Où se trouve le Musee des criminels où il y avait la tête de Mata Hari qui a été volée je crois l´année 1958. Merci beaucoup

TAGS :

Réponse apportée le 12/28/2005  par PARIS Bpi – Actualité, Art moderne, Art contemporain, Presse. Révisée le 20/10/2015

En réponse à votre question, nous avons pensé au musée dont les coordonnées suivent et nous avons contacté un archiviste qui n’a malheureusement jamais entendu parlé de cette histoire de tête de Mata-Hari. Il suggère éventuellement de se renseigner auprès du Service historique de la Défense (Château de Vincennes BP 166 00468 ARMEES)

Musée des collections historiques de la Préfecture de Paris  ce musée retrace l’histoire de la Police du XVIe siècle a nos jours.
Musée de la Préfecture de Police
4, rue de la Montagne Sainte-Geneviève – 75005 Paris
3e étage
Tél. : 01 44 41 52 50
De nombreux documents concernant des criminels ou prisonniers célèbres, sont exposés avec des armes ou ustensiles utilisés (pièces à convictions) lors des assassinats. Les débuts de la Police scientifique, notamment l’anthropométrie est également détaillée

Nous n’avons pas trouvé trace de récits concernant la tête de Mata-Hari. Comme vous pouvez le voir dans les extraits de sites suivants, son corps, non réclamé, a été cédé aux étudiants de la faculté de médecine comme souvent dans les cas d’exécution capitale :

Un article de Hérodote.net Mata Hari est fusillée pour espionnage

« Cette ingénue plus si jeune refuse le bandeau qu’on lui propose et se tient crânement près du poteau d’exécution, lançant un dernier baiser aux soldats du peloton. Personne ne réclame son corps qui est remis au département d’anatomie de la faculté… »

Un extrait d’une biographie de Mata Hari consultable sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bnf

Le mystère de la vie et de la mort de Mata Hari / E. Gomez-Carrillo ; traduit de l’espagnol, par Ch. Barthez
Auteur : Gómez Carrillo, Enrique (1873-1927)
Éditeur : E. Fasquelle (Paris)
Date d’édition : 1925
Contributeur : Barthez, Charles. Traducteur
Sujet : Mata Hari (1876-1917)
Type : monographie imprimée
Langue : Français
Format : 1 vol. (229 p.) : ill. ; in-16
Format : application/pdf
Droits : domaine public
Identifiant : ark:/12148/bpt6k5695962p
Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, 8-M-21878
Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32179296v
Provenance : Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 24/08/2009

p 225 Le peloton d’exécution, composé de 12 chasseurs à pied, 4 soldats, 4 caporaux, 4 sous-officiers, est a 10 mètres d’elle… Mata sourit encore à Soeur Léonide agenouillée et fait un geste d’adieu.
L’officier commandant lève son sabre : un bruit sec, suivi du coup de grâce moins éclatant, et la Danseuse Rouge s’écroule tête en avant, masse inerte qui dégoutte de sang…
Au bruit des clairons, les troupes défilent devant le cadavre, sauf un tout petit soldat, qui était placé tout juste devant moi pendant l’exécution, et que je dépose évanoui sur le gazon.
Un fourgon s’avance ; deux tringlots en retirent une bière de sapin, où ils étendent le corps déjà raidi qui, après un simulacre d’inhumation, sera remis à la Faculté.

 

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information

Thème(s) :

Vous aussi vous avez une question ? 

POSEZ-NOUS VOTRE QUESTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *