Électrocardiogramme

Électrocardiogramme par Gordon Johnson de Pixabay. CCO

Réponse apportée par Eurekoi Strasbourg le 20 mars 2019

Vous recherchez l’étymologie du mot rythme.

D’après le Petit Robert de la langue française, le mot « rythme » vient du latin r(h)ythmus et du grec rhuthmos écrit rhythme jusqu’à la fin du XIXème siècle.

D’après le Grand Dictionnaire étymologique et historique du français (Larousse), les premières utilisations du mot rythme ont été faites par le philosophe et scientifique Oresme en 1370

« 1370, Oresme (rime)
1520, Fabri (rithme)
Rhythme jusqu’en 1878, acad.
Rhythmusn du grec rhuthmos »

 Ensuite, vous vous interrogez sur les liens entre les rythmes et le corps humain.

L’étude des rythmes sur le corps humain s’appelle la chronobiologie.

Tout être vivant est soumis à des rythmes, à des cycles naturels. Ces rythmes peuvent être d’ordre physiologique (battement cardiaque), biochimique (synthèse moléculaire, hormonale) ou comportementale (sommeil).

« Bases de la chronobiologie : les rythmes nycthéméraux » in Journal Français d’Ophtalmologie, Vol 27, N° HS2  – septembre 2004 pp. 5-10. En consultation libre. 

Cet article propose une définition et présente les différents rythmes biologiques. 

Il existe une société française de chronobiologie, dans sa page grand public, elle propose des liens (vidéos, articles, site web) intéressants.

Le site de l’Inserm présente également l’influence des rythmes sur notre santé et explique très bien la chronobiologie.

« Plus généralement, les données de la recherche montrent que presque toutes les fonctions biologiques sont soumises à ce rythme. Grâce à l’horloge circadienne, la sécrétion de mélatonine débute en fin de journée, le sommeil est profond durant la nuit, la température corporelle est plus basse le matin très tôt et plus élevée pendant la journée, les contractions intestinales diminuent la nuit, l’éveil est maximal du milieu de matinée jusqu’en fin d’après-midi, la mémoire se consolide pendant le sommeil nocturne… »

L’article explique ensuite le rôle et le fonctionnement de l’horloge interne qui se trouve dans l’hypothalamus, l’importance de la lumière dans le fonctionnement des rythmes qui permet la sécrétion de l’hormone mélatonine. Un défaut dans ses rythmes, comme le manque de lumière ou les troubles de sommeil, peut avoir des conséquences néfastes pour la santé.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter cette sélection d’ouvrages disponibles en médiathèque. Pour effectuer cette recherche, nous avons utilisé le mot-clé chronobiologie :

Le grand livre de la chronobiologie
Marie Borrel . Leduc.s éditions, 2016

La vie oscillatoire : au coeur des rythmes du vivant
Albert Goldbeter . O. Jacob, 2010

Les horloges du vivant : comment elles rythment nos jours et nos nuits
André Klarsfeld . Odile Jacob, 2009

Les rythmes du corps : chronobiologie de l’alimentation, du sommeil, de la santé…
Marc Schwob . – O. Jacob, 2016

Eurêkoi – Médiathèques de Strasbourg
https://www.mediatheques.strasbourg.eu/

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION