Société : Qu’est-ce que le « principe d’individualisme » lié à la crise actuelle de la démocratie ?


image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 05/10/2020.

illustration représentant le concept d'individualisme

Individualisme et démocratie : deux notions qui se rejoignent, s’opposent et s’ entrecroisent.

Sélection de documents pour aborder les notions d’individualisme, de démocratie (et son potentiel déclin) ainsi que les liens d’opposition ou de complémentarité qui s’ y jouent.

Définition(s) de l’individualisme

Pour Tocqueville (1805-1849), philosophe politique, précurseur de la sociologie, l’individualisme se développe d’autant plus que les conditions s’égalisent. Un tel constat l’amène à voir dans la démocratie un régime qui s’autodétruit de l’intérieur. La démocratie nourrit des idéaux qui sont les germes de sa propre destruction.
Pour autant, l’individualisme est un « sentiment réfléchi ».

Tocqueville, dans son ouvrage De la démocratie en Amérique, différencie égoïsme et individualisme :
Le premier est un « sentiment dépravé », qui consiste en une passion exagérée de l’individu pour lui-même. 
L’individualisme, lui, est le résultat de l’égalisation des conditions, grâce à laquelle l’individu peut se suffire à lui-même ; en cela il est un « sentiment réfléchi » qui conduit à se centrer sur soi-même et à se désintéresser des autres. Ce mouvement est rendu possible par la chute de l’Ancien Régime et la fin des anciens liens de dépendance entre les hommes.
Source :
L’individualisme, produit de la démocratie pour Tocqueville, plateforme pédagogique Lumni, le 05/10/2021.

Pour mieux comprendre ces analyses de Tocqueville, on peut consulter les ouvrages de Pierre Manent, spécialiste de philosophie politique, dont
Tocqueville et la nature de la démocratie, Éditions Gallimard, 2006.
Cours familier de philosophie politique, Éditions Fayard, 2001.

« Considéré par Max Weber, dans L’Éthique protestante et l’esprit du capitalisme (1905), comme recouvrant et mélangeant « les notions les plus hétérogènes que l’on puisse imaginer », le terme « individualisme » désigne la doctrine qui accorde à l’individu une valeur intrinsèquement supérieure à toute autre et ce dans tous les domaines – éthique, politique, économique –, où toujours priment les droits et les responsabilités de ce dernier. Pierre Birnbaum et Jean Leca, dans l’introduction d’un recueil d’études Sur l’individualisme (1986), ont apporté une clarification qui en propose trois versions : « descriptif », « justificatif » et « explicatif ». Ce qui relève de la caractérisation, ce qui vise la légitimation, et ce qui se rapporte à l’individualisme méthodologique se trouvent donc logiquement séparés.»
Source : Individualisme, par Bernard Valade, Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05/10/2020. 



L’individualisme aujourd’hui :  À réécouter :
La tentation de l’individualisme par Tanguy Blum et Olivia Müller, émission 20 ans et des poussières, France Culture, le 28/07/2012.
Présentation : 
« Nous démarrons cette série d’émission sur la jeunesse en nous intéressant à l’individualisme, au développement personnel et identitaire de la nouvelle génération. Qui est l’individu de moins de 30 ans aujourd’hui ? Comment fonde-t-il sa singularité ? Et comment s’affirme-t-il ? Il n’y a plus d’évidence : les parcours professionnels, sentimentaux et familiaux sont plus tordus, plus flous, plus incertains. Les nouvelles générations se construisent donc un peu sauvagement, en s’autorisant à jouer avec certains codes et schéma traditionnels. »

À lire :
L’Ère de l’individu : contribution à une histoire de la subjectivité, d’Alain Renaut, éd. Gallimard, 1989.
Une excellente lecture pour avoir une définition précise des notions d’individualisme et de subjectivité, ainsi que pour distinguer indépendance et autonomie.


Interrogation de la notion de démocratie

Démocratie(s) ? #DATAGUEULE : un film de Henri Poulain, Julien Goetz et Sylvain Lapoix. Réalisé par Henri Poulain

Démocratie(s) ? #DATAGUEULE
Chaîne YouTube Datagueule
Mise en ligne le 04/05/2018. 

Présentation : 
« Vous avez dit démocratie ?
Il y a un an, grâce au précieux soutien de 7819 personnes, nous avons démarré un voyage en démocratie(s). Au fil des semaines puis des mois, au gré des rencontres, des échanges et des lectures, nous avons questionné ce mot étrange : la démocratie.
En France mais aussi en Grèce, en Islande, en Belgique ou encore en Espagne, nous avons rencontré des citoyen·ne·s qui travaillent à insérer plus de démocratie dans leur quotidien. Voici en 90 minutes le résultat de cette aventure pour essayer de saisir ce que renferme ce mot.
»


Analyse critique sur le concept même de démocratie  

Présentation :
Les Révolutions françaises et américaines ont mis fin à des régimes monarchiques et absolus afin de donner le pouvoir au peuple par l’instauration de régimes « démocratiques ». L’histoire était belle… Mais en fouillant un peu le sujet, on se rend compte que la réalité historique est bien différente. Si les Révolutions françaises et américaines ont rejeté la monarchie, elles ont tout autant rejeté la démocratie. Elles ne marquent pas tant le point de départ d’un pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple que la constitutionalisation d’un régime représentatif.
La « démocratie », dont aiment tant parler nos représentants aujourd’hui, n’est peut-être pas si évidente à désigner.
DataGueule 
est une émission de télévision et une websérie qui propose des vidéos d’animation traitant de l’actualité sur un mode ludique et condensé dans un but didactique.

Des mots, des mots…Démocratie ?
Chaine YouTube DataGueule

La démocratie en crise ?

La démocratie est-elle en crise ? par Catherine Halpern, Sciences-Humaines, Mensuel N° 192, Avril 2008.
Présentation : 
« Impuissance politique, manque de confiance des citoyens vis-à-vis de la classe dirigeante…, la démocratie ne se porte pas bien. Comment expliquer cette apathie ? Et surtout, peut-on y remédier ? »

La fin de la démocratie, de Jean-Claude Kaufmann, par Thierry Godefridi, contrepoints.org, 04/10/2019.
Présentation : 
Jean-Claude Kaufmann, spécialiste de la vie quotidienne, et pionnier de la microsociologie dresse un tableau de l’état de notre civilisation :

https://www.contrepoints.org/2019/10/04/354929-la-fin-de-la-democratie-de-jean-claude-kaufmann

À réécouter :
Raphael Glucksmann & Marcel Gauchet : l’individualisme, ennemi de la démocratie – Livres & Vous…,
 Chaîne YouTube PublicSénat, le 01/12/2018.

Raphael Glucksmann et Marcel Gauchet : l’individualisme, ennemi de la démocratie – Livres & Vous…
Chaîne YouTube Public Sénat
Mise en ligne le 01/12/2018.

Libertés. La démocratie en déclin ? par Courrier International, le 02/04/2015.
Présentation : 
« Après trente ans d’avancée rapide, la démocratie ne progresse plus dans le monde. Simple pause ou retournement de l’Histoire ? Les observateurs s’inquiètent de la poussée des régimes autoritaires. »

Individualisme et crise de la démocratie :
Le fondement de la démocratie : c’est l’individualisme, sa finalité aussi
par Marie Lebon, Public sénat.fr, le 29/11/2018.
Présentation : 
« L’un est philosophe et historien, l’autre est fondateur du nouveau mouvement politique Place Publique…Ensemble ils discutent de liberté individuelle et de démocratie libérale, sorte de dialectique entre le pôle individualiste, sanctuaire de l’espace privé de tout un chacun et le pôle collectiviste, point de départ de la vie en groupe dans une démocratie. Des notions qui pourraient paraître contradictoires mais qui, comme nous l’expliquent Marcel Gauchet et Raphaël Glucksmann dans Livres & vous, sont les fondements du vivre ensemble. »


Individualisme et démocratie : compatibles ?

Présentation :
Contrairement aux idées reçues, les intérêts particuliers s’accordent parfaitement avec une réelle démocratie. Étienne Chouard, professeur en économie et gestion, nous explique pourquoi dans cette courte vidéo.


Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information


Vous aussi, vous avez une question ?

Posez-nous votre question !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.