Société : Quels documents sur l’intégration des femmes dans le monde du football ?

image_pdfimage_print

Bibliothèque publique d’information – notre réponse du 02/03/2006. (Actualisée le 06/07/2021)

© Image par RF._.studio via Pexels

« En 1941, le régime de Vichy interdit tout simplement le football féminin qu’il juge nocif. Pour le renouveau, il faudra attendre 1968 et l’idée de Pierre Geoffroy, journaliste à L’Union, de mettre sur pied un match de foot féminin dans le cadre de… la kermesse de son journal, à Reims.  »
Les femmes ont (aussi) découvert le football durant la Grande Guerre par Jérome Bouchacourt sur Foot amateur en 2020.
Depuis, quelle est la place des femmes dans le football ?


La place des femmes dans le football

Le football féminin

Ouvrages imprimés

Sociologie du football
Stéphane Beaud et Frédéric Rasera, La Découverte, 2020.
Résumé :
« Après un éclairage sociohistorique du mystère de sa diffusion mondiale incomparable, les sociologues présentent les travaux, issus d’un champ de recherche en constitution, sur les transformations affectant le monde du football professionnel et sur la pratique du football ordinaire, amateur, rural, de loisir ou encore féminin »

Comme les garçons ? L’économie du football féminin
Luc Arrondel et Richard Duhautois, rue d’Ulm, 2020.
Résumé :
« Bien que le premier match de football féminin date de 1881, la discipline est tombée dans l’indifférence jusqu’au milieu des années 1960 et la Coupe du monde en France en 2019 a marqué un tournant historique. Les auteurs fournissent des outils d’analyses et des données statistiques pour mieux comprendre l’écosystème du football féminin actuel, notamment à propos de la rémunération des joueuses. »

Histoire du football féminin au XXe siècle
Laurence Prudhomme-Poncet, l’Harmattan, 2003.
Résumé :
« Présente la naissance, l’institutionnalisation, les difficultés et le développement du football féminin. Créé à Paris en 1917, il tombe vite en déclin et ne retrouve une crédibilité que dans les années 60 sans être néanmoins très répandu, les femmes représentant aujourd’hui seulement 2 % des licenciés de la Fédération française de football. »

La passion du football
Patrick Mignon, O. Jacob, 1998.
Résumé :
« Le football est une passion planétaire. Il est de part en part social, culturel, économique aussi bien que politique. Sociologue, l’auteur montre, comment, dans des pays aussi différents que la France, l’Angleterre, l’Italie ou l’Argentine, ce sport reflète les modes de construction des identités collectives et individuelles, et les rapports entre classes, entre genres, entre races. »

Article

Le football féminin est encore considéré comme un sous-football par Nathan Binet, Libération, 2020.
Extrait :
« La Coupe du monde féminine de football organisée en France à l’été 2019 a suscité un important engouement médiatique et populaire. Mais si le nombre de licenciées au sein de la FFF a été multiplié par cinq en vingt ans, elles restent largement minoritaires au sein de la fédération : en 2019, les femmes représentaient moins de 10% de personnes licenciées, d’après les chiffres les plus récents de la fédération. »


Des inégalités hommes/femmes

À lire

La place des femmes dans le football, un enjeu démocratique et social par Léa Iribarnegaray, Le Monde, 2018.
Extrait :
« Pour Marie-Cécile Naves, directrice des études au think tank Sport et citoyenneté et coauteure du livre Le Pouvoir du sport (FYP éditions), le football connaît une « phase de transition » vers plus de mixité et d’égalité femmes-hommes. »

Les femmes et le foot par David Ranc, l’Élephant, n°1, 2016.
Extrait :
« Dès ses origines, le football participe en effet d’une culture sportive dans laquelle il s’agit de fortifier les enfants mâles, de leur forger un caractère et de leur sculpter un corps d’athlète, notamment en vue de la guerre. »

Une passion féminine pour une pratique masculine : le football par Maxime Travert et Hélène Soto, Sociétés, n°103, p. 85 à 95, 2009.
Résumé :
« Le football féminin est redevenu une passion féminine. On peut alors se questionner sur la nature des liens qui unissent ces joueuses à cette pratique. Comment pénètrent-elles dans cet univers ? Comment vivent-elles cette expérience collective ? Quels sont les plaisirs éprouvés ? Y a-t-il une manière féminine de pratiquer un jeu masculin ? »

Sophie et les machos par Jacques Buob, Le Monde, 1999.
Extrait :
« « J’ai entendu trop de catastrophes sortir de sa bouche pour la prendre au sérieux… » Pour lui, commenter un match ne peut être qu’une « affaire d’hommes ». »


À voir

Les obstacles à l’égalité femmes-hommes dans le football

Les obstacles à l’égalité femmes-hommes dans le football
Brut
10.06.2019

Présentation :
« « C’est le sport où il y a peut-être le plus d’inégalités. » Interdits historiques, stéréotypes, inégalités salariales… Voici les obstacles à l’égalité femmes-hommes dans le football. »


Des footballeuses qui font leur place

Des œuvres qui dénoncent

Ouvrages imprimés

Le ladies football club
Stefano Massini et Nathalie Bauer, Globe, 2021.
Résumé :
« Elles jouent pendant plus d’une demi-heure. Et recommencent le lendemain. Et encore, et encore. Jusqu’à jouer dans un vrai stade, jusqu’à affronter des professionnels ! Jusqu’à ce que les hommes – patron, chéris, papas – mettent leur véto à cette passion, à cette obsession, à cette libération. »

Pas pour les filles ?
Mélissa Plaza et Cécile Dupire, Robert Laffont, 2019.
Résumé :
« Passionnée de football depuis son enfance, en dépit du stéréotype masculin attaché à ce sport, M. Plaza relate le parcours qui lui a permis de devenir une joueuse professionnelle et de participer à la coupe du monde au sein de l’équipe de France, passant également par les équipes de Montpellier, de l’Olympique lyonnais et de Guingamp, tout en poursuivant ses études jusqu’au doctorat. »

Film

Les Déesses du stade
Delphe Kifouani, les Traces du sud, la SMAC, Doc Films Net et Adav, 2011.
Résumé :
« Des filles, âgées de dix-huit à vingt-huit ans, ont choisi de devenir footballeurs. Un choix étrange pour leurs familles car au Congo il est impossible de gagner sa vie en jouant au football. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ces joueuses qui attirent des milliers de supporteurs dans les stades, vivent dans le dénuement. »

Pièce de théâtre

« Féminines » : quand les femmes commencèrent à jouer au foot par Lydia Menez, TV5 Monde, 2019.
Extrait :
« Pour rappel, en France, les footballeuses gagnent en moyenne 96% de moins que leurs homologues masculins. C’est le sport où l’inégalité est la plus importante. Les femmes n’ont toujours pas de ligue de football professionnel (LFP, ne régit que le football masculin), elles ne peuvent donc pas être juridiquement considérées comme professionnelles. »

La pièce de théâtre « Féminines » par Pauline Bureau présentée sur le site du Théâtre de la Ville.
Extrait :
« Au début, il s’agit simplement d’une attraction à l’occasion de la kermesse du journal L’Union, à Reims: un match de foot féminin. On est en 1968. L’idée, germée dans la tête d’un journaliste, dépasse les prévisions. L’équipe, recrutée à la suite d’une annonce dans le journal, se révèle exceptionnelle. Devenues Équipe de France, dix ans plus tard, les onze femmes remportent la Coupe du monde. »


Témoignage

« Le football, c’est pas pour les filles ! » – la preuve que si par Mélissa Plaza par Liliane Charrier, TV5 Monde, 2019.
Extrait :
« A 12 ans, elle a déjà compris que dans le foot, l’enjeu ne consiste pas seulement à gagner sur l’adversaire, mais aussi sur les préjugés et les stéréotypes sexistes


Pour aller plus loin

Des femmes et du sport
Anne Saouter, Payot, 2016.
Résumé :
« La place des femmes dans le domaine sportif est étudiée à travers les compétitions, la médiatisation, les enjeux de performance et la féminité des sportives. »

Du sexisme dans le sport
Béatrice Barbusse, Anamosa, 2016.
Résumé :
« Retourne faire la vaisselle et du tricot » ; « Qu’elles s’occupent de leurs casseroles… » ; « On dirait un tir de femme enceinte »… Autant de « petites phrases », trop souvent répétées dans le monde du sport, où le machisme et le sexisme semblent régner sinon en maîtres, du moins dans une forme de connivence »


EurêkoiBibliothèque publique d’information


Thème(s) :   

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *