Pourquoi on n’arrive pas à trancher sur un choix précis ?

Notre réponse du 02/02/2016

Il existe, effectivement, plusieurs formes pour indiquer le nom propre du Prophète de la religion musulmane.
« Mahomet » désigne habituellement en français, le prénom du Prophète, « Mohammad ».

En revanche, pour les autres personnes portant ce prénom (anciennes ou contemporaines), on emploiera la deuxième forme. A noter qu’il ne s’agit que d’une translittération d’un prénom venant d’une autre langue, avec une écriture non latine. Jusqu’à une époque récente, les noms propres étaient francisés, afin de se rapprocher le plus possible de la prononciation française : par exemple Ibn Sînâ devient Avicenne. D’autre part, si le nom propre n’est pas arrivé par voie directe, son altération peut être encore plus marquée.

Le nom « Mahomet » est attesté en Europe occidentale depuis le VIIIe siècle sous des formes variées : Mahon, Mahom, Mahu dans la chanson de Roland, ou bien encore Machumet. D’après Jaqueline Chabbi, Mahomet viendrait de la forme latine Mahometus.
D’autres historiens estiment que ces altérations étaient voulues, puisqu’on les retrouve surtout dans des ouvrages polémiques, pour accentuer le côté maléfique ou ridicule du Prophète à une époque où l’Europe découvre l’existence de l’islam. D’autant plus que, d’après Michel Masson, l’Occident connaissait déjà la forme grecque Maometos.
Ou est-ce pour différencier le nom propre (Mohammad) habituel de celui du Prophète ? Cet argument ne correspond pas à la réalité linguistique en arabe puisque les deux se prononcent de la même façon.

Les distances, n’étant plus ce qu’elles étaient et les gens ayant accès plus facilement aux langues étrangères, y compris l’arabe, les spécialistes trouvent désormais plus juste de se rapprocher davantage de la forme originale en arabe. Les langues occidentales ne pouvant reproduire exactement la prononciation de ce prénom, on le trouve sous différentes formes écrites : Mohammad, Muhammad, Mohammed…etc. Bref, tout dépend d’où on l’entend et qui le prononce. Transmis par des arabes (orientaux ou maghrébins?), turcs, grecs …etc. ? Transcrit par des français, des anglais, des espagnols…etc. ?

Pourquoi la forme écrite n’est toujours pas modernisée et harmonisée en France ? Ni l’Académie française ni d’autres autorités officielles habilitées à prendre ce type de décisions ne se sont encore intéressée à cette question. Certains prennent, pourtant, déjà des initiatives pour moderniser la translittération de ce nom. On trouvera le Prophète de l’islam sous l’article « Muhammad » dans l’Encyclopæedia Universalis, et l’article « Mahomet ou Muhammad » dans le dictionnaire Larousse.

Pour aller plus loin, vous pourrez consulter les références suivantes :

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Date de création: 19/02/2016 08:04     Mis à jour: 19/02/2016 14:12
Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION