Religion : Quel ouvrage très récent traitant du prophète de la religion musulmane ?

image_pdfimage_print

Bibliothèque de l’Institut du monde arabe – Notre réponse du 25/01/2020


Illustration de la bataille de Badr
Bataille de Badr© Faqscl, CC BY-SA 4.0

Que sait-on (ou ne sait-on pas) de Mahomet en 2020 ? Il y a bien le Coran des historiens récemment publié mais cela traite plutôt de la fabrication du livre saint des musulmans plutôt que de Mahomet. Quels ouvrages vraiment récents sur le prophète ?


Un champ de recherche actuel

Depuis les années 90 la recherche universitaire sur l’histoire de l’islam et le prophète Muhammad a connu un profond renouvellement, qui se poursuit actuellement.

Concernant le champ de recherche spécifique – la biographie du prophète – il reste traversé par des points de vue laïques ou religieux et parfois par des partis pris idéologiques qui ont par exemple fait émerger des thèses radicales visant à nier l’existence historique de Muhammad (notamment chez John Wansbrough, Patricia Crone et Michael Cook).  À noter également que,  sur ces questions, la plus grande partie de la recherche se fait en anglais et/ou en arabe. 


À propos du prophète de l’islam l’historien et orientaliste Claude Cahen déclarait : « Ce que nous savons de sa vie se trouve inextricablement mêlé à beaucoup de traits qui le sont peu. (…) De tous les fondateurs de religion Mohammed est probablement celui dont la personnalité a le plus de caractère historique » (p.19)
L’Islam des origines au début de l’Empire ottoman
Claude Cahen, Hachette Littératures, 1997

The Cambridge companion to Muhammad
Jonathan E. Brockopp, Cambridge university press , 2010.
Extrait : « S’il y a une famille musulmane dans le monde qui n’a pas de frère, de grand-père ou d’oncle nommé Muḥammad, il est presque certain qu’elle a un parent qui a reçu un des autres noms du prophète : Muṣtafā’, Aḥmad, ou al-Amīn. On trouve aussi les noms Muḥammadī (« Muḥammad like ») et Muḥammadayn (« double Muḥammad »). Ces habitudes de dénomination témoignent d’une dévotion populaire au Prophète qui rehausse, et dans certains cas dépasse, les limites historiques de l’homme qui est mort il y a plus de quatorze siècles. »


Vous trouverez sur le portail de la Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée une recension bibliographique et analytique des biographies du prophète Muhammad, publiée en janvier 2019 et qui couvre à la fois des publications anciennes et plus récentes. Elle vous permettra d’avoir un aperçu des recherches et de sélectionner des titres.


Sélection d’ouvrages accessibles en français parmi les plus récents

Dans le Coran des historiens,un chapitre est consacré à ce sujet dans « Les vies de Muhammad » du spécialiste Stephen J. Shoemaker (vol. 1, p. 183-245) et qui propose de faire l’état de l’art de la recherche sur la vie du prophète.

Le Coran des historiens (Coffret)
Mohammad Ali Amir-Moezzi, Guillaume Dye, éd. du Cerf, 2019.
Présentation (site éditeur) : « Première mondiale, ce monument savant et accessible, qui réunit trente spécialistes internationaux, offre, en trois mille pages, une synthèse complète et critique des travaux passés et des recherches présentes sur les origines du Coran, sa formation et son apparition, sa composition et sa canonisation : vingt études exhaustives sur le contexte introduisent ici à l’analyse circonstanciée du texte, les éléments archéologiques et épigraphiques, les environnements géographiques et linguistiques, les faits ethnologiques et politiques, les parallèles religieux éclairant, verset après verset, en un commentaire total les cent quatorze sourates du livre fondateur de l’islam. »

Mahomet et les origines de l’islam  
Revue Le Monde des religions, hors-série de 2017 :  vous pouvez consulter la table des matières sur leur site

Mahomet: Le lecteur divin
Olivier Hanne, éd. Belin, 2016
Présentation (site éditeur) : « (…) Les sources qui narrent son épopée et justifient son titre prophétique ne cessent d’interroger l’historien, car elles sont essentiellement musulmanes, donc partiales, et tardives, puisque rédigées entre le viiie et le xe siècle. L’étude critique de cette documentation par la recherche moderne dévoile de multiples contradictions dans les récits, mettant à jour les « zones grises » de cette biographie officielle, parfois en opposition avec le Coran. La figure de Mahomet ressort de ces analyses plus complexe, moins monolithique. »

Agrégé et docteur en histoire médiévale, Olivier Hanne est professeur en lycée et chercheur-associé à l’université d’Aix-Marseille (Laboratoire Telemme). Arabophone et islamologue, il est à ce titre chercheur et professeur-associé aux Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, où il participe au groupe SYNOPSIS sur la géopolitique de l’islam.

Les derniers jours de Muhammad
Hela Ouard, éd. Albin Michel, DL 2017
Présentation (site éditeur) : « Hela Ouardi, universitaire tunisienne, explore et confronte les sources sunnites et shiites les plus anciennes. Celles-ci nous révèlent un autre visage du Prophète  : un homme menacé de toutes parts, affaibli par les rivalités internes et par les ennemis nés de ses conquêtes.
Une reconstitution chronologique inédite, où Hela Ouardi oppose aux mémoires idéologisées le portrait d’un homme rendu à son historicité et à sa dimension tragique.
»


Autres ouvrages, moins récents mais didactiques

Ces ouvrages font référence dans le domaine de la recherche historique sur le prophète Muhammad :

Le Seigneur des tribus : l’islam de Mahomet
Jacqueline Chabbi ; préface d’André Caquot, CNRS éditions, DL 2020 (1ère parution 1997).

La vie de Muḥammad
Hichem Djait ; traduit de l’ arabe par Hichem Abdessamad, éd. Fayard, 2007- 2008
Présentation (site éditeur)  : « Ouvrage d’histoire comparée, il s’appuie sur une grande érudition et développe un esprit d’empathie compréhensive à l’égard de toutes [les religions] » (vol.1)
« Ce deuxième volet propose un changement de cap. Il s’agit de s’en tenir à l’angle de vue strictement historien sur un sujet extrêmement sensible puisqu’il touche à la croyance et au surnaturel. Or, l’histoire est une science positive, terrestre, qui a pour objet l’action passée des hommes et des sociétés humaines. Comme telle, elle se déprend délibérément de toute foi et de toute croyance. » (vol.2)

Mahomet
Maxime Rodinson, éd. du Seuil, édition de poche, Collection : Points politique, 1994.
Présentation critique du livre dans le Monde diplomatique de mars 1968


Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *