Quels sont les endroits les plus secrets de Paris ?

 La ligne de Petite Ceinture traversant le parc Montsouris (14e arrondissement de Paris, France).

La ligne de Petite Ceinture. Photo: Myrabella / Wikimedia Commons

Bibliothèques de la Ville de Paris, notre réponse du 29/10/2019

La capitale est l’une des villes touristiques les plus visitées au monde mais de nombreux endroits sont encore peu connus et fréquentés des touristes et des habitants.

Nous vous proposons donc une liste, non exhaustive bien sûr, de certains de ces lieux :

Les jardins et parcs :

  • Le jardin d’agronomie tropicale (12 arr.) : Ce jardin, racheté en 2003 par la Mairie de Paris, a été créé au XIXe siècle pour renforcer la production agricole des denrées coloniales telles que le café ou les épices. Ils s’y trouvent plusieurs serres ainsi que des pavillons d’inspiration orientale.
  • Le jardin alpin (5 arr.) : Partie intégrante du plus célèbre Jardin des plantes appartenant au Muséum d’histoire naturelle, ce jardin possède une topographie en relief qui permet le développement et la préservation de plantes d’origine montagneuse.
  • Le jardin du panthéon bouddhique (16 arr.) : Ce jardin d’inspiration asiatique constitue une annexe du Musée Guimet.
  • La butte Bergeyre (19 arr.) : Proche des Buttes Chaumont, ce petit village est atypique par son isolement, son architecture et sa position en hauteur.

Les rues et passages :

  • Le sentier des merisiers (12 arr.) : Cette voie a pour particularité d’être l’une des plus étroites de Paris.
  • La cité du figuier (11e arr.) : Ce quartier a été créé au XIXe siècle pour accueillir des ouvriers. Il héberge aujourd’hui plusieurs ateliers et se distingue par des façades colorées présentées lors de l’exposition universelle de 1900.
  • La Villa Léandre (18e arr.) : Ancien bidonville au XIXe, ce quartier est rénové lors de son intégration à Paris en 1860. Les logements construits sont inspirés des modèles anglo-normands et d’Art déco.

Les lieux insolites :

  • La Petite ceinture : Il s’agit du nom d’une ancienne voie de chemin de fer de 23 km de long bordant le sud de Paris et créée par Napoléon III pour relier les gares parisiennes. Elle a ensuite été transformée en promenade et jardin.
  • Le bunker SNCF de la Gare de l’Est (10 arr.) : La Gare de l’Est abrite un bunker construit en 1939 comme protection contre les bombardements. Il est aujourd’hui visitable seulement pendant les journées du Patrimoine.
  • Les stations fantômes du métro parisien : Une quinzaine de stations de métro sont fermées au public et absente du réseau de transport parisien pour des raisons diverses.
  • Les Arènes de Lutèce (5e arr.) : Construites au Ier siècle, elles servaient de théâtre et d’arène. Menacées de destruction, elles furent sauvées notamment par l’intervention de Victor Hugo et sont les vestiges les plus anciens de Paris.
  • La Tour Jean-sans-Peur (2e arr.) : Cette tour, édifiée au XVe siècle par le Duc Jean 1 de Bourgogne, est la plus haute tour médiévale présente dans la capitale et la seule représentant l’architecture militaire de cette époque.

Si vous souhaiter approfondir vos recherches sur ce sujet, vous pouvez notamment consulter le site www.pariszigzag.fr, qui présente d’autres lieux secrets et insolites de Paris.

Plusieurs ouvrages traitent également de cette question, tels que : 

Paris secret et insolite
Rodolphe Trouilleux. Parigramme, 2019.

Les ballades secrètes à Paris
Marjolaine Koch. Hachette Tourisme, 2019

Paris secret : carrières et catacombes, jardins insolites, cimetières et cryptes, passages couverts, musées méconnus
Gallimard loisirs, 2017

Paris caché, 120 lieux inattendus à découvrir
Alice Lepic. Parigramme, 2019.

Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèques de la Ville de Paris.  Médiathèque Violette Leduc
bibliotheques.paris.fr

Thème(s) :   

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION