Je réalise actuellement une ethnographie sur la pollution urbaine à Saint Denis, en lien avec les actions de la ville, des associations…

 le long du Canal-Saint-Denis

Le long du canal Saint-Denis, By Claude villetaneuse [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

actuellement en master, je réalise actuellement une ethnographie sur la pollution urbaine dans le quartier de Saint Denis, en lien avec les actions de la ville ,des associations, la manière dont la population s’approprie cet environnement et y vit….Est il possible d’avoir quelques informations à ce sujet, et plus largement des ethnographies similaires qui pourrait servir de point d’appui à cette étude ? Film, documentaires, livres, sites…

Notre réponse du 22/12/2017

Nous vous proposons quelques références d’articles spécialisés (à partir du portail Cairn) ainsi que de presse générale sur la commune de Saint-Denis en rapport avec sujet. Nous débordons aussi sur le département de la Seine-Saint-Denis. C’est très inégal…Nombreuses données factuelles…

« Propreté, Saleté, Urbanité », Ethnologie française, 2015/3 (N° 153), https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2015-3.htm
Voir cet article particulièrement : « Insupportables pollueurs ou recycleurs de génie ? Quelques réflexions sur les « Roms » et les paradoxes de l’urbanité libérale », Olivera Martin, https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2015-3-page-499.htm

« Environnement et relégation sociale, l’exemple de la ville de Saint-Denis du début du XIXe siècle à nos jours (1997) », Nature Sciences Société. 1997, vol. 5, no 4, 23-33 
https://www.nss-journal.org/articles/nss/pdf/1997/04/nss19970504p23.pdf

« Économie verte et territoire : l’exemple nord-parisien » Boris Lebeau, Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 23-24 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 19 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/tem/2597

« Les inégalités environnementales comme inégalités de moyens des habitants et des acteurs territoriaux », Guillaume Faburel, Espace populations sociétés [En ligne], 2008/1 | 2008, mis en ligne le 01 juin 2010, consulté le 19 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/eps/2430

« Construire la visibilité des cancers professionnels. Une enquête permanente en Seine-Saint-Denis »Thébaud-Mony Annie, Revue française des affaires sociales, p. 237-254. URL : https://www.cairn.info/revue-francaise-des-affaires-sociales-2008-2-page-237.htm

« Caractéristiques hédoniques et changement environnemental : la couverture de l’autoroute A1 », Calcoen Francis, Cornuel Didier, Leleu Hervé, Revue d’Économie Régionale & Urbaine, 2003/4 (octobre), p. 597-621. DOI : 10.3917/reru.034.0597. URL : https://www.cairn.info/revue-d-economie-regionale-et-urbaine-2003-4-page-597.htm

Les pauvres sont les premières victimes de la pollution, 22 novembre 2017 / Baptiste Giraud et Nno Man de la revue en ligne Reporterre 
https://reporterre.net/Les-pauvres-sont-les-premieres-victimes-de-la-pollution

« Saint-Denis : ils habitent la zone la plus polluée d’Ile-de-France », Le Parisien, 02 novembre 2015 :
http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-ces-habitants-se-battent-contre-la-pollution-de-l-autoroute-a1-02-11-2015-5240843.php

Association Ose récupère déchets à Saint-Denis : article du ParisienS.T.|15 janvier 2017
http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-l-association-ose-recupere-10-t-de-dechets-dans-la-seine-15-01-2017-6571386.php

Sites municipaux ou départementaux

Sur le site de Plaine commune : L’écoquartier fluvial de L’Ile-Saint-Denis

Rapport sur le développement durable pour le département de la Seine-Saint-Denis :
https://www.seine-saint-denis.fr/IMG/pdf/rdd2015.pdf

« Évaluation et perception de l’exposition à la pollution atmosphérique : une interrogation sociétale » (PDF : 2p.)
https://www.nss-journal.org/articles/nss/pdf/2003/04/nss20031104p432.pdf

Gestion des déchets dans le département du 93 :
https://cooperation-territoriale.seine-saint-denis.fr/-Gestion-et-reduction-des-dechets-.html

Bilan des émissions en Seine Saint-Denis – Airparif (2012) :
https://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/Rapport_emissionsdepolluantsatmospheriquesetges_seine-saint-denis.pdf

Vidéo

93, mémoire d’un territoire, documentaire de la réalisatrice réalisatrice Yamina Benguigui    (on parle de sols pollués dans cette vidéo…) :
http://www.les-docus.com/93-memoire-dun-territoire

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 19 fois dont 1 fois aujourd'hui

Les ressources naturelles sont-elles infinies ?

photographie en gros plan d'une terre déchéchée

CC Domaine public, via Pxhere

Notre réponse du 21/12/2017

Vous souhaitez savoir si les ressources naturelles sont infinies ?
Il faut tout d’abord distinguer les deux types de ressources naturelles, certaines sont renouvelables et d’autres non. Voir cette introduction de l’article suivant de wikipedia :

Ressources non renouvelables

Une ressource naturelle est qualifiée de non renouvelable ou épuisable lorsque sa vitesse de destruction dépasse, largement ou non, sa vitesse de création. Ainsi un sol se forme en quelques siècles à plusieurs millénaires suivant les conditions chimiques, physiques et biologiques et est actuellement détruit dans certaines régions en quelques dizaines d’années, voire quelques années. On peut aussi rapprocher l’actuelle destruction accélérée des espèces d’une utilisation de ressources non renouvelables.
On parle au contraire de ressource renouvelable lorsque leur production est possible sur un temps court (production animale, végétale, etc.) et ne consomme pas elle-même une ressource non renouvelable, ou lorsque la ressource n’est pas détruite par l’usage (énergie marémotrice, énergie éolienne, énergie solaire).
Les projections actuelles montrent que le pétrole, qui a mis plusieurs dizaines de millions d’années à se former, sera épuisé au cours du XXIe siècle. Cependant, le pétrole n’est pas la seule ressource non renouvelable. D’autres ressources risquent d’arriver à épuisement avant le pétrole, au rythme actuel de consommation : le terbium, le hafnium, l’argent, l’antimoine, le palladium, l’or, le zinc, l’indium, l’étain, le plomb, le lithium, le tantale, le cuivre, l’uranium, le nickel, etc.

Sur le site de l’encyclopédie Conso globe, vous verrez en introduction une autre définition de ces notions ainsi qu’un développement détaillé
Epuisement des ressources naturelles

« Les ressources non renouvelables : ce sont principalement des matières premières minérales et les combustibles fossiles, qui proviennent de gisements formés au cours de l’histoire géologique de la Terre et correspondant à un stock, par essence même, épuisable.
Les ressources renouvelables : ce type de ressources peut être consommées sans être épuisées car elles peuvent se régénérer en permanence. Ces ressources sont notamment l’air, l’eau, les sols (terres cultivables) ou encore des ressources biologiques de la flore et de la faune (forêts, pâturages, pêcheries maritimes, biodiversité – espèces animales et végétales) et par les ressources génétiques (variétés de plantes cultivées et races d’animaux domestiques). »
« Vers 2050, 9 milliards d’êtres humains consommeront 140 milliards de tonnes de minerais, d’hydrocarbures et de biomasse (bois, cultures, élevage), selon le rapport du PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement). Soit 16 tonnes de ressources naturelles englouties par an et par chaque habitant de la planète. «Les responsables politiques comme le grand public ne sont toujours pas convaincus des limites physiques absolues de la quantité de ressources disponibles pour l’humanité».

Autre contenu, toujours sur ce site mais plus grand public :
L’épuisement des ressources naturelles
Le grand calendrier de l’épuisement des ressources naturelles, avec un zoom matière par matière. D’ici la fin du XXIe siècle, on peut attendre la fin du pétrole, platine, gaz, hafnium, or, sable…Rédigé par Jean-Marie, le 12 Jan 2011,

Sur cette question vous pouvez également consulter le site notre-planete.info :
Les ressources naturelles sont-elles inépuisables ?

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 12 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pouvez-vous me donner une liste bibliographique sur le survivalisme aux Etats Unis

Kit de survie du cosmonaute russe

By Mikhail (Vokabre) Shcherbakov [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 19/12/2017
De nombreux articles en américain sont disponibles sur Google à partir des mots clés suivants : Survivalism site :.edu (sites d’universités américaines accrédités par l’Etat)

Quelques références d’articles sur cette thématique via notre base en presse : Europresse donne accès à plus de 10 000 sources d’information françaises et étrangères, généralistes et spécialisées. Plus de 300 000 documents sont ajoutés chaque jour permettant l’accès à plusieurs décennies d’archives.  L’envoi par mail des articles est possible. Téléchargement de certains journaux au format pdf

1. Pourquoi les millionnaires de la Silicon Valley se préparent à la fin du monde
L’Obs (site web) – 2017-02-28 – 881 mots

2. Survivre
Marianne – 2016-05-06 – 1467 mots
MYRIAM PERFETTI Et si, demain, tout ce que nous avons toujours connu s’effondrait comme un château de cartes, que resterait-il des Homo sapiens ?

3. Comment les milliardaires anxieux de la Silicon Valley comptent échapper à la fin du monde Les Echos (site web) – 2017-07-14 – 1136 mots (accessible en ligne)

4. Les riches patrons de la Silicon Valley sont-ils les Mad Max de demain?
Le Vif (site web) – 2017-02-07 – 1090 mots SERGE COOSEMANS Ca flippe sec en Californie. Un récent article du New Yorker nous apprend en effet que beaucoup de patrons d’entreprises technologiques ont succombé au survivalisme et se préparent …

Et de nombreux articles en anglais, par exemple :

« Doomsday Prep for the Super-Rich » January 30, 2017 The New Yorker By Evan Osnos
Some of the wealthiest people in America—in Silicon Valley, New York, and beyond—are getting ready for the crackup of civilization.

Références d’ouvrages

Voici quelques références d’ouvrages (un peu datés) disponibles dans des Bibliothèques universitaires :

Titre : Millennium rage : survivalists, white supremacistes, and the Doomsday prophecy / Philip Lamy
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/097060666

Titre : Armed and dangerous : the rise of the survivalist right / James Coates
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/096742674

Titre : Lone Patriot [Texte imprimé] : the short career of an american militiaman / Jane Kramer
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/149856830

(Documentaire vidéo) Titre : The kingdom of survival [Images animées] / M. A. Littler, réal., scénario ; Noam Chomsky, Joe Bageant, Mark Mirabello… [et al.], participants
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/172380219

Voici une réponse qui a été émise par un de nos collègues sur un sujet se rapprochant :
http://www.eurekoi.org/jaimerais-savoir-sil-existe-des-ouvrages-relatant-une-tentative-dautonomie-alimentaire-avec-uniquement-les-ressources-de-la-nature-sauvage-durant-plusieurs-mois

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 28 fois dont 1 fois aujourd'hui

Usure des pneus et pollution ?

tas de vieux pneus

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 18/12/2017

Vous souhaitez connaître les effets de la pollution engendrée par les pneus et particulièrement les particules de gomme qui se détachent sur la route.

Voici des articles de la revue Science et vie sur ce sujet :

« L’Usure de pneus et des vêtements synthétiques pollue les océans » Par Yves Sciama Le 03 mars 2017 
https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/l-usure-des-pneus-et-des-vetements-pollue-les-oceans-7912

Les pneus, les freins et l’usure des routes émettent presque autant de microparticules que le diesel, Par Roman Ikonicoff Le 23 jan 2015 
https://www.science-et-vie.com/technos-et-futur/les-pneus-les-freins-et-l-usure-des-routes-emettent-presque-autant-de-microparticules-que-le-diesel-5662

Dossier sur le pneu dans le cadre du développement durable sur le site Conso globe : l’encyclopédie du développement durable :
Pneu(s) et pneumatique

https://www.encyclo-ecolo.com/Pneu%28s%29_et_pneumatique

Voir paragraphe suivant de l’article Pneumatique (véhicule) de Wikipédia : Impacts sanitaires et environnementaux des pneus :

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 26 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pouvez-vous m’indiquer des références d’ouvrages en littérature ou sciences humaines qui traitent de la vie dans une déchetterie ?

photographie de la déchetterie de Cannes

By SIVADES [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 12/12/2017

Il existe des publications et des articles concernant les aspects psychosociaux liés à la gestion des déchets dans les zones urbaines, les quartiers HLM…Ces travaux prennent en compte le comportement d’un résident face aux déchets et à leur gestion et le mettent en relation avec le fait de vivre en société mais il y a peu de références ciblant les relations sociales entres usagers et employés dans une déchetterie en Occident.
Je vous propose tout d’abord de consulter une thèse datant de 2013 que j’ai identifiée grâce au Sudoc (catalogue collectif des bibliothèques et des centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche).
Voici le résumé de ce travail :
« À l’heure du recyclage et du tri, les déchetteries, outils de leur mise en œuvre, sont investies par nombre d’acteurs en quête d’objets à récupérer. Cette recherche, sollicitée par une collectivité territoriale considérant qu’une gestion optimisée des déchets implique la prise en compte de facteurs humains, s’inscrit dans le champ de la demande sociale. L’exploration anthropologique de l’univers des déchets permet de compléter les analyses techniques et scientifiques plus anciennes. Ce travail rend compte de la nécessité d’appréhender par une démarche ethnopragmatique les discours sur les pratiques instituées à la déchetterie et celles qui s’y sont spontanément greffées, les pratiques informelles. Abordant les enjeux de légitimité et ontologiques qui ont prévalu à la mise en concurrence de pratiques vouées à un même objectif, celui de donner une seconde vie aux déchets, cette recherche repose sur un examen attentif de l’ordinaire d’une déchetterie et sur une étude du langage écrit ou oral des acteurs concernés. Elle se focalise aussi sur le sens donné, dans l’ordinaire des acteurs mais dans un contexte plus large de crise environnementale et de critique de la société de consommation, à l’acte de jeter et à celui de réhabiliter. Elle expérimente tant dans l’investigation que dans la manière d’en rendre compte, la mise en présence d’expériences de terrains d’enquête différenciés. Elle propose ainsi une mise en abyme des cadres de définition et de pensée circonscrits par le terrain d’enquête initial. Elle approfondit les connaissances sur les comportements individuels, les jeux d’acteurs en lien avec les déchets. Elle affine la compréhension des organisations publiques et privées, de leurs stratégies, de processus de décision, de la capacité de changement en matière de politique déchet. »

Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/179800914
La déchetterie, espace de concurrence entre recyclage et récupération. Approche ethnopragmatique du rapport des hommes aux déchets / Fanny Pacreau-Hervouette ; sous la direction de Bernard Traimond
Mémoire ou thèse (version d’origine)e de politique déchet. »
Pour savoir dans quelle bibliothèque se trouve ce document et s’il est soumis au prêt entre bibliothèques, cliquez sur l’onglet « Où trouver ce document? »

Hal, L’archive ouverte pluridisciplinaire destinée au dépôt et la la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiées ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés permet d’accéder à un document étudiant « L’approche du marketing public du comportement de la gestion durable des déchets » dans les Alpes-Maritimes. Une partie de ce travail est liée à l’étude de l’aspect relationnel de la gestion des déchets. Je vous invite à être attentive à la bibliographie fournie à la fin du document.
Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00951395/document

Voici quelques articles concernant les pays en voie de développement (plus particulièrement l’Egypte, le Cameroun, le Maroc et la Turquie) et la vie autour des déchets. Ces documents sont accessibles à partir de Cairn.info et Open Edition, portails de sciences humaines et sociales.

Florin Bénédicte, « Les chiffonniers du Caire. Soutiers de la ville ou businessmen des ordures ? » Ethnologie française, 2015/3 (N° 153), p. 487-498.
Lien : https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2015-3-page-487.htm

Guitard Émilie, « Est‑ce que c’est ta voirie ?! » Manipulations des déchets et contrôle des espaces collectifs à Garoua (Cameroun) », Ethnologie française, 2015/3 (N° 153), p. 455-466.
Lien : https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2015-3-page-455.htm

Florin Bénédicte, ‪« Rien ne se perd ! ». Récupérer les déchets au Caire, à Casablanca et à Istanbul‪ », Techniques & Culture, 2016/1 (n° 65-66), p. 260-263. http://journals.openedition.org/tc/8020
Pensez à ne pas négliger les notes ainsi que la bibliographie finale.

Pour ce qui est de l’aspect littéraire de la gestion des déchets, lisez le roman Trash écrit par Andy Mulligan.
Voici le lien vers Babelio, site web consacré à la littérature qui vous permettra de consulter le résumé et les références de ce roman :
https://www.babelio.com/livres/Mulligan-Trash/414122

Un livre numérique est aussi consultable à la Bpi (Bibliothèque publique d’information) :
La tête dans les poubelles
Taillefer, Guy, Presses de l’Université de Montréal, 2017
Deux générations sont passées avant elle par le réduit où Usha Devi écoule ses journées, depuis plus de vingt-cinq ans, à trier les ordures, près de Connaught Place. Une photo de sa belle-mère décédée est accrochée à un mur parmi des illustrations de divinités hindoues. Son mari est mort en 2008. Usha Devi raconte avoir élevé ses sept enfants avec le revenu qu’elle tire du recyclage du papier, du carton, du plastique, du verre… A marié trois filles. Les autres sont encore à l’école

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 9 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je recherche des documents, articles sur la pollution de l’air et la représentation de la pollution à Paris

 By alainalele CC0 Public Domain, via FlickrNotre réponse du 05/12/2017

Je vous conseille de parcourir les livres suivants, disponibles à la Bpi (Bibliothèque publique d’information) :

Paris sous l’œil des chercheurs
Mairie de Paris, Belin, 2007 et 2008
Tome 1
Textes issus d’un programme de recherche sur Paris lancé en 2004 ; Notes bibliogr. Des chercheurs livrent le fruit de leurs travaux récents sur Paris, travaux suscités par le programme de recherche de la Ville de Paris. Les thèmes sont variés : les quartiers, la concertation, le commerce, la place des indépendants, l’architecture, le logement, la pollution… Ces regards croisés permettent d’appréhender les enjeux relatifs à l’avenir de Paris.
Tome 2
Une version plus longue des textes est disponible sur le site Internet de la Mairie de Paris, rubrique éducation (http://www.paris.fr). – Textes issus d’un programme de recherche sur Paris lancé en 2004 Des chercheurs livrent le fruit de leurs travaux récents sur Paris, travaux suscités par le programme de recherche de la Ville de Paris. Les thèmes sont variés : surveillance de l’air, commerce, déconcentration des populations et des emplois, marché du logement, quartiers… Ces regards croisés permettent d’appréhender les enjeux relatifs à l’avenir de Paris.
Le chapitre consacré à « la surveillance de la pollution de l’air par les particules » (tome1) vous intéressera, tout comme le chapitre intitulé « la détection des polluants atmosphériques par des biocapteurs » (tome 2).

Paris
Université de tous les savoirs-la suite Paris, Michaud, Yves
O Jacob, 2004
Conférences données en octobre et novembre 2003 :Contient les conférences 498 à 514 de l’UTLS De Paris vu par les artistes à la pollution de l’air, en passant par les évolutions de ses habitants et son histoire linguistique, politique et administrative, c’est une vision inédite de notre capitale qui nous est donnée.
Consultez plus particulièrement le chapitre intitulé « la pollution atmosphérique à Paris et en Europe »

Sites internet

Je vous communique également le lien vers Airparif, l’association de surveillance de la qualité de l’air. Grâce aux différents onglets constitués de sous-rubriques, vous pourrez prendre connaissance de l’état de l’air, des méthodes de surveillance, de la pollution et de son évolution avec présentation de cartes en temps réel, de la réglementation…
Vous pouvez également contacter Airparif et explorer les liens proposés qui peuvent vous être utiles dans votre recherche, comme le lien l’Observatoire régional de la santé ou la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie.

Je vous propose aussi de consulter le site de la Mairie de Paris. Tout d’abord, l’air à paris évoque la pollution de l’air à Paris, informe en cas d’épisode de pollution, permet d’agir pour la protection de l’atmosphère, présente les acteurs et partenaires de l’air et traite du ballon du parc André Citroën. Ensuite vous pourrez explorer la rubrique intitulée stop pollution qui permet de connaître les aides faites aux particuliers et professionnels pour limiter la pollution, les amendes et sanctions en vigueur, le Plan de Qualité de l’Air, les interdictions de circuler et dérogations…

Quelques articles consultables sur le web

Le Parisien, 07/06/2017
Une victime de la pollution de l’air à Paris attaque l’état, Guillot, Jean Nicolas
Lien : http://www.leparisien.fr/societe/pollution-de-l-air-une-parisienne-porte-plainte-contre-l-etat-07-06-2017-7025229.php

La Croix avec AFP, 03/12/2016
Paris touché par un pic de pollution très intense
Lien : https://www.la-croix.com/France/Paris-touche-pollution-tres-intense-2016-12-03-1200807808

Les Echos, 29/03/2017
Londres et Paris unis contre la pollution de l’air, Hidalgo, Anne ; Khan Sadi
Lien : https://www.lesechos.fr/29/03/2017/LesEchos/22414-048-ECH_londres-et-paris-unis-contre-la-pollution-de-l-air.htm

Pour ce qui est des articles de presse, sachez que la Bpi est abonnée à Europresse qui donne accès à plus de 10 000 sources d’information françaises et étrangères, généralistes et spécialisées. Plus de 300 000 documents sont ajoutés chaque jour permettant l’accès à plusieurs décennies d’archives. Cette ressource est consultable à la bibliothèque
Je vous donne les références de quelques articles qui peuvent vous intéresser (liste non exhaustive).

La mairie de Paris lance une campagne en ligne contre la pollution automobile lefigaro.fr, 08/12/2016

Pollution : pas de circulation alternée vendredi à Paris, Th B  Aujourd’hui en France, 29/12/2016

Vidéos

Concernant les représentations de la pollution à Paris, je vous propose 3 reportages visibles sur You Tube :
un reportage ESRA pollution de l’air à Paris daté du 30/11/2015
un reportage ayant pour sujet la pollution de l’air à Paris le deuxième jour de circulation alternée
un reportage montrant la pollution à Paris

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 17 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je souhaite savoir si vous avez des sources documentaires sur la pollution atmosphérique et le capitalisme, le lien avec les deux…

couverture du livre La contamination du MondeNotre réponse du 04/12/2017

Je vous propose de consulter les livres suivants à la Bpi (Bibliothèque publique d’information):

La contamination du monde : une histoire des pollutions à l’âge industriel
Jarrige, François ; LeRoux, Thomas
Seuil, 2017
Une analyse historique de la pollution et des effets de l’activité humaine sur l’environnement. Les auteurs explorent les conflits politiques liés à cette question à l’âge industriel ainsi que l’évolution des mentalités vers une modernité capitaliste

Le champignon de la fin du monde : sur la possibilité de vivre sur les ruines du capitalisme
Tsing, Anna Lowenhaupt
Les Empêcheurs de penser en rond : La Découverte, 2017
Le matsutake est un champignon qui prolifère dans les forêts détruites. L’auteure s’est intéressée aux paysages naturels dévastés, envahis par les matsutake, qui sont ramassés par des travailleurs précaires et vendus ensuite sur les étals d’épiceries fines. Un éclairage sur la façon dont le capitalisme ravage la planète et une leçon sur une espèce qui vit de la dégradation environnementale.

En cliquant sur ce lien, vous trouverez également une liste de livres proposés par Google Livres en lien avec votre sujet.

Articles en ligne

Une recherche sur le web me permet aussi de vous proposer ces articles:

de Perthuis Christian, « L’économiste face aux enjeux environnementaux »Annales des Mines – Responsabilité et environnement, 2016/3 (N° 83), p. 40-44. URL : https://www.cairn.info/revue-responsabilite-et-environnement-2016-3-page-40.htm

Dupuy Michel. Industries, forêts et pollution atmosphérique en RDA, 1949-1974. In: Histoire, économie et société, 2002, 21ᵉ année, n°4. pp. 571-582.  http://www.persee.fr/doc/hes_0752-5702_2002_num_21_4_2277

Antonin Sylvie. Les industries périurbaines de Bogota. In: Les Annales de la recherche urbaine, N°29, 1986. Industries et territoires. pp. 87-94. http://www.persee.fr/doc/aru_0180-930x_1986_num_29_1_1224

« Le capitalisme détruit-il l’environnement ? », 07/12/2010
Contrepoints
Lien : https://www.contrepoints.org/2010/12/07/8571-le-capitalisme-detruit-il-l%E2%80%99environnement

« Méchant capitalisme qui sauve la nature », 13/01/2016
Contrepoints, h16
Lien : https://www.contrepoints.org/2017/01/13/277672-mechant-capitalisme-sauve-nature

« Célébrer la Terre, célébrer le capitalisme », 25/04/2012
Contrepoints, Veer, Pierre-Guy
Lien : https://www.contrepoints.org/2012/04/25/80664-celebrer-la-terre-celebrer-le-capitalisme

« Les impacts sur la planète du capitalisme mondial », 08/03/2012
Ritimo, Maharajh, Rasignan
Lien : https://www.ritimo.org/Les-impacts-sur-la-planete-du-capitalisme-mondial

« La machine à polluer capitaliste ? Un demi-millon de morts par an en Europe », 25/11/2016
Révolution permanente . Liam, Anthony
Lien : http://www.revolutionpermanente.com/La-machine-a-polluer-capitaliste-Un-demi-million-de-morts-par-an-en-Europe

« La pollution coûte 225 milliards de dollars chaque année à l’économie mondiale, 08/09/2016
Lemonde.fr ; Van Eekhout, Laetitia
Lien : http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/09/08/la-pollution-de-l-air-coute-225-milliards-de-dollars-a-l-economie-mondiale_4994720_3244.html

J’ai également fait une recherche dans le Sudoc (catalogue collectif des bibliothèques universitaires et des centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche) : il est possible que certains documents retiennent votre attention. La majeure partie de ces documents est en langue anglaise. Ne sachant pas si vous lisez cette langue, je vous transmets le lien qui vous permettra de visualiser l’intégralité des documents proposés. Si un document vous intéresse, cliquez sur le titre puis cliquez sur l’onglet « Où trouver ce document? » pour savoir dans quelle bibliothèque il est consultable
Lien : http://www.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SET=2/TTL=11/NXT?FRST=1

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 8 fois dont 1 fois aujourd'hui

L’industrie du livre a-t-elle un impact environnemental significatif ?

photo de ballots de papier destinés au recyclage

CC0 Public Domain, via Pixabay

Notre réponse du 26/06/2017

En réponse à votre demande, voici une sélection de liens vers des sites ou des fichiers pdf qui vous aideront à alimenter votre dossier. Je n’ai malheureusement pas trouvé de document unique faisant le tour de la question avec les différents points.

Papier

Sur le site de l’éditeur Terre vivante,  vous trouverez différentes analyses, dont :

Sur Ecoinfo
Les impacts de la fabrication du papier Posted on 23/11/2010 by Eric Drezet
et ses liens, dont cette ressource en anglais :
Solutions – Responsible Paper sur le site d’une fondation américaine Green press

Des statistiques intéressantes sur le papier sur le site Planetoscope.com : Développement durable : le papier

Guide : Normes et labels environnementaux pour les produits papiers
EcoFolio, l’éco-organisme des papiers, en collaboration avec l’ADEME, établissement public de l’environnement et du développement durable, a réalisé ce guide pour offrir des repères simples et pratiques aux usagers de la filière papier fichier : https://www.eco-conception.fr/data/sources/users/9/docs/papier/ef_labels.pdf

Éco-édition : fabrication
Le choix d’un prestataire peut porter sur les caractéristiques environnementales suivantes : qualité écologique du papier, qualité écologique des encres (Offset) et des produits associés, gestion des déchets dangereux de l’imprimerie.
Sommaire du dossier
Bien choisir son imprimeur : anticiper pour permettre le choix du papier
Bien choisir son imprimeur : sélectionner une encre avec moins d’empreinte
Bien choisir son imprimeur : vérifier la bonne gestion des déchets

 Eco-conception et déclaration environnementale : des règles d’or pour l’édition fichier de l’ADEME

Sur ActuaLitté, un article qui évoque une pétition d’auteurs conscients du problème et fournissant quelques chiffres
Environnement et liberté d’expression : plus de 150 auteurs interpellent l’édition
Antoine Oury – 31.05.2017
https://www.actualitte.com/article/monde-edition/environnement-et-liberte-d-expression-plus-de-150-auteurs-interpellent-l-edition/83020
« La Commission Environnement du SNE a publié en mars 2013 un document, « Sept suggestions pour devenir un éditeur éco-responsable », qui recommande notamment l’usage « des papiers issus de bois européens (moins de transport) certifiés PEFC (certification bien adaptée aux forêts européennes) » et certifiés « FSC (plus adaptée aux forêts non européennes) » pour les livres imprimés en-dehors de l’Europe.
« En Europe, 80 % des papiers que les éditeurs utilisent sont certifiés », souligne Pascal Lenoir, « même si la certification du papier n’est pas le seul élément d’évaluation des politiques liées à l’environnement ». L’ONGI WWF propose d’ailleurs une classification de ces certifications, dont la lisibilité est parfois délicate. « Les forestiers ont des progrès à faire, mais les certifications aussi : nous travaillons ensemble pour que les choses s’améliorent, à tous les niveaux, qu’il s’agisse du transport, des encres utilisées, du recyclage… »
La majorité des papiers certifiés est présente en Europe, estime Pascal Lenoir, si bien qu’utiliser un papier PEFC [moins bien noté par la WWF] ne coûterait pas plus cher qu’un papier non certifié. D’après le président de la Commission Environnement, l’édition européenne est consciente des enjeux, « puisque Hachette fait un bilan carbone par ouvrage, Editis fonctionne avec du papier certifié FSC [mieux noté que le papier PEFC par la WWF], et j’achète moi-même tout mon papier certifié ».
« Sans avoir besoin de régulation supplémentaire, la France affiche des statistiques de même niveau que celles de l’Europe pour l’usage de papiers certifiés », indique Pascal Lenoir.

Un autre aspect de la question sur le site Consoglobe :
Livre papier vs livre numérique : lequel est le plus écolo ?
Même si la lecture sur support numérique reste marginale en France, elle grignote peu à peu des parts de marché. Outre le côté pratique du livre dématérialisé, les pro e-books avancent souvent l’argument d’une consommation du livre plus verte. Qu’en est-il réellement ? Le livre électronique est-il plus écolo que son homologue en papier ? Rédigé par Annabelle, le 2 Jul 2015

Sur l’encre

Une Note d’Information rédigée par EuPIA,(European printing ink association)
Impact environnemental des encres d’imprimerie Mars 2013

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 13 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je voudrais connaître les bases de la permaculture pour un tout petit jardin…

Photographie d'un jardin en permaculture

By Hardworkinghippy [CC BY 2.0], via Flickr

« Un jardin en permaculture a, en effet, vocation à remplir plusieurs fonctions : en plus de la production alimentaire de fruits et légumes, il peut servir à la production de plantes médicinales, d’herbes aromatiques, de fleurs mellifères, d’ornement, à la production de matières végétales pour l’artisanat, à la création d’espaces de vie relaxants, romantiques ou ludiques ». (permaculturedesign.fr)

Notre réponse du 19/04/2017 – révisée le 13/06/2017

Je vous propose les ressources suivantes, en commençant par le livre de base :

Mon petit jardin en permaculture : durable, esthétique et productif ! 
Joseph Chauffrey, Terre vivante, 2017
Joseph Chauffrey invite les lecteurs dans son jardin urbain. Il leur dévoile, pas à pas, comment transformer leur jardin en un lieu vivant et ultra-productif grâce à la permaculture. Il cultive un potager de 25 m² et un verger, et optimise les moindres espaces disponibles (sur le toit du garage, bottes de paille sur la terrasse, cultures verticales…). Il propose des solutions accessibles et rapides, visibles dès la première année. Plus qu’un témoignage, une véritable expérimentation, dans un but d’autosuffisance et selon une démarche scientifique.
– Voir la description complète du livre sur le site d’écologie Terre vivante.
– Une vidéo, de 15 minutes, présente avec clarté de nombreux principes (multiplier les interactions entre les éléments de l’écosystème, s’appuyer sur la nature) et techniques de permaculture (haies, buttes, paillage, compost, abris, récupération d’eau…). 
– Sans oublier le blog pour des questions ponctuelles comme broyer des feuilles épaisses à la tondeuse ou réussir à faire germer des graines.

« L’extraordinaire productivité d’un petit potager de 50 m2 : un exemple pour nourrir la ville de demain ? »
Simon Gouin, Basta !, 16/09/2016
[lire l’article]

Vous pouvez également consulter un autre site utile : Permaculture design. On y trouve des conseils qui peuvent servir :
« Comment faire un jardin en permaculture »
Permaculture design, 28/012/2014
[consulter l’article]
Et aussi des vidéos sur le lieu, le climat, les ressources ou les facteurs limitants, et une bibliographie de 10 ouvrages.

Voici de bons conseils sur le site mon potager.netrubrique permaculture.

Enfin, découvrez un tableau des bonnes associations de légumes sur Ecolococo.fr.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

 

Cette question-réponse a été vue 85 fois dont 1 fois aujourd'hui

Avez des documents sur le sujet de la pollution visuelle causée par l’affichage publicitaire ?

Saint Etienne grande surface et panneaux publicitaires

By Daniel Villafruela.[CC BY 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 15/03/2017

Sur le site Planète.fr Loi Macron : la « pollution visuelle » bientôt dans nos campagnes ? Publié par Meddy Mensah le Vendredi 05 Février 2016

“Dans l’article 2 du projet de décret relatif à la publicité extérieure, dont l’application est prévue le 1er mars, il est désormais prévu « la possibilité d’installer des dispositifs scellés au sol dans certaines agglomérations de moins de 10 000 habitants lorsque les spécificités locales communales peuvent le justifier », à savoir surtout quand une zone commerciale se trouve à proximité de celles-ci. Seul garde-fou : les communes concernées doivent appartenir à une unité urbaine dont la « ville centre » comptabilise plus de 10 000 habitants, soit en tout très exactement 1 532 communes.”

Sur le site d’Environnement magazine
Affichage publicitaire : Un décret autorisant les publicités géantes dans les stades de l’Euro 2016 inquiète les associations le 21/01/2016
Le ministère de l’Écologie vient de mettre en consultation un projet de décret relatif à la publicité extérieure, aux enseignes et aux préenseignes. Autorisant les panneaux publicitaires de grande taille, il est perçu comme un affront par les défenseurs du paysage.

Sur le site du CPNS(Comité pour la protection de la nature et des sites), les résultats d’une consultation publique
NON au projet de décret relatif à la publicité extérieure, aux enseignes et aux préenseignes 10/02/2016 –
Dans la consultation publique, 99% des personnes se sont dites opposées aux panneaux publicitaires dans les villes de moins de 10.000 habitants. Tirant les conclusions de ce rejet massif, les ministres multiplient les annonces selon lesquels il n’y aura pas de retour des panneaux publicitaires dans les villes de moins de 10.000 habitants. Par contre le flou subsiste sur les très grands panneaux (50m²) dans les stades de plus de 15000 places. Restons mobilisés.

L’exemple de la commune de Saint Leu qui a demandé à son maire de “de bien vouloir prendre les dispositions les plus sévères possibles en vue de la suppression du plus grand nombre des publicités polluant actuellement les grandes artères de notre ville.”
Saint-Leu: le Règlement Local de Publicité a été voté le 10 décembre 2015

Une émission de télévision :
Le Hégarat Thibault, « La France défigurée, première émission d’écologie à la télévision », Le Temps des médias, 2015/2 (n° 25), p. 200-213.
DOI : 10.3917/tdm.025.0200. URL : http://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2015-2-page-200.htm

Une page militante  Dossier: La pollution visuelle sur le site Dijon-écolo

Zavoli Philippe, « Le régime de la publicité, des enseignes et des préenseignes depuis le décret n˚ 2012-118 du 30 janvier 2012 ou les contradictions du nouveau droit de l’affichage publicitaire », Revue juridique de l’environnement, 2012/3 (Volume 37), p. 487-501. URL : http://www.cairn.info/revue-revue-juridique-de-l-environnement-2012-3-page-487.htm

Sur le site de Libération, un article ancien qui soulevait déjà le projet
L’affichage publicitaire est une pollution visuelle Par Nicolas Hervé,  21 mai 2008

Le Projet de décret relatif à la publicité extérieure, aux enseignes et aux préenseignes
Du 15/01/2016 au 09/02/2016
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-de-decret-relatif-a-la-publicite-exterieure-a1227.html

Les questions au Sénat Projet de décret relatif à la publicité extérieure, aux enseignes et aux préenseignes https://www.senat.fr/questions/base/2016/qSEQ160421276.html

Cordialement,

Eurekoi – Bibliothèque publique d’information

Cette question-réponse a été vue 22 fois dont 1 fois aujourd'hui

Comment lutter ou limiter l’effet de serre ?

un globe terrestre sur un feu de cuisinière

Par Lesserland [CC0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 23/12/2016

Suite à votre question sur « comment lutter ou limiter l’effet de serre « , la BMVR de l’Alcazar de Marseille vous répond :

Commencez par une définition de l’effet de serre sur une bonne encyclopédie, comme l’Encyclopédie Universalis Junior, accessible à la bibliothèque ou en ligne pour les abonnés du réseau des bibliothèques de Marseille

On voit dans cette première définition que l’effet de serre est positif et nécessaire, mais que les activités humaines qui amplifient ce phénomène participent au réchauffement de la planète qui pose de nombreux problèmes :

L’effet de serre est le réchauffement de la surface et de l’atmosphère terrestres. Il est provoqué par des gaz de l’atmosphère, appelés gaz à effet de serre, qui retiennent l’énergie du Soleil. Parmi ces gaz, la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone et le méthane sont les plus courants. Sans l’effet de serre, la Terre serait trop froide pour que l’on puisse y vivre.
« effet de serre » in Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le 23 décembre 2016.
Mais :  » Les activités humaines augmentent l’effet de serre. (…) Les scientifiques pensent que cela provoque le réchauffement de la planète, une augmentation constante de la température moyenne de la surface de la Terre. »
Dans la partie qui concerne la lutte contre le réchauffement, l’encyclopédie nous dit :
Le réchauffement de la planète est un problème mondial. Les gouvernements tentent de trouver des solutions pour limiter la quantité de gaz à effet de serre. Mais ils ont du mal à se mettre d’accord. Tout un chacun peut aussi contribuer à la lutte contre ce réchauffement, en réduisant ses déplacements en automobile ou en éteignant les lumières et les appareils électriques non utilisés.
Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le 23 décembre 2016. Disponible
Il existe aussi une encyclopédie en ligne participative pour les enfants Vikidia.org, c’est un peu l‘équivalent de Wikipédia, mais en plus facile à lire ; maintenant qu’on a compris que le problème était le réchauffement, on cherche « réchauffement climatique » :
On y apprend qu’il y a des solutions à apporter à plusieurs niveaux :
au niveau des gouvernements :
– consommer moins d’énergie
– utiliser des énergies renouvelables
– signer des accords internationaux pour s’engager ensemble à moins consommer
au niveau individuel :
– prendre les transports en communs ou faire du covoiturage.
– isoler son habitation et mettre un pull chez soi plutôt que d’allumer le chauffage.
– choisir des destinations de vacances pas trop éloignées.

Egalement une animation sur le site Méteo France :
Une émission de télévision intéressante, C’est pas sorcier explique simplement de nombreux phénomènes scientifiques :
Voir « Effet de serre : coup de chaud sur la planète », réalisée par Christophe Chayé en 2002, que l’on peut voir en ligne sur YouTube ou retrouver en DVD sous le titre « Attention planète fragile » paru en 2004.

Le site de la Cité des Sciences à Paris propose des animations en ligne expliquant le processus de :
l’effet de serre en partenariat avec EduCapoles le site éducatif de la Fondation Internationale des Pôles

Plusieurs livres abordent cette question simplement, avec de nombreux dessins et photos qui t’aideront à bien comprendre :
La Terre se réchauffe : 1, 2, 3 soleil (junior) / Florence Thinard ; illustrations Christophe Bataillon. ed. Gallimard Jeunesse, 2010.
Ce documentaire permet de comprendre la différence entre la météo et le climat, l’origine du réchauffement climatique et de savoir comment agir en meilleure harmonie avec la nature.

Quand les ours frapperont à nos portes / Marie Wilmer, Julie Lecomte. ed. Vert pomme, 2014
Isha et Kaya, deux petits Esquimaux, rencontrent un ourson blanc puis un phoque qui se sont perdus. En les raccompagnant, ils comprennent pourquoi leur terre glacée est en danger. Un album sur le réchauffement climatique, avec des informations documentaires et des activités.

Ceci est ma planète : le réchauffement climatique : un guide pour les jeunes / Jan Thornhill . ed. Bayard Canada Livres, 2010
Les jeunes disent aimer la planète. Dans ce cri d’amour, il est important de leur faire découvrir sa fragilité et comment ils peuvent devenir à leur niveau des acteurs de changements. En quoi le réchauffement climatique constitue-t-il un problème? Comment savons-nous que la Terre se réchauffe? Est-ce que les changements climatiques m’affecteront? Pouvons-nous empêcher la situation de se détériorer? Que puis-je faire pour aider? L’auteure répond à ces questions dans ce livre intelligent et passionnant.

Atmosphère : quel effet de serre ! / Valérie Masson-Delmotte,Marc Delmotte. ed. Le Pommier, 2009

Cordialement,
EurêkoiBMVR Marseille vous remercie.

Date de création: 28/12/2016 05:22     Mis à jour: 28/12/2016 12:25
Cette question-réponse a été vue 144 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pour un exposé, je cherche comment remédier au réchauffement climatique…

couverture de Le grand livre pour sauver la planèteNotre réponse du 21/11/2016

C’est un peu dommage que vous n’ayez pas précisé votre âge ou votre niveau scolaire. J’ai cherché dans les ressources pour enfants du site Ricochet en visant les livres pour les plus âgés.
www.ricochet-jeunes.org/ Institut suisse Jeunesse et Médias : ressources sur les oeuvres, les auteurs, les illustrateurs, actualité du livre pour enfants. Site dédié à la littérature jeunesse …

Ma ville, ma nature. Guide des petits gestes verts
Auteurs : Emilie Schickel,Stéphan Martin
Illustrateurs : Stoof Lelong,David Alaguillaume
Delagrave, Albums du chat botté – 2003
Les éditions Delagrave publient en association avec la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme un album-guide pour sensibiliser les enfants à l’environnement. Les…
Documentaire à partir de 10 ans

L’énergie à petits pas
Auteur François Michel
Actes sud junior, collection « A petits pas »
Octobre 2003 – 12 euros
Documentaire à partir de 9 ans
THÈMES : ECOLOGIE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE, NATURE, SCIENCE, ANIMAUX, ENVIRONNEMENT, RECHERCHE, RÉFLEXION SUR LA LITTÉRATURE JEUNESSE ET SON ENVIRONNEMENT
L’AVIS DE RICOCHET
Dans la collection « A petits pas », François Michel a déjà signé plusieurs ouvrages, sur l’écologie (Prix octogones), sur l’eau ou sur la République. Il nous revient ici en expliquant les différentes énergies (le titre singulier peut être trompeur), qu’elles soient fossile, solaire, hydraulique ou nucléaire. Un premier chapitre permettra de comprendre ce qu’est l’énergie, son histoire et sa répartition. Dans un second chapitre, sont déclinés les différentes énergies naturelles. On retiendra ensuite nos sources d’énergies actuelles, de l’électricité au charbon, du pétrole au nucléaire. Enfin, dans un chapitre consacré à l’avenir de l’énergie, l’auteur insiste sur sa gestion, sur les risques et sur la préservation de l’environnement. Après lecture, on aura certainement compris que les hommes doivent maîtriser leur consommation d’énergie et favoriser les énergies renouvelables. Un ouvrage très bien documenté, parfaitement adapté, ludique.

Y-a-t-il un autre monde possible ?
Auteur Anne Jankéliowitch
Illustrateur Zelda Zonk
Editeur: La Martinière jeunesse, coll. Hydrogène, 2004
Documentaire à partir de 12 ans
THÈMES : ECOLOGIE, ENVIRONNEMENT, NATURE, SCIENCE, ANIMAUX, ENVIRONNEMENT, DÉVELOPPEMENT DURABLE
L’AVIS DE RICOCHET
Pour la collection Hydrogène, Anne Jankéliowitch aborde les problèmes de développement durable à destination des adolescents. En sept chapitres, l’autre propose, chiffre à l’appui, un état des lieux de notre planète, développe les problèmes les plus importants et apporte quelques solutions. Un ouvrage qui sensibilise autour de l’eau, des océans, de la pollution de l’air, des déchets ou du réchauffement climatique. Un documentaire qui fait réfléchir sur notre environnement.

Ça chauffe pour la terre. Changements climatiques et développement durable
Auteur : Bruno Goldman
Illustrateur : Bruno Liance,Mathias Gally
Editeur : Hatier, coll. En avant ma planète, 2007 – 9,90 euros
Documentaire à partir de 9 ans
THÈMES : MÉTÉO/MÉTÉOROLOGIE/CLIMAT, DÉVELOPPEMENT DURABLE
L’AVIS DE RICOCHET
Dans la collection « en avant la planète », Bruno Goldman nous invite à comprendre les enjeux du réchauffement climatique. Pourquoi la planète se réchauffe-t-elle ? Le climat est-il devenu fou ? Sommes-nous tous responsables ? Animaux et plantes sont-ils en danger ? Quels sont les gestes simples et utiles ? En douze questions, Bruno Goldman cerne donc les causes du réchauffement climatique, dresse un état des lieux de l’état de santé de notre planète sans oublier d’aborder la question des solutions. A travers des chapitres synthétiques et clairs, l’ouvrage permettra aux plus jeunes de découvrir bien des notions essentielles qui sont expliquées pas à pas, mais aussi d’avoir en main de nombreux exemples et chiffres.. Autre apport intéressant qui rend le parcours ludique, les avis des enfants autour du monde qui s’expriment sur ces différents sujets de même que les jeux et questions/réponses qui appuient la découverte. La préservation de la planète est un thème de plus en plus décliné dans les documentaires pour la jeunesse. Cet ouvrage permet de cerner les contours de cette préoccupation bien actuelle.

Le grand livre pour sauver la planète
Auteur : Collectif
Illustrateur : Collectif
Editeur : Rue du monde, 2009 – 22,50 Euros
Documentaire à partir de 9 ans
ISBN : 9782915569728
Ce livre fait partie de la SÉLECTION de Ricochet
THÈMES : ECOLOGIE, ENVIRONNEMENT, NATURE, DÉVELOPPEMENT DURABLE
L’AVIS DE RICOCHET
Il faut maintenant agir pour sauver notre planète bleue et la survie de l’homme sur celle-ci. C’est ce que rappellent les auteurs dans ce nouveau grand livre paru aux éditions Rue du Monde qui dressent ici un état des lieux parfaitement documenté sur les grands sujets liés à un développement durable. La biodiversité, l’eau, la forêt et le commerce du bois, la pollution de l’air, le climat et son réchauffement, les carburants et nouvelles énergies, etc…Tous les enjeux sont clairement exposés. Les auteurs rappellent l’urgence de l’action, invite à des gestes concrets. Ils incitent aussi à s’engager dans des associations sans oublier de rester attentifs aux décisions politiques prises pour le devenir de la planète, notamment celles qui seront actées à Copenhague en décembre prochain. Appuyé par de nombreuses photographies et de vifs croquis de Pef, le propos est vivant et émaillé de bonnes et moins bonnes nouvelles et de nombreux chiffres. Cinq témoins (Aminata Traore, Jean-Marie Pelt, Allain Bougrain-Dubourg ; Jean-Louis Etienne et Yann-Artus Bertrand) nous offrent leur regard et expertise. Rappelons que cet ouvrage fait partie de l’opération l’Eté des bouquins solidaires », menée conjointement avec le Secours populaire. A chaque livre acheté, un livre sera offert à un enfant privé de vacances. Une lecture indispensable et éclairée qui invite à agir et à débattre sur toutes ces questions cruciales.
Vous devriez pouvoir trouver ces livres au CDI ou dans votre bibliothèque municipale.

On retrouve plus ou moins les mêmes livres dans cette liste de Education – France TV
http://education.francetv.fr/matiere/litterature/maternelle/article/9-ans-et-plus-selection-de-livres-sur-le-developpement-durable
ou dans cette liste de Citéco
https://www.citeco.fr/litt%C3%A9rature-jeunesse-d%C3%A9veloppement-durable-g%C3%A9n%C3%A9ralit%C3%A9s

Des sites :


Sur Materre.fr un site agréable à consulter, avec des vidéos, des dossiers thématiques :
C’est quoi le développement durable

Avec des exemples concrets d’actions à mener, par exemple, Bons réflexes et une rubrique : Préparer des exposés

Plus compliqué l’article de Wikipedia sur le Développement durable

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 61 fois dont 1 fois aujourd'hui

Je suis à la recherche de documentation scientifique traitant du lien entre environnement et marché carbone.

photographie d'un embouteillage

Par Osvaldo Gago [CC-BY-SA 2.5], via Wikipedia16

Je suis à la recherche de documentation scientifique (articles de revues spécialisées, ouvrages de chercheurs etc…) traitant du lien entre environnement et marché carbone. Je recherche un traitement avant tout économique sur les processus ayant conduit à l’échec du marché carbone même si un coup d’oeil sur son contexte historique serait appréciable. En espérant que vous puissiez m’aider ; merci d’avance.

Notre réponse du 16/10/2016

Voici une sélection de références d’ouvrages et d’articles universitaires : Nous avons utilisé des bases de données numériques en économie ou en sciences sociales. Toutes sont accessibles à la Bibliothèque publique d’information (Bpi)
Certains articles sont sur le net gratuitement via Google Scholar. Nos bases de données sont les suivantes : Delphes, Cairn, Vente et Gestion.
Voir ci dessous pour une présentation détaillée. Et nous avons utilisé aussi le catalogue Sudoc (Le catalogue du Système Universitaire de Documentation est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il comprend plus de 10 millions de notices bibliographiques qui décrivent tous les types de documents (livres, thèses, revues, ressources électroniques, documents audiovisuels, microformes, cartes, partitions, manuscrits et livres anciens…)

I ) Voici quelques ouvrages qui présentent la problématique du pollueur-payeur…(aspect historique) :

Le changement climatique : concevoir un système pratique de taxe / Organisation de coopération et de développement économiques.
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/012674370

La taxe carbone : mythe ou réalité ? [Texte imprimé] : de la théorie à la pratique / Institut de l’entreprise. – juillet 2008
Identifiant pérenne de la notice : http://www.sudoc.fr/131609831

Rapport d’information sur la fiscalité environnementale, sur l’instauration d’une contribution climat -énergie, le fonctionement et la régulation des marchés de quotas de CO2, du Sénat en 2009 : https://www.senat.fr/rap/r08-543/r08-5431.pdf

Voir de nombreux ouvrages récents sur le marché carbone… à partir de ce catalogue ( de nombreuses thèses sur ce sujet, sont répertoriées dans ce catalogue)
Sinon voir thèses en ligne :https://tel.archives-ouvertes.fr/?

II) Quelques résultats de la recherche à partir de Google scholar (Google Scholar est un service de Google permettant la recherche d’articles scientifiques) :

La fiscalité environnementale, instrument économique par excellence. Chiroleu-Assouline, M. (2011). Revue française de finances publiques-RFFP, (114), 17-25.
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00607596/file/MCA_RFFP2011_VersionAuteur.pdf

Les instruments des politiques d’environnement. Delache, X., & Gastaldo, S. (1992). Economie et statistique, 258(1), 27-34.
http://www.persee.fr/doc/estat_0336-1454_1992_num_258_1_5689

« La carte carbone : une alternative à la taxe ? », Desmettre Sandra, Regards croisés sur l’économie 2/2009 (n° 6) , p. 145-148 DOI : 10.3917/rce.006.0145.
URL : http://www.cairn.info/revue-regards-croises-sur-l-economie-2009-2-page-145.htm

Taxe (s) carbone: et maintenant? Laurent, E., & Le Cacheux, J. (2010). Lettre de l’OFCE, (316), 1-4.
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01023823/document

Politique de l’effet de serre. Une évaluation du plan français de quotas de CO2. Godard, O. (2005). Revue française d’économie, 19(4), 147-186.
http://www.persee.fr/doc/rfeco_0769-0479_2005_num_19_4_1563

III ) Nos abonnement numériques à Bpi :

A) Ces résumés d’articles sont extraits de la base Delphes

Réforme du marché carbone : la commission Mestrallet plaide pour des prix plancher et plafond
Source : Environnement et technique Revue disponible à la Bpi
juillet 2016 – n° 360 – pp 10-13
Instaurer un corridor de prix sur le marché carbone européen, telle est la proposition envisagée par le pré-rapport de la commission Canfin-Grandjean-Mestrallet. Défendue par le gouvernement français, l’idée est en revanche clairement rejetée par le Parlement Européen. L’objectif de cette réforme est triple : renforcer l’efficacité des politiques climatiques de l’UE, garantir la cohérence de ces politiques et permettre au marché carbone d’aboutir à une décarbonation de l’économie européenne. Au Parlement européen, on reproche à la proposition française de vouloir résoudre le problème en s’attaquant à la mauvaise variable ; pour eux, le prix des quotas est un symptôme et non une cause. Focus également sur cette question avec l’oeil des économistes du climat et de l’énergie. Ceux-ci font preuve de scepticisme et pensent que ces solutions de prix plancher et plafond sont peu pertinentes. En effet, ils estiment que le premier effet d’un prix plancher français sera de substituer les productions thermiques nationales par des importations. Par conséquent, le coût de l’électricité sera plus élevé pour une efficacité relative. Peu de chiffres.

A quand la vraie réforme du marché carbone ?
Source : Alternatives économiques Revue disponible à la Bpi
juin 2016 – n° 358 – pp 56-58
Décryptage des enjeux et des difficultés de la définition du prix du CO2, en projet de réforme dans l’Union européenne, en 2016. L’objectif : faire émerger un prix du CO2 suffisamment élevé pour inciter les entreprises à investir massivement dans la baisse de leurs émissions. Faute de quoi les objectifs européens à long terme (à savoir une baisse de 80% à 95% des émissions à l’horizon 2050) resteraient hors d’atteinte. Explications et détails. Un graphique : évolution 2007 – 2016 du prix du CO2 sur le marché européen, en euros/tonne.

Solvay prend de l’altitude
Source : Challenges Revue disponible à la Bpi
31 mars 2016 – n° 471 – p 54
Acquisition du spécialiste de la fibre de carbone et des composites pour l’aéronautique, Cytec (1 milliard de dollars de chiffre d’affaires et 20% de marges dans l’aéronautique) par le chimiste belge Solvay. Un rachat jugé risqué par les marchés, en raison du coût : 5 milliards d’euros, dont 1,5 milliard en augmentation de capital, dans un contexte de renouvellement du métier et en pleine crise pétrolière. Le marché des matériaux composites devrait quant à lui continuer d’exploser, passant de 553 millions d’euros en 2012 à 1,74 Mds EUR en 2020. Solvay sera également en mesure de trouver des débouchés dans l’automobile grâce à Cytec. CA 2015 de Solvay : 10,6 milliards d’euros, 406 M EUR de profits. Graphique : part de matériaux composites dans les différentes générations d’avions. Quelques données chiffrées.

B) A partir de la base de données Vente et Gestion (V&G) :
Les textes ci-dessous sont accessibles en texte intégral (PDF) via la base de données (V&G) .

1) Carbon pooling ou comment gérer les crédits carbone à partir d’une trésorerie centralisée. (French) By: Le Saout, Erwan. Recherches en Sciences de Gestion. 2015, Issue 108, p91-112. 22p.

2) Les marchés carbone dans le monde. (French) Carbon markets in the world. (English).
By: Lecocq, Franck. Revue d’Économie Financière. Mar2006, Vol. 83, p1-18. 18p.

3) Le regard de l’économiste : portée et limites de l’innovation environnementale. (French) By: GALIEGUE, Xavier. Vie et Sciences de l’Entreprise. Dec 2012, Issue 191/192, p39-58. 20p.

4) Quelle stratégie finançière pour un accord climatique à Paris 2015? (French) Financial Way to a Climate Agreement in 2015? (English). By: DE PERTHUIS, CHRISTIAN; JOUVET, PIERRE-ANDRÉ. Revue d’Économie Financière. Mar 2015, Vol. 117, p31-48. 18p.

5) Impact des politiques climatiques sur le prix du carbone et les marchés de l’énergie. (French) The impact of climate policies on the carbon price and the energy markets. (English). By: Blanchard, Odile; Criqui, Patrick; Kitous, Alban; Mima, Silvana. Revue d’Économie Financière. Mar 2006, Vol. 83, p1-23. 23p.

6) Le marché européen des quotas de CO2 : leçons d’un an de fonctionnement. (French) European carbon market: year 1. (English). By: De Perthuis, Christian; Boccon-Gibod, Jean-Christophe. Revue d’Économie Financière. Mar 2006, Vol. 83, p1-18. 18p.

c) Autre plateforme de données numérique, Cairn :

1) La compensation carbone illusion ou solution ? Augustin Fragnière, , Paris, Presses Universitaires de France,
« Développement durable et innovation institutionnelle », 2009, 208 pages.
ISBN : 9782130577508
DOI : 10.3917/puf.rudel.2009.02
http://www.cairn.info/la-compensation-carbone-illusion-ou-solution–9782130577508.htm

2) « A quand la vraie réforme du marché carbone ? », de Ravignan Antoine
Alternatives économiques 6/2016 (N° 358) , p. 56-56
URL : http://www.cairn.info/magazine-alternatives-economiques-2016-6-page-56.htm

3)« Construction (sociale) des marchés et régulations environnementales : un point de vue institutionnaliste », Douai Ali, Montalban Matthieu, Revue internationale de droit économique 2/2015 (t. XXIX) , p. 211-235
URL : http://www.cairn.info/revue-internationale-de-droit-economique-2015-2-page-211.htm.
DOI : 10.3917/ride.292.0211.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 57 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourriez-vous me donner une liste de personnalités publiques françaises qui se sont déclarées publiquement en faveur du climat, de la lutte contre l’effet de serre ou plus généralement de l’écologie ?

pictogramme de la terre dans une main ouverte

Domaine Public, via Pixabay

Pourriez-vous me donner une liste de personnalités publiques françaises (qui ne soit pas une femme ou un homme politique) qui se sont déclarées publiquement en faveur du climat, de la lutte contre l’effet de serre ou plus généralement de l’écologie ?

Notre réponse du 05/10/2016

Notre recherche s’est faite en deux étapes :
– rechercher les personnalités françaises engagées dans ce domaine à partir du web, les identifier.
– puis à partir deux nos deux bases en presse, Europresse et Generalis (disponibles gratuitement à la Bibliothèque publique d’information),  retrouver des articles les concernant (peu de déclarations).

Voici quelques personnalités françaises engagées pour la protection de la planète, liste non exhaustive :

Nicolas Hulot, Pierre Rabhi, Marion Cotillard, Yann Arthus-Bertrand, Nicolas Vanier, Jacques Perrin, Nikos Aliagas, Thierry Lhermitte, Alexandra Cousteau, Sonia Rykiel, Yannick Noah, Philippe Starck, Clauire Keim, Enki Bilal…

Et voici quelques références d’articles issus de la base de données en presse, Europresse :

Qu’est-ce qui fait courir Nicolas Hulot ? Le Monde.fr – 2014-12-26 – 3561 mots 

Yann Arthus-Bertrand s’installe à Longchamp pour l’écologie Le Jdd (site web) – 2015-04-11 – 843 mots 

Marion Cotillard, un long engagement en faveur de l’écologie L’Express (site web) – 2015-02-26 – 872 mots

La chronique de… Bixente Lizarazu Le Parisien.fr – 2015-06-30 – 485 mots

Quand Pierre Rabhi explique comment sauver le monde Marianne (site web) – 2015-11-29 – 1149 mots

Philippe Starck s’engage pour le climat La Lettre de l’audiovisuel – 2015-10-21 – 110 mots

Claire Keim : une voix engagée L’Indépendant (site web) – 2015-11-10 – 250 mots

Ces résumés d’articles sont extraits de la base Généralis :

Enki Bilal, le règne animal
Terra eco, Revue disponible à la Bpi, 01 décembre 2014, n°63, pp.32-34

Si vous aviez tout pouvoir que feriez-vous en premier pour la planète ? 
Géo, Revue disponible à la Bpi, 01 décembre 2015, n°442, pp.142-148
Le changement climatique est un fait qui s’impose à tous. (…)
Onze personnalités de premier plan, écrivains, explorateurs, philosophes, photographes et architectes répondent à la question. (…) Nicolas Vanier, aventurier, écrivain et réalisateur français. (…)

Jacques Perrin : « Vous allez me trouver fleur bleue, mais je crois qu’au contact de la nature l’homme devient un peu meilleur »
Télérama, Revue disponible à la Bpi, 27 avril 2011, n°3198, pp.12-14, 16

Les Artistes peuvent-ils sauver la planète ?
Beaux-arts – 01 décembre 2015 – n°378 – pp.56-69 Dossier de 3 articles.

Tara : Artistes et savants sur le pont
Causette – 01 juin 2016 – n°68 – pp.90-91
Tara est un bateau scientifique qui parcourt la planète pour étudier l’impact des changements climatiques et analyser les répercussions de la crise écologique sur les mers et les océans. De ses expéditions naissent des milliers de données biologiques, mais aussi des œuvres car, outre des chercheurs, le voilier a la particularité d’embarquer des artistes.

Pourquoi le monde aime autant la France
Capital, 01 janvier 2016, n°292, pp.56-64, 66-75 Revue disponible à la Bpi. Dossier de 7 articles.
Incroyable ! Après les attentats, la planète a clamé son amour pour nous. Et si on essayait d’en tirer profit ? Sommaire. La valeur de la marque France s’envole. La French Tech n’a jamais fait autant d’étincelles. On nous voit toujours comme un pays de cocagne. Paris reste un décor de rêve pour le cinéma. Nos grosses têtes et nos artistes sont de super VRP. Nous savons mettre en valeur notre patrimoine. Les stars planétaires raffolent du Made in chez nous.

Les Artistes sauveront-ils la planète ?
Oeil (L’), 01 décembre 2015, n°685, pp.36-47 Revue disponible à la Bpi Auteur(s) : Ramade, Bénédicte.
Avec la tenue en décembre 2015 à Paris de la COP21 (Conférence des Parties), la conférence sur les changements climatiques, les initiatives artistiques et écologiques se multiplient. Elles le font parfois avec plus ou moins d’opportunisme entre des artistes dont la pratique ne laissait jusqu’à présent pas soupçonner cette fibre et d’autres formellement engagés depuis des décennies, comme Janet Laurence et Olafur Eliasson. Et tous d’endosser, plus ou moins malgré eux, une question vieille comme l’écologie : l’art peut-il faire une différence ?

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information

Cette question-réponse a été vue 38 fois dont 1 fois aujourd'hui

Qu’estque l’agroécologie?

 
photo du bocage boulonnais

By Matthieu Debailleul [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 04/08/2016

Je vous transmets un extrait d’un article de Jean-Paul CHARVET, intitulé « AGRICULTURE DURABLE » sur le projet d’agro-écologie. In Universalis éducation [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le 4 août 2016. Disponible en partie sur http://www.universalis- edu.com/encyclopedie/agriculture-durable/
« La loi d’avenir pour l’agriculture française de juillet 2013 a mis en avant le concept d’agro-écologie : l’objectif est de concilier compétitivité économique et préservation de l’environnement. Afin de progresser sur la voie de cette double performance, deux principes sont mis en avant à l’échelle des exploitations agricoles : diversification des productions et autonomie. Concrètement, cela engage à une diversification des cultures pratiquées, à un allongement de la durée des rotations culturales, à l’introduction de légumineuses dans les assolements céréaliers ou/et au fait de nourrir le plus possible les animaux d’élevage à partir de productions végétales obtenues sur l’exploitation elle-même et de réduire d’autant les achats d’aliments effectués à l’extérieur.
Le projet agro-écologique est également fondé sur une réduction des opérations de travail du sol – ce qui réduit à la fois les coûts de production et les émissions de gaz à effet de serre (G.E.S.) – et sur des pratiques qui permettent une restitution maximale de matières organiques (donc de carbone) aux sols, telle la mise en place de plantes de couverture (futurs engrais verts) entre deux cultures principales.
Sur ces différents points, le projet agro-écologique reprend et promeut plusieurs pratiques déjà mises en œuvre par les diverses formes d’agriculture durable.
Il en va de même pour la faveur qu’il accorde aux exploitations de polyculture-élevage dans lesquelles se trouvent étroitement associées productions végétales (permettant de nourrir les animaux) et productions animales (fournissant, entre autres, la fumure indispensable aux cultures).
Plus innovante est la prise en compte de l’amont et de l’aval des exploitations agricoles. Celles-ci se trouvent replacées dans les contextes de leurs filières de production et des territoires sur lesquels elles fonctionnent. Afin d’intégrer ces dimensions économique et territoriale est proposée la création de Groupements d’intérêt économique et environnemental (G.I.E.E.) qui rassemblent des agriculteurs décidés à faire évoluer leur système de production dans une direction agro-écologique, en partenariat avec des acteurs des filières et des territoires.
Des contraintes demeurent malgré tout, car les systèmes qui s’inspirent de l’agro-écologie sont plus complexes (ce qui pose des problèmes de formation) et plus exigeants en travail. Ils peuvent également devenir plus sensibles aux aléas climatiques et sanitaires en cas de réduction trop importante de l’utilisation de produits phytosanitaires.
Si le recours à des semences de plantes génétiquement modifiées est tout à fait exclu des formes les plus radicales d’agriculture durable, il ne l’est pas a priori pour d’autres formes d’agriculture durable dont celles qui sont développées par l’A.E.I. ou par l’I.A.D. Au Brésil, l’agriculture de conservation utilise largement les plantes transgéniques. Si celles-ci demeurent très peu cultivées dans l’Union européenne, à l’exception notable de l’Espagne, elles occupent plus de 11 p. 100 des superficies cultivées de la planète (170 millions d’hectares en 2012). La diffusion mondiale très rapide de l’utilisation de plantes génétiquement modifiées (qui n’occupaient que 1,6 million d’hectares en 1996, première année où les agriculteurs ont utilisé les O.G.M.) s’explique au moins pour partie par les avantages qu’elles présentent aux yeux des agriculteurs pour leurs activités de production et de gestion de l’environnement : possibilité de s’en tenir à un travail simplifié du sol (sans obligation de labourer), ce qui limite les consommations de carburants fossiles, les émissions de CO2 dans l’atmosphère et les risques d’érosion des sols ; réduction du recours aux produits phytosanitaires. L’emploi de ces plantes accentue toutefois la dépendance des agriculteurs vis-à-vis des grandes firmes de l’agrochimie et du marché des semences… »

Sites Internet à consulter 
Cette question-réponse a été vue 75 fois dont 1 fois aujourd'hui

Recherche d’ouvrages de référence sur les bâtiments durables, notamment les construction en bois

maison en bois

CC0 domaine public

Complément d’information : Je cherche des ouvrages de référence qui me permettent de rentrer rapidement mais de façon détaillée dans le sujet de la construction durable d’un point de vue 
– normes et évolution réglementaire
– technique (solutions de construction, comme « poteau poutre, CLT=Cross Laminated Timber, exosquelette= »colombage »),
– économique (coûts des solutions) et
– organisation de la profession (promoteurs, architectes, maîtres d’ouvrage, industriels [du bois], rôle des pouvoirs publics).

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg, le 18 juin 2016.

En effectuant une recherche dans le catalogue des médiathèques de Strasbourg avec les mots clés : 
Construction durable
Architecture durable
vous trouverez pas mal de documents susceptibles de vous intéresser (cliquez sur les titres ci-dessous pour avoir les références complètes et leurs localisations dans les médiathèques) :

Concernant les constructions en bois qui vous intéressent particulièrement, vous pouvez utiliser les mots clés suivants :
Construction en bois
Maisons en bois : Conception et construction
Habitations : Aspect environnemental

Voici quelques références issues de notre catalogue, ouvrages dans lesquels vous trouverez conseils techniques, informations légales et économiques et exemples de réalisations :

Nous vous invitons également à consulter les exemplaires des revues consacrées à l’architecture et à l’habitat écologique, disponibles dans les médiathèques de Strasbourg (cliquez sur les titres ci-dessous pour avoir les références complètes et leurs localisations dans les médiathèques).
Vous pouvez également effectuer une recherche sur les sites Internet de ces revues et consulter les sommaires des précédents exemplaires afin de voir les numéros qui pourraient vous intéresser.

Par ailleurs, une bibliographie sur l’écoconstruction a été réalisé en 2010 par nos collègues, vous pouvez la consulter en vous rendant dans le parcours thématique « Actualité », dans l’encart situé à gauche intitulé « bibliographies » > Loisirs et pratique > écoconstruction.

 
Eurekoi – Médiathèques de Strasbourg
Date de création: 23/06/2016 08:58     Mis à jour: 19/07/2016 12:25
 
Cette question-réponse a été vue 76 fois dont 1 fois aujourd'hui

Pourquoi l’eau de la Garonne est-elle de couleur marron au niveau de Bordeaux ?

Notre réponse du 28/03/2016

Le Grand dictionnaire de Bordeaux sous la direction de Mario Graneri-Clavé (2006) nous apporte une explication simplifiée du phénomène de coloration de la Garonne : « La couleur de son eau est brunâtre à cause du bouchon vaseux, masse d’alluvions ballottée par le jeu de la marée, qui ne se dépose ni ne s’évacue. »

Le livre Mascaret, l’onde lunaire d’Antony Colas (2014) nous apporte quelques précisions supplémentaires :

« La convergence, eau douce en amont de l’estuaire et eau salée, donc plus dense, en aval, va créer près du fond, un courant résiduel dirigé vers l’amont. Ce sont ces mouvements résiduels de l’eau qui provoquent un piégeage des sédiments. A l’endroit où la remontée de l’eau de mer devient plus forte que la poussée du fleuve se forme ce que l’on appelle le « bouchon vaseux » qui présente des teneurs en suspension 10 à 100 fois supérieurs aux autres zones de l’estuaire. »
L’intensité de la couleur marron de la Garonne peut cependant fluctuer.

Le taux de turbidité de la Garonne est mesurée par le réseau d’observation automatisée de la Gironde MAGEST qui a pour objectif de suivre en continu la qualité physico-chimique des eaux de l’estuaire de la Gironde. Ainsi, un document .pdf présent sur le site (http://www.magest.u-bordeaux1.fr/files/docs/IJalonRojas_HFMAREL.pdf) fait par des universitaires montre clairement que la turbidité des eaux de la Garonne est très fluctuante. La table 1, notamment, montre que la zone de turbidité maximum (bouchon vaseux) est maximale en été et minimale en hiver. Cela est relatif au débit de la Garonne qui est maximal en hiver (les mois de février et mars étant les plus abondants) et minimal en été.

