Société : Quel est le taux d’évolution des femmes sans-abris en France ?

Étiquettes :

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 10/11/2017, actualisée le 18/05/2022.

Photographie d'une femme assise au coin d'une rue avec ses paquets

Le taux d’évolution des femmes sans-abris en France est un chiffre est bien difficile à trouver. L’INSEE, organisme de référence dans le domaine des statistiques françaises, n’a publié qu’une étude en 2012. La précédente enquête, menée par l’Insee et l’Ined, datait de 2001.
Mais grâce par exemple à la Nuit de la Solidarité ou l’association Abbé Pierre on peut obtenir des données récentes sur le pourcentage de femmes sans-abris en France.
Alors qu’en est-il aujourd’hui ?

Les sans-abris en France

La France compte près de 300 000 sans-domicile-fixe, selon la Fondation Abbé Pierre par la rédaction du quotidien Le Monde, 15/11/2020.
Extrait :
« « Cette estimation est confirmée par les observateurs et les institutions indépendantes, mais il ne s’agit pas d’une enquête Insee, et la différence de méthodologie n’autorise donc pas complètement une comparaison, précise la Fondation Abbé Pierre, contactée par Le Monde. Toutefois, l’augmentation est si spectaculaire que l’ordre de grandeur de la hausse est avéré. » »

Nuit de la Solidarité 2021 : le bilan détaillé sur le site de la Ville de Paris, 04/02/2022.
Extrait :
« Le chiffre de 2021, inférieur à celui de 2020 de 800 personnes environ, demeure élevé alors qu’un effort d’ouvertures de places d’hébergement et de mises à l’abri a été réalisé ces derniers mois à Paris. Actuellement, le nombre de places d’hébergement, de nuitées hôtelières et de places pour les mises à l’abri localisées à Paris s’élève à près de 32 300. »


Les femmes sans-abris

Des chiffres qui montent

10 chiffres pour comprendre le sans-abrisme en France de Benjamin Stock sur Make Sense, 03/03/2021.
Extrait :
« Selon l’INED, deux SDF sur cinq sont des femmes. En revanche, les femmes sont très rarement sans-abri (5% seulement). Le plus souvent, elles dorment dans des hôtels ou des logements payés par des associations. »

Près de 300 000 personnes sans domicile en France par la Fondation Abbé Pierre, 20/11/2020.
Extrait :
« Le nombre de personnes sans-domicile est en progression constante, avec presque un doublement entre 2001 et 2012, selon les statistiques de l’Insee et l’Ined. Et 38 % des sans-domicile adultes sont des femmes. […] En effet, l’espace public, notamment la nuit, est avant tout masculin. Ainsi, tout comme dans l’espace privé, les femmes dans la rue sont confrontées, en plus des difficultés matérielles, à des violences de genre, qui les visent parce qu’elles sont des femmes. Cela recouvre tant les violences conjugales que les violences sexuelles et sexistes, physiques ou psychologiques. »

Chapitre 8 : Être propre, avoir un espace propre de Julie Peker
dans Précarités en eau, Lucie Bony, Claire Lévy-Vroelant et Marie Tsanga Tabi, Éd. Ined, 2021.
Extrait :
« Face au nombre croissant de femmes sans-abris sollicitant les services d’hébergement et d’accueil d’urgence, l’Observatoire du Samusocial de Paris a mené en 2016-2017 une enquête auprès des femmes fréquentant le seul accueil de jour parisien exclusivement réservé aux femmes, l’Espace Solidarité Insertion (ESI) la « Halte Femmes », installé à côté de la gare de Lyon et géré par l’association Aurore (Eberhard et al., 2018). »

Les raisons

Femmes SDF : au péril de la rue et des centres d’hébergement mixtes par Cyrielle Thevenin dans Le Figaro, 13/08/2021.
Extrait :
« «Les femmes à la rue s’isolent, se fondent dans la masse, car leur premier besoin c’est de se protéger, de ne pas être remarquée, analyse Nadège Passereau, déléguée générale de l’association Agir pour la santé des femmes (ADSF). Beaucoup de femmes nous témoignent qu’au bout de trois jours elles ont perdu leurs papiers et ont été victimes d’agressions.» Selon l’état des lieux de l’ADSF sur la santé des femmes en situation de grande précarité en Ile-de-France, 80% de l’échantillon étudié de 1001 femmes a rapporté avoir subi des violences. »

Paris : 12 % des sans-abri recensés sont des femmes par Eric Le Mitouard dans Le Parisien, 11/02/2020.
Extrait :
« Au vu des résultats, Dominique Versini s’inquiète des tendances qui se confirment : « 12 % des personnes rencontrées dans la rue étaient des femmes. Elles sont victimes de maltraitance chez elles. Mais aussi dans la rue », s’inquiète l’élue. « Le nombre de femmes avec enfants, notamment issues de flux migratoires, est un autre phénomène grave. » »

Femmes SDF : de plus en plus nombreuses et pourtant invisibles de Audrey Marcillat dans The Conversation, 23/01/2018.
Extrait :
« Dans un contexte où les acteurs de terrain, associatifs notamment, soulignent différentes évolutions des personnes à la rue (on parle de féminisation, de familialisation ou encore de rajeunissement de la population), il est intéressant de comprendre comment certaines représentations sur les sans-abri perdurent. Lorsque l’on pense aux personnes à la rue : la majeure partie des évocations sont celles d’hommes isolés, français, visibles dans l’espace public, consommant de l’alcool, entourés de sacs, délaissant le soin de leur corps. »


Pour aller plus loin …

Il y aura prochainement un séminaire co-organisé par l’IDHES et le laboratoire Printemps de l’UVSQ . Il aura lieu le 09/06/2022 à l’Université Paris Nanterre. Le sujet portera sur « le genre avec la « question SDF » (Damon, 2002), et plus généralement avec la pauvreté et l’exclusion ».


Eurêkoi Bibliothèque Publique d’Information


Vous aussi, vous avez une question ?

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.