Accueil » Bibliothèques » Bibliothèque de l'Institut du Monde Arabe » Religion : Qu’en est-il de la conversion en islam ?

Religion : Qu’en est-il de la conversion en islam ?

Étiquettes :

image_pdfimage_print

Bibliothèque de l’Institut du monde arabe – notre réponse du 19/06/2022.

La chahada écrit en écriture koufique
La chahada © Mystic / Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0

La question de la conversion à l’islam est intimement liée à la chahada, 1er pilier de l’islam :  « أَشْهَدُ أَنْ لَا إِلَٰهَ إِلَّا ٱللَّٰهُ وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ ٱللَّٰهِ » 
Une des traductions possibles est : « Je témoigne qu’il n’y a pas d’autre divinité que Dieu et je témoigne que Muhammad est le Messager de Dieu. » 
Sélection de documents pour en savoir plus sur le passage à la foi religieuse musulmane.

Les engagements de la profession de foi islamique

Cette “profession de foi islamique, courte dans son expression, lourde par ses engagements […] fait entrer celui qui la prononce dans la communauté des croyants”.
Le Coran
Ghaleb Bencheikh, Édition Eyrolles, 2015, p. 150-153.
Présentation de l’ouvrage (4ème de couverture) :
« Pédagogique, ce guide de référence propose une lecture guidée du Coran : il délivre l’histoire, les mots-clés, les grands récits et les grands principes de ce texte fondateur. Vivant, il repose sur de nombreuses citations et il permet de comprendre les positions du Coran sur les principales questions de société. Une approche nouvelle, qui introduit avec précision à la connaissance et à la compréhension de nos références culturelles communes. »

La personne qui embrasse l’islam doit observer les cinq piliers de l’islam :

  • la profession de foi
  • la prière
  • l’aumône
  • le jeûne
  • le pèlerinage

Les secrets des cinq piliers de l’islam
ʿAbd al-Wahhāb ibn Aḥmad ibn ʿAlī al-Anṣārī al-Šaʿrānī, traduit de l’arabe par Abd al-Wadoud Gouraud, Éd. i, 2019.


L’histoire des conversions à l’islam depuis la naissance de cette religion

Synthèse historique dans le Dictionnaire historique de l’islam de Dominique et Janine Sourdel, éd. PUF, 1996.
Extrait (p. 215) :  
Conversion à l’islam, mode d’acquisition de la qualité de musulman, qui fut pratiqué tout au long de l’histoire de l’islam, pacifiquement ou par contrainte.  
La conversion en tant que telle ne donnait pas lieu à une cérémonie particulière. Le nouveau musulman devait seulement, après s’être livré à une ablution majeure, réciter la formule de la confession de foi ou chahada en présence de deux témoins. Il s’agissait d’une action au caractère définitif, dont la violation entraînait l’application rigoureuse des peines légales […] Les conversions ont évidemment joué un rôle primordial dans l’expansion de l’islam, mais on connaît mal le rythme selon lequel elles se sont produites dans les divers pays […]” 

L’histoire des conversions dans la Méditerranée à différentes époques est traitée dans l’ouvrage collectif : Conversions islamiques : identités religieuses en Islam méditerranéen, dirigé par Mercedes Garcia Arenal, éd. Maisonneuve et Larose, 2002.

À ré-écouter

Le podcast Conversions à l’islam par Ghaleb Bencheikh, France Culture, Épisode des “Questions d’islam”, le 17/09/2017
Présentation :
« La conversion, en métaphysique, désigne le fait de changer en profondeur son regard, sa perception, et de se tourner vers l’absolu ou l’Un, en particulier dans le néoplatonisme.
En théologie, la métanoïa a un autre sens, celui d’une conversion à Dieu. Son étymologie grecque signifie percevoir autrement. C’est avoir un changement de vue, aller au-delà de soi, au-delà de l’intellect, de la raison raisonnante. Elle se rapporte à un mouvement de retournement par lequel l’homme s’ouvre à ce qui le dépasse. En revanche, la conversion religieuse est de pouvoir changer de religion. C’est cette expérience qui sera décrite par la psychologue Dominique Thewissen auteur de Psy, convertie à l’Islam et féministe aux éditions La boîte de Pandore (Belgique). Il y aura en contrepoint le regard du chercheur, le socio-anthropologue Loïc Le Pape, maître de conférence (science politique) à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
»


Démarche de la conversion à l’islam en Europe à l’époque contemporaine

Sélection d’articles

Conversions à l’islam, culture et religion : tensions et articulations, dossier coordonné par Juliette Galonnier, Amélie Puzenat, Hamzi Khated et Géraldine Mossière, Archives de sciences sociales des religions« , Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2019-04/06, n°186.
Extrait de la présentation :
« La question des conversions religieuses est depuis longtemps l’objet d’un investissement particulier en sciences sociales des religions. Parce qu’elle est généralement vécue par les acteurs comme une expérience logée au cœur de l’intimité, on a cherché à en montrer les déterminants collectifs, à en repérer les régularités formelles, à mettre en séries ses mises en récit. »

La conversion à l’épreuve de l’Islam, d’Aicha Haddou, dans Islam belge au pluriel, Louvain-la-Neuve : Presses universitaires de Louvain, 2012.
Extrait :
« La conversion à l’islam suscite un intérêt scientifique à partir de diverses entrées disciplinaires et de nombreuses questions sur le plan individuel et le plan social émergent. Y sont essentiellement interrogées les motivations du changement d’orientation philosophique ou religieuse, les statuts au sein de la famille d’origine ou de la communauté locale de foi, mais également la visibilité en Belgique. Les convertis ne sont pas isolés du reste de la communauté musulmane, bien qu’il existe des associations belges de convertis se consacrant à diverses activités culturelles et cultuelles et limitées à la « communauté convertie ». Les nouveaux musulmans sont au cœur de la fabrication d’un islam belge en mouvement. » 


Sélection d’ouvrages

Les convertis à l’islam : les nouveaux musulmans d’Europe
Présentation de l’ éditeur :
Stefano Allievi, Éditions l’Harmattan, 1998.
« Une composante minoritaire mais significative de l’islam européen est constituée par les personnes converties à l’islam. Cet ouvrage est le résultat d’une recherche approfondie auprès des convertis et converties à l’islam, conduite dans plusieurs pays. Stefano Allievi, par cette étude, entend également – au-delà de la référence à l’islam- apporter une contribution à une sociologie plus générale des conversions religieuses. »

D’une foi à l’autre : les conversions à l’islam en Occident
Lisbeth Rocher, Fatima Cherqaoui.- Paris : Seuil, 1986.
Résumé :
« À travers des interviews, les auteurs déterminent les causes des désaffections des religions d’origine et les motivations vers une foi nouvelle. Aide à la compréhension de ce phénomène dans son ensemble. » ©Electre 2022

Converties à l’islam : parcours de femmes au Québec et en France
Géraldine Mossière, Montréal : Presses de l’Université de Montréal, 2013.
Présentation de l’ éditeur :
« La conversion de femmes occidentales à l’islam est un phénomène intrigant, même s’il reste relativement marginal. Le peu que nous en connaissons est déformé par les préjugés et l’incompréhension. Mais qu’en est-il en réalité ?
L’anthropologue Géraldine Mossière, qui s’intéresse aux comportements religieux actuels et à ce qu’ils révèlent des sociétés modernes, a tenté de percer le mystère de Québécoises et de Françaises converties qui se sont confiées à elle au cours d’une enquête passionnante.
Dans cet ouvrage, elle invite le lecteur à découvrir les trajectoires personnelles et singulières de femmes converties, mais aussi à mieux comprendre la démarche de l’ethnographe dans cet univers exclusivement féminin.
»

Conversions à l’islam : unions et séparations
Amélie Puzenat, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2015.
Résumé :
« Une étude de trajectoires de Français et de Françaises convertis à l’islam, et des redéfinitions identitaires personnelles et familiales engendrées par cette conversion. Dans un contexte de sécularisation, elle apparaît comme emblématique d’une autonomisation et d’une transgression. L’ouvrage interroge la mixité conjugale, la reconfiguration des relations de genre et des modèles éducatifs, etc. » ©Electre 2015

Convertis à l’islam : aujourd’hui, à Séville
Thérèse Roland-Gosselin. – Paris : Fondation pour le progrès de l’homme, 1995 (Dialogues et document pour le progrès de l’homme : documents de travail, no. 73).


Témoignages d’Européens convertis

Le chemin de La Mecque
Muhammad Asad, traduit de l’anglais par Roger du Pasquier, Éditions Fayard, 1979.

Journal d’un Musulman allemand
Murad Wilfried Hofmann ; traduit de l’anglais par Lamine Benallal et Abdelhadi Mesdour, Delta, 1987.

Quand j’étais frère musulman : parcours vers un islam des Lumières
Michaël Privot, Éditions La Boite à Pandore, 2017.

Les difficultés rencontrés par les convertis

L’islam des convertis par Juliette Galonnier, laviedesidees.fr, le 31/10/2017.
Extrait :
« La figure du converti suscite aujourd’hui fantasmes et craintes. Par-delà les préjugés, l’enquête menée par Juliette Galonnier en France et aux États-Unis révèle les difficultés quotidiennes auxquelles font face les convertis qui, en l’absence de cadres sociaux établis, vivent leur religion dans une grande solitude – tout en cherchant, souvent, à la réinventer. »


Témoignages de voyageurs convertis

Par ailleurs, les voyageurs se convertissaient à l’islam, parfois par conviction, en contact avec la civilisation islamique, parfois pour des raisons pratiques (notamment pour pouvoir visiter la Mecque fermée aux non-musulmans). 

Mon voyage à La Mecque : ouvrage contenant trente-quatre illustrations d’après les photographies de l’auteur
Gervais-Courtellemont, Hachette, 1896.

Et, enfin, un témoignage récent d’un enseignant-chercheur français, qui raconte non seulement son séjour en Oman, mais aussi l’histoire de sa conversion et sa pratique religieuse :  
Birkat al Mouz : l’oasis spirituelle du Sultanat d’Oman
Guillaume Thouroude, Éditions L’Harmattan, 2021.
Résumé de l’éditeur :
« De 2015 à 2020, Guillaume Thouroude a vécu dans une oasis située dans l’intérieur des terres du Golfe persique, au pied des montagnes les plus hautes d’Arabie, où vivent des paysans et des montagnards en marge des hydrocarbures et du clinquant des monarchies pétrolières. Il décrit le territoire et la vie quotidienne de cette oasis vieille de deux mille ans. Il y raconte son histoire d’amour avec une femme arabe, sa rencontre de l’islam ibadite et les relations humaines qui se trament dans la palmeraie. Les cinq années que couvre ce récit coïncident avec la fin du règne du sultan Qabous, leader devenu légendaire de son vivant. Birkat Al Mouz est donc un portrait sensible du sultanat d’Oman saisi à un moment précis de son histoire. »


Pour aller plus loin…

Sélection de blogs d’enseignants-chercheurs  

Conversions islamiques : un modèle spécifique ? par Isabelle Poutrin, Carnets de recherche : pocram.hypotheses.org, le 12/05/2022.
Compte-rendu de l’ouvrage Conversions islamiques : identités religieuses en Islam méditerranéen.
Extrait :
« La définition de la conversion qui ouvre le volume témoigne de la perspective d’histoire sociale et culturelle privilégiée par les auteurs. La conversion est définie comme « l’éventail des processus par lesquels des individus ou des groupes viennent s’engager dans des croyances, des rituels mais également des pratiques sociales et matérielles différentes de ceux de leur naissance ».  Elle apparaît comme « un champ de recherche fructueux pour comprendre la construction d’identités culturelles, sociales et politiques ». Il est bien acquis désormais que la conversion ne constitue pas un moment de retournement soudain, mais un processus où la construction de l’identité individuelle se joue dans le changement de religion. Celui-ci est à la fois une démarche d’affiliation et un saut culturel où « quelque chose de l’ancienne religion doit demeurer » ».


Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.