Mais si globalement la turbidité est minimale en hiver, il faut aussi tenir compte de l’heure des marées dont l’influence est déterminante dans le phénomène.

N’oublions pas également que la Garonne sur son long parcours reçoit des déchets de différentes nature et en quantité. Stations d’épuration, rejets d’Industrie, engrais de cultures, eaux tièdes de la centrale de Golfeich… Christian Benard dans son livre La Garonne (1993) écrivait :

« Si, en accostant au pied des Chartrons, nous additionnons ce que les industries devant lesquelles nous avons défilé rejettent chaque jour dans la Garonne, nous obtenons l’inventaire suivant : 57 tonnes de boue, 62 tonnes de matières oxydables, 10 tonnes d’azote, 5 tonnes de phosphore, des quantités non négligeables de métaux lourds et des toxiques variés.»
Même en revoyant ces chiffres à la baisse, compte tenu des ces chiffres datés de 20 ans, la Garonne continue de charrier des tonnes de déchets chaque jour.

Eurêkoi – Bibliothèque municipale de Bordeaux

Date de création: 20/04/2016 04:37     Mis à jour: 20/04/2016 10:41
 
Cette question-réponse a été vue 588 fois dont 1 fois aujourd'hui

A une époque vous faisiez des revues de presse « maison » à la Bpi, est ce toujours le cas ?

Durant une époque vous faisiez des revues de presse « maison » a la Bpi, est ce toujours le cas ? si oui comment retrouver ces dossiers thématiques ? sont ils accessibles directement sur le web – de chez moi ? je cherche plus précisement une revue de presse sur ce qui se dit en ce moment sur la Cop21. Merci !
Notre réponse du 05/10/2015 :
La Bpi a bien constitué durant 16 ans une base de presse numérisée (Bpi-doc par le service Public info) sur les questions d’actualité sociale et culturelle en France et dans le monde avec une place importante faite aux personnalités du monde des arts, de la littérature et des spectacles (partie rétrospective comprenant des articles depuis 1979). Les articles sont proposés en texte intégral et en mode image en consultation sur place. Seules les références des articles sont accessibles à distance.
Cette base créée en janvier 1997 n’est plus mise à jour depuis octobre 2013.

Pour des recherches d’articles récents nous vous conseillons de venir interroger les bases de presse à la Bpi. Plus de 8000 sources de presse françaises et internationales sont accessibles à la Bpi essentiellement via des agrégateurs de presse.
Ces ressources sont accessibles gratuitement sur tous les postes informatiques sans réservation de la bibliothèque. Onglet Recherche documentaire, taper le nom de la collection.

Europresse est une base d’articles de presse française et étrangère en langue française et anglaise de 8000 sources parmi lesquelles 229 journaux et périodiques français : presse généraliste nationale et régionale et presse spécialisée économique (Les Echos, L’Expansion…), culturelle (Lire, Télérama…), etc.
La base permet l’accès au texte intégral des articles.
Les dates couvertes varient d’un titre à l’autre. Les archives les plus anciennes remontent à la fin des années 1980.
Certains titres de presse sont numérisés au format PDF, ce qui offre une présentation identique au format imprimé. Seule l’impression des articles est autorisée (copie partielle à usage strictement personnel).

A titre d’exemple, une interrogation menée dans cette base avec l’expression « cop 21 », limitée à une année et dans les principaux titres nationaux donne 380 documents dont les 4 plus récents suivants. Il vous suffit ensuite de cliquer sur le titre de l’article pour le voir s’afficher (vous pouvez éventuellement en lancer l’impression payante). N’hésitez pas à demander conseil au bureau d’information Presse de la Bpi au 2° niveau :

Pour le climat, appel à tous les faucheurs de chaises
Libération – 30/09/2015 – 880 mots
Par un collectif de personnalités (hommes politiques, intellectuels, artistes…) – représente l’évasion fiscale, nous appelons les citoyens à réquisitionner 196 chaises d’ici la COP 21, dans les agences des banques les plus implantées dans les paradis fiscaux.Ces chaises serviront de

Nicolas Hulot : «C’est le moment de vérité»
Libération – 10/09/2015 – 1459 mots
Christian Losson ;Coralie Schaub – Faut-il croire au succès de la COP 21, le sommet climat de l’ONU de décembre ? Entretien avec Nicolas Hulot, envoyé spécial du président de la République pour la protection de la

Cop 21, la pollution des esprits
Le Point – 17/09/2015 – 1019 mots
Nicolas Baverez – ne peut aujourd’hui ignorer les conséquences des dérèglements climatiques. Mais l’échec de la COP 21 n’aurait rien de tragique, hormis pour Fran – çois Hollande, car elle repose sur des principes

Les scientifiques chauffent la salle avant la COP 21
Libération – 07/07/2015 – 1546 mots
Sylvestre Huet – françaises et internationales (1) et l’Unesco afin, cinq mois avant l’ouverture de la COP 21, d’infliger une sévère «piqûre de rappel» aux gouvernements, admet le climatologue Hervé Le Treut (CNRS)

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque Publique d’Information
http://www.bpi.fr

Date de création: 26/11/2015 11:48     Mis à jour: 14/03/2016 16:41
 
Cette question-réponse a été vue 52 fois dont 1 fois aujourd'hui

Bonjour, Je reviens vers vous pour vous demander si c’etait possible d’avoir la liste des noms des periodiques sur l’environnement (principalement l’eau potable et l’assainissement). Merci

Réponse apportée le 12/22/2009  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Voici la liste des périodiques de la Bpi sur le sujet de l’environnement (ressources internet comprises)
1. Les annales de la voirie. – 2000
2. Droit de l’environnement : revue mensuelle d’actualité juridique. – 1990
3. Environnement : actualité du droit public, privé et pénal de l’environnement. – 2002
4. Environnement : actualité du droit public, privé et pénal de l’environnement [ressource internet]
5. L’état de l’environnement : rapport annuel. – 1976
6. Naturellement. – 1989
7. Planète Science [ressource internet] : bulletin trimestriel d’information sur les sciences exact… – Unesco [*5 doc.] – 2004
8. Revue juridique de l’environnement. – 1976

Vous pourriez également exploiter les ressources suivantes:

Catalogue de la Médiathèque de la Cité des sciences
http://med.cite-sciences.fr/ALEPH>
Resultats pour Mots matières= environnement; Trié par : Année (descendant)/Auteur
Options de tri : Titre/AnnéeAuteur/Année Année/AuteurAuteur/Titre
Notices 1 – 15 sur 1270 (l’affichage et le tri sont limités à 1000 notices)

Ministère de l’Ecologie et du développement durable :
http://www.ecologie.gouv.fr/sommaire.php3>

Adresse de la page des signets de la Bnf dans le domaine :
Ecologie, biodiversité, environnement
http://signets.bnf.fr/html/categories/c_570ecologie.html

Portail de l’Internet scientifique
Sciences de la terre / Environnement ( 166 ressources )
http://www.science.gouv.fr/index.php?action=page&target=select&rubrique=6>

Si vous cherchez également des ressources en langue anglaise, nous vous conseillons le portail suivant
Librarians internet index rubrique « environnement »
http://www.lii.org/pub/topic/environ>

Cordialement,

Eurêkoi – Bpi (Bibliothèque publique d’information)
Site internet : http://www.bpi.fr

Cette question-réponse a été vue 218 fois dont 1 fois aujourd'hui

Nous créons actuellement un fonds environnement relativement important pour notre bibliothèque. Serait-il possible de recevoir quelques conseils, notamment bibliographiques (ouvrages de référence, actualité..)?

Réponse apportée le 02/12/2006  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse

Bonjour,

Dans le temps de réponse qui nous est imparti, nous ne pouvons pas vous fournir de bibliographie exhaustive, surtout pour un sujet aussi vaste. Nous vous fournirons donc quelques pistes…

Vous pouvez interroger le catalogue de grandes bibliothèques comme celui de la Bpi http://www.bpi.fr, il y a un grand nombre de réfs, vous pourrez voir les vedettes matières et les renvois en tapant « environnement dans l’index sujet et en cochant le « type de recherche »: liste alphabétique
ex:
Environnement–Protection [*70 doc.] Voir aussi : Éco-industries [*5 doc.]
Gestion de l’environnement [*14 doc.]
Politique de l’environnement [*60 doc.]
Technique de l’environnement [*10 doc.]
Air–Qualité [*4 doc.]
Eau–Qualité [*6 doc.]
Nature–Protection [*8 doc.]
Pollution–Lutte contre [*47 doc.]
Principe de précaution [*10 doc.]

Par ailleurs, voici la liste des périodiques de la Bpi sur ce sujet (ressources internet comprises)
1. Les annales de la voirie. – 2000
2. Droit de l’environnement : revue mensuelle d’actualité juridique. – 1990
3. Environnement : actualité du droit public, privé et pénal de l’environnement. – 2002
4. Environnement : actualité du droit public, privé et pénal de l’environnement [ressource internet]
5. L’état de l’environnement : rapport annuel. – 1976
6. Naturellement. – 1989
7. Planète Science [ressource internet] : bulletin trimestriel d’information sur les sciences exact… – Unesco [*5 doc.] – 2004
8. Revue juridique de l’environnement. – 1976

Catalogue de la Médiathèque de la Cité des sciences
http://med.cite-sciences.fr/ALEPH
Resultats pour Mots matières= environnement; Trié par : Année (descendant)/Auteur
Options de tri : Titre/AnnéeAuteur/Année Année/AuteurAuteur/Titre
Notices 1 – 15 sur 1270 (l’affichage et le tri sont limités à 1000 notices)

Ministère de l’Ecologie et du développement durable :
http://www.ecologie.gouv.fr/sommaire.php3

Adresse de la page des signets de la Bnf dans le domaine :
Ecologie, biodiversité, environnement
http://signets.bnf.fr/html/categories/c_570ecologie.html

Portail de l’Internet scientifique
Sciences de la terre / Environnement ( 166 ressources )
http://www.science.gouv.fr/index.php?action=page&target=select&rubrique=6

Si vous cherchez également des ressources en langue anglaise, nous vous conseillons le portail suivant
Librarians internet index rubrique « environnement » http://www.lii.org/pub/topic/environ

Cordialement,
Radis/
Service de réponses à distance de la Bpi
http://www.bpi.fr

Cette question-réponse a été vue 22 fois dont 1 fois aujourd'hui