Politique : Quelle différence entre le gaullisme traditionnel, le néogaullisme, le gaullisme social et le gaullisme de gauche ?

Bibliothèque de Strasbourg, notre réponse 16 août 2020.

Symbole du gaullisme, la Croix de Lorraine
Croix de Lorraine (symbole de la résistance), Guillaume Bonzoms de Pixabay

Qu’est-ce que le gaullisme traditionnel ?


Le gaullisme est la pensée politique inspirée des idées et actions de Charles de Gaulle. « il s’agit avant tout d’un état d’esprit, mêlant sentiments et pragmatisme, foi en l’Homme, attachement indéfectible à la grandeur de la France comme aux valeurs de la République, sens de l’intérêt général et du service de l’Etat, volonté de rassembler les Français au-delà de leurs diverses appartenances et orientations » (source Wikipédia )


Quelles différences entre ces courants?

L’article de Wikipédia explique plutôt bien les différences entre néogaullisme, gaullisme social et gaullisme de gauche.

Le néogaullisme

« D’abord proche à ses débuts du gaullisme traditionnel, il se positionne à droite en adoptant le libéralisme économique au début des années 1980 puis en se ralliant à la construction européenne, dans le cadre d’une stratégie d’alliance avec l’UDF. Attaché à l’indépendance nationale, il défend l’idée d’une Europe politique, puissance indépendante et différente des États-Unis, une Europe de la coopération intergouvernementale « … » Ce courant a vu les premiers remettre à l’honneur des thèses sociales ou étatistes et les seconds se placer sur une ligne libérale et conservatrice. Privilégiant une approche pragmatique dans l’exercice du pouvoir, inspiré aussi de valeurs humanistes héritées du radicalisme ou du gaullisme proprement dit, il tend par la suite, autour de Jacques Chirac et au sein de l’UMP, à promouvoir le rôle de l’État face aux enjeux de la mondialisation. »

Le gaullisme social :

« Avec Jacques Chaban-Delmas, Philippe Séguin, notamment, défenseur de la démocratie sociale, sans toutefois remettre en cause le capitalisme (réformisme social-démocrate), ce courant est parfois considéré comme étant le plus proche du gaullisme traditionnel. Il est en tout cas le plus à même de transcender les appartenances politiques. Il fait généralement preuve de progressisme sur les questions de société. Pourfendeurs, avec les « souverainistes » de Charles Pasqua, du traité de Maastricht (1992), qu’ils jugent porteur d’une Europe libérale et supranationale, quelques-uns de ses représentants évoluent cependant sur cette question et soutiennent le traité instituant une constitution pour l’Europe (2005).« 

Le gaullisme de gauche :

« Avec Emmanuel d’Astier de La Vigerie, Edgard Pisani, Louis Vallon, René Capitant, Gilbert Grandval, Philippe Dechartre, Jean Charbonnel, Jean-Pierre Chevènement : remet en cause le capitalisme pour bâtir une troisième voie sociale par l’association du capital et du travail. »


Quelques ouvrages pour approfondir :

Pour comprendre la différence entre le gaullisme traditionnel, le néogaullisme, le gaullisme social et le gaullisme de gauche, nous vous conseillons la lecture des ouvrages suivants :
De Gaulle et le gaullisme : une mythologie d’aujourd’hui 
Corinne Maier 
Ed. Milan, coll. Les Essentiels., Toulouse, 2003.

Le gaullisme pour les nuls 
Chantal Morelle 
First Ed., coll Pour les Nuls, Paris, 2010.

Dictionnaire amoureux du général 
Denis Tillinac
Ed. Plon, Paris, 2020.

Les mouvements gaullistes : partis, associations et réseaux : 1958-1976 / Jérôme Pozzi
Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2011.


En ligne….

Le site gaullisme.net explique également l’origine de ce mouvement politique.


Eurêkoi – Médiathèques de Strasbourg
https://www.mediatheques.strasbourg.eu/


Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *