés par des livres ayant pour thème les volcans, vous pouvez vous rendre sur le site des médiathèques de l’Eurométropole de Strasbourg. 
En sélectionnant « sujet » avec les mots-clés « éruptions volcaniques » dans le moteur de recherche, vous aurez accès à un certain nombre de résultats.
Voici notamment deux ouvrages qui pourraient vous intéresser:

L’ABCdaires des volcans / Jacques-Marie Bardintzeff, Flammarion 2001

Les feux de la Terre : histoires de volcans / Maurice Krafft, Gallimard 2003

 
Eurêkoi – Médiathèques de Strasbourg
Cette question-réponse a été vue 35 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je prépare un TPE dont le sujet est le rêve. Nos axes principaux sont : le rêve étudié par les neurosciences et le rêve vu par la psychanalyse.

Couverture du Que-sais-je ? Les rêvesJe cherche donc des documents en rapport avec ces deux axes

Réponse apportée le 24/10/2013. Révisée le 24/09/2017

En guise d’introduction, nous vous invitons à écouter des émissions proposées par France Inter qui développent la question du rêve et de sa science :

* De Jean-Claude Ameisen, dans la série « Sur les épaules de Darwin », l’émission passionnante : « Cette étoffe sur laquelle naissent les rêves »
* De Mathieu Vidard, dans la série « La tête au carré », une autre émission intitulée : « La science des rêves »

Vous pouvez également vous intéresser au point de vue de Jean-Pol Tassin, neurobiologiste et directeur de recherches à l’INSERM depuis 1984, qui dirige également un groupe de recherche au sein de la chaire de Neuropharmacologie au Collège de France.
Vous trouverez un aperçu de ses publications (consultables en texte intégral depuis les postes fixes de la BPI) en cliquant sur le lien suivant : < http://www.cairn.info/publications-de-Tassin-Jean-Pol–3385.htm>
Voici un extrait de vidéo où il traite des rapports entre rêve et neurobiologie :
<http://www.universcience.tv/video-reve-et-neurobiologie-4797.html

Pour documenter votre recherche, nous vous conseillons la lecture des articles de l’Encyclopaedia Universalis, consultables en bibliothèque (sous abonnement) : Article ‘REVE’ mais aussi ‘Intégration des fonctions psychiques’ dans l’article ‘CONSCIENCE’ et l’article ‘INTERPRÉTATION DES RÊVES’ (livre de Sigmund Freud) ainsi que les articles ‘SOMMEIL-RÊVE-ÉVEIL CYCLE’.

A partir de notre catalogue, de nombreux ouvrages sont consultables concernant la connaissance des rêves d’un point de vue scientifique, en voici une sélection :

*  Les rêves
Paul Fuks, Milan, Toulouse: 2003
Résumé : Interprété par les psychanalystes, mesuré par les neurophysiologistes, ignoré voire dédaigné par la plupart, le rêve a gardé intact son aura de mystère.
Qu’est-ce qu’un rêve, en effet ? Que nous dit-il ? Qu’en penser ? Qu’en faire ?
Quels regards l’humanité a-t-elle portés et porte-t-elle sur ce compagnon de ses nuits ?
Localisation – Cote : ENC A ESS 132

* L’homme qui rêve : de l’anthropologie du rêve à la neurophysiologie du sommeil paradoxal
Parot, Françoise
P.U.F., Paris: 1995
Une approche pluridisciplinaire pour aborder un thème aussi universel que celui du rêve.
La première partie est consacrée à l’exposé de quelques-unes des représentations du rêve de différentes sociétés.
La deuxième partie, à l’approche neurophysiologique du sommeil paradoxal.
L’enjeu de cette démarche pluridisciplinaire est de tester la possibilité d’un discours unitaire dans les sciences de l’homme.
Cote : 150.5 PAR Niveau 2 – Philo, psycho, religions

* L’interprétation du rêve
Freud, Sigmund, Seuil, Paris: 2010
Une nouvelle traduction des textes de S. Freud consacrés au rêve qui ouvrirent la voie à des pratiques thérapeutiques fondées sur la parole échangée avec les patients et donnèrent naissance à la psychanalyse.
Cote : 153 FREU 1, Niveau 2 – Philo, psycho, religions

* Le sommeil et le rêve
Jouvet, Michel
O. Jacob, Paris: 1992
Pourquoi rêvons-nous ? Pourquoi, entre la veille et le sommeil, cet autre versant de l’esprit, cette nuit pleine d’éclats et de songes ? Michel Jouvet livre pour la première fois les aspects essentiels de ses théories, de ses recherches, de ses expériences sur la fonction et la signification du rêve.
Membre de l’Académie des sciences, médaille d’or du CNRS, Michel Jouvet dirige à Lyon une unité de recherche associée du CNRS et de l’Inserm. Il a découvert et caractérisé ce qu’il appelle le « sommeil paradoxal », troisième état de fonctionnement du cerveau [résumé de l’éditeur].
Cote : 150.5 JOU, Niveau 2 – Philo, psycho, religions

Pour complément d’information, vous trouverez ci-dessous le site du Dr. Jean-Michel Crabbé. Il exerce la médecine depuis plus de trente ans, d’abord comme médecin généraliste, puis comme praticien dans un centre de réadaptation fonctionnelle. Depuis 1984 il étudie le domaine du rêve, de la chronobiologie et les interactions psychosomatiques.
Il a notamment publié chez R. Laffont : Sommeil et rêves (Ellébore, 2003) et L’Échec de la médecine occidentale (Ellébore, 2005).

Vous pouvez également consulter la bibliographie de l’université Lyon I sur le sommeil et le rêve élaborée à partir des numéros hors série Sciences et avenir (qui figurent souvent dans les collections des CDI) :
<http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/listes/fr/SA.php>

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 1 089 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourquoi/Comment a-t-on déclassé Pluton en tant que planète de notre système solaire ? Si Pluton n’est plus une planète qu’est-elle devenue ? Merci…

Pluton, 14/07/2015 Par la NASA

Pluton, 14/07/2015 Par NASA [Public domain], via Wikimedia Commons

Réponse apportée le 05/04/2010  par PARIS Bpi, révisée le 14/09/2017

Vous trouverez des explications dans les extraits d’articles cités ci-dessous. 

Extrait de l’article Pluton sur  le site de vulgarisation scientifique : Futura sciences

À sa découverte par Clyde Tombaugh en 1930, Pluton a été considérée comme la neuvième planète du Système solaire. Mais, dès la fin du XXe siècle, d’autres objets assez similaires ont été découverts, dont notamment Eris, qui le dépassait légèrement en taille. Il est bien rapidement apparu que ces petits corps, dont il en reste encore beaucoup à découvrir, ne présentaient pas les caractéristiques permettant de les classifier parmi les planètes à part entière et l’Union Astronomique Internationale (UAI) a été amenée à redéfinir la notion de planète en août 2006.
C’est ainsi qu’a été créée la catégorie de planètes naines, dont font à présent partie Pluton, Eris et Cérès. Sur sa lancée, l’UAI a fort logiquement décidé de rendre les honneurs à Pluton en en faisant le prototype d’une nouvelle catégorie d’objets transneptuniens : les plutoïdes.

Extrait de l’article Pluton de l’Encyclopaedia universalis

Pierre LÉNA, « PLUTON (astronomie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pluton-planete/

Avec la découverte de la première exoplanète en 1995, et la diversité de ces objets – plus de 2 000 connus en 2012 autour d’autres étoiles que le Soleil –, il était normal qu’en 2006 l’U.A.I. affine la définition de ce qu’est une planète, quitte à la préciser encore ultérieurement au gré des découvertes nouvelles. Pluton satisfait bien à la condition d’être en orbite autour de l’étoile centrale, et de ne pas être le satellite d’un autre objet (Charon est moins massif) ; à celle de posséder une forme quasi sphérique, sa masse (0,3 p. cent de celle de la Terre) – donc sa gravité – étant suffisante pour la lui conférer par autogravité ; mais Pluton n’a pas « nettoyé » son environnement orbital qui contient plus de treize fois sa propre masse sous forme d’autres petits objets. Cela lui vaut donc d’appartenir à la catégorie nouvelle de planètes naines, comme Cérès, connue depuis longtemps, ou le T.N.O. Éris.

Extraits de l’article de Wikipedia consacré à Pluton (planète naine) :

C’est au début du 21e siècle que l’on a commencé à remettre en cause le statu de planète pour Pluton. Différentes explications peuvent être évoquées :

En 2006 découverte de nombreux corps célestes, (environ 150), ayant plus ou moins l’envergure et la masse de Pluton. De plus, ces corps, à l’instar de Pluton, sont en résonance orbitale avec Neptune. Voir la définition de la résonance orbitale sur wikipédia.
En 2005 la découverte d’objets nettement plus imposant que Pluton renforce l’idée de déclasser Pluton du rang de planète à part entière : Eris, Makemake, Orcus, Sedna…

Un vaste débat anime les scientifiques. Pluton deviendrait planète mineure (il en existerait 10000), objet transneptunien.

L’union astronomique internationale, l’organisme coordinateur de l’astronomie au niveau international, en charge de la dénomination des corps célestes, a tranché en 2006 lors de son XXVIe congrès en république Tchèque: Pluton sera reclassée en planète naine. Cette décision est contestée par de nombreux planétologues.
L’UAI a également créé une sous catégorie de planètes naines. On appelle plutoïdes, les planètes naines qui passent la majeure partie de leur révolution orbitale à l’extérieur de l’orbite de Neptune. Pluton est évidemment un plutoïde.

Voici pour terminer, quelques références de documents disponibles à la Bpi :

Aux confins du système solaire
Alain Doressoundiram, Belin-« Pour la science », DL 2008
Description : 1 vol. (159 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 25 cm :
En 2006, les astronomes ont décidé de ne plus considérer Pluton comme une planète. La découverte, au-delà de l’orbite de Neptune, d’une riche population d’objets similaires a motivé cette décision. Pluton, comme ses semblables, forment la ceinture de Kuiper. Leur composition reflète celle des premiers ancêtres des planètes, et invitent à une découverte des origines du système solaire.

Le petit atlas de l’Univers
Benacchio, Leopoldo, Flammarion, 2007
 Présentation de l’origine, de la nature et du fonctionnement de la Terre et des astres les plus proches, du système solaire et des astres qui le composent puis des systèmes et des univers toujours plus grands et plus lointains (étoiles, galaxies, trous noirs…). Version en format réduit du ¤¤Grand atlas de l’Univers¤¤ mise à jour suite aux découvertes concernant notamment Mars et Pluton.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 559 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourquoi la machine volante de Léonard de Vinci n’a pas fonctionné ?

Léonard de Vinci, shéma de machine volante

Leonardo da Vinci [Public domain], via Wikimedia Commons

Réponse du 11/15/2012  révisée 18/08/2017

Vous trouverez ci-dessous une sélection de titres faite à partir du catalogue de la Bpi et orientée sur Le Vinci ingénieur
L’ABCdaire de Léonard de Vinci
Temperini, Renaud, Flammarion, 2002, 120 p. : ill. en coul. ; Collection : L’ABCdaire
Retrace la vie de cet artiste de génie dont les inventions s’étendent sur des domaines aussi variés que la théorie esthétique, l’anatomie humaine, l’histoire naturelle, le vol des oiseaux, la mécanique des fluides et toutes sortes d’inventions mécaniques. L’iconographie présente ses plus grandes oeuvres ainsi que des croquis et des notes.

Les machines de Léonard de Vinci : secrets et inventions des codex
Gründ, 2006, (240 p. )
Plus de 30 inventions de Léonard de Vinci (ponts mécaniques, machines volantes et instruments de musique) réunies à travers ses schémas et ses notes sont ici représentées et mises en situation au moyen d’images de synthèse.

Léonard de Vinci pour les nuls
Teisch, Jessica, Paris : First éd. 2005, (376 p.)
Présente la vie, la personnalité et l’oeuvre artistique et scientifique de Léonard de Vinci (1452-1519) : sa naissance à Vinci, petit village de Toscane, sa mort en France à Amboise, ses oeuvres majeures en peinture dont la Joconde et la Cène, ses machines volantes, ses chantiers gigantesques… Avec un chapitre consacré à une étude du Da Vinci code face aux oeuvres religieuses du peintre.

Le rêve d’Icare : histoire de l’aviation
Niccoli, Riccardo, Paris : Gründ, 2002, 320 p. 
Retrace l’histoire de l’aviation depuis la machine volante dessinée par Léonard de Vinci jusqu’à l’avènement de la navette spatiale. Du mythe à la réalité, l’auteur expose la volonté de l’homme de conquérir le ciel, territoire des dieux, symbole de puissance et de domination.

Dans l’article de Wikipedia consacré à Léonard de Vinci, vous pouvez lire le paragraphe 4.4 Ingenierie et invention

La légende fait de Léonard le précurseur de plusieurs machines modernes mais nombre d’entre elles ont été inventées par des prédécesseurs (tels le bateau à roues à aubes existant sous la dynastie des Song du Sud au ve siècle, l’hélicoptère, le véhicule à chenilles, la machine à tisser des scies hydrauliques, le sous-marin ou le char d’assaut blindé que Léonard perfectionne après avoir puisé ses idées notamment dans les carnets de Taccola et de son maître Giorgio, eux-mêmes copiant des manuscrits de penseurs contemporains ou médiévaux) et, au-delà de l’étonnement éprouvé face à l’imagination prospective de l’auteur, on peut vite constater que le fonctionnement réel de la machine n’a pas dû être son souci premier. Comme le moine Eilmer de Malmesbury au xie siècle qui avait oublié la queue dans sa machine volante, les inventions de Léonard butent sur de nombreuses difficultés : l’hélicoptère s’envolerait comme une toupie, le scaphandrier s’asphyxierait, le bateau à aubes n’avancerait pas, le parachute en pyramide s’enroulerait sur lui-même, etc. De plus, dans ces épures, Léonard ne pose jamais le problème de la force motrice.[…]
Pendant la majeure partie de sa vie, Léonard a été, comme Icare, fasciné par le vol. Il a produit de nombreuses études sur ce phénomène en s’inspirant des oiseaux et des plans de vol de plusieurs appareils, dont les prémices d’hélicoptère nommées la « vis aérienne », le parachute et une sorte de deltaplane en bambou. Sur ce nombre, la plupart étaient irréalisables, mais le deltaplane a été construit et, avec l’ajout un empennage pour la stabilité, a volé avec succès. Néanmoins, il semble probable qu’il estimait que les systèmes proches des chauves-souris avaient le plus gros potentiel25. Il inventa également la soufflerie aérodynamique pour ses travaux.érée comme la base de l’hélicoptère, et expérience sur la force de levage d’une aile (en bas).

Voir également la bibliographie proposée par la médiathèque de la Cité des sciences de la Villette lors de l’exposition Léonard de Vinci, penseur et technicien
Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 1 305 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche des livres scientifiques, anthropologiques ou philosophiques sur le thème de l’enfant sauvage

Affiche du film de Truffaut L'enfant sauvageNotre réponse du 17/08/2017

Vous avez sans doute déjà consulté cet article tout récent de Télérama  no. 3525 samedi 5 août 2017, p. 42
Victor, l’enfant de l’Aveyron Celui que les savants voulaient civiliser,
1800. Un enfant d’une dizaine d’années est découvert dans l’Aveyron « à l’état de nature » . Deux siècles avant d’inspirer François Truffaut, Victor devient un fascinant objet d’étude et de tentatives d’éducation. Et le jouet d’une époque tiraillée entre les Lumières et Napoléon. Par Vincent Remy

J’ai interrogé le catalogue collectif Sudoc avec le sujet enfant sauvage| 44 résultat(s) que je vous laisse consulter en cliquant sur le lien. Les documents sont localisables en cliquant sur le bouton « où trouver ce document » de la notice complète (accessible en cliquant sur l’identifiant pérenne).
En voici deux exemples :
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/072391855
Les enfants sauvages [Texte imprimé] : Mythe et réalité / par Lucien Malson,…. suivi de Mémoire et rapport sur Victor de l’Aveyron / par Jean Itard

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/056432763
Contribution à une étude des représentations de la surdi-mutité dans la littérature et au cinéma [Texte imprimé] / Stéphanie Chayla ; sous la direction de Francis Ramirez
Mémoire ou thèse (version d’origine)

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 12 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourquoi le ciel est bleu ?

ciel bleu avec un tout petit nuage

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 06/08/2017 :

Vous trouvez sur le net plusieurs sites explicatifs sur la couleur du ciel.

A titre d’exemple :

Pourquoi le ciel est bleu ? sur le site d’assistance aux parents désemparés : Dis Papa

Pourquoi le ciel est bleu une courte réponse accompagnée d’une vidéo sur le site de la revue Sciences et avenir (Mis à jour le 20-07-2015) :

Les couleurs du ciel, de jour comme de nuit sur le site de l’AMAP La main à la pâte, Fondation de coopération scientifique pour l’éducation à la Science

et pour compléter, la réponse du service de réponses à distance les Guichets du savoir : Ciel bleu

Cordialement,

EurêkoiBibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 76 fois dont 1 fois aujourd'hui

J’aimerais savoir si les méduses font caca et si oui comment ? Merci d’avance.

photographie de méduse orange sur fond bleu

By Abdallahh (CC BY 2.0), via Flickr

Réponse apportée le 04/14/2010  révisée le 02/07/2017

Dans l‘article Cnidaria de Wikipedia, on peut lire :
Les cnidaires existent sous deux formes : les formes fixées ou polypes (corail, anémone de mer) et les formes libres (méduses ou hydrozoaires). Il y a plus de 10 000 espèces reconnues.
La plupart des cnidaires sont carnivores. Ils se nourrissent de proies venant au contact des tentacules, incluant du plancton, des protistes, divers vers, des crabes, d’autres cnidaires et même des poissons. Ils capturent et immobilisent les proies grâce à leurs tentacules recouvertes de cnidoblastes pouvant produire des toxines. Les tentacules apportent ensuite la proie vers la bouche. La digestion est d’abord extracellulaire : des cellules spécialisées sécrètent du mucus et des enzymes digestives dégradant la nourriture. Les particules alimentaires partiellement digérées sont ensuite pinocytées et la digestion se termine au niveau intracellulaire.

Les résidus de la digestion sont évacués par la bouche qui sert également d’anus.

Nous possédons un ouvrage à la Bpi sur les méduses que je vous incite à venir consulter :
Face à face avec les méduses : les connaître et s’en protéger :  /
Paris : Institut océanographique, 2009
Collection : Guide pratique des espèces de nos côtes
Un guide répondant point par point à toutes les questions sur les méduses vivant près des côtes : biologie, anatomie, reproduction, les gestes à adopter en cas de piqûre, l’observation des méduses sans danger, etc.
Niveau 2 – Sciences, techniques, médecine – Papier
593.1 FAC

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 727 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je cherche des ouvrages sur le champignon et sa représentation dans l’art, la société, la culture… pour une revue…

Photographie de champignons rouges à pois

CC0 Public Domain, via Pixabay

Club Sandwich est une revue papier indépendante qui consacre chacun de ses numéros à un aliment et à sa représentation dans la société et dans la culture. Club Sandwich est un objet hybride entre journalisme, art et création contemporaine. Le premier numéro dédié à l’oeuf a paru en mars 2017. Le deuxième numéro est en préparation et sera consacré au CHAMPIGNON.

Notre réponse du 09/06/2017

Voici quelques pistes à explorer dans le cadre de votre recherche :

Sciences et techniques

Pour l’aspect scientifique des champignons, lié à la nature, vous pouvez consulter

Le monde fascinant des champignons
Félix Labhardt et Till Reinhard Lohmeyer
Nathan 2002
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1181109%3B5%3B0

Dans le domaine culinaire, vous pouvez feuilleter l’ouvrage de Régis Marcon, chef étoilé dont le champignon constitue un élément essentiel de sa cuisine :

Champignons Régis Marcon
La Martinière 2013
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1181109%3B5%3B0

Culture

De manière symbolique, le champignon est associé à la bombe atomique comme le présente cet ouvrage :

Mémoires d’un champignon : penser Hiroshima Barthélémy Courmont
Lemieux éditeur 2016
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=1342032%3B5%3B0

Culturellement, le champignon est également associé aux substances hallucinogènes ou mystérieuses:

Alice au pays des merveilles
Lewis Carrol
Gallimard 1980
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=28004%3B5%3B0

Tintin : L’Etoile mystérieuse
Hergé
Casterman 1974
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41654138m

Enfin, la culture pop c’est aussi approprié le champignon comme en témoigne le champignon de l’univers du jeu vidéo Mario Bross : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_personnages_de_Mario

ou l’univers du peintre Takashi Murakami, notamment sa toile Super Nova:

Murakami Versailles : exposition, Château de Versailles.
Beaux-arts éditions 2010
http://catalogue.bpi.fr/permalien/document?doc=986879%3B5%3B0

En espérant avoir répondu à votre question,
bien cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Sainte-Geneviève

Cette question-réponse a été vue 38 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelle est la taille moyenne pour un homme ?

gravure représentant un soldat mesurant un autre sous une toise

By Cham (Count Amédée-Charles-Henry de Noé)[Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 06/06/2017

Tout dépend de l’endroit considéré, il existe de grandes disparités selon les pays comme vous le verrez en parcourant ces articles :

Selon un article du Monde 02.09.2013 : Les hommes européens ont grandi de 11 cm en un siècle
La taille moyenne des hommes européens a gagné 11 centimètres entre les années 1870 et 1980, soit environ un centimètre par décennie, indique une étude publiée lundi.[…]
Quant aux Français, après 0,57 cm par décennie entre 1871 et 1911, ils auraient pris 1,10 cm jusqu’en 1951 puis 1,16 cm par la suite. La taille moyenne des jeunes adultes nés à la fin des années 1970 serait d’environ 1 m 76 ou 1 m 77 (contre 1 m 66 dans les années 1870).

Pour consulter (en anglais) l’étude citée dans l’article ci-dessus  : Timothy J. Hatton; How have Europeans grown so tall?. Oxford Economic Papers 2014; 66 (2): 349-372. doi: https://doi.org/10.1093/oep/gpt030

Un article du Figaro santé Dans quel pays est-on le plus grand ?, Par Thomas Delozier  Publié le 27/07/2016

Selon une étude anglaise publiée dans le journal Life , la population mondiale a gagné plusieurs centimètres en un siècle (1896-1996).
En France, progression accélérée pour les hommes mais plus timide pour les femmes. La population française a également grandi durant le XXe siècle. Alors que  le Français moyen mesurait «à peine» 166,4 cm en 1896, il culmine aujourd’hui à 179,7 cm, passant de la 42e à la 14e place mondiale. Chez les femmes, la progression est plus timide. Elles ont seulement gagné 9,5 cm, allant de 155,3 cm à 164,9 cm et  de la 32e à la 26e position mondiale  en un siècle.

L’article de l’université scientifique anglaise Imperial college London qui a servi de point de départ : Dutch men and Latvian women tallest in world according to 100-year height study by Kate Wighton26 July 2016

Cette étude est co-publiée sur le site d’eLife organisation à but non lucratif de recherche scientifique : A century of trends in adult human height NCD Risk Factor CollaborationArticle de recherche 26 juillet 2016.
Vous y trouverez notamment un grand nombre d’informations concernant les sources de l’étude, les méthodes ainsi que des cartes dans l’onglet Figures and Data.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Cette question-réponse a été vue 17 fois dont 1 fois aujourd'hui