Politique : pourquoi paraît-il impossible d’établir un régime démocratique en Égypte ?

Bibliothèque de l’Institut du monde arabe, notre réponse du 31/01/2020

Foule sur la Place Tahrir Egypte
Ahmed Abd El-Fatah from Egypt. CC BY 2.0. Wikimedia Commons.


La question de la démocratie en Égypte est une question complexe, qui a été étudiée par de nombreux chercheurs en sciences sociales, la donne politique, sécuritaire, sociale, économique, confessionnelle et culturelle de l’Égypte étant en elle-même fort complexe.

Historiquement, le pays se positionne à l’avant-garde du monde arabe. Jouant depuis des siècles le rôle d’un pôle intellectuel important, ses liens avec l’Occident ont toujours été très forts, en sorte que l’image que le pays véhiculait était plutôt positive.


L’Égypte, une démocratie ?

Formellement, l’Égypte contemporaine est un pays démocratique, même si certains faits peuvent laisser penser le contraire. Elle peut se vanter de posséder le plus ancien parlement de la région (fondé en 1877)

Dans les années 2000, une réforme constitutionnelle a permis de passer aux élections présidentielles directes avec plusieurs candidats, le Conseil national des droits de l’homme a été fondé, le nombre de partis politiques a presque doublé par rapport à la décennie précédente (même si, selon les analystes, la multitude des partis montrerait plutôt la faiblesse de l’opposition), et la société civile est devenue plus active, grâce, notamment, aux possibilités offertes par les réseaux sociaux.

À côté de cette démocratisation de façade, le Parlement a toujours été dominé par le parti au pouvoir (Le Parti national démocratique) et l’état d’urgence, instauré pour la première fois par Gamal Abdel Nasser en 1958, a été toujours renouvelé.
Cela a permis de maintenir en Égypte un régime d’exception donnant toute liberté d’action aux autorités policières et militaires pour violer les droits de l’homme et la liberté d’expression.
L’état s’est toujours plus soucié de ses fonctions sécuritaires que sociales (médecine, éducation, lutte contre la pauvreté). (voir Confavreux, Roman 2007, chapitre « Fin de règne ? », p. 137-156)


L’Égypte après le printemps arabe :

Le printemps arabe en Égypte a renversé le régime de Moubarak et amené l’Égypte aux premières élections libres.
C’est ainsi que les Frères musulmans ont pu accéder au pouvoir pour la première fois dans l’histoire de l’Égypte.
Le gouvernement de Mohamed Morsi s’est montré inefficace sur plusieurs plans, entraînant le coup d’état militaire en 2013 et un grand retour en arrière en ce qui concerne la démocratie et les droits de l’homme, vers un régime politique comparable à celui d’avant la révolution de 2011, un régime politique qui peut être caractérisé comme « un régime hybride », « une semi-démocratie » qui tombe dans une zone grise entre l’autocratie et la démocratie, car il possède des institutions appartenant aux deux systèmes en même temps (Rutherford 2008, p. 17).

Comme le remarque Jean Marcou (avant la reprise du pouvoir par les militaires), « il aura fallu dix-huit jours au mouvement de la place Tahrir pour chasser du pouvoir une autocratie presque trentenaire, il faudra sans doute des années pour que la révolution du 25 janvier 2011 engendre un régime civil démocratique et produise des effets en profondeur sur la société égyptienne » (Marcou 2013, p. 166).

De toute façon, comme l’affirme Alaa El Aswany, « La démocratie est la solution » (Aswany, Chroniques de la révolution égyptienne).


Sélection bibliographique documentaire/recherche :

Pour mieux comprendre la société et la politique égyptienne et trouver des éléments de réponse à votre question, nous vous conseillons quelques titres publiés avant et après 2011 et qui nous ont permis de faire cette courte synthèse.

Égypte : histoire, société, culture
Joseph CONFAVREUX, Alexandra ROMANO, Paris : La Découverte, 2007, notamment, chapitre « Fin de règne ? », p. 137-156
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA)

Égypte, l’envers du décor
Sophie POMMIER, Paris : La Découverte, 2008 (propose également un aperçu historique de l’Égypte à partir de 1800).
(disponible à la bibliothèque de l’IMA, résumé)

Chroniques de la révolution égyptienne
Alaa EL ASWANY, Arles : Actes Sud, 2011.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, préface par Gilles Gauthier)

Extrémisme religieux et dictature : les deux faces d’un malheur historique 
Alaa EL ASWANY, Arles : Actes Sud, 2014.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA ; résumé)

Egypt after Mubarak : liberalism, Islam and democracy in the Arab world Bruce RUTHERFORD, Princeton and Oxford : Princeton University Press, 2008. (disponible à la Bibliothèque de l’IMA, résumé)

La Nouvelle Égypte : idées reçues sur un pays en mutation.
Jean MARCOU, Paris : Le cavalier bleu, 2013.
Notamment, chapitre « Depuis la chute d’Hosni Moubarak, l’Egypte évolue vers la démocratie », p. 153-166
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA)

Égypte : révolution et contre-révolution
Laure GUIRGUIS, Québec : Presses de l’Université Laval, 2014.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, compte-rendu)

L’Égypte en marche : les atouts, les espoirs et les défis (1952-2015) Mohammed Anouar MOGHIRA, Paris : L’Harmattan, 2015.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, résumé)

L’Égypte en révolutions
Bernard ROUGIER, Stéphane LACROIX, Paris, PUF (Presse universitaire de France), 2015.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, résumé)

Egypt and the contradictions of liberalism : illiberal intelligentsia and the future of Egyptian democracy
FAHMY, Dalia F., FARUQI, Daanish (dir.).  London : Oneworld, 2017
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, résumé)

L’Égypte de Moubarak à Sissi : luttes de pouvoir et recompositions politiques
Baudouin LONG, Le Caire : CEDEJ ; Paris : KARTHALA, 2019.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, résumé)


Romans :

J’aurais voulu être Egyptien
EL ASWANY, Alaa. Arles : Actes Sud, 2009.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, résumé)

L’immeuble Yacoubian. 
EL ASWANY, Alaa. Arles : Actes Sud, 2006.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, résumé)

Les années de Zeth
IBRAHIM Sonallah. Arles : Actes Sud, 1993.
(disponible à la Bibliothèque de l’IMA, résumé)

Cette odeur-là
IBRAHIM Sonallah. Arles : Actes Sud, 1992.
(disponible à la bibliothèque de l’IMA, résumé)

Charaf, ou l’Honneur
IBRAHIM Sonallah. Arles : Actes Sud ; Paris : Sindbad, 1999.
(disponible à la bibliothèque de l’IMA ; critique)


Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Thème(s) :  

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *